Test & Avis Mahogany : le spécialiste des pulls aux matières précieuses

Vous savez quelles sont les marques que je préfère vous présenter ? Ce sont celles qui se spécialisent sur un seul produit. Celles qui proposent un savoir-faire particulier, qu’elles décident de décliner sous différentes formes, sans pour autant trahir leur ADN. Ce sont aussi ces marques qui proposent souvent un large choix de couleurs, de matières et de modèles qui font tout l’intérêt d’une pièce en particulier. Aujourd’hui on va parler de Mahogany, qui est un véritable spécialiste de la maille !

Avis sur Mahogany : une offre de pulls très large en couleurs et en différents modèles

Présente depuis une quinzaine d’année sur le marché français, la marque propose à l’origine uniquement des pulls en cachemire, considéré comme la Rolls des matières pour ce genre de pièce (en dehors de la vigogne, qui est très peu connue du grand public). En effet, le pull en cachemire possède des qualités qui font pâlir son camarade en laine : il est plus doux, il tient tout aussi chaud (voire plus), assure également une bonne thermorégulation, en plus de ne pas sentir la transpiration. Il est donc naturellement plus cher que son confrère, pour les raisons évidentes que nous venons de citer.

Seul petit problème ? Il est souvent vendu à prix d’or chez les marques du luxe, qui margent très généreusement dessus, ou bien il est de mauvaise qualité et plus cher que son camarade en laine (alors que ça n’est plus forcément justifier). Ce qui est intéressant chez Mahogany, c’est qu’on arrive à proposer certaines pièces à un prix franchement abordable pour du cachemire (on démarre aux alentours de 125€ pour les premiers modèles). Tout en offrant également des pièces plus sophistiquées (entre 180 et 300€) avec un très (très) large choix de couleurs et de textures (que vous pourrez retrouver dans la partie test juste en dessous).

Un cachemire de qualité provenant d’un sourcing exigeant

Mais comment font-ils pour proposer un prix plus raisonnable que les autres sur ce genre de pièces, que l’on peut qualifier de luxueuses ? Comme la plupart des marques que nous présentons, Mahogany ne dépense pas de fortunes colossales en marketing et en communication, préférant orienter ses dépenses en qualité ou en développement produit et  R&D (recherche et développement)… Il convient également de dire qu’ils font fabriquer de manière artisanale au Népal (ce qui permet entres autres de proposer un prix plus compétitif), dans une usine spécialiste du cachemire. Une région réputée pour son travail du cachemire, et qui a l’avantage d’obtenir la matière directement sur place.

La marque est particulièrement exigeante sur la qualité de son cachemire, la sélection est drastique : ils ne gardent que les meilleurs poils de la tonte de la chèvre. Un poil très fin, dont le diamètre n’excède pas 15,5 micron (une laine beaucoup plus fine encore que le mérinos qui lui tourne autour de 20 à 22 microns). Un poil fin est également plus long, ce qui est plus souple et plus résistant pour confectionner des pièces qui durent !

Un spécialiste de la maille qui propose une offre qui couvre toutes les envies

L’avantage des marques qui sont spécialistes d’un seul produit, c’est de proposer une offre très large et profonde, qui fait véritablement le tour du sujet (en l’occurrence la maille), ne laissant pas de frustration sur le style. Mahogany offre donc des pulls d’une très (très) grande variété, et cela sur plusieurs points différents :

  • Des matières luxueuses qu’on trouve difficilement ailleurs sur les pulls : La marque ne se contente pas de proposer du cachemire, mais également du yak, de l’alpaga, du chameau et même de la vigogne ! La vigogne ? C’est considéré comme la Rolls Royce du poil, l’ultra luxe de cette catégorie de matières. Le poil de vigogne est pourvu du diamètre le plus fin au monde : 12 microns de diamètre, ce qui offre une isolation et une douceur exceptionnelle (au point que le cachemire a l’air rêche à côté de la vigogne).
  • Toutes les déclinaisons de pulls imaginables : Chez Mahogany on trouve tous les modèles de maille possibles, du col rond (le grand classique), du col en V (qui n’était vraiment pas nécessaire), du col roulé (mon préféré, le Graal des pulls), du cardigan, du gilet, du col camionneur, du col zippé, du polo et même des maillots de corps. On trouve également des pièces nichées comme des robes de chambre ou des pyjamas en cachemire !
  • Des couleurs par dizaines : Autre point fort non négligeable, une palette de couleurs proposée très, très large. La plupart des marques se contentent de proposer uniquement du bleu marine, un gris, puis un beige ou un vert, voire un bordeaux … Ce qui nous fait assez rapidement tourner en rond. Chez Mahogany on trouve du violet, du bleu ciel, du blanc cassé, du orange, du jaune …. Même si je n’ai pas trouvé mon compte partout, je trouve que ça permet réellement de sortir des sentiers battus ! Même chose pour le gros travail effectué sur la marque à propos des textures des pulls. On trouve une dizaine de gris et de bleu différents, grâce au travail de la texture ! Multipliez cela par le nombre de matières disponibles et le champ des possibilités est immense.

Test Mahogany : les pulls en cachemire Tarry & Robb

Pour le test on a sélectionné deux modèles : le modèle Tarry qui fait partie de l’entrée de gamme de la marque pour les budgets plus modestes qui désirent s’essayer au cachemire au prix le plus compétitif possible, et le modèle Robb qui est plus épais et qui propose une texture et une couleur vraiment hors du commun. Je suis parti sur deux cols roulés, parce que je ne porte que ça pour des raisons de confort. En effet, l’hiver je glisse un t-shirt en dessous car je n’aime vraiment pas porter de chemise en dessous d’un pull, je trouve ça très inconfortable (surtout si vous accumulez les couches avec un manteau en plus).Bien entendu ce n’est pas une obligation pour tout le monde, au sein même de la rédaction il y a des avis très différents :Valéry et Arthur portent des cols ronds sans soucis.

Les finitions du pull en cachemire Tarry

Bien qu’il soit proposé en entrée de gamme, ce pull est pourvu d’arguments solides, voici ce qu’on a pu relever :

  • Cachemire tissé en 2 fils : un pull tissé en 2 fils est le plus fin que l’on puisse trouver sur le marché. Personnellement c’est le genre de pull que j’adore car il se glisse facilement sous un costume grâce à sa texture bien lisse.
  • Un tissu chiné gris : Je pense le gris que j’ai choisi est vraiment la meilleure option possible sur ce modèle ! Le résultat est vraiment très satisfaisant, avec un gris chiné (le pull est tricoté avec deux gris légèrement contrastants) qui offre beaucoup de caractère à cette pièce, tout en gardant une texture très lisse. Il est très doux à porter, c’est agréable et ça n’a rien à voir avec de la laine classique en termes de confort !
  • Un col roulé très solide : Quand j’ai reçu le pull, et que je l’ai mis pour la première fois, ça n’a pas été simple d’enfiler le col avec délicatesse car il était très serré (un désagrément qui s’estompe rapidement ensuite). Sauf qu’en y réfléchissant c’est nettement plus intéressant à long terme. En effet, les pulls à col roulé ont pour premier défaut d’avoir un col qui finit par se relâcher avec les ports. Vu comme le bord-côte situé au niveau du cou est solide, on est plutôt à l’abri de ce côté-là ! Le col monte particulièrement haut d’ailleurs (ce qui est agréable en termes de confort, de chaleur et aussi d’esthétique).
  • De longs bords-côtes : Ils montent à hauteur de 7 cm sur vos bras et à la taille. Un bord côte plutôt généreux (généralement on est sur du 4-5 cm de longueur) en longueur comme en épaisseur. Situés sur des endroits sollicités et fragiles, c’est une finition importante qui permet au pull d’être solide et de tenir la route sur le long terme.
  • Coupe cintrée : J’ai été étonné de voir un pull qui tombait aussi près du corps, ce n’est pas pour me déplaire même s’il était un peu trop petit au premier essayage. Il s’est désormais un peu détendu et ça tombe mieux, ceci étant dit je vous conseille de prendre une taille au dessus !

Les finitions du pull en cachemire Robb

On monte en gamme avec un pull plus épais qui offre une texture encore plus sophistiquée.

  • Cachemire tissé en 4 fils : un pull plus épais et plus fourni en matière que le Tarry (il est plus cher donc ça fait sens). Il vous tient donc encore plus chaud quand c’est nécessaire (car n’oublions pas que le cachemire a des propriétés thermorégulatrices) et s’adapte bien aux différentes températures ambiantes). Il possède une texture fournie, qui lui donne encore plus d’épaisseur visuellement, tout en restant étonnamment lisse. Il reste donc très élégant pour un 4 fils, alors que cette épaisseur a tendance à rendre le pull moins habillé !
  • Un tissu chiné blanc cassé : Tout comme le Tarry, ce pull est tissé avec deux couleurs différentes : du blanc et du gris clair. Un mélange qui donne un résultat blanc cassé qui ne tire pas vers le beige, c’est impressionnant. Cela s’ajoute au caractère de la texture citée juste au dessus pour un résultat vraiment sophistiqué. Visuellement, on entre dans une autre catégorie, celle du pull de luxe.
  • Un col roulé incassable : Il est aussi solide que le Tarry, si ce n’est plus ! Le col monte encore plus haut, au point de recouvrir ma pomme d’Adam, et je trouve ça vraiment confortable comme finition quand il fait froid. En plus, ça habille votre cou et quoi que vous portiez il y aura toujours un petit bout de pull pour dépasser ! Un détail qui compte quand on veut ajouter un peu de contraste à sa tenue qui contient des pièces foncées !
  • Bords-côtes généreux : Même chose que le pull Tarry, là dessus il n’y a rien à ajouter..
  • Coupe classique : La coupe est moins près du corps sur le Robb, notamment au niveau des manches et des pectoraux. Ça ne joue pas en termes de confort, mais visuellement c’est un peu mieux si vous n’êtes pas gaulés comme Scharwzy ! Vous pouvez donc prendre votre taille habituelle.

Notre avis sur le test des pulls en cachemire Mahogany

Je n’avais plus de pulls en cachemire suite à une mauvaise expérience il y a quelques années. Grand mal m’en a pris ! C’est très confortable et franchement très doux à porter. J’ai beaucoup de pulls en laine de mérinos (qui sont plus abordables aussi) mais ça n’est pas comparable en termes de confort. Le cachemire est également impressionnant de par ses qualités de thermorégulation qui sont très efficaces : il vous tient chaud dehors, et évacue le surplus au bout de quelques minutes une fois arrivé dans l’intérieur d’une salle chauffée. Un double aspect qui fait le bonheur de son porteur ! Sans parler de l’aspect visuel, plus lisse, plus luxe et donc plus habillé que la laine classique. J’ai choisi le Tarry en silver grey qui est disponible à 137€, une entrée de gamme idéale si vous souhaitez goûter aux joies d’un joli cachemire. Pour ceux dont le budget est plus conséquent, vous pourrez tutoyer les Dieux avec le modèle Robb couleur galet à 280€. Toutes les couleurs seront un bon choix, grâce au travail de texture qui apporte une véritable touche d’originalité.

Conseils de style : bien porter des pulls aux couleurs claires

J’ai tendance à porter uniquement des pulls clairs ou colorés, mais rarement très foncés (sauf s’ils sont portés sans rien au dessus). Cela me permet de porter des pièces aux couleurs foncées autour afin de générer du contraste, mettant en valeur chacune des pièces présentes dans la tenue. Mais avant d’aller plus loin dans le conseil de style, voici les bases à connaître pour choisir son pull sereinement.

Les conseils de base à connaître pour bien choisir son pull

  • Sur la matière tu seras intraitable : Le minimum c’est un 100% laine, le mélange de matières synthétiques fait sauter toutes les propriétés thermorégulatrices et surtout elles absorbent votre transpiration, au lieu de l’évacuer (donc les pulls finissent inlassablement par être odorants). Pour ceux qui veulent un pull plus sophistiqué, je recommande également le cachemire et le yak !
  • Le choix du col : Le grand classique c’est le col rond, qui va avec pratiquement tout. Le plus habillé c’est le col roulé, qui fait des merveilles pour une tenue élégante (c’est mon col préféré), le cardigan est également une pièce chaude et agréable (mais plus chère aussi). A titre personnel je ne suis pas un grand fan du col en V, je trouve que ça n’apporte pas grand chose sur le plan esthétique. Après avoir posé la question à Valéry et Arthur, l’ensemble de la rédaction est plutôt unanime sur ce point !
  • De l’épaisseur tu prendras garde : L’épaisseur d’un pull détermine ses limites en termes de style. Un pull épais et texturé ne se porte jamais sous un blazer par exemple, mais fera fureur sous un blouson en cuir ou une parka. Pour une tenue habillée, préférez un pull à la texture plus lisse. Pour ce qui est des couleurs, commencez avec un gris clair, un bleu marine et un blanc cassé/crème, qui sont les 3 couleurs essentielles à mes yeux dans la maille. Ensuite vous pourrez vous amuser avec du vert foncé, du bleu moyen, du bordeaux, du rouge, et pour les plus aventuriers (si votre teint de peau est assez foncé) vous tenterez l’orange ou le violet !

Une tenue casual colorée qui met l’accent sur le pull

Grâce à cette tenue, j’ai découvert que le bordeaux et le blanc cassé se mariaient plutôt bien ensemble ! Chaque pièce génère du contraste vis à vis des autres, elles sont donc toutes bien délimitées, et se mettent toutes respectivement en valeur. Les couleurs sont très simples : bordeaux, gris moyen et blanc cassé avec du marron pour les souliers, et pourtant je trouve que visuellement ça ressort très bien. Vous remarquerez une discrète touche de bordeaux sur les chaussettes, pour faire un petit rappel de la veste en toute discrétion. J’avais peur que le pull et le blouson se volent la vedette, car ce sont deux pièces fortes mais elles s’entendent plutôt bien, sans se faire de l’ombre ! Ma tenue est composée des pièces suivantes (je vous met deux liens : un vers la pièce et un pour l’article concernant la marque) :

Une tenue habillée sobre dans laquelle le pull calme l’ensemble

Le pull n’est pas toujours obligé d’être une vedette (même s’ils en crèvent d’envie c’est certain) et peut également être utilisé comme une pièce d’union, qui permet de calmer une tenue déjà bien colorée avec beaucoup de caractère. C’est le cas dans cette deuxième tenue, dans laquelle le caban long vert et l’écharpe couleur prune occupent déjà une place conséquente. Inutile donc d’en rajouter, il convient au contraire d’apaiser tout cela, tout en créant un peu de contraste grâce au ton clair du gris. Ce n’est pas parce qu’il n’a pas une place prépondérante visuellement, qu’il n’est pas pour autant essentiel à la tenue, bien au contraire. Si j’avais choisi un pull plus fort (comme celui présenté juste au dessus), toutes les pièces se seraient cannibalisés, créant une tenue trop forte, qui manque de pièces calmes, qui servent de maillon. J’ai ajouté une petite touche de fantaisie discrète sur les chaussettes en laine violette, qui permettent d’ajouter un petit camaïeu de couleurs avec le prune dans la tenue. Voici les pièces ainsi que les liens vers les différents articles correspondants (quand c’est possible) :

Notre conclusion sur Mahogany

J’étais fâché avec les pulls en cachemire, nous voilà réconciliés (c’est beau l’amour entre un pull et son homme n’est-ce pas ?). Je le suis d’autant plus car Mahogany propose de beaux pulls avec un très large choix de cols et de couleurs, avec un prix qui démarre à 125€ pour le modèle le plus abordable. Pour ceux d’entre vous qui peuvent se le permettre, c’est une valeur sûre, un produit doux et agréable à porter qui vous ferait presque apprécier l’hiver et ses températures glaciales !

Vous aimerez peut-être: