Test&Avis Yema Rallygraf Michel Vaillant

Le slogan l’un des aspect d’une marque que je regarde le moins, souvent parce qu’il est un peu trop générique où parfois qu’il n’est pas du tout à l’image de la marque ou du produit. On trouve dans le secteur quelques coups de génie comme par exemple “l’élégance libre” de chez Swan Paris, mais aussi Time for Heroes de la maison horlogère Yema.

Celle-ci a notamment équipé les plongeurs, les pilotes de chasse mais aussi les pilotes automobiles, toujours avec une cohérence en termes d’esthétique et de fonctionnalité. Voici pour rappel les modèles que nous avions testés auparavant:



Test de la Speedgraf
Test&Avis: la montre Yema Superman Armée de l’Air, une édition limitée originale avec du sens
Test&Avis Yema Superman Steel Bronze: un mouvement automatique français sur Kickstarter

Si la Speedgraf est certes une montre de course automobile, il s’agissait en fait d’un précurseur du modèle plus icônique Rallygraf que nous allons tester aujourd’hui.

I Yema et les chronographes de course

Quelle utilité d’avoir un chronographe pour la course ?

Lors de notre test de la Speedgraf, nous n’étions pas assez entrés dans les détails sur d’utilité d’un chronographe pour un pilote de course. Yema est entrée dans l’histoire dans ce domaine notamment car Mario Andretti, un pilote légendaire, portait un chronographe Yema à son poignet durant sa victoire historique à Indianapolis en 1969.

Les chronographe aident ceux-ci à calculer leur vitesse moyenne et à garder en tête le temps effectué sur chaque tour.

La fonction tachymètre

Comment font-ils ? Ce calcul est effectuée grâce au tachymètre: c’est cette graduation que vous pouvez voir inscrire sur la lunette de la montre. La vitesse est calculée avec la formule T=3600/t où T nombre apparaissant sur le tachymètre et t le temps mesuré en secondes par le chronographe. Il suffit ensuite de diviser ce nombre par 3600.

De la même manière un tachymètre peut mesurer la distance dès lors que vous connaissez votre vitesse.

C’est aussi pour ça que l’extrémité de la trotteuse est rouge: afin de permettre une lecture optimale du tachymètre.

2 La collaboration Michel Vaillant

Pour cette Rallygraf, le héros choisi n’est pas réel mais fictif: il s’agit du personnage de bande dessinée Michel Vaillant, créé en 1957 par Jean Graton. Prenant place dans un circuit de Formule 1 cette bande dessinée a marqué plusieurs générations et fut distribuée à hauteur de 17 million d’exemplaires

Ce n’est pas un domaine qui normalement me parle mais je me suis immergé à l’occasion de ce test dans les premiers exemplaires de la bande dessinée.

Voici quelques mots sur l’intrigue: Vaillant est au départ une entreprise familiale française de transport qui créé par la suite ses propre camion et voiture pour finalement entrer dans des courses de Formule 1. Les bandes dessinées mettre en scène l’équipe constituée en 1939 par Henri Vaillant: elle est constitué de Michel Vaillant, le pilote principal, et de son équipier américain Steve Warson.

La relation entre Steve Warson et Michel Vaillant est loin d’être un long fleuve tranquille

L’équipe est d’abord gérée par Henri puis par Jean-Pierre, le frère aîné de Michel: la bande dessinée met ainsi en scène pas seulement la vie autour des circuits de Formule 1 mais aussi les privés des pilotes et les enjeux autour du développement de l’entreprise Vaillant et de ses conflits internes.

La montre YEMA Rallygraf sera portée par Michel Vaillant dans le 10e tome de la série intitulé Pike Peaks.

Michel Vaillant n’est pas tout à fait une bande dessinée comme les autres: si l’entreprise Vaillante et les personnages sont bel et bien fictifs, la série a inspiré des vraies carrière sur plusieurs générations comme par exemple celle d’Alain Prost.

Pas trop mal comme feedback

Il existe également bien une Vaillante Academy. Celle-ci propose tout au long de l’année des expériences de pilotage avec la Vaillante historique de 1966.

Elle organise également avec la Classic Racing School et Yema pour la première fois Le volant, un concours de pilotage pour découvrir de jeunes talents et représenter Michel Vaillant au sein des courses de championnat de Formule Ford historique.

II Test de la Yema Rallygraf Michel Vaillant

Comme d’habitude pour les montres Yema, l’assemblage est réalisé en France, à Morteau.

Le cadran

Le fait que cette collaboration porte sur un personnage et un univers fictif doit être pris en compte dans l’analyse de l’esthétique générale de la montre.

En effet une montre en collaboration avec des corps de métier aurait surtout pour but d’être fonctionnelle, qualitative mais sans fioritures.
Ici, si la montre est fonctionnelle pour la course, elle se doit aussi de représenter fidèlement l’univers de la bande dessinée Michel Vaillant, ainsi, le rendu final est beaucoup plus graphique et pourrait apparaître à certains comme un peu chargé.

Ici, au-delà des couleurs de blanc rouge qui reprennent les tons du logo Vaillante, la forme des compteur minutes et heures rappelle également la calandre du premier véhicule Vaillante présent dans le premier tome de 1959, Le Grand Défi.

Sa version classique, les deux sous compteur de la Rallygraf faisaient penser à des compteurs de voiture, l’impression est encore plus flagrante ici.

Notez bien que le sous compteur de droite n’est pas un totaliseur chrono mais un indicateur 24 heures. Comme sur tout bon chronographe, de guichet date est ici visible à 6h.

Le logo de l’entreprise Vaillante est également embossé sur le fond de boîtier en aluminium:

Le mouvement mecaquartz

Difficile de parler de ce modèle sans aller plus en profondeur sur les mouvements mecaquartz: c’est la première fois sur le site que nous avons à faire à ce genre de mouvement hybrides. Pour simplifier, ici la mesure de l’heure est alimenté par mouvement quartz tandis qu’on retrouve les sensations et la fluidité d’un mouvement de trotteuse continue ainsi qu’un retour à zéro instantané grâce au module mécanique qui alimente la fonction quartz.

Une fois en main et avec ce mouvement continu de trotteuse, rien ne pourrait laisser penser qu’il s’agit d’autre chose que d’une montre mécanique

Il devient ainsi possible d’acquérir un chronographe avec de vraies sensations mécaniques pour moins de 400 €. Pour rappel, la plupart des chronographes entièrement mécaniques ne se trouvent pas sous les 1000 €.
Il a aussi l’avantage d’être moins épais qu’un mouvement de chronographe mécanique.

Le mouvement utilisé

Comme dans beaucoup d’autres domaines en matière d’horlogerie, Seiko fait figure de référence parmi les mouvements meca quartz avec son modèle VK64.


Ce mouvement a été utilisé sur les précédents modèles de Rallygraf, qui ont tous été plébiscités sur Forum à Montres: bref, il s’agit ici d’une gamme très fiable sur laquelle Yema a largement fait ses preuves aussi bien en terme de qualité du mouvement que du soin des finitions.

Le méca-quartz dans l’horlogerie

Il serait trompeur d’assimiler le méca-quartz à un nouveau type de mouvement bon marché dans l’horlogerie: ils remontent en fait aux années 80 où on les trouvait sur des chronographes mécaniques avec des bases à piles.

Aucune maison n’a autant innové que Seiko dans l’hybridation entre mécanique et électronique avec d’abord la Kinetic lancée en 1988 qui combine une batterie rechargeable à un rotor de remontage automatique puis le système Spring Drive avec un régulateur électromagnétique qui guide un mouvement mécanique. Le mecaquartz fût aussi utilisé par des marques très prestigieuses comme Jaeger-Lecoultre.

Jaeger-Lecoultre Master Control, une des premières meca-quartz parmi les marques de luxe

Aiguilles et indexs

Les aiguilles et indexs sont plutôt classiques (ce qui est assez logique vu l”originalité du reste du cadran) et revêtus de Luminova pour une meilleure visibilité la nuit.

Le boîtier

Comme d’habitude Yema n’a pas négligé les détails sur le boîtier (ici un acier inoxydable 316L): on apprécie par exemple de contraste de finition entre les lunettes en acier brossé et le boîtier poli.
Il est également plutôt fin pour un chronographe grâce à son mouvement mecaquartz et un diamètre de 39mm qui le rendent adapté à un petit poignet comme le miens.

Le verre

Le verre utilisé est ici un verre minéral K1, résistant aux rayures et bombé double dôme qui donne du relief et mets bien en valeur le cadran.
On parle assez rarement de verre minéral en comparaison des verres plexiglas et saphir: il est composé de plusieurs éléments traités de manière chimique et thermique pour résister aux rayures et aux chocs. Il se raye donc beaucoup moins facilement que le plexiglas (il faut vraiment un choc important), par contre il ne peut pas se polir et il faudra donc changer le verre en cas de choc.

Le bracelet

Comme pour toutes les Rallygraf, le modèle Michel Vaillant est accompagné d’un cuir noir perforé: j’aime beaucoup ce type de bracelet dans une tenue décontractée car il permet de jouer facilement avec les textures.

Conseil de style

Avant toute chose, il faut évidemment rappeler que ce genre de montre ne se porte en aucun cas avec un costume. Et c’est le cas de toutes les montres qui ont un aspect utilitaire fort, les exceptions se font au cas par cas en fonction de la sobriété du boitier, du cadran et du bracelet utilisé.

Avec ce type de bracelet perforé, j’éviterai également de porter cette montre avec une chemise à la texture trop lisse ou trop sage comme de la popeline de coton. Une simple chemise en oxford convient par contre parfaitement.

Il ne s’agit évidemment pour autant pas d’ essayer de coller à 100 % à l’usage de la montre et dans le cas présent de s’habiller en pilote de Formule 1. Cette montre appelle pour autant bel et bien une tenue décontractée qui aie un minimum d’originalité et de répondant sur les textures et sur les couleurs

Tenue mi-saison

Le bracelet rallye perforé permet de jouer avec un grand nombre de texture comme c’est le cas ici avec à la fois le gauffrage du donegal, le seersucker et la flanelle pied de poule.

Ici, les couleurs marquées du cadran de la montre Michel Vaillant s’intègrent au final très bien avec les tons sobres et automnaux de cette tenue.

Je porte ici la montre Yema avec:
– une Jungle Jacket Yeossal
– une chemise one piece collar Yeossal
– un pantalon habillé en flanelle Loro Piana avec Maison Singulier
– des mocassins Morjas

Tenue-estivale

J’ai ici opté pour une tenue estivale avec en particulier une veste en laine, lin et soie dont la texture forte fats bien écho au côté perforé du bracelet.

Ici encore, à condition de rester raisonnable sur les couleurs dans le reste de la tenue, la Rallygraf Michel Vaillant s’intègre sans efforts et apporte une discrète touche de couleur à une tenue décontractée habillée.

Je porte ici la montre Yema avec:
– une veste en laine lin soie Dormeuil de chez Blandin&Delloye
– une chemise one piece collar Yeossal
– notre pantalon gurkha en laine tropicale Maison Singulier

Conclusion

Avec ses mouvements mecaquartz Seiko VK64, la gamme Rallygraf avait déjà fait de nombreux heureux chez Yema (on peut le voir sur ce topic Forum à Montres).

Après de vraies légendes comme Mario Andretti, il était logique que Yema s’attaque à Michel Vaillant: même s’il s’agit d’une bande dessinée, son influence sur des générations de pilote et les nombreuses vocation qu’elle a lancée justifient largement cette collaboration.

Cette série spéciale est ainsi beaucoup sur graphique que les autres collaboration Yema, étant donné qu’il s’agit de retranscrire finalement l’univers d’une bande dessinée. La tâche n’était pas simple et tu aurais rapidement pu être vulgaire. Ce n’est ici pas du tout le cas.

On apprécie enfin le rapport qualité/prix de la montre et son tarif très contenu (surtout vu l’assemblage français) grâce à l’utilisation du mécaquartz (qui apporte en plus les mêmes sensations qu’une montre mécanique).

La montre Yema Rallygraf Michel Vaillant est disponible ici à 399€ jusqu’au 15 Octobre

.

Valery

Laisser un commentaire

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer