Test & Avis Mes Chaussettes Rouges : la gamme super solide plus résistante que jamais

La chaussette est un petit accessoire qui a désormais son importance, notamment depuis que la longueur des pantalons s’est raccourcie ces dernières années. Un espace qui se découvre donnant directement vue sur vos chaussettes qui, plus que jamais, ne doivent pas être négligées. Autrefois elles se portaient traditionnellement en gris ou en noir, mais aujourd’hui la couleur s’est installée partout, même parmi les milieux les plus formels.

Ça tombe bien, car nous avons en France un spécialiste pointu en la matière : Mes Chaussettes Rouges. Une marque qui possède notamment une belle boutique à Paris, que je recommande vivement à ceux qui ont l’occasion de s’y rendre !

Mes Chaussettes Rouges : l’offre de chaussettes de luxe la plus pointue de France

Pour ceux qui ne connaissent pas la marque, nous avons écrit un article complet sur Mes Chaussettes Rouges il y a 2 ans de cela. Dans cet article je présente toutes les marques que l’on peut trouver sur leur site internet et en boutique. On retrouve des noms très prestigieux dans la chaussette de luxe comme Gammarelli (le fournisseur officiel des cardinaux de la papauté), Mazarin (dont le vert chausse les académiciens), Bresciani (un italien spécialiste des motifs)… On trouve également des marques moins connues (mais tout aussi qualitatives) comme Doré Doré (une marque française qui officie depuis 200 ans) et Gallo (des couleurs superbes). La marque a racheté il y a deux ans une autre marque de chaussettes de luxe (qui était alors son concurrent) : William Abraham afin de renforcer son offre sur le marché américain.

A mes yeux, Mes Chaussettes Rouge est la référence en la matière et cela pour plusieurs raisons. Tout d’abord on y trouve la sélection de marques la plus pointue de ce que j’ai pu voir jusqu’ici. Ensuite, parce qu’on y trouve toutes les couleurs, motifs et tissages imaginables ! Quelque soit votre envie, il y a forcément un modèle qui s’y prête : des unis, des bords côtes, des chevrons, des micro-motifs…

Toutes les belles matières sont mises à contribution pour faire des chaussettes

Rien n’est impossible. Ils proposent également des matières propres à chaque saisonnalité : du lin pour l’été, du coton pour les 4 saisons, de la laine, du cachemire ou encore de la soie pour l’hiver… On trouve également du coton Sea Island (qui représente 0,0004% de la production totale de coton au monde) qui ne pousse qu’aux Antilles grâce à son climat, et dont les fibres sont particulièrement longues ! Ils possèdent aussi des paires de contention, particulièrement réussies (il faut bien avouer que rendre des chaussettes de contention belles était un sacré défi) qui font mon petit bonheur lors de mes voyages ou bien lorsque les journées sont très longues.  Enfin, il ne faut pas oublier qu’on trouve également des matières luxueuses rarissimes comme la vigogne et parfois des chaussettes en poil de cervelt  dont le prix grimpe à 1275$ sur leur site US ! La fibre de cervelt (un cerf rouge extrêmement rare) est la plus fine au monde, avec 13 microns de diamètre, une finesse qui est très proche du vigogne qui pourtant descend déjà à 12 microns. Une fibre très isolante du froid et dont la douceur fait passer le cachemire pour rêche !

A titre anecdotique, j’ai lu dans un article du Figaro l’année dernière qu’un américain s’était offert quelques paires luxueuses sur le site US William Abraham (la marque rachetée par Mes Chaussettes Rouges) pour la coquette sommes de 14 000 euros. Un panier qui contenait notamment quelques fameuses paires en poil de cervelt, quelques paires de Vigogne et d’autres en cachemire. Bref, le choix est tel, qu’il en devient presque vertigineux une fois arrivé en boutique ! On fait face à ces jolis murs bariolés, remplis de chaussettes à foison… croyez moi, il vaut mieux avoir prévu le coup avec un petit repérage au préalable. On vous a donc prévu une sélection large pour vous donner quelques idées.

Mes Chaussettes Rouges c’est aussi une sélection d’accessoires raffinés

En plus des chaussettes, la marque possède également différentes gammes d’accessoires d’autres marques, dont certaines qu’on trouve très difficilement sur le marché français. Je pense notamment aux très beaux parapluies de luxe Pasotti. Une marque dont les toiles sont particulièrement réussies, on y trouve beaucoup de couleurs et surtout de motifs (notamment les micro pois qui sont à tomber), que la plupart des autres marques n’oseraient jamais sortir. J’ai déjà eu l’occasion de croiser d’autres marques de parapluies de luxe, mais j’ai toujours trouvé que les toiles manquaient cruellement de saveur.

On y trouve également une petite sélection de cosmétiques et parfums anglais Géo Trumper qui a un charme très agréable et dont les prix sont particulièrement abordables, notamment en ce qui concerne les parfums. Quand j’en aurais fini avec mon Acqua Di Parma Ambra, j’irais regarder ça de plus près !

Enfin, il faut savoir que la marque distribue également la gamme de ceintures Mazarin, en cuir de veau luxueux dont la souplesse est particulièrement impressionnante comparée aux ceintures haut de gamme que j’ai pu  croiser. Un cuir gras agréable au toucher qui ne marque pas et dont la longévité semble prometteuse.

On retrouve aussi une gamme de soins complète pour entretenir ses souliers (cirage, crème, pommade, brosses…) par Saphir, le leader du marché. Une gamme intéressante, mais qu’on retrouve régulièrement et assez facilement dans d’autres boutiques. J’ai également aperçu de très belles écharpes Stark & Sons dont les couleurs étaient superbes mais dont le rapport qualité/prix n’est pas dingue (entre 205 et 280 euros pour les modèles bicolores). Cela étant dit les écharpes bicolores sont très réussies et j’ai presque eu le coup de cœur pour la grise et orange !

Test Mes Chaussettes Rouges : la gamme super solide encore plus résistante qu’avant

Etant devenu un client fidèle, j’ai un faible pour une gamme en particulier que j’apprécie beaucoup : la gamme super solide. C’est ma préférée pour plusieurs raisons :

  • Une résistance supérieure aux autres gammes qui lui confère une longévité plus importante (on parle potentiellement en années si vous les entretenez correctement)
  • Une épaisseur accrue qui apporte (de mon point de vu) un confort très appréciable, notamment avec des chaussures de ville
  • Une texture très lisse qui met en valeur le travail des bords-côtes et renforce l’aspect élégant de celles-ci

Beaucoup de qualités qui donnent à cette gamme un rapport qualité/prix/style excellent, probablement le meilleur du marché. En effet, les prix démarrent à 20 euros pour les modèles en coton tissé en fils d’Ecosse uni, 22 euros pour les modèles bicolores à bords-côtes et 25 euros pour la gamme en laine super solide qui tient encore plus chaud et dont les couleurs sont superbes grâce au travail de la texture. On trouve des mi-bas à un prix inférieur sur le marché, on peut même trouver des modèles de qualité mais dont la longévité sera bien moindre et question style/couleurs/motifs je ne trouve pas de concurrent potentiel sur le marché français à l’heure actuelle.

Une gamme que nous avions déjà testée lors de notre précédent test il y a 2 ans (inutile donc de revenir sur toutes les autres finitions). Si nous en reparlons aujourd’hui, c’est parce que Mes Chaussettes Rouges a développé une fibre encore plus résistante qu’avant pour équiper différentes gammes, dont la gamme super solide !

Test de résistance à l’abrasion

La démarche de la marque est particulièrement intéressante sur ce sujet. Les fondateurs de la marque Mes Chaussettes Rouges (à savoir Jacques Tiberghien et Vincent Metzger) ont cherché à pouvoir démontrer de manière factuelle que leurs chaussettes étaient plus résistantes que celles de leurs concurrents. Car tout comme pour les vêtements, on entend très souvent les vendeurs des différentes marques de chaussettes vous dire “c’est de la qualité” ou encore “ça va tenir dans le temps” sans pouvoir vraiment savoir si c’est vrai, et quand bien même ça le serait, comment le prouver ?

Vincent et Jacques ont donc décidé de faire appel à un laboratoire indépendant pour tester la résistance à l’abrasion sur certains de leurs modèles. La résistance à l’abrasion, c’est tout simplement la résistance à l’usure et au frottement. Une usure qui se manifeste notamment à cause des frottements inévitables entre le pied, la chaussette et les souliers. Il y a différents niveaux d’usure :

  • Premier stade : c’est quand la fibre de vos chaussettes devient plus claire sur des points sensibles après une journée de port. Ce n’est pas dérangeant et cela se remet souvent en place après un lavage.
  • Deuxième stade : C’est tout simplement lorsqu’on trouve un trou dans votre chaussette, elle devient de facto importable (n’y songez même pas, l’occasion d’être démasqué vient bien plus vite qu’on ne l’imagine).

 

Voici quelques extraits que Vincent m’a gentiment fait parvenir de ces tests. Les données sont brutes et ne signifient pas grand chose quand on ne sait pas les interpréter, mais elles attestent de la bonne foi de l’expérience et de la démarche. Suite à ces stades dont les résultats sont plutôt encourageants (ils ont également fait tester des produits concurrents pour comparer), ils décident d’aller plus loin en réfléchissant à une fibre qui sera plus solide que ses concurrents. Pour renforcer une fibre, il existe différents leviers d’action :

  • On utilise une fibre plus épaisse mais alors le rendu est plus texturé et moins formel (ce qui est très beau pour la campagne ou le sport mais moins en ville)
  • On change le titrage du coton utilisé (plus il est épais, plus la fibre est solide)

C’est en modifiant subtilement ses deux paramètres qu’ils ont réussi à créer une fibre particulièrement résistante, sans que celle-ci soit trop épaisse et donc moins raffinée à l’usage de ville. Ils ont développé une fibre très solide qui reste élégante et portable en ville (pas trop épaisse). Une fibre en coton fil d’Ecosse dans un titrage plus élevé avec du polyamide stratégiquement placé aux endroits plus sensibles à l’abrasion et hop le tour est joué. Ils ont également développé une fibre plus résistante pour la gamme super solide en laine en suivant les mêmes principes.

La gamme super solide est donc désormais plus résistante, notamment sur un point crucial  déterminant dans l’usure de la chaussette : le phénomène inévitable du frottement. Le prix n’a pas bougé d’un iota depuis 2 ans, le rapport qualité/prix s’en trouve donc d’autant plus pertinent.

Conseils pour l’entretien de vos chaussettes super solide : les choses à savoir pour quelles durent plusieurs années

Même si la gamme super solide est conçue pour être la plus endurante possible, elles peuvent s’user prématurément si on ne fait pas attention à deux trois petites choses. Pour tout vous dire, j’en ai gâché quelques paires bêtement à cause d’erreurs faciles à éviter. Voici mes conseils pour que les vôtres durent le plus longtemps possible !

Interdiction formelle d’utiliser un sèche linge

J’ai honte, très honte mais oui, à une certaine époque je ne pouvais pas faire autrement dans mon ancien minuscule studio parisien. D’une manière général, le sèche linge est un instrument démoniaque qu’il faut fuir comme la peste car il abîme très sérieusement chacun de vos vêtements qui passeront dans l’abîme tournoyant. A la place il faut utiliser une tente à linge  (On en trouve à partir de 5 euros) et les faire sécher naturellement en extérieur si c’est possible et qu’il fait beau ou bien en intérieur, près d’un radiateur après leur passage en machine à laver. Sachez que même avec un petit tour de sèche linge, vos vêtements (notamment vos chaussettes) seront au mieux fragilisées, au pire irrémédiablement abîmées.

Quelques astuces pour les mettre dans la machine à laver sans risque

Avant de les mettre en machine à laver il faut suivre quelques consignes très simples pour que tout se passe bien

  • Retournez vos chaussettes pour quelles soient à l’envers
  • Optez pour une température à 20 degrés
  • Un lavage doux
  • On évite de mélanger les couleurs vives et sombres (ou on utilise du décolore stop)

Conseils de style : Porter de belles chaussettes en toute circonstance

Maintenant qu’on a fait le tour du sujet technique et pratique, passons au cœur de notre métier : les conseils de style. Comme je le soulignais en introduction, autrefois on portait traditionnellement des chaussettes très sombres et rien d’autre. Pourquoi ? Déjà parce qu’auparavant les pantalons étaient nettement plus long, il n’y avait donc aucun intérêt de porter des chaussettes de caractère puisque de toute manière on ne les voyait pas.

Aujourd’hui les pantalons se sont nettement raccourcis, même si certains en abusent (surtout les marques de streetwear et autres tendances à la mode) je trouve que dans l’ensemble c’est une bonne chose car je ne suis pas un grand fan des plis du pantalon sur les chaussures. De plus, cela a permis de faire des chaussettes un véritable accessoire de style qui peut amener du caractère à une tenue sobre.

Un croquis réalisé par l’excellent Rosace de Croquis Sartoriaux

Il y a quelques règles (de bon sens) à connaître concernant leur port avec un costume :

  • Des mi-bas ou chaussettes très hautes, pas des chaussettes classiques car sinon on risquerait d’apercevoir la pilosité de vos jambes en position assise
  • On évite le blanc à tout prix, qui est souvent une faute de goût. Les couleurs claires (dont le jaune et bleu ciel) se réservent aux tenues plus décontractées
  • On privilégie les textures lisses et on évite les motifs  trop fantaisistes (du genre mickey) pour un costume, avec une tenue décontractée c’est plus permissif (enfin on évite toujours Mickey)
  • On évite les rappels peu subtils du genre cravate rouge, chaussette rouge, pochette rouge. Essayez de déclinez les tons (bordeaux, rouge, violet par exemple).
  • On évite d’utiliser la même couleur que celles des souliers car c’est trop fade comme résultat. Certains considèrent cela comme une faute de goût, moi je trouve que ça n’en est pas une car ça ne jure pas, c’est juste un peu triste !

Concernant les tenues décontractées, vous pouvez vous éclater ! Tout est permis, et c’est souvent l’occasion d’amener un peu de couleurs et de motifs dans votre tenue. Nous avons déterminé trois manières de porter des chaussettes de manière élégante, selon des sensibilités différentes. Nous vous présenterons des exemples pour chacune d’entre elles.

Pour les adeptes de la sobriété : porter des couleurs fondues

Pour ceux d’entre vous qui désirent porter de belles chaussettes, sans pour autant que cela soit flamboyant j’ai deux exemples à vous proposer : une tenue formelle et une tenue décontractée.

La tenue formelle sobre

Pour les adeptes de la sobriété, j’ai choisi un modèle gris/bleu à motif pied de poule de la gamme super solide. On note une légère cassure entre le soulier et le pantalon, subtilement mise en valeur par le micro motif pied de poule. Sobre ne signifie pas forcément qu’une tenue doit être fade !

La tenue casual mise en valeur par une bord côte contrastante

Autre exemple d’une tenue sobre dans un registre plus décontracté, j’ai opté une paire de super solide bleu outremer avec un bord côté coloré. Une petite bande contrastante colorée qui apporte une touche de caractère tout en restant sobre, de plus le bleu est légèrement plus clair que le denim, pour offrir un effet camaïeu discret. C’est très facile à porter et ça viendra apporter une touche de couleur bienvenue dans une tenue peu colorée !

 

 

Porter des couleurs ou des motifs pour marquer un contraste entre votre pantalon et votre soulier

Contrairement aux deux exemples précédents, l’idée n’est plus de proposer une chaussette qui va se fondre dans le décor, mais plutôt une chaussette qui marque une cassure remarquée, devenant ainsi une pièce forte de votre tenue. Je le conseille notamment dans les tenues d’été, lorsque vous ne portez pas beaucoup de pièces (polo/chemise + pantalon + chaussures) et que les couleurs de votre tenue sont très sages.

Une tenue décontractée habillée colorée

Personnellement je ne porte que des couleurs neutres (khaki, gris, bleu, marron, beige, blanc) sur mes pièces principales, et je porte des couleurs sur mes accessoires (cravate, pochette) dont les chaussettes font parti ! J’ai un vrai faible pour cette paire Aubergine à bord côte gris clair. La couleur principale s’impose, et le bord cote est très discret, il souligne et offre du volume, rien de plus.

 

Pour les plus audacieux  : porter des couleurs et des motifs contrastants

Une catégorie qui s’adresse aux plus dandys d’entre nous, ceux qui n’ont pas peur d’oser. Cette paire rouge à motif chevron bleu marine est probablement ma paire coup de cœur chez Mes Chaussettes Rouges. Pourquoi ? Parce qu’elle présente un beau rouge, bien calmé par le motif, la texture et les petites lignes bleu marine. Je ne suis pas très fan du rouge cardinal que je trouve trop éclatant. Celui-ci en revanche, me plaît nettement plus, tant son travail est subtil et nuancé. Cette paire peut se porter avec n’importe quelle tenue décontractée sobre, elle l’enchantera !

 

Conclusion sur Mes Chaussettes Rouges :

La marque est incontestablement maîtresse sur la gamme des chaussettes de luxe en France. Le rapport qualité/prix est très bon sur la gamme super solide, et le rapport qualité/prix/style est excellent sur l’ensemble des gammes. C’est assez rare pour le notifier mais je suis un fidèle client de la marque depuis 2 ans, j’achète régulièrement des paires chez eux pour embellir ma collection. Le confort est indiscutable et je n’ai pas croisé pour agréable à chausser jusqu’à maintenant. Je recommande vivement l’enseigne Mes Chaussettes Rouges, et croyez-moi, vos pieds vous le rendront !

 

 

Vous aimerez peut-être: