Test & Avis sur Malfroid : Des souliers patinés sur demande de très bon goût

La patine de souliers est un sujet qui me fascine depuis mes tout débuts chez Jamais Vulgaire. Pour tout vous dire, j’ai eu une toute première expérience décevante, et j’avais du refaire la patine car la marque n’avait absolument pas compris ce que je voulais vraiment. Pire encore, elle n’avait délibérément pas tenue compte de mes envies, pour mettre en avant une patine qui les arrangeait ! Après cette expérience plutôt amère, j’avais fais une croix sur la patine sur demande depuis quelques temps. Seulement voilà, ça fait maintenant plusieurs mois que je connais Victor, le propriétaire de la belle boutique Malfroid, qu’il connait bien mes goûts, et que je sais à l’écoute de ses clients…je me suis dis que c’était l’occasion de retenter l’expérience !

Avis sur Malfroid : un véritable beau soulier pour moins de 300€

Pour ceux d’entre vous qui ne connaissent pas la marque Malfroid, j’ai écrit deux articles bien complets sur le concept et les caractéristiques de ses souliers. Un premier test sur la paire de double boucle Sapin, et un autre sur la paire de semi-brogues en veau-velours .Tout y est détaillé avec précision, mais je vais quand même procéder à un petit récapitulatif rapide pour ceux qui découvrent la marque.

L’enseigne se fournit auprès d’un petit atelier portugais familial, et vous propose des peausseries vraiment belles pour cette gamme de prix-là. Les couleurs sélectionnées pour les cuirs sont superbes et toujours de bon goût, quelque soit les modèles (et c’est assez rare pour le notifier). Les finitions sont également soignées (mais je reviendrai dessus dans la partie du test).

Chez Malfroid on peut trouver plusieurs formes de souliers, qui permettent de couvrir plusieurs types de morphologies. Il est important de rappeler que, ce qui compte le plus quand on choisit une paire de souliers, c’est le confort. Il ne faut jamais venir dans une boutique en se disant qu’on préfère telle ou telle forme, il faut simplement les essayer et opter pour celle qui convient le mieux à votre pied, sinon elle vous fera souffrir, et il n’y a rien d’élégant à cela croyez moi.

  • La forme 361 arrondie : C’est ma préférée d’entre toutes, et qui est (à mes yeux) la plus réussie. Elle ravira les amateurs de souliers classiques, avec du confort et une forme raffinée, typique du style anglais.
  • La forme 533 à bout rapporté : Une forme au bout ciselé, qui propose un soulier sophistiqué. Elle plaira sans doute aux aficionados de la grande famille du style italien. Je n’ai pas encore eu la chance de les essayer.
  • La forme 316 arrondie : Une forme qui se rapproche beaucoup de la 361, mais qui est à cheval entre les deux paires en termes de style.

Les formes sont toutes étudiées pour offrir un confort agréable (il faut compter environ 2 à 3 ports maximum puis elles sont parfaites), tout en étant pourtant montées sur un cousu Goodyear (réputé pour sa rigidité et sa longévité). Pour tout vous dire, cela fait presque un an que je chausse ma paire de double boucle. Elles sont très confortables, mais surtout elles n’ont pas bougé d’un iota ! On a tellement bien choisi la forme et la taille (merci Victor), que le pli de confort est à peine prononcé ! Pour ce qui est des semi-brogues, le pli de confort est littéralement inexistant, en revanche il a fallu procéder à quelques ajustements pour que le confort soit optimal (mais désormais elles sont parfaites).

Malfroid propose également un service de cordonnerie très haut de gamme, dont un patin bottier luxueux, pour un prix vraiment raisonnable vu la qualité du service. En effet, c’est un service qu’il propose grâce à un cordonnier compagnon du devoir ! Je vous laisse une petite vidéo qu’ils ont réalisé tous les deux, qui aborde du sujet pour les plus curieux d’entre vous.

Une collection d’hiver prometteuse

Malfroid propose de nouveaux modèles qui viennent s’ajouter à sa collection, qui commence sérieusement à s’étoffer. En effet, lorsqu’il a démarré l’an dernier, on pouvait trouver quelques modèles formels ainsi qu’un ou deux modèles de saison. Désormais, il propose une ligne très fournie, avec nettement plus de choix comme plusieurs modèles de bottines (de la Chelsea, de la Chukka, de la Jodhpur et même une belle paire de Balmoral) façonnées avec de belles peausseries en cuir lisse, grainé ou encore en veau-velours. Certains modèles sont même proposés en bi-matières, et sont particulièrement réussis. Je vous laisse quelques photos pour vous faire une petite idée !

Test Malfroid : la richelieu Lannistair patinée main sur demande

Passons au test, je vais tout d’abord m’attarder sur le choix (primordial en l’occurrence) de la teinte “primaire” de la patine faite main. Comme je possède déjà une paire marron foncé patinée, Victor m’a proposé de partir sur une base de rouge, qu’il allait foncer pour la rendre formelle, bien comme il faut. Il sait de quoi il parle, sa clientèle qui vient pour les patines ne désire jamais quelque chose de très extravagant. Ils veulent une patine qui sort de l’ordinaire, avec de beaux reflets, mais qui ne soit pas tape à l’oeil ni brillante de mille feux.

Une vision à laquelle j’adhère complètement, et qui fait tout le charme d’une patine à mon goût : quelque chose qui sort de l’ordinaire, d’unique, mais qui reste subtil et discret. Un délicat mix qu’il n’est pas évident de relever, et pourtant ! Nous sommes donc partis sur une base de rouge, que Victor a bien foncé, pour approcher une couleur sang foncée. Un mélange entre rouge, noir et une légère touche de marron. Une patine dont Victor se charge lui même, entièrement réalisée à la main, au pinceau que dis-je ! La patine se construit en plusieurs étapes, il est donc toujours possible de la modeler au fur et à mesure, pour la rendre parfaitement adéquate à vos désirs.

Les finitions de la richelieu Lannistair

Pour ce qui est du modèle, j’ai opté pour une paire de richelieu classique, car je voulais un soulier le plus formel possible. Quoi de mieux qu’une paire d’Oxford en cuir lisse pour cela ? Une wholecut peut être, mais je trouve cela plus adapté aux mariages qu’au business, car c’est un modèle très épuré (selon mon avis). En dehors de cette jolie patine réalisée main, la paire de souliers provenant de chez Malfroid est pourvue de belles finitions, que je vous livre ici.

  • Le cuir  : Il provient d’une tannerie française réputée. Il fait 16mm d’épaisseur, ce qui est légèrement plus fin que ce que l’on trouve sur le marché actuellement (qui tourne autour de 17mm). Une petite modification astucieuse qui rend la peau plus souple, et donc plus confortable au port (surtout sur un montage Goodyear). Le cuir est uniquement pleine fleur (la partie la plus belle d’une peausserie) et cela sur l’ensemble du soulier (extérieur comme intérieur).La peausserie est finement glacée à l’avant et à l’arrière du soulier, ce qui offre aux souliers Malfroid une belle profondeur, et une déclinaison subtile de votre patine.
  • Le cousu Goodyear : Tous les souliers Malfroid possèdent un montage de semelle cousu en Goodyear. Une technique réputée pour offrir une grande longévité aux souliers, ainsi qu’une meilleure résistance aux conditions climatiques. Elle est également réputée pour être … rigide, et donc inconfortable au début. Un problème que les gens de ma génération ne supportent pas/plus, et la marque arrive à contourner astucieusement ce problème grâce à l’épaisseur du cuir mentionnée plus haut. Il faut compter 2 ports pour que le soulier soit bien confortable comme il faut.
  • Les surpiqûres : C’est une paire d’oxford, on ne trouve donc pas de perforations sur ce modèle. Simplement une surpiqûre, qui met bien en avant la forme du soulier. Une finition épurée et sobre, tout ce qu’il convient pour une jolie paire de souliers formelle.
  • Le travail de la tige : La marque propose un travail sophistiqué sur la tige. La tige ? C’est cette petite couture située sur la partie arrière de votre soulier. D’ordinaire elle est simplement droite, chez Malfroid on s’amuse avec, pour lui offrir un côté décalé, mais discret. Toujours cette petite nuance subtile qui n’accroche pas le regard, mais qui ravit le connaisseur.
  • Cambrion en bois : Le Cambrion, c’est ce qui se trouve sous votre pied, il assure un certain confort de marche. En l’occurrence il s’agit d’une belle pièce en bois, travaillé pour offrir le plus d’ergonomie possible. On le reconnait car il est creusé sous la semelle. En plus d’être agréable, c’est joli à regarder !
  • La semelle : Elle est belle, et sa couleur particulièrement réussie. Le cuir utilisé, a été tannée à l’ancienne, avec des végétaux, suivant un processus lent. On ne trouve pas la fameuse finition “cousu sous gravure”. Après avoir taquiné Victor la-dessus, il m’explique en souriant qu’il avait le choix : payer plus pour cette finition (qui fait chic), ou mettre la même somme dans une semelle d’une plus grande qualité. Il m’a pris au mot, et c’est tant mieux !

 

Conclusion du test de la richelieu Lannistair Malfroid

Il faut savoir qu’un cuir patiné à la main donne un soulier plus rigide que d’ordinaire (car le cuir vient d’être retravaillé). Le chausser est donc un peu plus difficile, et il faut plutôt compter 3 ports (4 grand maximum) d’une heure ou deux pour que le soulier se fasse bien à votre pied, et donc soit confortable à mettre. Passé ces trois ports, je vous assure qu’on vit une expérience différente. Le soulier est superbe, il est unique, et on ne regrette pas son audace. La paire patinée sur demande est proposée à partir de 355€ pour le modèle que j’ai choisi.

Conseils de style : bien porter une paire de souliers patinée main

Comme je le disais en introduction, j’ai toujours été fasciné par les souliers patinés sur demande. Le problème, c’est que ce n’est pas toujours, comment dire … de bon goût. Je ne compte plus le nombre d’enseignes qui proposent des choses franchement importables (dans le cadre d’un milieu formel) en vitrine. Du violet, du vert, du rose et j’en passe …  Personnellement ça ne me fait pas vraiment rêver, c’est trop excentrique à mon goût. Voici donc mes conseils de base pour se faire plaisir sur sa patine, tout en gardant à l’esprit qu’elle doit être portable au bureau :

Les conseils de base pour bien choisir sa patine sur demande

  • Choisir une base marron ou bordeaux tu préféreras : J’ai pu voir de très belles patines réalisées à la main, dans des tons plus classiques comme le marron ou le bordeaux. Ces deux couleurs peuvent offrir des patines très différentes avec des subtilités infinies, et c’est plutôt vers cela que je m’oriente à chaque fois. Vous pouvez tenter d’autres couleurs, comme un gris foncé par exemple. Si c’est bien fait, ça peut être joli aussi !
  • Choisir le ton de la patine en fonction de son utilité : On peut faire plus clair pour une paire occasionnelle, ou plus foncée pour quelque chose de facile à porter (et surtout admis dans les milieux pro). Il faut tout d’abord se décider sur l’utilité que prendra votre soulier patinée : business, cérémonial ou casual ? En fonction de cela, vous pourrez vous permettre plus ou moins de folies sur votre patine.
  • Évitez de porter trop de couleurs : Quand on arbore un soulier patiné, ça devient automatiquement une pièce forte, qui en impose dans votre tenue. Je vous conseille donc d’être sage sur le reste, pour ne pas surcharger la tenue.

Une tenue formelle raffinée

S’il y a bien une couleur qui marche toujours avec le rouge, c’est bien le gris. Il y a un contraste, une alchimie entre ces deux couleurs que j’adore. Comme c’est une paire de souliers très formelle, j’ai opté pour un costume gris moyen, en 3 pièces. Le costume est très lisse, la texture est un mélange de laine et cachemire, un mélange raffiné, tout comme la patine. J’ai également choisi une chemise bleu ciel unie, et une cravate madder pour relever le tout. La pochette de son côté, s’accorde avec la totalité de la tenue, en reprenant chacune des couleurs avec subtilité (bleu ciel, bleu marine, rouge). Enfin, j’ai opté pour une paire de chaussettes à micro motif bleu marine/grise, pour se fondre discrètement dans l’ensemble, inutile d’en faire plus. Voici les pièces que j’ai utilisé pour composer ma tenue :

Conclusion sur la marque et l’offre de Malfroid

Cela fait maintenant un an que nous suivons la boutique Malfroid de près, et nous sommes toujours ravis lorsque nous franchissons le pas de sa porte. On y retrouve un passionné de souliers, qui n’est pas avare de bons conseils. Son offre est désormais particulièrement complète, avec beaucoup de modèles de puriste, en plus des classiques incontournables. À partir de 285€, il propose de beaux souliers bien faits, et à partir de 355€ il offre la possibilité d’une patine sur demande de bon goût. Une adresse que nous recommandons les yeux fermés !

Vous aimerez peut-être: