S’HABILLER COMME UN PEAKY BLINDERS : UN STYLE TROMPEUR

Disclaimer : Attention cet article contient certains indices concernant l’évolution de la série pouvant vous spoiler. Cependant, j’ai fais mon possible pour ne parler d’aucune scène spécifique.

Chez Jamais Vulgaire on adore Peaky Blinders. Tout d’abord parce que c’est une série bien ficelée avec des acteurs qui ont des gueules de cinéma (pas du genre Zac Effron ou Megan Fox) et qui en jettent car ils ont de l’allure. Après Mad Men ou Suits il était difficile de trouver une série ou le style était aussi marqué.

Thomas dit Tommy Shelby (interprété par Cillian Murphy) est le chef des Peaky Blinders. Il nous entraîne dans une immersion brutale et élégante à travers le quotidien de ces gangsters du Birmingham de l’entre-deux-guerres, mouillés dans divers trafics plus ou moins légaux, notamment les paris hippiques.

Une superbe illustration réalisée par Florent Llamas sur Artstation

Une superbe illustration réalisée par Florent Llamas sur Artstation

Dans cet article on va décortiquer deux choses : d’un côté les différentes inspirations desquelles s’inspire le style des Peaky Blinders, puis enfin nous analyserons les pièces iconiques de leurs tenues. Petit bonus : on vous dira également ce qui est encore tout à fait portable de nos jours et à quel moment.

Le style Peaky Blinder : un mélange étonnant

Un artwork qu'on a déniché sur internet et qui est disponible sur amazon

(Un artwork qu’on a déniché sur internet et qui est disponible sur amazon)

En regardant la série de plus près pour me concentrer sur les tenues vestimentaires, je me suis vite retrouvé perdu. En effet, je me suis aperçu que le style des Peaky Blinders ne pouvait pas être clairement définis dans un style iconique anglais, mais qu’il s’inspirait plutôt à droite et à gauche, en piochant dans plusieurs registres.

Quand on y réfléchit, ça n’a rien d’étonnant. Les Peaky Blinders possèdent un parcours et une vie hors du commun, ils évoluent à travers différentes catégories sociétales et doivent donc s’adapter aux différents milieux qu’ils fréquentent tout en restant des gangsters, prêt à en découdre à tout instant.

Les différentes inspirations de style des Peaky Blinders

Gentleman farmer

Des costumes trois pièces épais en tweed, des boots bi-matières … Tout laisse à penser que ces messieurs sont de riches propriétaires terriens de l’arrière pays anglais, sauf que non ! Non parce primo ils sont gitans (des nomades plutôt que des sédentaires) et deuxio parce qu’ils passent l’essentiel de leurs temps en ville et non à la campagne. Cela dit il faut rappeler qu’en 1920, les routes ne sont pas encore toutes pavées et qu’en Angleterre le temps n’est pas connu pour être clément. Inenvisageable donc de s’habiller avec légèreté, il faut des matières bien épaisses pour affronter le froid et des bonnes bottines bien solides pour patauger dans les rues.

gitans

Gangster

Les Peaky Blinders sont des voyous qui gagnent de l’argent, ils sont donc très soucieux d’afficher ostensiblement leur réussite en se vêtant de tenues élégantes et onéreuses. Vous remarquerez qu’ils sont systématiquement vêtus de costumes, toujours présentables et jamais pris à défaut. Ils sont donc toujours « tirés à quatre épingles » et adorent porter des costumes à motifs de tailleur (des rayures, du prince de galles…) et dans des tons de gris ou de bleu inhabituels  qui les font se différencier des autres citadins plus modestes, qui doivent souvent se contenter de pièces rapiécées.

photo aristocratie peaky blinders style

Eh oui, à l’époque le prêt à porter n’occupe pas l’essentiel du marché dans le vestiaire masculin ! Les plus riches se rendaient chez le tailleur pour se faire des vêtements à partir d’étoffes neuves tandis que les plus modestes se contentaient de coudre des tissus de seconde main ou de récupérer des pièces en piteux état : dans les deux cas il ne s’agit pas de pièces achetées toute prêtes dans une taille à partir d’un patron défini.

L’aristocratie anglaise

Plus les Peaky gagnent de l’argent, plus ils fréquentent la haute société.  Ils sont donc obligés de troquer leurs manières et leurs allures de gangsters pour des tenues plus codifiées (donc moins flamboyantes) et formelles (enfin surtout pour Tommy et Michael chez qui l’évolution est flagrante). Tout cela dans le but de ressembler à des notables respectables en feignant de prendre leur apparence car le plus grand souhait de Tommy est d’être respecté comme un honnête homme, un rentier, un business man et de ne plus être vu comme un gangster ou un parvenu qui évolue dans une société qui n’est pas la sienne.

tuxedo thomas shelby peaky blinders style

Il faut dire qu’à cette époque, s’installe toute une génération de bourgeois qui a fait fortune dans l’industrie quelques dizaines d’années plutôt. Une nouvelle classe sociale que l’aristocratie méprise et qu’elle considère comme indigne de vivre parmi les cercles d’influence anglais. Ils les voient comme des « nouveaux riches » qui n’ont pas d’autres valeur morale que la cupidité.

En réalité, ils perdent de l’influence à cette époque et se sentent réellement menacés par cette nouvelle classe sociale qui n’existait pas il y a encore un siècle. D’ailleurs, on retrouve beaucoup de conflits de l’époque qui viennent perturber la trame du destin de Tommy. D’un côté les révolutionnaires communistes qui exhortent les ouvriers des usines en appelant ces derniers à faire grève et de l’autre les politiciens anglais et les bourgeois qui ont une peur bleue que cela se réalise !

police Peaky Blinders

On retrouve donc des cannes et des  lunettes de vue pour Tommy (un accessoire réservé à une élite pour cette époque) et des chaussures plus fines à certaines occasions ainsi que des smokings destinés aux événements mondains.

Comment s’habiller comme un Peaky Blinders

Maintenant on passe à la partie sape ! Tout comme pour l’article Kingsman, on vous a choisi plusieurs pièces iconiques de la série pour vous les décortiquer puis vous dire si c’est envisageable de porter ça dans la rue, pour de vrai. On a également remarqué une chose importante (et qui nous a beaucoup plu), c’est que le Peaky Blinder sort toujours en costume. Quelque soit l’occasion, il n’est jamais pris à défaut et ne connaît pas le sens du mot « décontracté », il est toujours au plus haut niveau de son élégance.

Ce n’est pas facile de sélectionner des pièces car le choix est vaste mais il faut choisir les plus iconiques. Voici notre sélection, en espérant qu’elle vous plaira !

La casquette plate

Originaire du XIVe siècle, cet accessoire orne la tête des travailleurs de la campagne irlandaise et britannique. Elle est traditionnellement confectionnée en laine ou en tweed. Très vite, elle sort des campagnes et s’installe un peu partout en Angleterre. Il faut dire quelle  proposait plusieurs avantages techniques : elle protégeait les yeux du soleil et préservait le crâne contre le froid.

casquette-Peaky-Blinders-1

Elle devient d’ailleurs obligatoire à partir de 1571, en effet chaque homme ou enfant de plus de 6 ans doit en porter une (fabriquée en Angleterre) le dimanche et pendant les vacances ! Une loi qui peut paraître curieuse, mais il faut savoir qu’à cette époque l’Angleterre traverse une période difficile pour le commerce de sa laine et c’est ainsi qu’elle a pu s’en sortir. Une loi qui sera abrogée une vingtaine d’années plus tard. Dès lors, ce chapeau ne cessera d’accroître sa popularité, notamment en dehors du Royaume-Uni grâce aux différentes vagues d’exodes. Elle traverse également tous les milieux sociaux (au XXe siècle les aristocrates la portent lorsqu’ils pratiquent des loisirs sportifs).

Elle est bien customisée chez les Peaky Blinders qui y ajoutent des lames de rasoirs (d’ou le nom de la série). Pratique si jamais une rencontre se corse et qu’il faut neutraliser son adversaire qui ne s’attend généralement pas à ce qu’un coup de casquette puisse l’aveugler, voire le tuer.

Personnellement je trouve qu’aujourd’hui cette casquette a beaucoup perdu de son charme, notamment à causes des créateurs de mode qui ont repris l’accessoire à leur sauce (je vous laisse imaginer le désastre), épuisant ainsi l’engouement populaire pour ce beau couvre-chef.

Prise de risque : 6/10 Difficile aujourd’hui de porter cela en ville, cela dit pour un weekend à la campagne, portée avec cohérence dans un style gentleman farmer c’est une idée très séduisante.

Le costume trois pièce

Grand iconique du vestiaire masculin traditionnel, il se porte (dans sa forme actuelle) dès le  XVIIIe siècle. Le costume trois pièce connait des temps difficiles. Il faut dire qu’à l’origine, il était conçu pour tenir chaud. Comme vous le savez, le Royaume Uni n’est pas connu pour sa météo douce et ensoleillée, il fallait donc s’habiller chaudement. C’est pour cela que nos voisins d’outre Manche ont adopté le gilet en dessous du costume deux pièces, généralement dans une matière épaisse.

costumes style peaky blinders 1

En plus de présenter des avantages contre le froid, le gilet est également performant en termes d’allure : il vient assurer une transition douce entre le pantalon et la veste, permettant ainsi de recentrer le regard sur la cravate plutôt que sur la taille.

Prise de risque 4/10: Il revient en force ces dernières années, même dans les enseignes de prêt à porter ! Chez Jamais Vulgaire, on pense le plus grand bien du gilet, qu’il soit porté en hiver ou en demi-saison. C’est une pièce élégante qui rend souvent grâce à celui qui le porte, mieux encore ceux qui oseront l’arborer en croisé se hisseront aux sommets du raffinement.

La chemise col club

Tommy Shelby porte très souvent un col club sur ses chemises. Un col bien adapté à son visage émacié cependant lorsqu’il noue sa cravate l’effet escompté est moins élégant, et pour cause la cravate n’atteint jamais l’encolure qui est trop haute et trop petite pour accueillir le nœud. Un petit détail qui n’est pas très réussi selon mon humble avis.

cravate mal nouee style peaky blinders

Attention, je tiens à préciser que cela n’est que mon avis personnel sur le sujet, ça n’a rien d’empirique c’est simplement mon ressenti. De surcroît, c’est ainsi que la cravate était porté dans les années 20, je salue donc le travail de recherche des producteurs de la série. Mon conseil pour marier les deux ? Assumez le parti-pris jusqu’au bout et préférez un pin-collar qui viendra soutenir le nœud de votre cravate qui se tient alors naturellement en haut de l’encolure.

Prise de risque 7/10 : Pas facile à porter dans une tenue formelle et encore moins dans une tenue décontractée, cela donne un coté excentrique à celui qui le porte. En revanche pour un mariage c’est un choix pertinent !

Les brogues boots

Encore une autre pièce très populaire en Grande Bretagne, notamment chez les gentlemen farmers : la brogues boots. Une pièce qui tire son origine historique et son côté utilitaire pour les mêmes raisons évoquées plus haut : combattre le froid et la pluie, le tout avec style. Valéry a écrit un article ultra complet sur le sujet pour ceux qui seraient intéressés d’approfondir le sujet !

Le mot “brogue” vient à la base de l’Irlandais “brog” qui désigne une chaussure de travail : la brogue était en effet utilisée par les ouvriers et les agriculteurs pour travailler en extérieur dans des conditions difficiles, notamment la boue.
Les perforations n’ont en effet pas qu’un intérêt purement esthétique : elles servaient à l’époque avant tout à évacuer plus rapidement l’eau qui restait sur le cuir. Les brogues boots n’avaient à la base pas de languettes et un laçage bien plus haut pour se prémunir le plus possible de la boue et de la poussière.

brogues boots style peaky blinders

Les Peaky Blinders évoluent dans les années 20, on est encore très loin des routes bétonnées donc il faut encore pouvoir marcher dans la boue et cela même en ville ou le pavage des rues est inégal selon les quartiers. Comme ils se déplacent souvent à pied (au début de la série du moins) ils assurent le coup en portant des brogues boots bien solides. De plus, si jamais une embrouille survient, il faut être capable de courir vite et en tout terrain, et je peux vous affirmer une chose : les richelieu sont loin d’être idéales pour ça.

Prise de risque : 3/10 Aujourd’hui c’est un modèle qui se porte aussi bien dans une tenue workwear qu’une tenue décontractée, pas de problème c’est très facile à porter en ville comme en campagne. Certains bottiers proposent même des modèles d’exception en bespoke à porter sous un costume. Autant c’est inenvisageable dans un cadre formel, autant c’est audacieux  de les porter avec un costume dans la rue pour le plaisir ! Bref, c’est une pièce de caractère plutôt facile à porter alors si ça vous plaît n’hésitez pas !

Le pardessus à cran aigu

Porté par les aristocrates au début du XIXe siècle, c’est l’un des plus anciens manteaux qui existe. Davantage lié au registre formel que casual, le pardessus est le meilleur ami du costume pour une tenue de travail élaborée mais pas trop chargée : les lignes sont beaucoup plus simples et épurées qu’un trench-coat ou qu’un caban. Il possède les mêmes finitions qu’une veste de costume : poches à rabat passepoilées, pochette barchetta, il est également entoilé (lorsque celui-ci est de qualité).

manteaux 2

C’est donc sans surprise qu’on le retrouve sur le dos des Peaky ! Façonné par un tailleur dans un beau tissu, il pose un marqueur social important qui prouve  à quiconque les croise qu’ils gagnent de l’argent et qu’ils sont des notables. Ils le portent dans sa version la plus business : à savoir à double boutonnage sur des revers aigus larges. Ayant un pardessus identique à mes mesures fait par  Buzoni à Bordeaux , il est devenu mon manteau préféré et cela pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce qu’il tient vraiment chaud (c’est un drap de laine bien épais avec un grammage élevé) contrairement aux 3/4 des pardessus qu’on trouve sur le marché. Ensuite parce qu’il offre une allure sans pareil, c’est un manteau qui en impose par ses revers et la texture imposante du mélange laine & cachemire !

Prise de risque : 3/10 Une pièce facile à aborder sur un tissu uni. Il vous tiendra chaud en toutes circonstances tout en donnant une allure business sophistiquée. À titre personnel, j’estime que c’est une pièce incontournable, qui mérite bien un vrai investissement car vous pourrez le garder toute votre vie.

CONCLUSION SUR LE STYLE DES PEAKY BLINDERS

Globalement les producteurs ont respecté le dress code de ces messieurs s’habillant dans les années 20. Cependant, l’histoire des Peaky Blinders est tellement atypique que leurs tenues ne peuvent être le reflet d’un style bien précis, mais plutôt d’un mélange des genres bien réussi. Parce que oui, ils sont  stylés ces bookmakers, et ils sont bien décidés à remuer les codes établis et à se faire respecter parmi les puissants du Royaume-Uni.

 

 

Mes secrets pour bien s habiller

Recevez lundi et jeudi par email: un conseil pratique, quatre bons plans et deux idées de tenues.