Test & Avis sur Asket : Une marque qui propose une transparence complète sur ses produits et son fonctionnement

Je suis ravi d’écrire cet article aujourd’hui, car il me rappelle pourquoi Valéry a fondé Jamais Vulgaire, et pourquoi je l’ai rejoins ensuite. Aujourd’hui l’offre s’est beaucoup diversifiée et étoffée sur notre marché de niche de la mode masculine, mais il y a 7 ans de cela (c’est fou les progrès que le marché a fait en si peu de temps) c’était rare, voire impensable de croiser des marques qui acceptaient de jouer le jeu de la transparence auprès de leurs clients. Asket fait pourtant partie des précurseurs de ces marques 2.0, qui ont complètement bousculé les standards de communication dans la mode.

Il y a 15 ans de cela, on nous regardait étrangement quand on demandait la provenance d’un produit, c’était une curieuse question à laquelle les vendeurs n’avait souvent aucune réponse. Aujourd’hui cela paraît impensable ! Pourtant l’industrie de la mode a fonctionné pendant des dizaines d’années sans jamais aborder le sujet de la technicité du produit, ni des circonstances de sa production. Il faut bien avouer que ça arrangeait tout le monde, surtout depuis les délocalisations massives des années 80, vers les pays dont la main d’oeuvre ne coûtait rien.

Je ne dis pas qu’il faut forcément conspuer toutes les marques qui produisent en dehors d’Europe. Notamment quand on sait qu’aujourd’hui les conditions de travail ont beaucoup évolué, notamment en Chine ou les standards de qualité sont très impressionnants dans certains ateliers ! Je crois en revanche que nous avons le droit de savoir systématiquement comment et où sont faits les produits que nous achetons.

Avis sur Asket : La marque 2.0 sur laquelle vous pouvez absolument tout savoir

En cela Asket était un pionnier dans le genre, depuis sa création en 2015, mieux encore : elle propose une transparence absolue ! Je n’ai, pas à ma connaissance, idée d’une autre marque qui pousse autant le concept auprès de ses clients. Le processus est très facile, il suffit de se rendre sur le site, sur lequel chaque atelier, chaque moulin fournisseur de la matière première, chaque mégisserie est criblée. On peut y trouver leur localisation, le travail qu’ils effectuent pour Asket, leur nombre de salariés, le salaire moyen, le nombre d’heures de travail effectué ainsi que la date de la dernière visite…. C’est impressionnant ! La cerise sur le gâteau ? Ils font la même chose avec leurs prix, dévoilant ainsi leurs coûts de production et leurs marges, chapeau bas.

Asket propose des pièces essentielles épurées qui permettent de construire une garde robe avec de solides fondations

J’ai tendance à me méfier des marques qui mettent le paquet sur leur concept, car cela est souvent un cache misère pour éviter de parler de la qualité intrinsèque des produits, sauf que chez Asket c’est tout le contraire, c’est une marque conceptuelle, dont le leitmotiv permet de mettre de valoriser un produit pour ce qu’il est véritablement.

En plus d’être absolument transparente sur la provenance de ses produits et de leurs matières Asket tient à proposer des produits éco-responsables.  Notamment grâce à la traçabilité produit qu’ils ont mis en place (directement accessible depuis leur site), qui nous permet d’avoir un aperçu sur l’ensemble de la chaîne de production, mais surtout ils proposent un vestiaire conçu pour être porté toute l’année, avec des pièces essentielles qui offrent une polyvalence permettant de proposer plusieurs tenues avec peu de pièces. On retrouve donc principalement des pièces que l’on porte tous les jours dans la collection d’Asket : des sous vêtements (ça à priori c’est tous les jours), des t-shirts, des pulls, des pantalon et quelques accessoires bien utiles comme des ceintures ou des écharpes.

Chacune des pièces propose tout de même un choix de style différent, tout en ne choisissant que des valeurs sûres (pas de col V par exemple), déclinées sur des couleurs faciles à porter ! Des couleurs neutres incontournables comme le blanc, le gris, le beige, le bleu marine, mais aussi quelques couleurs qui vont avec tout comme le bordeaux et le vert foncé.  Un parti-pris efficace et cohérent avec l’ensemble des valeurs de la marque ! Les pièces ont beau être simples, elles sont terriblement efficaces, et surtout bien faites. Il suffit de jeter un œil aux ateliers et fournisseurs avec lesquels ils travaillent : des italiens pour la maille, des japonais pour le denim à titre d’exemple. Je vous invite à vérifier par vous même directement sur le site !

Enfin, dernier argument et pas des moindres : le sizing. Asket propose pour la plupart de ses pièces une option de longueur, normal, courte ou longue. Cela fait donc 3 tailles pour une seule finalement, un effort colossal pour que vous puissiez trouver la coupe parfaite adaptée à votre morphologie.

Passons désormais à la partie test, pour vérifier que tout ce joli concept tient la route jusqu’au bout.

Test Asket : de solides basiques accessibles

Cela faisait longtemps que je n’avais pas coécrit d’article avec Gustave, et je suis ravi de le refaire aujourd’hui pour cette marque qui satisfait notre soif de connaissance du produit sans que l’on ait à remuer ciel et terre pour dénicher la moindre bribe d’information sur le produit ! Même si cela fait partie du plaisir pour moi, c’est infiniment plus simple lorsqu’on peut compter sur des fiches produits fournies et détaillées.
Pour ce test, j’ai choisi de tester deux chemises et un pull de chez Asket : rentrons tout de suite dans le vif du sujet !

Les chemises Asket : l’oxford et la denim

La seule chose qui départagent ces deux chemises, c’est le tissu utilisé ! Mis à part cela, les deux chemises présentent le même niveau élevé de finitions. Le fait d’avoir exactement les mêmes finitions sur l’une et l’autre m’a permis d’attester de la régularité du travail de confection fourni par les ateliers, qui est irréprochable ici.

La chemise oxford rayée :

  • Boutons en perle indonésienne, faits en Italie : de très beaux boutons que l’on retrouve habituellement sur les chemises habillées les plus luxueuses
  • Col boutonné, aussi au dos du col : idéal pour un look preppy, cela dit le col est trop petit pour le porter avec une cravate, on reste sur un registre casual
  • Poche poitrine : C’est toujours un détail visuel intéressant même si finalement on l’utilise peu. C’est surtout un marqueur de registre, avec une poche poitrine, la chemise s’éloigne du vestiaire habillé
  • Coupe confortable, box pleat: très confortable, j’ai aussi choisi de prendre l’option avec un peu plus de longueur (très appréciable je dois avouer!) , car j’ai l’habitude d’avoir les manches un peu courtes. La différence est bien visible, cela dit si c’était à refaire j’aurai choisi une taille en dessous pour ma morphologie
  • Poignet boutonné simple arrondi : un grand classique, la différence avec les boutons en perle se ressent vraiment
  • Coton américain 175g : cultivé et récolté dans la vallée San Joaquin, avec un bon poids qu’on apprécie !
  • Filature turc portugaise : cardé à Turkoglu-Kahramanmaras en Turquie pour finir à Ronfe au Portugal
  • Montage au Portugal : un pays qui s’impose de plus en plus en tant que leader sur le marché européen avec ses ateliers de qualité accessibles
  • Même le fil de couture est spécifié : il provient de Chine, du même atelier où est confectionnée la prochaine chemise

Les finitions sont pratiquement les mêmes, à peu de choses près : voici les différences notables

  • Denim chinois: un coton qui révèle de très belles nuances sur cette chemise en denim claire ! La teinte est profonde et se distingue des chemises bleues habituelles avec une couleur plus vive
  • Filature : En Chine encore une fois, depuis Anqing pour finir à Changzhou
  • Poids 240g : une toile assez lourde et résistante, avec un tombé raide caractéristique du denim

Le pull en cachemire noisette

  • Cachemire de Mongolie, grade A (15,5 microns) : Un cachemire de premier grade récolté dans la région iconique du cachemire, la Mongolie. On ne le répétera jamais assez, il y a cachemire et cachemire. Un cachemire au grade bas sera bien moins fin et donc ses propriétés thermiques et sa douceur seront moins présentes (quand les marques n’ajoutent pas de l’adoucissant pour vous berner à l’achat) Dans ces cas là, mieux vaut partir sur un bon mérinos ! Ici, on a un très beau cachemire, rien à redire, et s’adoucira au fil des lavages
  • Fully fashion : un montage qui est l’apanage des belles mailles en général. Ici, le tissu n’est pas coupé puis recouse, il est remaillé pour former une seule et même pièce !
  • Filé et tricoté en Italie : à Prato en Toscane, une région reconnue mondialement pour son savoir-faire en ce qui concerne le filage de la laine.
  • Monté en tunisie : Asket réalise un véritable travail sur le sourcing et sur ses ateliers pour avoir la meilleure qualité et pouvoir proposer un prix qui reste accessible.
  • Col rond : plus facile à porter qu’un col V, il exclue cependant le port de la cravate
  • Bords-côtes épais, 3 fils : des bords côtes avec une bonne élasticité, qui n’ont pas l’air de se détendre après de nombreux ports !

Conseils de style : une tenue douce composée de couleurs neutres

Chez Jamais Vulgaire, on aime vous montrer des tenues recherchées et hautes en couleurs, mais parfois vous avez simplement envie d’avoir une belle adresse où acheter des basiques de qualité, et mettre en avant votre personne plutôt que votre style. Pour vous aujourd’hui, je vous propose une tenue très décontractée composée de basiques de qualité, avec des teintes neutres et douces.

On part donc sur un camaïeu avec des teintes de marron : on utilise le suede sur la ceinture et les chaussures que nous avons testées, qui apportent de l’originalité par leur forme. Le suede est une matière plus décontractée, mais aussi qui colle bien à la douceur que j’essaye de retranscrire dans cette tenue.
Ensuite, je porte un chino en coton beige, un grand classique. on aurait pu ici le remplacer par une flanelle dans une teinte similaire, mais j’apprécie le contraste de matières avec le pull.
Venons-en aux article de ce test ! Le pull a une couleur noisette qui constitue un beau neutre dans cette tenue, avec cette teinte que je verrais difficilement sur une autre pièce. Elle est également très intéressante à utiliser dans une tenue avec du layering, car elle joue le rôle le rôle de “tampon” qui calme le reste de la tenue, permettant de porter d’autres pièces plus audacieuses.

Enfin, je préfère porter la chemise en denim dans cette tenue. D’une part parce que le bleu clair est nuancé et amène juste ce qu’il faut de couleur pour ne pas non plus que la tenue ne soit fade, et d’autre part car je souhaitais conserver une tenue sans motifs, reposant exclusivement sur une palette de couleur réduite et un jeu de textures. Je rajoute également l’écharpe Amédée en mérinos que nous avons testée dans cet article avec du marron encore, et également du rouge qui égaye un peu la tenue tout en se combinant parfaitement avec les autres teintes de marron, beige et bleu déjà incorporées. Cette pièce, avec les souliers qui ont un fort parti-pris stylistique permettent d’atteindre ce savant équilibre d’une tenue extrêmement simple, sans qu’elle soit ennuyeuse pour autant.

Par dessus tout cela, j’aurai rajouté l’un de mes manteaux que j’ai dégoté en friperie à Dublin pour une bouchée de pain. Il faut que je pense ç l’incorporé dans l’une de nos tenues de mes prochains tests !

Avis sur Asket : une excellente référence pour des basiques de grande qualité

Je suis enchanté d’avoir pu vous présenter Asket en corédaction avec Gustave aujourd’hui. Nous prenons toujours un grand plaisir à mettre en avant des marques dont les produits présentent une aussi belle qualité, et c’est d’autant plus vrai lorsque nous avons affaire à une marque qui va dans le bon sens en faisant tout son possible pour être la plus transparente possible, en creusant jusqu’au bout pour avoir une traçabilité la plus complète possible.
Au delà de ça, Asket propose d’excellents produits. La qualité de confection et des matières utilisées révèlent le travail de sourcing approfondi dont les vêtements ont bénéficié. En outre, le prix est réellement accessible compte tenue de la qualité affichée grâce aux concessions faites sur les lieux de production, je vous encourage fortement à aller faire un tour sur leur boutique en ligne pour vos basiques si vous débutez une garde robe décontractée, qui devrait également ravir les minimalistes parmi vous. Cela dit, ce n’est pas l’endroit où vous trouverez la pièce forte qui boostera votre vestiaire ou vous fera rêver. Le prochain défi pour Asket sera donc de proposer des produits avec une patte stylistique plus affirmée, des points de tricots plus audacieux et une offre plus large non pas en termes de coupes, puisque l’on est gâtés à ce niveau, mais sur le nombre de pièces présentes !

Laisser un commentaire

Previous

Test&Avis Adresse: l’évolution vers des produits techniques adaptés à un cadre urbain

Notre expédition en Arctique: bien s’habiller dans des conditions extrêmes

Next
41 Partages
Partagez41
Tweetez
Enregistrer