CE QUE LA SÉRIE SUITS PEUT VOUS APPRENDRE POUR FAIRE ÉVOLUER VOTRE STYLE

Voici notre quatrième article de conseil concernant les séries et films ! Pour ceux d’entre vous qui ignorent cette section d’article un peu spécifique chez Jamais Vulgaire, nous choisissons une série qui met en avant un aspect particulier du style masculin, notamment celles qui arrivent à retranscrire un univers vestimentaire codifié.

Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler d’une série bien connue : Suits avocats sur mesure. Tout d’abord je tiens à dire que contrairement à James Bond, Kingsman ou les Peaky Blinders (que nous avons décrypté précédemment), je suis moins fan du scénario et du déroulement narratif de Suits. De mon point de vue personnel (et ça n’engage que moi), la série est un peu redondante et elle s’en sort vaguement grâce à des personnages atypiques qui sont joués d’une manière  caricaturale.

En revanche d’un point de vu purement stylistique cette série est une pépite pour qui veut apprendre à maîtriser les codes du formel. Plus que cela, elle permet de développer un véritable goût pour le style classique. Enfin dernier point (probablement le plus important), la série permet de constater l’évolution du style de l’un des principaux personnage : Mike.

Suits : Le milieu des grands cabinets d’avocat

La série se déroule dans un prestigieux cabinet d’avocat New-yorkais. On suit notamment les péripéties d’un avocat senior spécialisé en M&A ( Mergers and Acquisitions). C’est une spécialité du droit intimement lié à la finance et aux grandes entreprises. Elle recouvre les différents aspects du rachat du capital d’une entreprise, d’une division d’entreprise, voire d’actifs, par une autre entreprise. C’est une spécialité très en vogue, symptôme de la mondialisation financière.

Ils participent donc à des actions financières complexes, ces cabinets ne recrutent donc que des avocats très prestigieux issus des meilleures universités. Un microcosme qui ne laisse rien transparaître. J’ai travaillé pour l’un de ces milieux  avant de rejoindre Jamais Vulgaire. En effet, j’opérais pour un consultant en recrutement (lui même ex avocat chez Skadden et Freshfields deux célèbres cabinets) qui dénichait régulièrement des avocats talentueux pour d’illustres cabinets  du Magic Circle (les plus grands cabinets anglais du monde).

Ils possèdent d’immenses locaux luxueux sur les plus belles avenues du monde (à Paris nombre de grands cabinets d’avocat sont situés autour de l’Avenue Hoche par exemple), façonnés parfois par de célèbres architectes. Ci-dessous vous trouverez une photo des locaux de Clifford Chance à Paris, situés en plein cœur du 8 ème arrondissement.

Clifford 2

Les dossiers sont lourds et complexes, ce qui implique une charge de travail plus conséquente que ce que peuvent assumer la plupart des gens normaux. Des responsabilités et une implication récompensés par un salaire en conséquence. Ce n’est qu’au bout de quelques années après avoir acquis un statut supérieur qu’ils peuvent respirer et possèdent une charge de travail moins élevée, leur permettant ainsi de développer une vie familiale.

clifford-1

 

Le dress code est ultra formel, “no brown in town” le célèbre adage du business anglais signifiant qu’on ne porte que des souliers noirs en ville est encore très souvent la règle et chacun porte naturellement un costume sombre.

Avec la finance, c’est l’un des derniers secteurs professionnels qui fait encore de la résistance face au “casual wear” qui contaminent peu à peu le dress code du monde professionnel. Vous ne rencontrerez donc personne en baskets et t-shirt. Ce dress code strict va de pair avec une hygiène corporelle irréprochable, il est donc rare de croiser quelqu’un qui n’est pas rasé à blanc. Le port de la cravate est également chose courante et il n’est pas rare de croiser quelques costumes croisés sur le dos d’avocats senior.

Suits : Harvey et Louis deux écoles de style bien distinctes

Vous l’avez bien compris, le dress code est ultra codifié. Une spécificité bien retranscrite par la série qui nous propose un beau florilège de costumes et de styles différents, tous cohérents avec l’univers de ces grands cabinets. Dans la série, on retrouve deux personnages masculins qui sont en conflit permanent : Harvey et Mike. Non seulement ils ont des points de vue et des méthodes différentes, mais leur styles vestimentaires sont également foncièrement différents. En effet, ils reflètent chacun leur personnalité. Explications

Le style charismatique d’Harvey

Harvey est un personnage charismatique et avenant, il est volontiers moqueur et ne se comporte pas vraiment comme un gentleman. Il est un peu caricatural (comme pas mal d’autres personnages de la série), il apparaît comme l’avocat qui ne se plante jamais, qui enchaîne les succès professionnels et les conquêtes féminines. Il est irrésistible et ses méthodes ne plaisent pas toujours mais comme il est le meilleur négociant de sa boîte, tout le monde est prié de composer avec son caractère. Bien sur c’est un portrait peu flatteur qu’il convient de rééquilibrer un peu. Harvey est également quelqu’un de loyal, prêt à monter au créneau lorsque ses proches sont menacés, il incarne également une figure paternelle pour Mike qui est orphelin. Il est respecté dans sa profession.

Sa tenue est le reflet de sa personnalité,  il porte donc des costumes très affirmés :  : Il adore les revers à cran aigu sur les costumes deux boutons alors que le dress code formel préfère plutôt le cran simple, ça n’est pas une faute de goût mais ça en dit long sur le caractère du personnage. Ses revers sont toujours larges, il possède une carrure sportive c’est donc plutôt flatteur et cela le met en valeur. Il porte des motifs de caractère sur ses costumes et sur ses cravates (qui sont elles aussi larges, dans un soucis de cohérence). Des pièces fortes qu’il atténue avec une chemise blanche simple et élégante avec un col très business. Il porte également quelques pochettes blanches de temps en temps. Petit bonus : il ne porte que des pattes de serrages, pas de ceintures sur ses costumes.

Je trouve que son look fait clairement écho à l’école du style français, ce qui me donne plutôt raison lorsqu’on apprend que son tailleur s’appelle René. Le costume du style français est charismatique, l’allure proposée est imposante et reflète l’image d’un porteur conquérant.

Il est donc à l’opposé du style anglais qui propose plutôt des costumes plus discrets, qui s’effacent volontiers lorsque celui qui le porte s’exprime. Personnellement, l’école du style français est probablement ma préférée à l’heure actuelle : j’aime porter un costume dans lequel on se sent au meilleur de soi. Bien sûr ce n’est que mon avis et surtout ça n’enlève rien aux costumes anglais et aux différents styles italiens.
(On vous dit tout ici sur les trois style anglais, français et italien détaillés )

Harvey style 1

 

Le style classique de Louis

Un personnage tout aussi caricatural si ce n’est plus, l’acteur joue un personnage névrosé au possible mais qui se veut pourtant plus discret et cultivé qu’Harvey. Il porte des costumes très classiques, sans fioritures. Des motifs discrets, des couleurs très sombres, des revers normaux voire trop fins pour sa carrure imposante, Louis pourrait presque incarner le style anglais dans le monde du business s’il n’était pas colérique et revanchard, bref tout le contraire de ce qu’est un gentleman anglais et comme nous le disions dans l’article Kingsman, les manières sont une composante importante du style britannique.

Cela étant dit, on suppose qu’ils évoluent (lui et Harvey) dans des milieux professionnels féroces et concurrentiels . Par conséquent ils ne peuvent pas franchement être des enfants de cœurs. Une évolution de caractère qui atteint peu à peu le jeune Mike. Très idéaliste et candide au début, il finit peu à peu par devenir tout aussi impitoyable que son mentor Harvey et que Louis.

 

Louis Litt

Suits : l’évolution stylistique de Mike

Voilà la partie qui nous intéresse le plus dans la série Suits, car elle très instructive d’un point de vue purement esthétique. En effet, au fil de saisons Mike va cultiver son style pour arriver à un résultat très intéressant.

Je tiens à m’excuser pour la qualité médiocre des photos de l’article, mais j’ai voulu vous dénicher des images directement depuis la série (que j’ai prise en capture d’écran en regardant les épisodes) pour étoffer mon argumentaire  à propos de sa garde robe, afin de vous démontrer qu’il y a bel et bien une mutation de son allure au fil des saisons.

Vous constaterez qu’au fur et à mesure de ses aventures, il mûrit un style de plus en plus affirmé qui reflète sa montée en puissance au sein du cabinet d’avocat qu’il représente. Voici quelques exemples de tenues au fil des saisons. Je vais donc vous décryptez plusieurs images en m’arrêtant sur chaque élément de style qui détermine la crédibilité de sa tenue.

Saison 1 : Un look de stagiaire

Le style de Mike n’est pas flatteur durant la première saison, ça m’a fait beaucoup rire pour tout vous dire. En effet, il  cumule pas mal de fautes de goût et c’est normal car il n’a aucune éducation sartoriale, donc il ne maîtrise pas du tout les codes du formel et encore moins une quelconque élégance.

mike style 2 saison 1

Dans la première image on retrouve le total look du stagiaire. Aucun motif sur aucune pièce, ce qui propose un rendu global fade, de plus il ne sort pas du gris et du bleu, c’est un peu dommage car la cravate est un accessoire idéal pour colorer une tenue.

On retrouve également un petit col de chemise (presque ridicule tant il est petit) boutonné de surcroît (ce qui n’est pas formel du tout car ce n’est pas un col rigide) des revers minuscules une coupe atroce et une cravate skinny qui fait peine à voir.
mike style saison 1

Même chose pour ce deuxième look, sauf qu’en plus d’une cravate skinny et d’un costume mal fichu, on trouve également une chemise au tissu douteux. Un col pas adapté,  trop étroit pour accueillir une cravate, preuve étant il ne peut pas la nouer jusqu’en haut !

Dans cette première saison Mike débute comme avocat et il doute franchement de son avenir au sein du cabinet. Il n’est pas à l’aise et ne maîtrise pas du tout les codes du formel.

Je vous ai même déniché un passage de la saison 1 dans lequel Harvey se moque des cravates de Mike :

citation Harvey

Saison 2 & 3 : Un look corporate

Très vite Mike commence à se faire une place dans le cabinet et il commence également à s’habiller, à y prendre goût même ! Ses tenues évoluent et s’étoffent en motifs. Il a assimilé les codes du business et cela se ressent fortement dans sa tenue et même dans sa coiffure.

SUITS -- "Heartburn" Episode 314 -- Pictured: Patrick J. Adams as Michael Ross -- (Photo by: Ian Watson/USA Network)

Dans cette première tenue, on voit déjà que le col de cravate s’est considérablement élargit. Il est également plus rigide et le résultat global est plus élégant que les chemises précédentes. On trouve également une cravate (encore un peu fine) avec un motif affirmé. Ses revers de costumes sont mieux proportionnés et le tissu faux-uni est intéressant en termes de texture. Voilà une tenue tout à fait honorable qui est parfaitement adaptée aux codes formelles de la plupart des milieux professionnels qui exigent encore le port du costume.

NUP_171633_0281.JPG

Même remarques que pour la première tenue de la saison 3, on retrouve une belle chemise avec un col très formel, une cravate qui s’élargit avec un motif de caractère et enfin un micro motif sur le costume. Une belle tenue formelle : sobre et efficace.

Saison 4 & 5 : Un style presque sartorial

Mike grimpe les échelons du cabinet et se fait remarquer auprès de ses supérieurs pour ses performances.  Il ne se contente désormais plus de maîtriser les codes d’une tenue formelle, il  prend du plaisir à s’habiller.  Il commence à développer un véritable goût pour la culture sartoriale, la preuve en deux images.

mike style saison 5

Voici une  composition formelle qui en dit long. Sur chaque pièce on retrouve un motif différent, qui s’accorde bien entre eux. Un costume bien texturé, une chemise à carreaux avec de belles dimensions et une cravate nettement plus large. On peut même apercevoir une jolie goutte (ou dimple en anglais) sous le nœud de la cravate. C’est une tenue travaillée et élégante qui propose un vrai plus, au delà de ce qu’on peut exiger de lui d’un point de vu purement professionnel.

suits mike saison4

Cette dernière image illustre parfaitement la maturation de son style. Un costume à carreau bien affirmé, et on trouve même un gilet ! Il joue désormais dans la cour des grands et commence à prendre véritablement exemple sur le style d’Harvey, qui est friand de costumes trois pièces. Une chemise unie qui calme le tout car n’oublions pas que la cravate à micro motif  a du caractère elle aussi. Cette dernière tenue offre une belle maîtrise des motifs et des couleurs sobres parfaitement adaptés au dress code formel. Probablement sa tenue la plus aboutie, Mike est sur la bonne voie de l’élégance traditionnelle.

CONCLUSION

Mike suit exactement les conseils que l’on vous recommande dans chacun de nos articles.  Son évolution illustre concrètement les conseils qu’on vous donne pour améliorer votre allure et approfondir votre élégance. Cette maturation illustre également un autre facteur important : celui du temps. En effet, mûrir son style demande du temps et de l’expérience qu’on acquiert au fur et à mesure.

Il ne faut pas se précipiter, il faut prendre son temps, cultiver la chose et puis surtout y prendre du plaisir. Parce que c’est quand même plus agréable lorsque le shopping n’est plus une source d’angoisse ou d’ennui mais plutôt une expérience plaisante et efficace, qui vous apporte une véritable valeur ajoutée en termes de style. Une plus value qui vous apportera un coup de pouce intéressant dans la vie de tous les jours et cela dans différents domaines : le travail, la séduction ou tout simplement pour soi.

 

Poster un Commentaire

avatar

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

  Subscribe  
Me notifier des
Partagez248
Tweetez
Enregistrer
248 Partages