Les choses essentielles à retenir sur une cravate

La première rencontre entre l’homme et une cravate démarre généralement (sauf si vous êtes nés à l’étranger et que l’uniforme scolaire en vigueur en requiert une) quand on est étudiant et qu’on passe des oraux décisifs ou que l’on démarre sa vie professionnelle. En effet, la cravate est encore très présente dans les différents univers professionnels et donc il est très probable que le dress code de l’entreprise dans laquelle vous travaillez en demande une. A travers cette rubrique nous allons vous présenter les points essentiels qui régissent le port de la cravate. Ces conseils vous permettront de bien choisir vos cravates en fonction de votre morphologie et d’être capable de pouvoir faire de beaux nœuds simples et adaptés à l’univers formel.

A. Le tissu/motif/couleur

La grande majorité des cravates sont composés de soie. C’est la matière privilégiée car sa texture est souple (pour les nœuds), se décline (la grenadine de soie) et les motifs sont bien mis en valeurs. Ceci dit, on trouve également de très belles cravates en flanelle pour l’hiver et des mélanges en lin plus légers en été. Quant aux motifs ils en existent beaucoup qui elles mêmes se déclinent à l’infini : floraux, paisley, à pois, géométriques, club …. Il n’y a pas de règles à l’exception qu’il faut faire attention à ne pas trop charger une tenue si celle-ci propose déjà beaucoup de motifs (à ce moment là on préfère une cravate unie). Enfin pour ce qui est de la couleur on évite le noir, c’est prohibé sur la cravate. La seule règle en vigueur c’est qu’il faut créer du contraste avec la couleur de la chemise. Comme les chemises formelles sont claires, les cravates plutôt foncées sont plus adéquates.

DO : Une belle couleur qui vient ajouter du contraste avec la chemise et un beau motif qui vient relever le caractère de la tenue18808840_1259862810779631_2117143217337008128_n

DON’T : Ici il n’y a presque pas de contraste entre la chemise et la cravate et donc le rendu est tout de suite mauvais.mauvais-contraste-resizé

B. Le fit

Tout comme les revers du costume et le col de la chemise, la cravate doit refléter une certaine proportionnalité pour être cohérente avec le reste de la tenue. De surcroît il faut tenir compte de sa morphologie. Choisissez une cravate entre 7-8 cm si vous êtes plutôt fin et de 8 à 9,5 cm si vous êtes plus étoffé. Au dessus vous risquez de noyer votre tenue et on ne verra plus que ça. La cravate doit tomber aux environs de la ceinture. Si vous portez le pantalon en taille haute il vaut mieux qu’elle tombe un peu plus bas que la ceinture et à contrario sur un pantalon taille moyenne elle tombera sur la ceinture. Vous aurez remarquer que sur instagram certains influencers et bloggers portent le petit pan (qui permet d’ajuster la longueur) à l’air libre plutôt que fondu dans la cravate et pour cause ça permet d’obtenir un volume supplémentaire et un coté nonchalant. Concernant ce dernier point, il n’y a pas de règles c’est une question d’école et chacun y trouvera son bonheur comme il l’entend.

DO : Des proportions cohérentes et le petit pan de la cravate est sortie ajoutant ainsi un très beau volume au nœud.18722803_741791642656215_3025391919833284608_n

DON’T : La cravate slim par excellence qui vient détruire toute crédibilité professionnellecravate-trop-slim-resizé

C. Les finitions

Elles sont nombreuses entre le fil de tension; le passant arrière le point d’arrêt, le nombre de plis… ces petites finitions à peine visibles sont pourtant essentielles pour que la cravate tiennent bon, possède un beau volume et puisse supporter les nœuds. Ceci dit il y a une finition qui fait vraiment la différence c’est le nœud de la cravate.Pour ce qui est des nœuds, c’est aussi une histoire de proportion (chaque nœud que j’aborde possède un lien vers une vidéo qui vous montre comment les réaliser). Le four in hand (le plus simple) convient à toutes les morphologies car il est ajustable. Le demi Windsor (le plus polyvalent) commence à prendre de la place, il faut donc une ouverture de col moyenne ou large pour le porter car il est plus imposant. Enfin, le dernier nœud formel est le Windsor, il est très épais et se porte donc uniquement que sur des cols cut-away et aux cous larges, à porter avec précaution donc.

DO : Andreas Weinas propose toujours de beaux nœuds. Ici un four in hand avec un joli dimple qui offre un beau volumebeau-noeud-de-cravate-resizé

DON’T : Un nœud sophistiqué certes, mais qui n’a pas sa place dans un milieu professionnel.

noeud-pas-adapté-resizé

Le guide ultime de la cravate

Après avoir lu ces quelques lignes qui résument succinctement la chose, vous avez peut être envie d’honorer Beau Brummel et d’approfondir le sujet comme il se doit. Ça tombe bien nous avons écrit deux guides qui traitent sérieusement du propos ! Le premier traite des motifs et du nœud tandis que le deuxième vous propose des compositions de tenues formelles.