Test & Avis Silbon Paris : Un vestiaire masculin de caractère à petit prix pour cet été

Il y a quelques mois nous vous présentions une marque originaire d’Espagne, qui venait tout juste de s’implanter dans la capitale : Silbon Paris. On y découvrait alors des costumes formels avec un vrai parti pris stylistique sartorial à un prix particulièrement abordable (moins de 300€ le deux pièces). Une offre particulièrement intéressante quand on sait que généralement dans cette gamme de prix-là, on ne trouve très souvent que des costumes de stagiaire avec des petits revers et une coupe trop serrée. Aujourd’hui Silbon Paris dévoile sa deuxième collection en France, destinée à être portée en été. Elle est faite de couleurs claires et de motifs, qu’on ne retrouve pas ailleurs sur cette gamme de prix-là.

Avis Silbon Paris : Une collection d’été sartoriale abordable et authentique

Comme je le mentionnais en introduction, nous avons déjà écris un article complet sur la marque et son histoire l’hiver dernier. Je ne vais donc pas revenir en détails dessus, en revanche un petit rappel des grandes lignes ne fait pas de mal !

Une marque qui fabrique tout localement en Espagne

Comme je le disais un peu plus haut, quand on a un budget de moins de 300€ pour un costume à Paris, on peut parfois tomber sur de beaux tissus, mais on ne trouve jamais de parti pris stylistique très affirmé. Souvent il s’agit de costumes tendances, que l’on croise partout dans la rue, et qui n’apportent pas une valeur stylistique particulièrement marquée. Nous étions donc agréablement surpris de trouver chez Silbon Paris un parti pris stylistiquement bien différent, sur la même gamme de prix !

Sur les costumes, la différence se fait nettement sentir, on y trouve des revers généreux, une coupe ajustée mais point trop, des pantalons taille haute sans passants ceinture et même des gilets croisés. On trouve même une gamme destinée au registre cérémonial, dans laquelle on compte des queues-de-pie, du jamais vu en entrée de gamme. J’ai découvert depuis quelques temps, que l’Espagne possédait une culture sartoriale poussée et propre à elle. On y retrouve notamment des caractéristiques communes avec les grandes familles du style italien : des épaules avec peu de padding, sans cigarette et une construction plutôt légère. Des ressemblances qui n’ont rien d’étonnantes quand on connaît la chaleur du climat ibérique ! La marque produit d’ailleurs toutes ses collections à domicile, en Espagne.

Une collection d’été colorée et audacieuse

Pour cette saison chaude, nous avons convenu qu’il serait intéressant de jeter un œil sur leur collection casual. Bien que nous déplorons la présence (très discrète mais présente quand même) de leur logo sur certaines pièces, il n’en reste pas moins que certaines pièces valent franchement le détour. En plus de beaux costumes de saison (j’ai aperçu quelques carreaux clairs, du 3 pièces, du croisé et d’autres tons de bleu judicieusement choisis) on trouve de belles chemises avec de VRAIS cols, pour moins de 60€ (je n’en dis pas plus je reviendrai dessus dans la partie test).

En plus de cela, j’ai repéré quelques vestes sport réussies, et il y en a pour tous les goûts : du bleu marine, du bleu clair, du beige, du blanc, du vert …. toutes ces couleurs qu’on aime retrouver en été. Les matières sont également de saison, on retrouve de la laine bien sûr, mais aussi du coton et du lin. Cette dernière matière est véritablement mise à l’honneur cette année et se retrouve souvent. Les textures des vestes sont travaillées, et offrent un caractère qu’on apprécie beaucoup dans ce registre de style décontracté très habillé.

Test Silbon Paris : La veste déstructurée coton & lin et la chemise à rayures

Pour illustrer le test, j’ai longuement hésité entre deux vestes sport : la beige ou la blanche pied de poule, toutes deux en lin. J’ai eu un coup de foudre pour la pied de poule, la trouvant franchement originale. Hélas, je possède un teint de peau clair, et cela fait rarement bon ménage avec plusieurs couleurs très claires présentent sur le haut de votre visage. Je me suis donc rabattu sur la veste beige, qui est un grand classique de la veste sport. Les chemises habillées, avec leurs cols généreux m’ont également fait de l’œil. Vendues à moins de 60€, elles comptent probablement parmi les plus intéressantes sur le marché en terme de style. On en a donc ajoutée une au test, que nous combinerons bien sûr avec la veste.

La veste beige en lin Silbon Paris

Voici ce qu’on a pu relever sur la veste sport sélectionnée. Pour les plus rigoureux d’entre vous, vous remarquerez une différence de finition avec les autres vestes dont nous parlons ordinairement. Il faut bien dire que celle-ci est vendue à un prix nettement plus abordable (moins de 180€), en conséquence les finitions sont moins raffinées qu’une veste en demi-mesure. Cela étant dit, vous verrez qu’on retrouve quelques belles finitions sur cette veste, même pour ce prix-là !

  • 100% lin : Idéal pour l’été, avec ici un poids suffisant pour assurer un bon tombé
  • Construction en thermocollé : On retrouve souvent ce genre de construction thermocollée sur les vestes peu structurées dans cette gamme de prix (contrairement à ce que l’on peut penser, on peut avoir une veste thermocollée qui reste souple et fluide).
  • Semi doublée : Assez classique pour une veste d’été, la partie supérieure est doublée ce qui permet d’assurer un minimum de tenue.
  • Epaule sans padding et petite cigarette : On retrouve ici tout le côté soft tailoring de ce genre de pièce: l’épaule est donc naturelle et la cigarette très légère permet de donner un peu de caractère.
  • Revers à 8,5 cm : Une largeur très honorable pour une marque qui se veut grand public (un segment dans lequel on trouve plus souvent du 7 voire 6,5cm). Elle conviendra à la plupart des morphologies.
  • Boutonnière fonctionnelle : On commence à avoir l’habitude d’en voir, mais ce n’est pas forcément monnaie courante sur une veste à 169 euros.
  • Boutons effet corne : Idéal pour contraster avec ce coloris.
  • Pochette Barchetta  et poches plates: La fameuse poche légèrement incurvée et des poches plates bien positionnées et bien proportionnées.

A moins de 200 euros, il est quasi impossible de trouver une veste d’été avec des finitions aussi qualitatives, des proportions pertinentes et qui joue aussi bien le jeu du soft tailoring, dont le côté déstructuré est plus que bienvenu en été. On recommande chaudement.

La veste beige en lin est disponible ici à 169 euros. 

La chemise habillée à rayures Silbon Paris

Difficile de jauger avec précision le rapport qualité/prix de cette chemise. La plupart des offres se situent à 20 ou 30€ supplémentaires, avec des finitions plus poussées dans l’ensemble. Cela étant dit, dans cette gamme de prix (moins de 60€), je peux vous assurer qu’on ne retrouve nul part ailleurs de si jolis cols. Des cols avec de très belles proportions qui font plaisir à voir et qui ont un impact très fort dans le visuel de votre tenue ! Elles embelliront à coup sûr toute veste sport, voire même tout costume formel.

  • Tissu 100% coton “easy iron” : Un tissu au repassage facile (ce qui ne veut pas dire sans repassage)
  • 6 points de couture/cm : Des coutures d’une finesse rare dans cette gamme de prix
  • Col anglais généreux : C’est ce qui nous a particulièrement séduit sur cette chemise.
  • Poignets simples : Ils sont légèrement arrondis, ce qui les rend plus polyvalents que l’alternative biseautée très formelle.
  • Boutons effet nacre : Pas de boutons en nacre, ce qui est assez prévisible dans cette gamme de prix.

Vous le savez, nous n’aimons pas vraiment les petits cols et, à la manière des revers fins sur les costumes, c’est malheureusement devenu une solution de facilité dans le prêt-à-porter d’entrée de gamme.

Heureusement, Silbon Paris va complètement à contre courant de cette tendance et propose un vrai col large (pour accueillir une cravate avec une largeur digne de ce nom, et avec une très belle tenue portée ouvert) et des finitions très respectables pour moins de 60 euros.

Elle est disponible ici à 59 euros. 

Conseils de style : Bien réussir sa tenue dépareillée

La tenue dépareillée classique (donc faisant intervenir une veste sport) est un exercice un peu délicat, car il faut bien choisir les couleurs et bien maîtriser les contrastes. Contrairement à un costume classique, dont les pièces sont identiques, la tenue dépareillée se décompose en deux pièces différentes : une veste sport et un pantalon habillé. Jusqu’ici rien ne paraît très sorcier, et pourtant on peut apercevoir un bon nombre de tenues dépareillées qui ne sont pas très élégantes car elles ne respectent pas certains principes de base :

  • Le registre de style : C’est à mes yeux le point le plus important, qui joue pour beaucoup dans la réussite d’une tenue. Je vois souvent des gentlemen porter des vestes sport avec un jean et une paire d’Oxford noire. Pas besoin d’avoir fait une école de mode pour comprendre que quelque chose cloche entre ces trois pièces, qui ne collent pas ensemble. Il faut prendre des pièces qui soient cohérentes dans une tenue décontractée. Pas de souliers noirs (trop formel), le jean on évite, surtout si la coupe est ample et la taille trop basse ! Même chose pour les chemises, si vous portez une veste sport, évitez les petits cols tout rikikis, optez pour un vrai col généreux, qui offre du volume et qui respecte les proportions de votre tenue.
  • La maîtrise du contraste : Si vous prenez des tons de couleurs trop contrastés, l’effet n’y est plus. Il faut donc choisir des tons de couleurs qui provoquent du contraste (bleu/gris, bleu/beige, vert/gris gris/bordeaux…), mais point trop. Si vous optez pour un bleu marine foncé, il faudra que le pantalon ne soit pas trop clair et vis versa.
  • Le jeu des textures et des motifs : C’est une tenue décontractée, il faut donc oser quelques motifs et chercher une texture bien travaillée, avec du caractère. Attention cependant à ne pas barioler l’ensemble ! Si vous optez pour une veste à carreaux, alors le pantalon doit être uni, afin de ne pas vous charger en pièces fortes de la tête aux pieds.
  • Tenir compte de votre carnation : Si vous êtes blanc de peau, évitez les veste trop claires (gardez les tons clairs pour le pantalon) ou alors vous aurez mauvaise mine. Si vous êtes mat de peau, tout est permis !
  • La saisonnalité : En été on préfère des couleurs plus claires et des matières plus légères, tandis qu’en hiver on opte pour des tons plus foncés et des matières plus lourdes, plus chargées.

Le beige et le bleu font toujours bon ménage

C’est une association de couleur basique,  et simple à porter pour à peu près tout le monde. Comme je le disais au dessus, il faut tout de même prendre en compte votre teint et sélectionner une nuance de beige/marron en conséquence : plus on est blanc, plus on privilégie un beige foncé sur la veste, si vous avez le teint hâlé ou mat , vous êtes le roi du monde et pouvez porter ce que bon vous semblera (je vous jalouse grandement sachez-le). Pour aller avec cette veste beige, j’ai opté pour un pantalon bleu (pas bleu marine qui serait trop foncé) et une paire de mocassins beige plus foncée pour créer un subtil jeu de couleur avec la veste (même couleur mais pas la même teinte).

Conclusion sur la collection été 2019 Silbon Paris :

A mes yeux, la marque offre le meilleur parti pris stylistique du marché sur cette gamme de prix-là. Le rapport qualité reste bon (les tissus sont beaux et les finitions sont très bien pour ce prix-là). Silbon Paris n’offre pas forcément le meilleur rapport qualité-prix sur toutes ses pièces, mais propose indéniablement un vrai parti pris stylistique sartorial hyper intéressant en entrée de gamme. On avait beaucoup apprécié leur première collection d’hiver présentée à Paris l’an dernier, et on aime également cette jolie collection qu’ils nous proposent pour cet été, avec une mention spéciale pour les vestes sports colorées, qu’on ne trouve pas ailleurs.

 

 

Vous aimerez peut-être: