Test&Avis Wicket Printemps-Ete 2021: veste sport Milan, pantalon classique et cravates en grenadine de soie

Bonjour à tous ! Après un moment d’absence, je reviens vous présenter une maison que j’ai déjà testée dans un de mes précédents articles. Il s’agit de Wicket que l’on retrouve aujourd’hui, chez qui j’avais testé un costume qui est rapidement devenu une des fondations de ma garde-robe formelle hivernale.

 

Le dépareillé printemps-été chez Wicket, la maison se renouvelle

Wicket est revenu vers moi afin que je puisse donner mon avis sur leur collection printemps-été 2021 et que je teste quelques pièces de mon choix afin de vous les présenter.

Pour la marque qui se définit comme la plus anglaise des marques françaises, c’est vrai qu’on l’attend surtout sur la saison automne-hiver, où elle peut s’adonner à sa spécialité : les tissus anglais assez lourds, des beaux lainages et des tweeds etc…

Une belle erreur, car la marque a de belles choses à montrer dans ses collections estivales, c’est ce qu’on va voir aujourd’hui !

J’ai par ailleurs eu l’occasion de me rendre dans leur boutique boulevard de Courcelles, puisque la dernière fois je m’étais rendu à celle située rue de Grenelle. Pour les amoureux du style des clubs à l’anglaise, autant dire que vous apprécierez la visite.

Ces visites ont pu être par chance effectuées juste avec les restrictions sanitaires et le reconfinement 3ème édition. La marque a par ailleurs ajouté un peu de contenu à son site internet en plus de l’ensemble des produits, vous pouvez tout à fait commander directement sur le site !

La collection printemps-été 2021

J’ai été reçu pour découvrir la nouvelle collection de la marque, et il y avait de quoi voir. Chez Wicket, on a pas peur des tissus aux couleurs audacieuses, et c’est d’ailleurs quelque chose qu’on retrouve rarement chez une marque en prêt à porter. Si d’aventure vous ressentez le besoin de fraîcheur avec une nouvelle pièce forte dans votre penderie.

La marque se renouvelle avec des coupes que je n’avais pas vues lors de ma dernière visite, on recherche des vestes moins structurées et ça fait plaisir à voir. Parmi les modèles qui m’ont tapés dans l’œil, j’ai surtout retenu leur saharienne et leur modèle Downtown avec des poches à rabats boutonnés et une poche poitrine plaquée.

Un chevron marron 100% lin. On voit rarement un revers en pointe sur ce genre de veste, qui est d’ailleurs bien réussi, c’est le même que celui sur ma veste croisée que j’avais testé. Les poches à rabats boutonnées et la poches poitrine plaquée sont des finitions qui sont encore une fois assez rare en prêt à porter, et que l’on a plus l’habitude de voir sur des pièces d’outerwear.

Nouveauté Printemps/Ete 2021: les chemises en ligne

Wicket propose à présent une sélection de chemises en popeline de coton avec un col italien classique et facile à porter. Elles sont proposées à 96€ et 64€ pièce pour 3 modèles achetés.
Un bon rapport qualité/prix au vu des finitions proposées:boutons en nacre, des baleines de col, des hirondelles de renfort, une dernière boutonnière horizontale.
On retrouve également le style typiquement anglais de Wicket, avec une large variété de motifs riches en couleurs.

Les chemises Wicket sont disponibles ici 

Test de la veste Milan, du pantalon classique et de la cravate grenadine

Dans ma tenue du jour, je teste deux pièces et un accessoire : Une veste, un pantalon et une cravate. Procédons dans l’ordre en débutant par la veste.

La veste Milan

Tissu en laine motif chevron bleu roi de chez Vitale Barberis Canonico (VBC) : lorsque vient l’été, je ne sais pas pour vous, mais me prends l’envie soudaine de couleurs plus vives. Ce tissu avec un chevron ton sur ton dans une nuance bleu roi est exactement ce qu’il me faut. Une couleur qui détonne par rapport aux bleus marines marines classique mais qui reste tout à fait acceptable. La main de cette laine est très particulière, fine et délicate avec une si belle prise à la lumière que j’ai d’abord cru à un mélange comportant de la soie. On le voit d’ailleurs assez bien sur la photo.

2,5 boutons, ou 3 roll 2 : Première fois que je m’essaye au 2 boutons et demi, moi qui suis habitué au 2 boutons et au croisé. C’est un pas honnêtement très facile à franchir, un détail qui se laisse oublier par rapport à un deux boutons. Je ne verserai pas vers un 3 boutons pour autant, car je préfère ne pas raccourcir la longueur du revers et avoir un point de boutonnage bien situé à ma taille.

Comme vous le voyez, le rendu ouvert est très similaire à un deux boutons, avec le roulé du revers qui commence au bouton du milieu.

 

Milanaise ouverte et banane de col : la milanaise ouverte on connait bien, en revanche la banane de col ce n’est pas banal ! On la retrouve sur beaucoup de modèles de chez Wicket et permet de fermer le col veste et retournant les revers. C’est plus un détail esthétique que pratique, à moins que vous ne soyez pris de court par une tempête. Cela dit, la banane est boutonnée, donc si vous la trouvez trop excentrique, vous pouvez tout à fait la retirer.

Note de Valéry: je déconseille effectivement d’utiliser cette finition, plus caractéristique des vestes de chasse, qui pourrait sur le long terme déformer le roulé du revers

Coupe Milan destructurée, semi doublée avec une parmenture américaine : Une doublure paisley colorée, une véritable signature chez Wicket. Une épaule très légère en padding et cigarette, un plastron volant et un parmenture américaine, c’est l’idéal pour la saison. Une balade très agréable en veste lorsque je me suis rendu au shooting !

Ce genre de veste semi-doublée dévoile un intérieur très propre avec finitions gansées.

Le côté sport de la veste est visible jusqu’à la poche poitrine intérieure droite avec un rabat assez larges, aux bords légèrement arrondis:

 

Poches plaquées : classique sur une veste sport, mais rarement sur la poche poitrine ! C’est d’ailleurs ce qui m’a poussé à la choisir, cela fait un moment que je pensais à faire une poche poitrine plaquée sur une de mes vestes. C’est un détail qui réduit la formalité de la pièce, et qui met d’autant plus en valeur votre pochette. Attention à bien choisir les dimensions de cette dernière pour ne pas faire boursoufler cette poche de façon disgracieuse.

Un cran particulier : C’est un cran qu’on retrouve sur beaucoup de vestes Wicket: l’ouverture est plus aigüe que la moyenne et le revers plus large que le col. J’ai personnellement une préférence pour les revers à pic du costume du précédent test, mais qui n’auraient pas vraiment convenu à un registre sport.

En somme, on a affaire à une bonne petite veste sport estivale, avec suffisamment de finitions différenciantes pour en faire une pièce complètement différente de celle que vous possédez déjà certainement. La prise de risque est un petit plus plus poussée que la normale pour sortir du lot, sans verser pour autant dans l’excentricité.

La veste Milan est disponible ici à 480€

Le pantalon classique

Avec une veste originale, il nous fallait du classique en bas. Croyez moi ou non, on a ici un essentiel dont je ne disposais pas encore dans mon vestiaire !

Il s’agit encore un tissu de chez VBC. J’aime en faire le parallèle avec Jaeger-Lecoultre, que l’on appelle the Watchmaker’s watchmarker, ou l’Horloger des horlogers. En effet, VBC fournit bien sûr le monde entier, mais aussi et c’est rare : certains autres tisseurs. C’est un acteur incontournable qui propose un rapport qualité-prix presque indétrônable grâce à des volumes qui lui permet d’être compétitif. Cela dit, comme beaucoup d’autres acteurs de l’habillement et d’autres tisseurs, la crise sanitaire fragilise cette entreprise vieille de presque 4 siècles porteuse de patrimoine. Lorsque vous achetez chez une marque en ce moment, vous soutenez tous les acteur de la chaîne de valeur ! Une excuse de plus pour tenter de rationnaliser nos achats 🙂

Plus sérieusement, il s’agit d’une laine froide gris moyen avec une main légère et sèche, un pilier de toute garde robe. Jusqu’à présent pour l’été je me reposais sur le lin, le coton et le seersucker, mais aucun d’eux n’égale la laine pour les occasions formelles malheureusement. C’est aussi un excellent choix pour le printemps et la mi-saison

Pattes de serrage, ouverture à l’anglaise, bande antidérapante, boutons de bretelles: la checklist habituelle sur un beau pantalon, avec les boutons de bretelles en bonus !

A noter que Wicket met les pattes de serrage non pas sur le ceinturage mais légèrement en dessous car ils ajoutent aussi des passants ceinture.

Comme la dernière fois, j’ai ici fait retirer les passants ceinture pour ne garder que les pattes de serrage, et je trouve que leur positionnement permet un ajustement encore plus confortable qu’en étant sur le ceinturage !

(à noter que Wicket propose d’enlever sur demande sur les pantalons habillés les passants de ceinture ainsi que les boutons intérieurs de bretelle sur demande)

Je n’ai jamais vu cette finition placée à cet endroit chez d’autres marques: cela permet au final (en retirant les passants) un ceinturage beaucoup plus épuré, et donc habillé.

Pour les poches : on retrouve les poches classiques à l’italiennes et des poches double passepoils boutonnés à l’arrière. Un choix sûr pour intégrer ce pantalon dans toutes les tenues, même les plus complexes.

Coupe ajustée, taille haute et revers à 5 cm : Taille haute obligatoire chez JamaisVulgaire, vous le savez ! La taille est à la hauteur parfaite ici, chose rare en prêt à porter, même si la fourche tend à être un poil courte.

Les revers sont à 5cm, et la coupe est , avec mes standards actuels, droite assez ajustée sur la cuisse et le mollet. L’ouverture à la cheville est assez proche de mon habitude à 19,5cm, avec une jambe un peu plus étroite. Une coupe classique et passe-partout dans nos codes contemporains.

Le pantalon classique est disponible ici à 220€  
(notez bien en revanche qu’il est vendu avec les passants ceinture)

La cravate en grenadine

Rappel sur la grenadine

Grenadine ? Non ce n’est pas un sirop, mais une texture spécifique attribuées aux cravates que vous pouvez voir ici ! On les nomme différemment en fonction de l’échelle du tissage : Garza Grossa pour la plus marquée, Garza Fina pour la plus discrète. Evidement, les mêmes principes s’appliquent toujours : plus la texture est prononcée, moins formelle sera la pièce

Alors pourquoi une cravate en grenadine ? Pour faire court j’ai un problème : un problème avec les rayures. Non ce n’est pas que je ne les apprécie pas, d’ailleurs vous en aurez remarqués sur ma tenue. C’est exactement l’inverse : j’en ai trop, à la fois sur mes chemises et sur mes cravates, ce qui commence à rendre l’entreprise délicate. C’est le chantier du moment dans mon vestiaire : Des chemises unie et des cravate unies.

Mais ce n’est pas pour autant que je recherche quelque chose de plus fade ! C’est là que la grenadine entre en jeu : elle gagne à tous les coups au concours de polyvalence. Elle se porte aussi bien avec une chemise unie qu’avec des rayures large, ou une chemise avec une texture un peu plus marquée (oxford ou lin notamment). Elle restera en revanche plus habillée qu’une cravate tricot, mais ne fera pas trop habillé dans une tenue casual.

Je l’ai donc choisie unie, même si j’en ai vu bien d’autres qui valent le détour chez Wicket.

3 plis avec une triplure, c’est classique et pas compliqué. Le choix délicat de la teinte s’est porté vers un lie de vin, à mi-chemin entre un noisette et un bordeaux. Wicket dispose pour la grenadine de soie d’une douzaine de coloris.

Ca tombe bien: ma patine préférées en soulier c’est le bordeaux et il me tarde d’intégrer davantage de marron dans ma garde-robe. Cette cravate a de beaux jours qui l’attendent devant elle !

A noter que les cravates ne sont pas disponibles en ligne, il faudra vous rendre en boutique pour voir la collection ! 

Conseils de style : dépareillé sartorial estival

Pour commencer, une base vue et revue qui a fait ses preuves et que l’on va adapter : veste sport bleue et pantalon gris. Sauf que l’on va choisir une teinte plus claire pour ces deux pièces : bleu royal pour la veste et gris moyen pour le pantalon, ce qui apporte plus de lumière à la tenue.

J’ai une veste à chevron, c’est un motif discret. Je décide donc de jouer avec les rayures de la chemises qui sont très large et prononcées, ça tombe bien, j’ai une cravate unie et texturée dans une nuance chaude qui s’oppose au reste des teintes bleues: on sort définitivement du style formel.

Une petite pochette avec une illustration bleu marine et blanche qui souligne à la fois ma veste et les rayures blanches de ma chemise. Après ça, pas plus de motifs, on en a déjà bien assez !

On est dans un registre sartorial, donc l’erreur serait de porter des oxford noires aux pieds. Un marron foncé? Pourquoi pas, mais sur un oxford ça reste formel. Je porte donc des tassel loafers légèrement grainés en marron. On soutient la cravate avec cette teinte, et la forme est suffisamment éloignée du cadre business

Enfin je porte des mi-bas anthracite, de la même couleur que le pantalon pour allonger visuellement ce dernier !

 

Conclusion sur la collection Printemps-été de Wicket

Aujourd’hui nous avons vu de belles choses ! J’aime l’audace que se permet la marque sur ses tissus, ses doublures et sur tout un tas de finitions qui ne se retrouvent rarement ailleurs, même si certaines ne seront pas au goût de tous. Mais ce ne sont que des détails qui ne sont qu’une affaire d’appréciation : les coupes, les tissus, le montage : c’est là l’essentiel, et ces points sont assurés.

Les pantalons sont une réussite, les coupes également, je n’ai eu qu’à faire une légère retouche sur la longueur des manches (habituel chez moi, chez toutes les marques en prêt-à-porter) qui sont assurés sous une semaine en boutique. J’aime beaucoup la poche poitrine plaquée, c’est un détail que je reprendrai assurément dans un de mes prochains projets pour une veste décontractée. Seule réserve pour le cran du revers de veste, je me demande encore si je l’adopterai définitivement ou si je privilégierai le cran aigu chez Wicket à l’avenir !

Alors que je savais que Wicket savait parfaitement exploiter la saison automne-hiver grâce à leur ADN british assumé, j’avais encore des doutes sur la saison printemps-été, mais la marque So British sait tout aussi bien proposer des pièces estivales bien senties.

La nouvelle collection Wicket est disponible ici.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

3 Partages
Partagez2
Tweetez
Enregistrer1