IN CORIO : UNE JEUNE MARQUE DE SOULIERS TRÈS PROMETTEUSE

Chez Jamais Vulgaire, nous adorons les souliers. Comme le marché est en pleine évolution, et que des marques se lancent chaque jour, nous devons constamment être à l’affût, pour dénicher celles qui semblent très prometteuses. Notamment celles qui proposent des prix, toujours plus compétitifs, sur des chaussures dont la qualité ne cesse de monter.

Quand j’ai jeté un coup d’oeil sur le site d’In Corio, j’ai trouvé le résultat très professionnel pour une si jeune marque : un beau site, des explications claires et concises, de belles photos et plusieurs gammes de produits, conçues pour matcher parfaitement entre elles, bref c’était un régal pour les yeux.

In Corio : Des chaussures de caractère à prix compétitif

Le contact est établit, et très vite nous rencontrons Guilhem, le co-fondateur de la marque. Au bout de quelques minutes, on sent qu’on affaire à quelqu’un qui mûrit son projet depuis longtemps, et qui s’apprête à proposer des chaussures qui en jettent, à un prix serré. Vous verrez par la suite que rien n’est laissé au hasard, qu’ils ont pensé à tout, de la conception jusqu’à la livraison. Sans parler du prix, qu’ils veulent toujours plus accessible et intéressant pour leurs clients.

D’entrée de jeu, Guilhem nous explique qu’il désire proposer un soulier en cuir moderne et urbain. Des chaussures qui doivent être immédiatement confortables (ce qui est rarement le cas, voire presque jamais), tout en proposant un gros travail sur les formes de celles-ci.

Les caractéristiques du soulier In Corio

Le concept étant donc de proposer une paire de chaussures confortable et stylée, qui soit à la hauteur en termes de finitions et de cuir. Un pari audacieux pour quelqu’un ne venant pas du milieu.

Les formes

Les fondateurs reprochent à l’offre actuelle du marché d’avoir des collections aux chaussants larges, qui sont confortables mais dont le cuir marque très vite avec de gros plis. À l’inverse, quand le chaussant est ajusté, alors le port devient inconfortable et les orteils se retrouvent compressés. Ils partent donc d’un constat pertinent : soit vos souliers sont confortables, mais les plis sont très marqués et cela les rend moins beaux, soit ils sont ajustés mais ça devient très désagréable de les porter au début, notamment sur des montages rigides comme le Goodyear.

Ils ont donc travaillé pendant plus d’une année sur une forme beaucoup plus sophistiquée, qui permet d’avoir un pied plus effilé et plus élégant.

La marque propose deux formes différentes : un carré atténué très racé que l’on reconnait aussitôt et qui personnellement m’évoque les formes d’Aubercy. Sur la photo ci-dessous, vous trouverez la Chukka de Guilhem, qui est comme neuve alors qu’elle affiche déjà deux ans de loyaux services.

Ils proposent également un bout plus arrondi, évoquant les formes anglaises. Personnellement je suis plus fan de la première forme, mais celle-ci possède son petit charme aussi !

Le confort

In Corio travaille uniquement sur du montage Blake, car les fondateurs voulaient des formes effilées et un confort immédiat au port. Il faut avouer que les cousus Goodyear se font souvent dans la souffrance de vos petits pieds. Pour avoir porté plusieurs paires, le confort est effectivement immédiat : on est bien dedans, pas besoin de les porter une quinzaine de fois en souffrant. Un véritable atout que je n’avais pas encore croisé jusqu’ici.

Mais on ne s’arrête pas en si bon chemin: sous la semelle on trouve une mousse spécifique qui apporte un confort supplémentaire (un meilleur amorti et un meilleur maintien).

Sur la plupart des marques premium, on trouve des petits coussinets mais qui se situent uniquement sous le talon. Chez In Corio, la mousse se poursuit sous toute la semelle pour équilibrer l’amortie du pied lorsque vous marchez. Que du bonheur !

Des réductions lorsque vous achetez plusieurs paires

In Corio désirait offrir un soulier de qualité à un prix vraiment abordable et compétitif.

Ma définition d’un soulier de qualité ? C’est avant tout un soulier qui est fait pour durer. Pour qu’il vous chausse pendant plusieurs années, il faut en prendre soin, et cela commence par leur donner 24h de repos entre chaque port. Autrement dit, on ne porte jamais les mêmes chaussures deux jours d’affilés, sinon le cuir n’a pas le temps de se remettre en place et de se refaire une petite santé après avoir été secoué toute la journée.

Tout comme je le préconise, la marque pense qu’il vaut mieux posséder 4 ou 5 paires plutôt qu’une ou deux afin de pouvoir les faire tourner, sans les user ! Ainsi, ils ont donc décidé de mettre en place un système de rabais très intéressant.

Les rabais s’appliquent sur tous les souliers, quels que soient les modèles et les tailles. On peut donc tout à fait  mixer les tailles et les modèles (reste plus qu’à convaincre vos amis de faire vos achats ensemble) et vous paierez le prix le plus bas affiché sur le site pour chaque modèle. Des réductions qui vous permettent d’économiser jusqu’à 150€ si vous prenez trois paires.

Des réductions qui s’ajoutent au fait que vos souliers s’useront nettement moins vite et que par conséquent ils dureront plus longtemps. C’est une véritable logique d’investissement qui s’instaure, en plus de celle du plaisir.

Une logistique implacable

Dernier petit point qui fait une vraie différence selon nous, on a commandé, puis deux jours après nous étions livrés (commande mardi soir et livraison jeudi dans l’après-midi).  Si vous passez votre commande avant 10h du matin, elle est expédiée dans l’heure qui suit ! Même chose si vous commandez avant 15h de l’après-midi.

Ce souci du détail, qui fait une vrai différence et qui fait parti des petites choses qui vous démarquent des autres ! Personnellement je suis toujours ravi d’apprendre qu’une commande arrive plus vite qu’escompté.

Les Différentes gammes de produits In Corio

La marque propose trois gammes de produits, qui s’harmonisent et sont parfaitement conçus pour être portées ensemble. Trois gammes de produits qui regorgent de finitions et dont les ateliers sont situés en Europe de l’Ouest.

Les chaussures

Pour une première collection, In Corio propose pourtant déjà de nombreux modèles : richelieu, derbies, bottines, double boucles … tout y est. Des modèles qui se déclinent en différentes patines : noir, marron foncé, bordeaux, gris et marron moyen. Il y a notamment un gros travail sur les richelieu, qui proposent des modèles perforées, d’autres non et même un one cut, qui est vraiment très beau et bien mis en valeur par les formes travaillées de la marque. Leur patine bordeaux est particulièrement réussie. Elle s’intègre facilement dans une tenue business car la dose de rouge est sobre et modérée (vous verrez les photos du test c’est assez bluffant). Enfin, il faut savoir que leurs souliers sont fabriqués au Portugal, dans un atelier célèbre d’une marque dont nous tairons le nom mais que certains d’entre vous connaissent bien.

Petit bonus, chaque soulier qui sort de l’atelier est ciré et imperméabilisé afin de vous éviter d’avoir à le faire. Ça c’est un vrai service de luxe que peu de marques prennent le temps et les moyens de faire pour leurs clients.

 

 

Comme chez les autres chausseurs de qualité, on retrouve un système de taille en demi-pointure ainsi que le choix entre une semelle gomme et une semelle cuir. Elles sont toutes réalisées sous gravure et l’entaille est faite à la verticale (et donc en profondeur) pour être protégée afin de ne pas être exposée à l’usure. C’est un procédé ingénieux et très beau à  voir. D’ailleurs chaque semelle (qui n’est pas sous gomme) arbore une peinture bleu caractéristique.

 

Les ceintures assorties

Faites à Naples, dans un petit atelier familial, elles sont entièrement réalisées à la main. De plus, l’atelier propose de réaliser les patines sur demande. Ils ont donc demandé de réaliser des patines identiques pour chaque modèle de souliers qu’ils possèdent ! Une patine faite à la main bien sûr.

La hauteur de la ceinture est de 32 mm : le marché est sur 35 mm mais c’est un peu large pour du formel, et 30 mm c’est trop fin sur un jean, ils ont donc demandé au fabricant du partir sur du 32mm, ce qui sort vraiment de l’ordinaire. La boucle est épurée, belle et surtout pas trop grosse (personnellement je trouve cela vulgaire les grandes boucles, surtout si vous portez ça sur un costume).

Tout comme pour les souliers, les ceintures possèdent également un système de rabais lorsque vous en achetez plusieurs.

 

 

Les points de coutures sont propres et nets, on sent le travail bien fait. On retrouve toutes les finitions de qualité d’une belle ceinture dont le fameux montage avec double passant. On retrouve également la patte de la marque sur deux points à l’intérieur de la ceinture : discret et subtil. Une ceinture qui s’ajuste facilement, n’importe quel cordonnier peut vous le faire gratuitement ou pour une somme très modeste (maximum 5€).

 

 

Les chaussettes caviar colorées

Vous savez ce que je reproche aux chaussettes tissées en fil d’Ecosse 100% coton ? Si la taille n’est pas parfaite, elles se relâchent très vite et ce n’est pas très beau de porter une paire de chaussettes qui flanche sur vos souliers. L’équipe d’In Corio est particulièrement en avance sur le sujet et propose un modèle texturé que j’ai trouvé particulièrement excellent : une texture caviar mélangeant du coton et une pointe de Polyamide. En effet, en plaçant un peu de polyamide, cela permet de maintenir la chaussette tout le temps sur votre pied et c’est plus élégant, et cela même si la taille est un peu grande pour vous.

Le rendu du motif est vraiment superbe, les couleurs s’entremêlent et proposent quelque chose de vraiment raffiné avec du caractère. Le toucher est également original, la chaussette propose un toucher plus rêche qui n’est pas désagréable selon moi, au contraire je préfère me sentir bien tenu.

 

J’ai fait le test et je suis conquis, notamment par les couleurs (la rouge étant ma préférée car mélangée avec un bleu qui l’atténue) et le rendu texturé qui est superbe, tout en restant discret. C’est un procédé dont le résultat est vraiment fort sympathique.

Tout comme les chaussures, les chaussettes profitent de rabais lorsqu’elles sont achetées en pack. Proposées à 11€ pour une paire, elles passent à 8€ pour trois paires ! En fait, c’est comme si vous achetiez deux paires et que la troisième était offerte.

 

Les embauchoirs classiques et les embauchoirs de voyage

Dernier accessoire (et pas des moindres) : les embauchoirs. Un accessoire invisible qui fait un travail de l’ombre essentiel pour préserver les formes et le cuir de vos souliers. Personnellement chacune de mes paires de souliers en cuir possède son propre embauchoir: c’est probablement l’outil le plus efficace pour les conserver.

 

In Corio en vend deux types : les embauchoirs classiques, en bois de cèdre rouge, parfaitement adaptés aux formes de vos souliers, ou bien les embauchoirs de voyages, qui sont eux en plastique. Alors bien sûr ils font un travail moins efficace mais ils ne pèsent absolument rien et ont le mérite de tenir vos chaussures en formes durant vos voyages, sans peser pour un sous. Valéry ne s’en sépare plus et comme il voyage souvent, ça l’arrange vraiment (notamment si vous embarquez plusieurs paires, ça fait une véritable différence au poids).

Tout comme pour les autres gammes de produits, leurs prix sont dégressifs quand vous en achetez plusieurs !

 

 

Test In Corio : Les richelieu bordeaux et les Chukka en veaux-velours

Nous sommes partis sur deux paires de caractère qui s’intègrent dans différents registres : d’une part les richelieu bordeaux, dans une tenue très formelle, et d’autres part les Chukka en veau-velours marron pour une tenue plus casual.

Les richelieu bordeaux

C’est une paire de richelieu classique, sans perforations : une paire d’Oxford en somme ! On retrouve 5 œillets pour accueillir les lacets qui sont eux mêmes fondus dans la teinte du cuir. Sobre, classique et efficace. On reconnaît le montage Blake de la chaussure grâce à la finesse de la semelle. Un cousu Goodyear est nettement plus imposant en termes de rendu.  Sur ce modèle, il est question de la deuxième forme que propose In Corio : le bout légèrement arrondi.

Comme je le disais plus tôt en début d’article, la patine bordeaux est particulièrement subtile. À l’ombre, elle s’apparente volontiers à un marron foncé avec une légère teinte pourpre, au soleil elle trouve un éclat plus rouge, mais qui reste modéré et tout à fait portable avec un costume. Non seulement les souliers étaient imperméabilisés, mais en plus de cela ils nous ont même fait un glaçage ! Personnellement je suis séduit et des souliers glacés sont toujours plus élégants.

 

La tige arrière est originale, elle se décale une fois arrivée en haut du soulier pour former un angle.

Pour ce qui est de la tenue, Valéry propose un jeu de couleurs très intéressant. Loin de la cassure que j’utilise, il propose une intéressante déclinaison de tons : des souliers bordeaux et un pantalon de costume bleu marine qui sont rejoints par une couleur à cheval entre les deux : des chaussettes aubergines. Sur le plan chromatique, c’est apaisant, propre et ordonné.

 

Les chukka en veau-velours marron

 

Pour ce qui est des Chukka marron en veau-velours, je suis parti sur une tenue nettement plus casual. Un pantalon couleur sable en flanelle pour générer du contraste, et la parka AIM en bleu marine en haut pour affronter le froid. Comme la tenue ne présente pas de pièce forte, j’ai donc opté pour une des fameuses paires de chaussettes texturées In Corio. Je suis parti sur la rouge, car c’est, à mon goût, la plus belle et la plus audacieuse, ce qui convenait parfaitement pour cette tenue qui manquait un peu de peps. Je me retrouve donc avec une tenue décontractée idéale pour un weekend à la campagne ou une balade en ville un jour de pluie.

Les chukka proposent la forme carré que je préfère chez la marque, une forme qui ne laisse pas indifférent tant elle est racée. Une forme effilée qui me convient parfaitement car j’ai les pieds plutôt fins. La forme est très travaillée et cela se sent dans les recoins des courbes qui ne manque pas de volupté. Bien que la forme soit carré, le bout est très travaillé: les formes ne sont jamais droites mais toujours légèrement arrondies, comme si elles enveloppaient mon pied sans jamais le toucher.

On retrouve la semelle fine du montage Blake, et dès le premier essai j’étais bien dedans. Les premiers ports sont un vrai bonheur contrairement à d’autres souliers que j’ai dans ma collection (qui sont désormais agréables aujourd’hui mais ça s’est fait dans la souffrance).

La tige de la chukka est tout ce qu’il y a de plus classique et c’est tant mieux comme cela. Le veaux-velours quant à lui, provient de chez Stead en Angleterre (une référence dans le milieu) et il est particulièrement doux au toucher. Il ne pèle pas et se brosse aisément quand on subit un choc ou qu’un impoli vous marche sur les pieds.

 

Pour ce qui est de la semelle, il s’agit d’une semelle gomme anglaise, concurrent de Dainite. C’est la plus solide et elle est reconnue comme l’une des meilleures du marché des semelles gomme. Elle permet à vos chaussures de pouvoir s’aventurer sur tous les terrains sans craindre les intempéries (un choix très cohérent avec le modèle des bottines qui est plutôt un modèle décontracté à usage casual).

 

 

Conclusion sur In Corio

On est impressionné par la qualité globale et le parti-pris stylistique de la marque. In Corio désire proposer un soulier très moderne, avec un vrai travail sur les formes tout en mettant l’accent sur le confort. On trouve également un sourcing pointu et des accessoires qui ont de vrais arguments à faire valoir (notamment les chaussettes qui ne tombent pas sur la cheville). On apprécie également vraiment la démarche et l’effort fait sur le prix, pour rendre leurs produits accessibles, dans une logique de longévité qui bénéficie vraiment à leurs clients. On a hâte de voir la suite !

 

 

 

 

Vous aimerez peut-être:

Partagez88
Tweetez
Enregistrer
88 Partages