Test & Avis La Toile d’Avion : précommande veste sport dans un tissu haut de gamme à moins de 300€

Il ne faut pas se fier aux apparences…

Quand on travaille dans la mode masculine à Paris, on a tendance à croire au bout d’un moment que tous les projets de crowdfunding et autres pré-commandes pour démarrer une marque exclusivement en ligne se suivent et se ressemblent.

J’allais justement faire cette erreur avec la marque “La Toile d’Avion” (j’allais dire nouvelle marque, mais en fait pas tant que ça: on y revient plus bas) en examinant le projet au premier abord. Cependant, en y regardant de plus près, il est bien différent de ce qu’on a pu voir ces derniers temps.

Disclaimer: Cet article a été écrit à 4 mains. Je vous présente la marque puis Gustave vous parlera plus en détails de la pièce en elle-même.
Valéry

Avis sur La Toile d’Avion : une marque 2.0 chargée d’histoire avec un rapport qualité/prix imbattable

En examinant la page de pré-commandes, on s’attends à une toute jeune marque,fondée sur ces quelques derniers mois.

On est en fait loin de se douter qu’il s’agit d’une enseigne chargée d’histoire, avec notamment un magasin en propre sur la place de la République (à la place de l’actuel Camaïeu) il y a presque un siècle (avec ensuite notamment un magasin sur les Champs-Elysées et dans le Sentier).

Les magasins A la Toile d’Avion sont en effet fondés par l’industriel français Marcel Boussac (qui a tout de même été à un moment la première fortune d’Europe), qui rachète en 1919 un stock d’invendus de toile d’avions pour en faire des vêtements increvables. Il invente notamment le pyjama, et est le premier à proposer des chemises de couleur.

Marcel Boussac, avec une veste aux superbes revers piqués

Un bel exemple d’économie circulaire, qui se sera diversifié au fur et à mesure des années pour péricliter progressivement (en particulier avec l’essor des fibres synthétiques).

Si la marque est chargée d’histoire, la veste proposée ne manque elle non plus pas d’intérêt. Je vous laisse avec Gustave qui va vous présenter plus en détails les finitions de cette veste, avec un rappel de nos meilleurs conseils de style pour porter une veste sport.

Test La Toile d’Avion : la veste sport bleu marine Loro Piana

La grande force de cette veste à mon humble avis, c’est le tissu de luxe qu’elle propose, pour un prix final de 299€. En effet, pour ceux qui connaissent ce drapier italien de luxe, les prix démarrent d’ordinaire autour de 600€ pour une veste.

Un natté de laine Loro Piana

S’il n’est pas difficile de trouver une veste semi-entoilée sous les 300 euros en pré-commande, c’est en revanche pratiquement impossible d’avoir cette qualité-là de tissu, Loro Piana étant pour rappel pratiquement le “Hermès” italien. Il s’agit aussi de l’une des rares filatures italiennes à avoir une maîtrise verticale de sa production, c’est-à-dire à tout gérer, de l’élevage jusqu’à la filature et la vente. Ce fonctionnement permet un degré d’exigence rare sur la qualité des tissus, qui subissent un nombre effarant de contrôles avant d’être validés.

Le choix d’un natté de laine est parfaitement adapté au registre de style dans lequel s’insère la veste. En effet, on trouve plus de texture qu’avec un banal sergé de laine pour pouvoir le porter facilement dans un cadre décontracté, et ça reste très polyvalent ! Il y a donc une texture faux-unie, qui donne un charme décontracté à cette veste sport qu’on apprécie.

Les finitions de la veste La Toile d’Avion

L’ensemble est fabriqué au Portugal, par un des ateliers prestigieux de vestes et costumes qui ne travaille d’habitude qu’avec des tailleurs.Vous allez voir que cette veste a de nombreuses finitions, et propose une qualité de construction très bonne pour une veste sport de ce prix-là. Voici ce que j’ai pu relever comme détails :

  • Construction semi-entoilée : C’est la construction qui offre le meilleur rapport qualité-prix pour une veste de costume. L’entoilage (une toile en crin de cheval) couvre la partie haute de la veste, offrant un roulé et un tombé nettement plus beau et harmonieux qu’une veste thermocollée. Personnellement j’avoue que je ne peux plus en porter, car le tombé du revers est moins beau, et la durée de vie de la veste est également nettement plus courte (2 ans grand maximum).
  • Épaule napolitaine avec un padding très léger : Pour moi, la première qualité d’une veste sport, c’est d’offrir du confort. Le choix d’une épaule naturelle est donc tout à fait indiqué pour cette pièce. On trouve peu de padding et il n’y a pas de cigarette sur la tête d’épaule, ce qui apporte un confort appréciable. La veste est plus légère et véritablement plus confortable qu’une veste de costume formelle.
  • Un revers proportionné à hauteur de 8,5 cm : Moi qui déteste les revers fins, autant vous dire que je suis ravi de trouver un revers proportionné sur cette gamme de prix-là. En effet, les revers larges sont plus souvent l’apanage des marques de tailoring de luxe. Il est rare qu’on en trouve en deçà d’un certain prix ! Ici le revers tombe à mi hauteur de l’épaule, c’est parfait pour toutes les morphologies.
  • Une veste semi-doublée avec parmenture américaine : La encore c’est une option qu’on aime retrouver sur ce genre de pièce. La veste est donc uniquement doublée en haut, avec le même tissu que le costume, plutôt que la doublure en nylon classique.
  • Poches plaquées : Une finition que j’apprécie beaucoup sur une veste sport. Les poches à rabats sont tout indiquées pour une veste de costume formelle, mais pas pour une veste à usage décontractée. C’est le genre de petite finition qui se voit bien, et qui démontre votre maîtrise de la culture sartoriale.
  • Boutons en corne : C’est une jolie finition qui fait plaisir à voir sur cette gamme de prix. De beaux boutons en cornes, dont la couleur contraste légèrement avec le ton de la veste, idéal pour son usage (encore une fois).
  • Poche poitrine Barchetta : La poche Barchetta est plus large et plus haute qu’une poche poitrine ordinaire. Elle met ainsi en valeur celui qui arbore un mouchoir de poche !
  • Coutures demi-lune : Présentes sur toutes les poches de la veste, elles renforcent celles-ci afin qu’elles soient plus solides et se déforment moins sous le poids des objets que l’on met dedans. Je vous déconseille tout de même de mettre autre chose qu’une carte bancaire dans vos vestes, histoire de ne rien déformer.

 

Conclusion du test de la veste sport Loro Piana La Toile d’Avion

Le rapport qualité/prix, c’est un peu le Graal chez Jamais Vulgaire. C’est une condition sine qua none de nos tests, et pour le coup on est véritablement servi. On retrouve de nombreuses finitions d’une réalisation haut de gamme, et surtout on est bluffé de voir à quel point toutes les finitions sont bien cohérentes entre elles, et parfaitement adaptées à l’usage d’une veste sport. On a beaucoup apprécié la présence de revers proportionné, car on en a marre des revers fins sur cette gamme de prix-là.

Il faut savoir que j’ai effectué le test avec un modèle prototype, qui n’était donc pas ajusté à ma taille. Parce que, ce qui fait le plus de défaut dans cette gamme de prix, c’est une réelle cohérence sur le parti pris stylistique. Ici ça ne fait pas défaut et ça fait plaisir à voir. Pour ceux d’entre vous qui vivent à Paris, vous pouvez essayer la veste dans la boutique Cotton Society. Ils possèdent plusieurs taille (46 au 56 il me semble). La précommande se termine le 13 octobre, il ne faut donc pas traîner si vous ne voulez pas manquer l’occasion !

Conseils de style : bien porter une veste sport bleu marine en toute saison

On parle bien de veste sport, et non de blazer. La nuance est subtile (surtout quand la veste est bleu) et pourtant ce n’est pas du tout la même pièce. Tout le monde (surtout les marques) abusent de ce mot pour parler de n’importe quelle veste de costume alors qu’il s’agit d’un type très précis de veste. En effet, un blazer c’est une veste bleu marine munie de boutons dorés, elle possède généralement un blason sur la poche poitrine, représentant le club de sport / yachting auquel appartient son possesseur. C’est donc un type de veste très particulier, que la grande majorité d’entre nous ne seront jamais amener à porter ! Voici donc mes conseils de bases pour bien porter une veste sport (et pour les conseils complet je vous laisse jeter un œil au guide complet que j’ai écris l’an dernier sur le sujet).

  • Porter en dépareillé, toujours tu feras : Il ne faut jamais porter une veste sport avec un pantalon de la même couleur. Pourquoi ? Parce que dans 99% des cas, la couleur ne sera pas uni car ce n’est pas le même tissu de base ! Je vois ça tout les jours dans la rue et c’est vraiment très moche comme rendu. Une veste sport se portera donc systématiquement en dépareillé, avec un pantalon contrastant ! Commencez avec pantalon un gris ou un beige si la veste est bleu marine.
  • Attention aux mix avec d’autres pièces trop décontractées : Autre faute de goût que je vois tout les jours, ce sont ceux qui portent une veste sport avec un jean slim ou un chino décontracté. Le rendu en termes de coupe est mauvais, et l’effet n’y sera pas. Il faut assumer une veste sport: c’est un style décontracté habillé. Il convient donc de la porter avec un pantalon à pinces, taille haute avec une coupe de tailoring (qui ne soit pas trop près du corps). Je recommande également d’éviter de porter des souliers noirs avec une tenue dépareillée. Le soulier en cuir noir se réserve aux costumes formels, ou au smoking, on préfère donc un soulier en cuir marron, qui est plus décontractée (tout en restant habillée). Une paire de sneakers peut se tenter l’été, si elle est très épurée et que vous êtes très à l’aise !
  • Tenir compte de la saisonnalité : Dans le test il s’agit d’une veste 4 saisons, donc relativement versatile sur le plan des matières. Sinon, il faut tenir compte de la saison. On évite donc de porter une veste sport en laine/lin/soie avec un pantalon en flanelle de laine et vis versa ! C’est un point important, qui permet à votre tenue d’être véritablement cohérente (en plus des points abordés plus haut).

Une tenue dépareillée décontractée habillée facile à porter

Pour porter la veste sport La Toile d’Avion, j’ai opté pour un pantalon en laine beige foncé. C’est une combinaison de couleur très facile à porter, qui évoque le style preppy des étudiants de l’Ivy League. Les matières sont cohérentes (deux pièces en laine 4 saisons) ainsi que la texture (lisse et unie en l’occurrence) entre les deux pièces. Il s’agit d’un pantalon taille haute habillé, ce qui colle parfaitement avec la veste. J’ai opté pour une paire de boucle marron foncée, mais une paire de mocassins ou de bottines ferait également parfaitement l’affaire. Ajoutez à cela une chemise blanche, et deux accessoires forts (la cravate madder et le mouchoir de poche coloré), et vous obtenez une tenue dépareillée habillée simple à porter, sans fioritures, parfait pour ceux qui veulent s’essayer à ce genre de style ! Voici les pièces de ma tenue :

Conclusion et avis sur La Toile d’Avion

C’est le tout premier produit de la marque, et pourtant il est déjà très abouti. Les revers sont bien proportionnés (on parle de 8,5 cm de largeur) sans être trop fins ni trop épais pour ceux que ça effraie ! Le tissu est beau, agréable et très accessible à porter en termes de style, la prise de risque frise le zéro. C’est une belle veste, idéale pour démarrer un style sartorial à petit prix. Car rappelons le, une veste semi-entoilé en tissu Loro Piana à 300€, je n’ai jamais vu un rapport qualité prix aussi fort ailleurs. Un tour de force qui vaut le détour, La Toile d’Avion est une marque qui, nous l’espérons, va rencontrer le succès qu’elle mérite. Je rappelle que la veste est disponible pour essayage dans la boutique parisienne de Cotton Society, et que la précommande se termine le 13 octobre !

Vous aimerez peut-être: