Test & Avis sur Charles Tyrwhitt : Le chemisier anglais à l’offre gargantuesque

Pour les plus jeunes d’entre vous, qui sont comme moi encore étudiants ou jeunes diplômés, vous êtes ou serez certainement confrontés à une période charnière de votre vestiaire : Vous débutez vos premières expériences professionnelles, stages, alternances, et avez besoin d’investir dans une garde-robe formelle, utilitaire et abordable pour passer la semaine au bureau.
Autre situation : ça fait un moment que vous êtes inséré dans la vie professionnelle, et le temps est venu de rafraîchir votre garde robe qui est usée et qui ne vous va plus depuis longtemps. Dans ces deux cas, vous avez besoin d’une bonne quantité de chemises, de qualité et sans casser la tirelire pour autant.

SPOILER ALERT: on vous a négocié -30% supplémentaire sur votre commande grâce au code CHEMISES30 

Charles Tyrwhitt, une excellente référence d’entrée de gamme

Charles Tyrwhitt est l’un des chemisiers anglais traditionnellement situés sur Jermyn Street, le Saville Row des chemisiers. Leur toute première boutique y est d’ailleurs toujours située depuis son ouverture il y a une trentaine d’années, bien que la marque ait depuis longtemps atteint l’échelle internationale avec un réseau de boutiques dans le monde entier. Cela dit, leur e-shop est bien rôdé et propose des milliers de références de tissus, de poignets et de cols.

L’histoire du fondateur Nicholas Charles Tyrwhitt Wheeler est celle d’un self made man qui a crée un empire : parti d’un ordinateur et de 5000 prospectus, il est à la tête de 41 boutiques partout dans le monde et d’une équipe de 1300 personnes. Malgré cette expansion, la marque est restée fidèle à son héritage et à son savoir faire traditionnel.

La toute première boutique Charles Tyrwhitt, encore bien ancrée sur Jermyn Street, berceau des chemisiers anglais

Charles Tyrwhitt est, comme je le mentionnais plus haut, une de mes références lorsqu’il s’agit de conseiller une marque de chemises très abordable sans pour autant tomber dans un produit de piètre qualité. C’est en particulier vrai pour ceux qui débutent leur démarche sartoriale, ou leur vie professionnelle et qui ont besoin d’un grand nombre de chemises rapidement ou envie de tester différentes finitions et registres de formalité.
Concrètement, vous pouvez vous offrir 4 chemises totalement différentes pour un tarif de 169€, soit une quarantaine d’euros par chemises. Sur cette offre de base viennent très souvent s’ajouter des remises supplémentaires via leur newsletter ou directement sur le site, ainsi qu’une promotion étudiante permanente. Enfin, Charles Tyrwhitt nous a partagé une réduction de 30% pour vous, nos lecteurs, avec le code CHEMISES30. 

En dehors de son produit d’origine, Charles Tyrwhitt propose aujourd’hui l’ensemble du vestiaire formel masculin, du costumes aux soulier en passant par les manteaux et les accessoires. Certaines de leurs cravates valent le coup d’œil !

Chez Jamais Vulgaire, nous apprécions tout autant les produits que le temps passé à choisir les finitions lorsque nous testons des pièces en demi-mesure. Cependant, il faut bien reconnaître que nous sommes tous pris par le temps à l’occasion et que pouvoir se reposer sur quelques valeurs sûres pour rafraîchir sa garde robe de bons basiques formels ou expérimenter des pièces plus fortes à un coût réduit est un véritable luxe. Charles Tyrwhitt a compris depuis longtemps ce besoin et c’est pour cette raison que la marque propose des prix attractifs en multi-achat. La seule boutique française se situe à la Vallée Shopping Village, ce qui est assez loin pour certains, cela dit la politique de retour de la marque est irréprochable.

Attention au choix de votre coupe ! Je fais un bon 52, et pourtant la slim fit était bien trop large pour moi, testez bien vos produits pour être sûr d’avoir la bonne coupe et taille pour votre morphologie.

Une fois que vous connaîtrez votre taille et la coupe qui vous convient, notez le pour votre prochaine commande et éviter un déplacement en boutique ou un retour. Si les tailles (tour de col) sont précises, autant les coupes peuvent être trompeuses ! J’avais opté pour le slim fit qui s’est avéré être très grand pour moi, et j’ai reçu en retour les chemises en “extra slim fit”, qui restent très confortables, bien que je sois loin d’être aussi fin que Gustave ou Valéry !
La quasi totalité de leur chemises sont disponibles dans toutes les coupes, et vous avez parfois le choix sur les poignets pour porter des boutons de manchette par exemple. Pour ce test, nous avons donc choisi de mettre en avant cette offre de 4 chemises ayant des degrés de formalité totalement différents pour vous montrer l’étendue de l’offre de la marque, même si une visite sur leur site est nécessaire pour parcourir les centaines de références.

 

Test de Charles Tyrwhitt : un choix impressionnant parmi des registres variés

La plus habillée : Blanche à chevrons et des poignets mousquetaires

  • Tissu : Un twill blanc tout ce qu’il y a de plus classique pour une chemise formelle. J’ai cependant choisi non pas un mais deux petits twists pour ceux qui trouvent la chemise blanche trop classique : le tissage en chevrons qui apportent un micro motif intéressant pour une chemise unie.
  • Poignet mousquetaires : et voici le deuxième petit twist : des poignets mousquetaires pour porter vos plus beaux boutons de manchettes. Le rendu final est donc un peu plus recherché et habillé !
  • Col anglais : Pour le col, on reste ici très classique et approprié pour le port de la chemise dans une tenue formelle. Attention, vu le degré de formalité des finitions présentées juste avant, le port de la cravate est de rigueur avec cette chemise. Ce col classique est idéale pour accueillir la plupart des nœuds de cravate.
  • Baleine de col : Une finition sur laquelle je ne fais plus l’impasse depuis un moment : une fente pour venir y loger des baleine de col. Déjà, cela évite d’avoir des baleine en plastique coincées entre deux épaisseurs de tissu, et votre col à une bien meilleure tenue la journée et au fil des lavages. Petit bonus, des baleines de col en laiton sont fournies avec, faites cependant attention à bien les retirer à la fin de la journée pour éviter qu’elle ne se perdent dans votre machine à laver.
  • Coupe extra slim fit : Elle se caractérise par deux empiècements épaules et des pinces dans le dos. Pour connaître votre coupe, référez vous bien à leur guide ou bien essayez !
  • Point de couture : fin et régulier, très discret et solide, rien à redire
  • Boutons cousus en croix : un cousu solide qui empêche vos boutons de se faire la malle à la première occasion

La plus agréable : Bleue ciel popeline “peau de pêche”

  • Tissu : Une popeline de coton égyptien qui a reçu une finition “peau de pêche” qui la rend extrêmement agréable à porter en raison de sa douceur. Le tissu a un certain caractère visuellement, qui contraste avec sa texture ! La couleur est assez vive, ce qui change des bleus pâlots. Attention cependant, le tissu froisse vite et est un peu plus difficile à repasser.
  • Col semi-cutaway : Un col un peu évasé bien proportionné pour tous les nœuds, tout en permettant d’en accueillir des plus larges qu’avec un col classique et place la cravate sur le devant de la scène
  • Baleine de col : Même finition que pour la chemise précédente, et encore une paire de baleines offertes. Je vous conseille d’avoir un endroit dédié où placer ce genre d’accessoires, avec les boutons de manchettes et les bagues (si vous en portez).
  • Coupe extra slim fit : Toutes les chemises de ce test auront cette coupe ! Une fois que vous avez trouvé votre taille et la coupe idéale pour votre morphologie, conservez bien ces références dans un coin de votre tête pour vos prochaines commandes.
  • Poignets simple arrondi : un poignet légèrement arrondi avec un seul bouton, c’est un poignet somme toute assez classique qui correspond bien à l’esprit de la matière, là où un poignet biseauté aurait été un peu hors de propos.
  • Les coutures et les boutons : similaires sur toutes les chemises, on reste sur des coutures discrètes et solides et des boutons cousus en croix !

La plus recherchée : Rayée lilas au mélange coton-tencel

  • Tissu : un twill au mélange original de coton et de tencel, une matière d’origine naturelle puisqu’elle provient de la pulpe de l’eucalyptus ! En résulte une matière douce et fluide au toucher, plus légère qu’un twill classique, facile à repasser et dont le tencel la dote d’une respirabilité accrue
  • Motif : Parce que le tissu est une chose, le motif en est une autre ! J’ai choisi de prendre une rayure de couleur lilas, très douce. Cette couleur originale permet de la placer facilement dans un registre sartorial. Bien que la rayure ne soit pas “pleine” mais tissée (entrecoupée de micropoints blancs) choisissez votre cravate avec attention si vous en portez une !
  • Col boutonné : Une troisième variété de col présentée ici avec un col boutonné ! J’aime beaucoup les cols boutonnés, dont le degré de formalité lui permet de la porter avec ou sans cravate.
  • Poignets simple arrondi : Mise à part la première chemise qui présente des poignets mousquetaires, toutes celles restantes ont le même poignet ! J’ai voulu porter mon attention sur la variété des cols, cependant Charles Tyrwhitt propose aussi des poignets à deux boutons, arrondis ou biseautés qui vous retrouverez sur leur site.

C’est une chemise que j’aime particulièrement porter dans mes tenues sartoriales, avec une rayure large qui donne des combinaisons très intéressantes, parfois risquées. C’est typiquement le genre de chemise plus poussée qu’on n’est pas forcément certain de pouvoir porter facilement mais qui se révèle être une pièce qu’on se félicite d’avoir acquise !

La plus décontractée : Dobby au motif Prince de Galles myrtille

  • Tissu : Un tissage dobby, qui est rendu possible grâce à la variation du nombre de fils de chaîne et de trame utilisées pour concevoir l’armure. En résulte une matière légèrement texturée et alvéolée, ainsi qu’une plus haute élasticité, ce qui est particulièrement adapté pour une chemise confortable qui se veut décontractée.
  • Motif : Un motif très fort qu’on voit rarement sur les chemises : un Prince de Galles de couleur myrtille. J’apprécie particulièrement le Prince de Galles sur une laine de costume ou sur une cravate mais je n’avais encore jamais essayé sur une chemise ! La couleur quant à elle est assez discrète en raison du motif justement, mais elle est très utile pour faire des combinaisons subtiles avec du bordeaux, du beige ou du vert
  • Col semi cutaway : De nouveau un col semi cutaway avec des baleines de col, même si un col boutonné ne m’aurait pas dérangé outre mesure. Cela dit au vu du caractère très fort du motif, je vous déconseille vivement de la porter avec une cravate et de la réserver pour les occasions les plus décontractées ou en week-end.

 

Conseils de style : Charles Tyrwhitt, un grand registre de formalité

J’ai choisi de vous montrer trois tenues qui illustrent la variété des registres possibles avec les chemises de la sélection. Deux d’entres elles sont composées avec un chino beige, un basique très polyvalent absolument indispensable à toute garde robe. Et pourtant, deux tenues appartenant à des registres très différents ! A gauche, une tenue très décontractée mettant en avant le prince de galles de couleur myrtille, un motif fort pour une chemise. Portée sans cravate et sans veste, avec une ceinture en veau velours et la paire de Velasca que vous avez pu découvrir dans cet article. A droite, je porte la chemise bleue “peau de pêche, très agréable à porter avec une veste bleue marine en fresco, la cravate et la pochette Rampley & Co que vous avez pu voir passer sur notre compte instagram. En ressort une tenue d’inspiration preppy, grâce à la tenue typique de l’Ivy League, la combinaison de  chino beige et de la veste bleue marine, portés avec chemise, parfois avec cravate.

Enfin au centre, la tenue la plus formelle des trois, avec la chemise à boutons de manchette et un costume trois pièces, portés avec une cravate vintage Zegna et la même pochette que sur la photo de droite, pliée différemment ! C’est pour cela que j’apprécie beaucoup les pochettes présentant un motif figuratif, car il y a une infinité de façons de la plier, offrant un rendu différent à chaque fois. Quant aux souliers, ce sont les doubles boucles de chez Crockett & Jones, que vous pouvez retrouver dans un de mes précédents articles.

Avis sur Charles Tyrwhitt : Une offre idéale pour mener ses expérimentations

J’ai essayé lors de ce test de vous montrer la variété de l’offre de Charles Tyrwhitt. Les finitions de bases pour les coutures et les boutons sont solides et dignes de confiance, et c’est la base de qualité que l’on recherche avant toute chose. Et sur cette base solide, Charles Tyrwhitt offre une variété extraordinaire en ce qui concerne les tissus et les cols qui témoignent d’une véritable recherche et d’un souci de proposer des gammes de chemises pour toutes les occasions et les envies de chacun.

Ce deux composantes, la fiabilité et la variété, sont quelque chose que l’on trouve très rarement à ce prix. Ces prix sont particulièrement attractifs lorsqu’on profite de leur offre groupée sur les produits et qu’on l’on analyse le prix unitaire de chaque produit pour un panier de 4 chemises, l’intérêt d’acheter un seul produit est assez limité.

Je vous conseille donc de profiter des offres groupées et de vérifier les promotions supplémentaires dont vous pouvez bénéficier en plus du code CHEMISES30 que je vous ai dégoté ! (pour obtenir -30% supplémentaire sur votre commande)

Enfin, j’apprécie beaucoup l’idée de subvenir aux besoin de sa garde robe formelle ou habillée pour une, deux ou trois chemises et de se faire plaisir en expérimentant ou en testant un tissu de caractère ou un motif fort que l’on aurait pas forcément envisagé autrement !

Charles Tyrwhitt est une entrée de gamme extrêmement solide et compétitive à tous points de vues qui mérite d’être envisagée à tous niveaux. Autant pour ceux qui ont besoin de se constituer une garde robe formelle rapidement, pour celui qui vient de se plonger dans le monde sartorial et qui souhaitent expérimenter sans se ruiner, mais également pour les plus chevronnés d’entre vous qui pourraient être intéressés à l’idée de découvrir de nouveaux tissus et de nouvelles finitions.

 

Vous aimerez peut-être: