Test&Avis Yeossal : l’offre MTO bien pricée avec une forte identitée sartoriale

S’il y a bien une chose que l’on apprécie chez une marque, c’est lorsqu’elle a une signature claire et facilement identifiable. Lorsque celle-ci se manifeste de manière subtile et recquiert un savoir-faire poussé, alors nous sommes conquis.

C’est justement le cas de la marque Yeossal et de ses cols une pièce au roulé harmonieux que les connaisseurs apprécieront.

Nous avions déjà testé ce col sur le polo pop-over qui m’avait donné envie de le voir sur une chemise.

Il s’agit du 3e article que nous avons écrit sur cette marque, voici pour rappel les deux précédents:
Le test du polo col une pièce
Le test de la Jungle Jacket en tweed

Ici, en dehors du test de la chemise MTO col une pièce, nous allons également passer en revue les les dernières actualités de Yeossal.

I Yeossal: du sartorial réinterprété avec justesse

Depuis notre dernier test de la Jungle Jacket, Yeossal s’est distinguée par ses collaborations, ses souliers et son programme de made to order.

Collaboration

Depuis que nous en avons parlé en octobre 2020, la marque se fait remarquer sur le marché européen parmi les autres médias français: on peut par exemple citer la collaboration avec le blog Parisian Gentleman en avril dernier sur une ligne de pulls col cheminée et de cardigans en cachemire.

Ce n’est pas forcément ce que j’aurais choisi pour mettre en avant les forces de Yeossal mais le résultat est tout de même très réussi.

Les GMTO soulier de Yeossal

Nous sommes visuellement impressionné par les formes acérées proposées par cette ligne et qui n’ont rien à envier aux marques européennes établies.


Ces formes marqué en Y et ces lisses collantes trahissent la construction de ses souliers: il s’agit ici d’un vrai cousu main, également appelé cousu trépointe. La seule construction qui mérite véritablement l’appellation handmade (ou handgrade) et qui permet des formes aussi effilées.

Je suis en particulier admiratif des modèles bout chasse dont la couture des plateaux et du nez fendu requiert un savoir-faire poussé qu’on ne trouve normalement qu’à Northampton. .

Les MTO chemises

La véritable force de cette offre réside dans la variété de tissu proposés, en particulier au niveau des tissu rayé japonais avec des déclinaisons multi rayure et des rayures épaisses aux couleurs originales. Associé à un col une pièce et à un pantalon à pinces, ils permettent une réinterprétation élégante et sartoriale des classiques du style preppy.

Cette originalité se trouve également dans les types de matières proposées avec par exemple pour l’été de beaux seersucker de lin (je vous laisse imaginer le confort d’un tissu estival associé à un gaufrage lui aussi estival).

La ligne générale

Il faut le rappeler, une des grandes forces de Yeossal et de pouvoir ramener ton un ensemble cohérent des pièces qu’on aurait pas forcément combinés ensemble mais dont l’originalité est parfaitement complémentaire.

Ainsi, elle arrive à combiner dans une seule tenue toutes ces pièces signatures, par exemple on le voit dans les outfit grid Instagram avec une chemise col une pièce, les fameuses jungle jacket et leur poche en biais de caractère avec plis creux, et des mocassins affirmés avec une forme élancée.

Je vous recommande chaudement de consulter fréquemment ce compte et ses outfit grid pour des combinaisons inattendues autant en termes de couleur, de texture que de type de pièces.

MTM et mesures

Pour peu que vous ayez l’habitude de commander en MTM et une maîtrise avancée de vos mesures et du fit de vos vêtements, il est vraiment possible d’aller loin avec l’offre de Yeossal.

En effet, la marque propose 8 tailles différentes qui chacune reposent sur 9 points de mesure: il est possible de modifier chacun de ses points de mesures de plus ou moins 1 demi pouce (soit environ 1,2 cm).

Test de la chemise MTO col une pièce en seersucker de lin Thomas Mason

Le col une pièce

J’avais déjà testé le polo col une pièce pour lequel je ne m’étais forcément pas posé la question de la cravate. Je supposais à tort que le col une pièce ici pouvait se porter avec une cravate. Ce n’est en fait pas le cas: en effet, la structure est la même que pour le col polo et il n’y a pas de boutonnage au milieu du col.

Il n’est donc pas possible de le porter avec une cravate: il ne faut pas confondre le roulé d’un col une pièce et le roulé d’un col OCBD qu’on peut voir sur certaines photos Instagram de tailleurs bespoke Hong Kongais que je vous ai souvent montrées.

Gardez toutefois en tête également que ce type de chemises OBCD ne sont pas du tout au même budget.

Le col tient bien en place grâce à un boutonnage caché assuré par un élastique qu’il est très facile de remettre en place:

Le seersucker de lin

On connaît le lin pour ses capacités thermorégulantes et surtout sa capacité à évacuer la chaleur et le seersucker pour sa texture gaufrée qui permet de mieux faire circuler l’air.
Ce qui est intéressant et inattendu c’est que cette matière est cette texture estivale sont complémentaires et annuler mutuellement leurs défauts respectifs: en effet le lin est plus sec et épais et va donc atténuer le gaufrage du seersucker, et celui-ci quant à lui atténuer va la tendance du lin à se froisser très facilement.

Ainsi c’est bien la première chemise en lin que je n’ai pas eu besoin de repasser après un lavage.

Je regrette aussi que cette chemise ne puisse pas se porter avec une cravate du fait du col une pièce, car le gaufrage est ici tellement subtil que je l’aurais bien vue sous un costume.

La coupe

Sans avoir particulièrement cherché à adapter jusque ça le patronage original, la coupe est plutôt adaptée: elle mériterait simplement un léger recintrage à la taille. En revanche, elle est vraiment longue (ce qui ne pose pas vraiment problème puisque elle se porte rentrée dans le pantalon).

Enfin, n’oubliez pas que le col une pièce est assez imposant et que sa hauteur varie peu selon les taille.

Les finitions

Vu le prix, et le tissu utilisé les finitions sont plutôt poussées: on remarque tout d’abord la triplure en thermocollant à l’intérieur des poignets: j’ai ici choisi des poignées de bouton plus imposants que la normale, à l’image du col, mais qui pour autant ne sont pas aussi formels que des poignets mousquetaires.

De la même manière, le thermocollant est aussi présent à l’intérieur de la boutonnière pour une meilleure tenue. Il se prolonge enfin à l’intérieur du col une pièce, au niveau de la base, pour assurer son maintien. Les pointes quant à elles ne sont pas triplées.

Conseils de style

LA TENUE DE MI-SAISON

Cela peut paraître déstabilisant mais j’ai choisi de porter ce seersucker de lin avec une flanelle légère d’une part, et un tweed donegal d’autre part. Ces matières non rien à voir ensemble en temps normal: ici, en pratique, le seersucker de lin et à la fois assez épais et avec un gaufrage discret. Il n’évoque donc pas forcément visuellement une matière d’été.

De la même manière, le tweed de la jungle jacket est fin et fluide: même avec sa discrète texture mouchetée, on est loin d’un gros tweed rugueux hivernal. De même pour la flanelle et son motif pied de poule discret.

Je porte ici la chemise Yeossal en seersucker de lin Thomas Mason avec:
– la Jungle Jacket Yeossal en tweed donegal Abraham Moon
– le pantalon habillé Maison Singulier en flanelle de laine et cachemire Loro Piana
– les derbies bout chasse CNES Shoemaker en cuir Willow grain

La tenue estivale

Pour la seconde tenue, j’ai opté pour des pièces plus estivales qui se porte plus logiquement avec du seersucker de lin: ici une veste d’été en laine, soie et lin (un mélange qui peut se porter en été tout comme en début d’automne) et un pantalon gurkha en laine tropicale.

Ici, le pantalon gurkha et la chemise col une pièce apportent du caractère en termes de structure, tandis que la veste et la chemise apportent de la texture et une couleur originale.

La montre Yema Rallygraf édition Michel Vaillant achève d’apporter quant à elle de la couleur à la tenue: c’est une montre qui peut facilement se détourner de son usage original (la conduite sportive) s’intégrer dans une tenue casual élégante

Je porte la chemise avec:
– une veste laine lin et soie Dormeuil de chez Blandin&Delloye
– le pantalon gurkha en laine tropicale VBC développé avec Maison Singulier
– une montre Yema Rallygraf Michel Vaillant

Conclusion

Au vu de la qualité des finitions, de tout le savoir-faire déployé derrière cette confection du col une pièce et enfin de la qualité du seersucker de lin Thomas Mason , on obtient un prix final de 218 dollars singapouriens soit 137€ (et 240SGD soit 151€ avec les frais de port)

L’offre est comme vous vous en doutez très bien placée et serait absolument imbattable sans les frais de port et les frais de douane: une fois assurer de votre taille, je vous recommande donc de passer commande de plusieurs pièces à la fois pour économiser de ce côté-là.

Heureusement Yeossal dispose d’un vestiaire riche aux pièces parfaitement complémentaires: entre les chemises et polos col une pièce, les jungle jacket et les gurkhas, il est facile de rentabiliser cette commande à Singapour.

La chemise MTO en seersucker de lin Thomas Mason est disponible ici à 137€

Valery

Laisser un commentaire

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer