TEST SILBON PARIS : UNE ENTRÉE DE GAMME IDÉALE POUR UN COSTUME DE CARACTÈRE

Alors que je revenais à Paris après un long mois d’août de vacances dans le sud ouest, j’ai croisé une petite boutique du nom de Silbon Parisrue de Rennes en sortant de la gare Montparnasse. Quelques jours après, je décide de m’y rendre par curiosité professionnelle. Enfin, pour tout vous dire, les costumes en vitrine me faisaient de l’œil : revers larges, pantalons à pattes de serrage … Tout ce que j’aime dans le tailoring ! En arrivant devant la vitrine, je retrouve ce joli costume gris anthracite qui m’avait bien plus.

 

Mieux encore, je regarde la petite pancarte indiquant les prix : moins de 300€ !

Silbon Paris : Un parti pris stylistique fort pour un prix  compétitif

Moins de 300€ pour un costume proposant des revers aussi généreux, des pattes de serrage et une boutonnière ouverte …. J’ai beau chercher, je n’arrive pas à me souvenir d’avoir croisé ce genre de finition sur un costume dans cette gamme de prix-là auparavant. Ni une ni deux, je décide de leur envoyer un mail pour en savoir un peu plus sur leur marque et leur proposer un article sur notre blog !

Ça tombe bien car M. Yumar est un lecteur du blog et il apprécie ce que nous faisons. Quelques semaines plus tard, la collaboration est sur les rails et je reviens pour visiter la boutique plus en profondeur.

Un style qu’on a pas l’habitude de voir sur cette gamme de prix

Je retourne donc dans leur boutique rue de Rennes (pour un rendez-vous plus formel) pour y rencontrer M. Yumar. Nous discutons et très vite j’en apprends un peu plus sur la marque. Née en 2008 en Espagne, Silbon ouvre une petite boutique, dans laquelle on peut trouver quelques vestes sports habillées.

Il démarre avec un stock de 15 vestes qu’il vend depuis chez lui. Tout part très vite,il décide donc de pousser l’expérience en faisant produire 300 vestes pour sa deuxième collection ! Puis succès prenant, il ouvre sa première boutique, tout en ajoutant de nouvelles gammes de produits (des pulls et chemises). Petit à petit son offre s’étoffe, on y trouve des accessoires de bon goût (bretelles, cravates, pochettes). Les costumes sont produits à Cordoue en Espagne, les chemises au Portugal, les chaussures à Valence, le reste en Espagne ou au Portugal (exceptés les parkas qui sont faites en Asie).

Vestiaire formel et cérémonial

Silbon Paris propose un vestiaire formel très intéressant. En effet, il présente plusieurs pièces avec des essentiels (costume gris et bleu marine) ainsi que quelques tissus qui sortent de l’ordinaire (un beau prince de Galles bien marqué notamment). On ne trouve qu’un seul drapier pour l’ensemble des costumes : l’italien Marzotto. Un drapier connu qui propose de belles étoffes d’entrée de gamme. Il démarre au S110, on trouve également quelques s120 et même un beau s150 sur le Prince de Galles. Travailler avec un seul drapier présente un bel avantage : cela permet d’obtenir de meilleurs prix !

J’ai également pu trouver de  beaux pardessus d’hiver à moins de 200€, composés à 80% de laine et 20% polyamide avec de jolies couleurs (même si le grammage est un peu léger à mon goût). Une sélection de manteaux formels qui n’a rien à envier à ses concurrents, notamment en termes de style. Bien que l’encolure soit un peu basse, elle a tout de même bien plus fière allure que ce que l’on peut voir chez Uniqlo par exemple (qui propose des revers minuscules).

Ils proposent également une gamme cérémonie de queues de pie à tomber par terre. Une gamme qu’on a jamais l’habitude de voir en France ! Pourtant, en Espagne, c’est très courant de se marier ainsi vêtu. Je rappelle que la queue de pie est probablement le costume le plus habillé au monde. Il ne se porte que lors de cérémonies très importantes notamment les mariages royaux ou les cérémonies d’ambassadeurs.

 

Vestiaire habillé

Fidèle à l’origine de la marque, on trouve des costumes dépareillés avec beaucoup de choix en termes de tissus avec des couleurs et des textures de caractère (vert, marron, chevrons, pied de poule, prince de Galles…). J’ai notamment eu un vrai faible pour la veste  grise à chevrons !

On trouve également des pièces encore plus casual : du jean, de la parka… mais je suis moins fan. Tout comme d’autres marques espagnoles fraîchement arrivées en France (comme Scalpers notamment). Silbon Paris propose un vestiaire un peu fourre-tout, dans lequel on trouve côte à côte du très formel et du très casual. C’est une manière de présenter courante en Espagne mais à laquelle nous ne sommes pas très habitués en France. On préfère distinguer le vestiaire formel, du casual. À tel point que la plupart des marques françaises font rarement les deux et préfèrent se spécialiser dans un registre.

