Test et Avis Paname Collections: une parka de mi-saison avec du caractère

Quand on test une marque, on pense beaucoup à sa ligne directrice, sa cohérence et sa raison d’être.

Pour Paname Collections, il s’agissait d’aider les hommes à mieux s’habiller et surtout à le faire plus facilement. Si la marque a commencé, comme beaucoup de DNVB (marque digitale qui vend sans intermédiaires), avec beaucoup de basiques, elle propose à présent des pièces de plus en plus pointues, avec un vrai caractère et qu’on verrait sans problèmes chez des marques beaucoup plus haut de gamme.

I Paname Collections: plus de caractère et un vrai accompagnement dans le style

1 Des pièces de plus en plus affirmées

Nous vous avions dans le dernier article parlé du blouson aviateur, qui avait fait un véritable tabac et qui s’était rapidement retrouvé en rupture de stock.

Pour avoir eut un bref aperçu des collections été, ce genre de pièces fortes va se multiplier, tout en conservant les basiques qui ont bien fonctionné jusqu’à présent.

On a dans cet article choisi de se concentrer sur des pièces de mi-saison: parka et mailles fines et douces qui se différencient bien de la concurrence.

Cette montée en style se voit non seulement à travers les pièces prises individuellement, mais aussi à travers le concept de looks de la marque qui propose comme on va le voir des tenues à présent vraiment osées, en restant à des prix extrêmement abordables.

2 Le concept des tenues: une vraie proposition stylistique

Nous en avions trop peu parlé sur les derniers articles: l’idée de départ de Paname Collections était de faciliter l’achat de vêtement pour les hommes.
Et ça passe aussi par le concept des packs de tenues, qui permettent tout de même de faire de belles économies. Si au départ il y avait beaucoup d’associations très simples et sans risques, on a aujourd’hui des combinaisons plus osées en terme de style, qui apportent une belle valeur ajoutée (et avec un petit storytelling assez sympathique).

Voici notre sélection pour cette mi-saison:

Première rencontre avec les beaux parents

Les noms sont plutôt bien sentis: cette combinaison col rond + chemise fait en effet très gendre idéal. Il ne s’agit pour autant pas d’une tenue ennuyeuse grâce à la texture discrète du col de chemise, et aussi grâce au pantalon à pinces motif PdG qui rajoute du caractère.

Disponible ici à partir de 242 euros

Rockstar d’un soir

Une tenue bien pensée pour aller un peu plus loin avec des pièces légèrement différentes de ce qu’on voit d’habitude, mais à l’originalité discrète:
– le pantalon se différencie grâce à ses pinces et à son motif mais reste simple à porter car il est sombre et avec une coupe classique
– et le pull avec son col cheminée
Portés ensemble, on on obtient une tenue avec un vrai caractère.

Disponible ici à 178 euros

Green Therapy

Une tenue de bûcheron bien pensée avec des pièces assez rares comme le pantalon en velours côtelé vert, son association avec le cardigan col châle donne une tenue très masculine et cohérente en termes de matière.

Disponible ici à 383 euros

II Test: la parka Edward tartan brun

Au-delà du rapport qualité/prix pur et dur, on attend également cette nouvelle génération de marques sur la créativité qu’elle va être capable d’apporter à ses basiques.

Les caractéristiques de la parka

  • Une toile de coton cirée de chez British Millerain : British Millerain est le grand spécialiste de la toile de coton cirée, avec une très belle variété de tartans.
    Dès les premiers ports, la matière respire la qualité et vous laissera même les mains un peu grasses tellement elle a été généreusement enduite. Grâce au cirage, il est complètement déperlant et coupe-vent.Rappel: attention à la météo quand vous le portez et à ne pas vous laisser surprendre par une augmentation de quelques degrés. Ce genre de veste enduite ne laisse pas sortir la chaleur. Bref, attention si vous commencez à transpirer.
    Pour rappel, le coton ciré vient de l’univers de la marine du début du 19è siècle: les voiles prenaient mieux le vent une fois mouillées, mais devenaient trop lourdes. Le fait de les cirer à l’huile de lin donnait ce même bénéfice, mais les imperméabilisait et leur permettait donc de rester légères.  Le même principe fût ensuite appliqué aux capes.On substituera plus tard la paraffine à l’huile de lin pour obtenir une toile à la fois résistante, imperméable, souple et respirante.
    Ces propriétés sont aussi utiles dans un autre domaine: la moto (et tout l’univers autour de Steve McQueen en est un excellent exemple). 

    L’avantage d’un coton ciré, c’est qu’il va se patiner au fur et à mesure des ports: c’est une pièce à conserver, qui va vieillir avec vous que vous pourrez ensuite refaire cirer (ou même cirer vous-même, il y a pas mal de tutos Youtube pour ça).

    Bref, une vraie pièce héritage qui fait plaisir à voir chez une marque 100% digitale

  • Des manches raglan pour un manteau facile à enfiler (surtout si vous la portez par dessus une veste) :

La parka a pile la bonne longueur pour se porter par dessus un costume. Le seul souci, c’est qu’il est souvent pénible d’enfiler un manteau avec des épaules classiques par dessus une veste avec du padding. Les manches raglan ici suppriment complètelent ce problème.

Ce genre de parka sombre avec tartan se porte par ailleurs très bien dans un environnement formel car on l’assimile très facilement à une Barbour.

  • Un tartan qui change de ce qu’on voit d’habitude, avec un marron vif: Je suis un grand fan du tartan Blackwatch (vous savez, celui bleu et vert) mais je ne suis pas mécontent d’en voir enfin un nouveau, qu’on ne croisera assurément pas à tous les coins de rue.
  • Une fermeture zippée, sous patte à boutons pression : Une fermeture à la fois pratique et avec beaucoup de style.
    Paname Collections a opté ici pour un zip YKK premium Excella, bronze avec une allure légèrement vieilli qui contribue grandement à l’aspect héritage de la pièce.
    La patte de fermeture à boutons pression améliore évidemment le côté coupe-vent, mais donne aussi une sacrée allure à la pièce: on a presque un effet de superposition si vous laissez les deux fermetures apparentes comme je le fais ici.Pour le prix de ce genre de pièces, on se serait attendu à avoir une simple fermeture zippée, ou une fermeture à boutons (c’est par exemple ce que j’ai sur la parka Percival qui était vendue au même prix).
    Avec cette finition, on entre bien plus dans la logique d’une pièce très qualitative, qu’on va garder longtemps et qui va se patiner au fur et à mesure des ports.Une très bonne surprise donc, qui fait presque penser à un blouson de moto.
  • Seul point noir: la capuche : C’est un retour que j’avais oublié de faire à Adrien sur la parka de l’année dernière: la capuche manque vraiment de volume à mon goût. Mais à la décharge de la pièce, j’ai aussi une tête un peu plus grosse qu’un XS moyen..
    Petit regret aussi (mais pas un reproche non plus): une capuche non amovible. Ca aurait été parfait d’avoir une capuche amovible, avec un col chemise pour en faire un mac.

  • Les poches latérales avec bouton à rabats, deux poches secrètes, pattes de manche : Des finitions pensées pour protéger des éléments. Deux poches secrètes sur le côté (qui sont plus larges que celles de la parka de l’année dernière, très bon point) pour y ranger ses mains. Et une patte de serrage au bout de la manche pour limiter l’entrée d’air.

  • Intérieur chambray: On a ici un tissu chambray légèrement texturé qui va bien avec ce côté héritage. La doublure des manches est quant à elle à viscose, histoire que le manteau reste facile à enfiler.

Conclusion sur la parka tartan Edward

J’avais déjà une parka similaire, de chez Percival Clothing, avec un joli tartan blackwatch. Elle n’a malheureusement jamais été renouvelée.

C’est un vrai plaisir du coup de retrouver ce genre de pièces chez d’autres marques, surtout chez une marque 100% digitale qui vise surtout un bon rapport qualité/prix, dont on n’attendait a priori pas une pièce aussi axée héritage, avec un vrai caractère (et en plus à ce prix là..). 

La parka Edward Paname Collections est disponible ici à partir de 210 euros. 

Test: les mailles Paname Collection (col roulé et cheminée)

Au-delà du rapport qualité/prix pur et dur, on attend également cette nouvelle génération de marques sur la créativité qu’elle va être capable d’apporter à ses basiques.

Les caractéristiques des mailles

  • Une laine Tollegno ultra-douce : Pour le prix, c’est un des pulls en laine mérinos les plus doux qu’on ait pu essayer jusqu’à présent (on est sur une jauge 12, le nombre de fils présent est plus élevé et ceux-ci sont plus fins). Ce qui est particulièrement appréciable pour un col roulé, qui sera au contact en permanence de votre cou et de votre menton (comme vous vous en doutez).
    En plus de la douceur, elle est également irrétrécissable.
  • Coupe ajustée, montage en fully fashion : la coupe mets bien en valeur le corps, sans être moulante. Elle est en fully-fashion: on tricote le pull en une seule pièce (sur la plupart des pièces du commerce, le torse et les manches sont tricotées séparément)

Test du pull col roulé Vin chaud

Première maille à passer au banc d’essai: le pull col roulé, dans une couleur habillée.

  • Une couleur bien pensée: il s’agit d’un bordeaux rare, vraiment lumineux. Il est assez vif pour se porter de manière habillée, tout en s’intégrant facilement dans une tenue décontractée.

  • Un col roulé agréable à porter: il monte à la bonne hauteur et surtout reste doux au contact de la peau. La laine est un peu fine donc je ne porterais en revanche pas de chemise en dessous.

Conclusion sur le pull col roulé

Depuis la fermeture de Paris-Yorker, il était difficile de trouver des mailles dignes de ce nom sous la barre des 100 euros. Paname Collections réussit le paris de proposer un excellent produit qui combine à la fois
– une matière premium ultra-douce (difficile de trouver une laine mérinos jauge 12 à ce prix)
– une vraie qualité de confection (idem, le fully-fashion à moins de 100 euros ne court pas les rues)
– un parti pris intéressant sur la couleur, qui habille bien une tenue sans en faire trop (on aime aussi beaucoup le gris charbon !)

 

Le pull col montant Paname Collections est disponible ici à 99 euros. 

Test: le pull col cheminée Midnight Blues

Au-delà du rapport qualité/prix pur et dur, on attend également cette nouvelle génération de marques sur la créativité qu’elle va être capable d’apporter à ses basiques.

 

Les caractéristiques du pull col roulé

  • Un couleur profonde: la qualité de la couleur est une conséquence directe de la qualité de la laine. Il s’agit d’un bleu profond presque nuit qui donne un côté très habillé à la tenue. Il contrastera parfaitement avec un manteau ou un blouson bleu marine classique.  La couleur Midnight Blues porte très bien son nom !
  • Un col cheminée bien proportionné: il monte pile assez pour pouvoir porter une chemise en dessous et la laisser dépasser. L’idéal est d’avoir une chemise avec une texture ou un motif discret afin d’avoir une tenue plus travaillée.

Conclusion sur le pull col cheminée

Le col cheminée est une finition que j’affectionne particulièrement: c’est vraiment le genre de pièce par rapport auquel on peut avoir des réticences en le voyant en ligne ou sur cintre, mais qu’on adopte sans hésiter une fois qu’on l’a essayé.
Il est plus affirmé qu’un col rond et plus facile à porter qu’un col roulé.

Bref, combiné à cette laine Tollegno, il s’agit d’un excellent basique avec une belle pointe d’originalité.

Le pull col montant Paname Collections est disponible ici à 99 euros. 

Conseils de style

Voici les quelques tenues qu’on a pu faire à partir des pièces du test:

Le col montant et le blouson aviateur

C’est la tenue que Gustave vous a proposé dans le dernier test (dans lequel vous pourrez lire tous ses conseils).

Le col montant et la veste Cowt

On l’a porté dans le test de la marque Cowt (les conseils de style sont ici): évidemment la combinaison col roulé + veste marche surtout si vous avez une maille un minimum fine et habillée (comme c’est le cas ici), et une veste un poil texturée (idem).

Col cheminée et parka

Une tenue qui joue sur un contraste habillé/héritage:
– habillé grâce à au pantalon sur-mesure Alberto Voglio avec finition ghurka et double pince, avec une laine très formelle, lisse et fluide, mais aussi grâce au pull Paname Collections à la couleur bleu nuit très profonde qui donne beaucoup de prestance.
Le tissu pied de poule très formel de la chemise va aussi dans ce sens
– héritage grâce à la parka de caractère, avec un cirage marqué, et un côté motard très masculin grâce à la double fermeture.

Costume et parka

Elle est pile assez longue pour se porter par dessus un costume, et le motif est assez sombre pour être passe-partout. Du coup, ça se porte vraiment comme une Barbour Bedale classique.

Valery

Fondateur de JamaisVulgaire, j'aime le tartan blackwatch (cf ma photo), la Bretagne, le Cambodge et la boxe khmère (qui a inspiré la boxe thaï).

Enorme geek devant l'éternel, je passe aussi des heures pour vous à éplucher tous les petits blogs et forums pour vous dénicher les marques les plus improbables.

Laisser un commentaire

Previous

Test et Avis: Thetis, chaussures personnalisées au bon rapport qualite-prix

Test et Avis RIVES: une tenue sartoriale originale composée de pièces polyvalentes

Next
528 Partages
Partagez528
Tweetez
Enregistrer