Test & Avis Cowt Paris : un costume entièrement entoilé pour moins de 400€

Depuis maintenant une dizaine d’années, le marché de la mode masculine n’a cessé de s’étoffer en offres, et de proposer des produits toujours plus compétitifs. On annonce la mort du costume depuis 15 ans, et pourtant il est toujours là. Mieux encore, il est plus que jamais accessible, et surtout plus que jamais qualitatif. Chez Jamais Vulgaire le costume c’est notre cœur de métier, et on est toujours ravi de vous dénicher les toutes dernières marques qui vont faire un carton grâce à une approche novatrice. En l’occurrence, on vous présente aujourd’hui Cowt Paris, qui propose des costumes entièrement entoilés sous les 400€

Avis Cowt Paris : un costume de bon goût et de qualité, fabriqué en Chine pour un prix très compétitif

Avant de vous recommander une marque chez Jamais Vulgaire, on observe 3 critères :
-la qualité du produit (construction/finitions/tissus)
-le prix (il faut un bon rapport qualité/prix)
-le style présenté (quelque chose d’original et intéressant ou alors qui respecte au minimum les quelques règles de bon goût, idéalement les deux).



Alors bien sûr il y a des degrés d’appréciations variables, tout ne pèse pas forcément de manière égale dans la balance. Parfois une marque est un peu plus intéressante sur le rapport qualité/prix, d’autres proposent un parti pris stylistique très intéressant et original ou encore un type de confection unique ou très rare.

Une confection de qualité à un prix agressif

Chez Cowt Paris, ce qui nous a particulièrement plu, c’est le rapport qualité/prix proposé, avec la promesse d’un costume entièrement entoilé pour moins de 400€, ce qui n’existe pas ailleurs sur le marché me semble-t-il.

Ils travaillent avec Alina, un atelier chinois que je ne connais pas, mais qu’on imagine plutôt qualifié pour proposer des costumes entièrement entoilés.

Je suis globalement assez surpris de voir à quel point les ateliers chinois ont progressé ces dernières années. Alors, bien entendu la qualité est très variable d’un atelier à l’autre, mais on a vu de très belles réussites, notamment SuitSupply qui fait tout produire là-bas aussi et qui propose des costumes tout à fait honorables. Bien que la Chine se traîne parfois une réputation “d’atelier du monde” pour des produits d’entrée de gamme, ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui et cela pour deux raisons principales :

La première, c’est que grâce à toutes ces années d’expérience accumulées auprès d’entreprises du monde entier, les ateliers chinois possèdent du matériel dernier cri, à la pointe de la technologie. Ils ont donc grandement augmenté leurs qualifications, et sont capables de proposer des choses d’une très grande qualité, et cela même en dehors du monde de la mode. À titre d’exemple anecdotique, la France a fini par abandonner le projet de ses propres réacteurs nucléaires de 4e génération, tandis que les chinois réussissent à les faire fonctionner sans problèmes.

Comme les ateliers se sont qualifiés, les prix ont commencé à monter aussi, mécaniquement. Du coup toutes les grandes marques qui proposent des  produits ordinaires (disons le, franchement médiocres) ont préféré délocaliser ailleurs, au Bangladesh notamment. Il y a donc plusieurs usines chinoises qui ont commencé à se placer comme étant une référence sur un segment haut-de-gamme, rivalisant avec certains ateliers de confection européens (je pense notamment à l’Espagne ou l’Europe de l’Est), tout en étant plus compétitifs en termes de prix. Je ne suis donc pas étonné que Cowt Paris propose un costume aussi poussé en termes de finitions (on reviendra dessus dans la partie test) fabriqué en Chine pour ce prix-là.

Un style formel sobre, sans fioritures et bien proportionné

Non seulement le costume a l’air de tenir la route sur le plan technique, mais en plus ils proposent un parti-pris stylistique neutre, dans le bon sens du terme. La plupart  des nouvelles marques se contente de proposer un style tendance, qu’ils osent appeler “intemporel” alors qu’on sait très bien que l’esthétique globale est déjà en train de changer (on voit de moins en moins de pantalons trop serrés en ville).

Cowt Paris opte pour des proportions véritablement intemporelles, et surtout super accessibles en termes de style : un revers de col à 8cm de large (la moyenne), un pantalon qui tombe sur les hanches (taille moyenne) et toutes les bonnes finitions en fonction des registres (poches plaquées pour les vestes sports et poches à rabats pour les costumes).

 

Que vous démarriez votre garde robe formelle en tant que stagiaire pour un premier costume, ou que vous soyez un cadre expérimenté, la prise de risque est nulle, vous ne commettrez aucune faute de goût.

L’épaule est très légère, tout comme la structure dans son ensemble, ce qui assure un confort certain si cela doit être porté toute la journée. Les vestes sports sont non doublées, ce qui est un vrai plus en termes de confort.

On va développer tout ça plus en détails dans la partie de test, mais on est sur une vision du style sobre, pratique et qui ne commet pas d’erreur, ce qu’on préfère largement chez Jamais Vulgaire, que les produits tendances, qui démontrent souvent une méconnaissance de l’univers sartorial, ce qui ici n’est visiblement pas le cas en l’occurence.

Un tissu formel et un tissu technique provenant d’une filature réputée

Si je vous dis Reda, il y a de fortes chances pour que nombre d’entre vous reconnaissent le nom de cette très grande filature italienne, notamment réputée pour ses tissus à la pointe de la technologie, en effet le drapier présenté investit massivement en R&D (recherche et développement) depuis plusieurs années. On a écrit un article très complet sur Reda il y a 2 ans, je vous laisse un lien si la curiosité vous prend !

Cowt Paris propose deux gammes de tissus différentes :

  • Une gamme formelle présentant un 100% laine en s130. Un tissu fin qui offre une belle luminosité sans être trop fragile (ce n’est pas un S150). C’est parfait pour être porté au bureau tous les jours, tout en sortant de l’ordinaire de l’ordinaire ,avec un tissu plus raffiné que le classique S110. Disponible en gris moyen et en bleu marine (avec de jolis reflets subtils de violet) unis. Un excellent essentielle en tant que costume !
  • Une gamme sport composée de plusieurs tissu 100% laine s110 ainsi qu’un tissu strech et déperlant (le bleu électrique qui sort de l’ordinaire avec un ton un peu plus clair). Les tissus sont texturés avec un rendu faux-uni qui colle parfaitement à l’usage d’une veste sport (on évite les tissus unis qui sont un peu fades pour ça), notamment celle à chevrons qui sort de l’ordinaire et qui m’a tapé dans l’oeil.

Tout est cohérent en termes de style, jusque dans les matières sélectionnées en fonction des usages proposés, et ça fait plaisir à voir. Surtout pour les vestes sports, qui sont très accessibles en termes de style, tout en respectant les bases des usages de l’art sartorial.

La gamme de veste sport que l’on a testé est plus précisément composée d’un tissu Reda 1865 de la gamme Atto, fait pour une vie urbaine active avec des matières souples, stretch et déperlantes.

Voici une brève vidéo de présentation de la gamme:

Test Cowt Paris : la veste sport Gaston

Les finitions de la veste sport

    • Coupe ajustée :

La coupe est très simple, ajustée et confortable. En terme de longueur, elle tombe légèrement sous les fesses: bref c’est plutôt bien proportionné pour du 44 du haut de mon 1m73.

    • Tissu Reda 100% laine s110 330gr/m² technique : 

Tissu technique: stretch, déperlant et résistant au froissement.
C’est un excellent tissu pour une veste casual habillée: elle fait un peu penser à du denim de loin, tout en étant beaucoup plus noble. Lorsqu’on regarde le tissu de plus près, on apprécie également un côté légèrement moucheté avec plusieurs nuances de bleu, ainsi que du gris.

    • Entoilage intégral : il garantit un meilleur tombé et un joli roulé de revers, sans être trop lourd car elle est non doublée

    • Structure légère : on sent à peine la veste, c’est vraiment très agréable au porté et ça n’a pas grand chose à envier à la mode des vestes “Zero Gravity” qu’on voyait fleurir il y a quelques années.
    • Veste non doublée : c’est le type de construction le plus exigeant en terme de finitions car tout est apparent, on a pas le droit à l’erreur. ici, tout est très propre avec notamment l’ensemble des finitions gansées.

    • Boutonnière milanaise : une finition de puriste que vous commencez à bien connaître, qui ne peut se faire qu’à la main. C’est un joli symbole de la montée en gamme des usines chinoises et de leurs nouveaux savoirs-faire.

    • Revers proportionné 8 cm : C’est le gros problème de cette gamme de prix, l’impossibilité de trouver des revers avec une largeur correcte. 8cm est le compromis idéal qui convient à la plupart des morphologies, que vous soyez mince ou que vous ayez un peu de carrure.

    • Épaule légère : On a ici de belles épaules napolitaines extrêmement confortables qui permettent une belle silhouette. A noter qu’avec ce type d’épaule, il est plus facile d’enfiler par dessus un manteau structuré.

    • Poche poitrine Barchetta : Une finition classique sur les vestes et costumes, avec un bel arrondi.
    • Boutons en Corozo :Toujours appréciable dans cette gamme de prix, pour info le corozo est aussi appelé l’ivoire végétal. Il s’agit d’une matière végétale naturelle plus haut de gamme que le plastique, au rendu assez proche de la corne.
    • Poche plaquées: sur ce genre de blazer, avec ce parti pris très casual, c’est exactement la finition qu’il faut

    • Poche internes: vu qu’il s’agit d’une veste non doublée, on a forcément moins de poches internes. Une poche sur la gauche, une sur la droite ainsi qu’une poche ticket. Pas de poche mobile.
    • Boutonnière non fonctionnelle: une finition classique pour faciliter la retouche de longueur de manches

Mes impressions en portant la veste sport Gaston

On sent bien la qualité de l’entoilage en terme de tombé, et de roulé du revers. Au-delà de ça, on sent vraiment à peine la veste grâce à sa structure légère et son tissu fluide.

Cowt a vraiment visé juste là-dessus en s’inscrivant pile dans la tendance du soft tailoring: ces pièces habillées, de l’univers sartorial, qui sont conçues pour être aussi confortables que des vêtements casuals et qui permettent un port décontracté, voire légèrement nonchalant.

On écrira probablement bientôt un article sur le soft tailoring, avec les meilleures pièces pour vous initier à ce style (dont cette veste fait indéniablement parti).

Conseils de style : bien porter une veste sport

Nos conseils pour bien maîtriser la veste sport :

L’idée est d’éviter qu’on croit que vous avez gardé votre veste de costume en afterwork, ce qui est une faute de goût majeur car elles ne sont pas du tout faites pour ça.

    • Évitez de prendre un tissu trop lisse :

il s’agit d’une veste casual qui demande un tissu un minimum texturé. Evitez donc le sergé bleu marine ou gris anthracite classique qui sont vraiment plus adaptés à votre costume de bureau.

    • Soyez attentifs aux finitions qui doivent être cohérentes :

on préfèrera une structure légère avec des épaules napolitaines, et des poches plates. (éviter surtout les classiques poches à rabats avec poches ticket qui sont complètement dédiées au formel)

    • Choisir un grammage adapté à la saison :

Le raisonnement est simple: on veut éviter une matière trop lisse, ce qui élimine pas mal de tissus 4 saisons. Mécaniquement, on aura donc beaucoup plus de tissus soit été soit hiver.
Cette vest échappe un peu à la règle et reste assez polyvalente: elle est idéale pour se porter en Mars/Avril/Mai (voire juin avec une chemise seersucker) et en Septembre/Octobre/Novembre.

Avec chemise et cravate

Un grand classique, sur lequel on a joué avec motifs et textures avec une chemise bleu clair pied de poule et une cravate en grenadine de soie.

Porté avec un pantalon gris à pinces Alberto Voglio, on a une tenue preppy casual dans un style un peu habillé. J’aurais juste pour le coup dû mettre des double boucle à la place des brogues, un poil trop casual ici pour le contexte.

Avec pull à col roulé

La tenue est ici plus décontractée, je porte ici un pull col roulé Paname Collection: son bordeaux assez vif fait bien echo au bleu lumineux de la veste et le contraste passe plutôt bien en terme de couleurs.

Je porte ici le même bas, qui fonctionne pour le coup très bien avec les brogues.

Notre avis final sur Cowt Paris

Il y a déjà beaucoup de marques sur le marché de l’e-commerce, sans intermédiaires et avec un bon rapport qualité/prix, mais Cowt Paris parvient à tirer son épingle du jeu grâce à un produit pas si simple à trouver: un bon entoilé, confortable, avec de bonnes proportions et dans un tissu technique de qualité.

La combinaison n’est pas si simple à trouver, même chez les grandes enseignes: le style reste prudent et sans prises de risques mais avec des finitions et proportions de bon goût, très polyvalentes.

On recommande donc Cowt Paris chaudement, que vous cherchiez un premier costume ou que vous cherchiez une veste sport légère au porté.

La veste Gaston est disponible ici à 299 euros. 

Valery

Fondateur de JamaisVulgaire, j'aime le tartan blackwatch (cf ma photo), la Bretagne, le Cambodge et la boxe khmère (qui a inspiré la boxe thaï).

Enorme geek devant l'éternel, je passe aussi des heures pour vous à éplucher tous les petits blogs et forums pour vous dénicher les marques les plus improbables.

504 Partages
Partagez504
Tweetez
Enregistrer