Je me dois de préciser un détail important : les vestes de costume possèdent toutes des boutonnières ouvertes. Une finition sartoriale de qualité qu’on ne retrouve pas habituellement sur ce genre de gamme de prix (excepté chez Danyberd).

Un parti pris stylistique très différent de ses concurrents

Dans cette gamme de prix (- de 300€ le costume 2 pièces), on trouve quelques marques intéressantes qui se partagent le marché français : Anthony Garçon, Danyberd et désormais Silbon Paris.

Les deux premiers possèdent des atouts intéressants qui font leur propre identité :

  • Anthony Garçon propose un très vaste choix de tissus.
  • Danyberd propose des finitions sartoriales poussées.

En revanche, en ce qui concerne le style et la coupe, on est sur quelque chose de très … mainstream. C’est à dire qu’on ne prend pas de risque, et qu’on suit la tendance des marques type The Kooples, Sandro et compagnie. On retrouve donc des revers très fins, une coupe très ajustée et une structure forte du padding. Ce qui n’est pas un mal en soi, c’est dans l’ère du temps (enfin ça commence à s’essouffler car ça fait maintenant quelques années que ça dure) et ça permet de se fondre dans la masse.

Chez Silbon Paris, on propose tout le contraire : une coupe plus classique (donc moins cintrée, des revers généreux (on parle de 9 cm en moyenne) et une structure plus légère, marquée par l’absence de padding et une légère cigarette à l’épaule. Un costume nettement plus confortable à porter et qui propose une allure plus sartoriale et plus formelle. Une silhouette qui fait écho à la grande famille du style italien !

Test du costume Silbon Paris

On a pas mal hésité, entre une tenue dépareillée (pour faire écho aux origines de la marque) et un costume formel. Sauf que, je me suis dis que ça serait plus intéressant de vous montrer qu’on peut tout à fait trouver une tenue formelle classique, parfaite pour affronter ses entretiens professionnels ou tout simplement pour aller travailler !

Nous sommes donc partis sur un essentiel de la garde robe masculine : un costume gris anthracite uni, auquel on ajoute un petit gilet croisé qui servira de renfort pour un mariage ou une cérémonie !

Le tissu

Comme expliqué plus haut, c’est Marzoto qui fournit les tissus composant les costumes de Silbon Paris. En l’occurrence il s’agit d’un 120s, soit un tissage légèrement plus fin et lumineux qu’un super 110s (qui est LA référence classique du tissage formel).

La coupe

Elle est plus classique que ce qu’offre habituellement le marché. Comme je suis particulièrement fin, on peut voir que malgré les retouches, un X est bien marqué autour de la taille. La coupe est donc un peu trop ample pour quelqu’un de mon gabarit. En revanche si on vous avez un poids normal, ça vous ira très bien, et vous y serez à l’aise. Il faut quand même garder à l’esprit qu’il s’agit d’une offre d’entrée de gamme, on ne peut donc pas en attendre autant sur la coupe qu’une offre de mesure à 600€ par exemple !

Les finitions

Malgré un prix descendant sous la barre des 300€ pour un costume deux pièces, les costumes Silbon Paris possèdent des finitions soignées, dont certaines sont mêmes inédites sur ce niveau de prix.

Boutonnière ouverte

Finition digne d’un costume haut de gamme, la boutonnière ouverte est un gage de qualité en termes de confection. D’ordinaire, c’est plutôt le genre de finitions qu’on retrouve à partir de 400-500€.

Boutons en cornes

On trouve également des boutons en corne, bien qu’ils soient basiques et sans reflets. Cela étant dit, sur un costume gris anthracite ça tombe bien puisqu’on demande à l’ensemble d’être sobre pour un contexte formel. Cependant, on regrette que le nom de la marque soit imprimé dessus, c’est un peu too much.

Structure

Silbon Paris possède une gamme de costumes dont la structure est plus légère que ce que nous avons l’habitude de porter. On retrouve donc un padding très léger, presque inexistant. Ce qui induit un confort de port nettement appréciable, on se sent moins engoncé au niveau de l’épaule. Une finition que j’apprécie d’autant plus, car possédant des épaules penchées très en avant (le fléau de notre génération qui passe son temps devant des écrans), c’est parfois difficile de porter des épaules trop rembourrées.

Épaule

On remarque une légère cigarette au bout de l’épaule, et c’est tant mieux. L’absence totale de cigarette (la fameuse épaule tombante napolitaine) peut nuire à la silhouette lorsqu’on est mince, par contre lorsqu’on est musclé, c’est presque obligatoire pour se sentir à l’aise dans son costume.

Les Revers

Selon moi, c’est un des élément de style qui en dit le plus sur le style de votre costume. Chez Silbon Paris, on propose un revers généreux, à hauteur de 9cm de largeur. C’est du jamais vu dans cette gamme de prix-là. Une encolure à hauteur classique sur un cran droit.

Les pattes de serrage

Voici une autre finition déterminante en termes de style : le pantalon à pattes de serrage. Je tiens également à noter que Silbon Paris possède également des pantalons plus classiques (avec passants ceinture). Comme vous le savez, je ne porte jamais de ceinture avec mes costumes, je préfère opter pour des pattes de serrage car le rendu est nettement plus épuré et je préfère concentrer le regard sur ma cravate que sur ma taille. C’est également une finition jamais vu jusqu’ici dans cette gamme de prix-là.

La poche ticket à rabat

Une autre finition qu’on ne retrouve pas (à ma connaissance) dans l’offre de prêt à porter française ! Une poche ticket apparente comprenant un rabat. D’ordinaire elle est à peine visible, un changement agréable qui apporte un peu de fraîcheur. Je ne trouve pas cela particulièrement plus beau ou plus pratique mais ça change !

Les pinces et le pli central

Comme sur tout pantalon formel qui se respecte, on trouve un pli central. On trouve également une pince de chaque coté, en direction de l’extérieur. Les pinces permettent d’offrir un rendu encore plus formel, excluant le port du pantalon en casual (de toute manière on ne porte pas de costume gris anthracite en casual). C’est tout à fait cohérent avec l’ensemble du costume.

Le revers pantalon

Les pantalons sont pourvus d’une longueur généreuse, permettant ainsi de pouvoir s’offrir un revers de pantalon. Comme je fais 1m83, je peux me permettre un haut revers pantalon de 5cm, qui marque bien la fin du pantalon (ce qui ne fait pas de mal sur une pièce aussi sobre).

Le gilet croisé

Voilà une autre pièce qui en impose vraiment chez Silbon Paris : un gilet croisé ! Je n’en ai jamais vu dans une collection de prêt à porter en France. Elle est proposée avec leur offre de queue de pie, mais elle s’intègre parfaitement avec un costume deux pièces pour le même contexte : cérémonial. L’effet est immédiat, à peine revêtu, on est imprégné par une certaine ambiance de cérémonie. Il tombe bien, même très bien. Il couvre la taille du pantalon, offrant ainsi une transition douce entre la veste et le pantalon.

Conseils de style : Une tenue formelle et une tenue de cérémonie

C’est amusant de constater à quel point une simple pièce comme un gilet peut changer le ton d’une tenue. Avec ce costume 3 pièces (pour lequel il faut compter 350€), on obtient deux tenues qui permettront de couvrir deux occasions différentes : une occasion formelle et une occasion plus habillée et festive (comme un mariage, si vous êtes invité).

Le deux pièces : une tenue formelle sobre

Le costume gris représente à mes yeux le costume le plus formel. Contrairement au bleu marine, il n’est pas polyvalent et se porte de préférence avec des richelieu noirs. Il incarne le costume business par excellence, il est difficile à dépareiller. Comme l’ensemble est très sobre, il convient d’ajouter un peu de couleurs sur la cravate ou les chaussettes, voire les deux. J’ai donc opté pour une cravate madder verte Gentlemen Clover, qui incarne la pièce forte de ma tenue, elle concentre le regard.

 

Le gilet croisé : idéal pour une cérémonie ou une occasion très habillée

Même tenue que celle présentée ci-dessus, à la différence qu’on y ajoute le gilet croisé. J’ai gardé ma cravate verte, mais pour un mariage auquel vous seriez invité, un nœud papillon ferait tout aussi bien l’affaire. Pour les plus réservé d’entre nous, on portera la veste fermée.

Petite règle de style : on ne porte jamais de ceinture avec un gilet. Le but étant d’apporter une transition épurée, il serait malvenu d’ajouter un accessoire qui serait à moitié camouflée et à moitié voyant. C’est un fashion faux-pas qu’il convient d’éviter.

Conclusion sur Silbon Paris

La marque Silbon Paris propose une offre d’entrée de gamme idéale pour qui désire s’offrir un costume à l’allure plus sartoriale, plus intemporelle, plus élégante (à mon goût) pour un prix particulièrement accessible concernant les costumes : 280€ pour le deux pièces et 350€ pour le trois pièces. Elle propose également un vestiaire plus décontracté (mais habillé) avec des vestes sports de bon goût qui raviront les amateurs de style classique.

Crédits photo: Iléna Théa Kim

 

 

 

 

 

 

Vous aimerez peut-être: