Le guide ultime des montres habillées pour homme

Quel magnifique sujet que celui des montres dites « habillées ». Ce sujet m’a été suggéré une fois encore par Valéry car le sujet semble intéresser un large lectorat de JamaisVulgaire, et à juste titre. Je attèle donc à la tâche avec grand plaisir !

Tout d’abord, les montres habillées correspondent, par cette appellation en tous cas, assez bien à un style classique plutôt formel. « Une montre habillée pour une tenue habillée » pourrait-on dire. Dans mon premier article sur les montres de plongée, il était mis en évidence que ce type de montres (de plongée) était dédié à une pratique plutôt sportive ou récréative : donc pas du tout formel. Malgré quelques exceptions historiques ou contextuelles, une montre au design racé et sportif convient peu à une tenue formelle, plus habillée.

Qu’est-ce qu’une montre « habillée » ?

Si mon métier est celui d’Horloger Rhabilleur, cela vient du fait que toutes les montres, une fois réparées, sont réassemblées, réglées et emboitées : elles sont rhabillées. Le terme adjectivant la montre d’« habillée » n’est donc pas issu de la terminologie horlogère, car toutes les montres sont finalement habillées.

 

montres habillées
En plein « rhabillage » d’un mouvement mécanique automatique– IG @Sartorialwatchmaker

 

Ce terme se définit par opposition aux montres « sport », et correspond par extension à toutes les montres dont l’esthétique ou les fonctions ne seraient pas appropriées à une pratique sportive. Le terme n’est pas précis, je vous l’accorde, et c’est la raison pour laquelle je vais, en vous décrivant les principales caractéristiques d’une montre dite « habillée », lâchement me dédouaner en vous indiquant qu’il s’agit de mon point de vue sur la question. On ira même jusqu’à dire qu’il est subjectif, aucun code n’existant à ce sujet.

montres habillées

La montre « Simplicity » de Philippe Dufour, un Dieu vivant de la Haute-Horlogerie pour des horlogers tels que moi (source photo : Hodinkee.com ; www.foudroyante.com)

 

Qu’est-ce qui pourrait donc caractériser les montres habillées ? La sobriété ? La taille ? Les matériaux ? Un peu de tout ça.

 

De la sobriété

Par principe, je dirais que plus une montre est sobre, et plus elle sera discrète et donc élégante.

D’un point de vue de son anatomie, la sobriété appelle à des formes simples et discrètes. Il existe plusieurs géométries de boite pouvant très bien fonctionner avec ce principe : ronde, carrée, rectangulaire, ovale voire polygonale (tant que cette dernière forme n’est pas trop racée).

 

montres habillées

4 montres à la forme différente mais néanmoins très élégantes (Rolex Day-date, Patek Philippe Ellipse, Jaeger-LeCoultre Reverso, Nomos Tetra Square)

 

Ici, pas de lunette tournante ni de lunette graduée mais une lunette fixe et exempte d’inscriptions.

En termes d’affichage, les possibilités de couleurs d’un cadran sont nombreuses et je ne pense pas qu’il faille être trop strict là-dessus. En général, un cadran n’a qu’une couleur ou un dégradé de couleurs. L’un ou l’autre sont du plus bel effet, alors faites-vous plaisir ! Bien entendu, un cadran noir, blanc ou argent seront les plus passe-partout. Mais les cadrans bleus sont également très appréciés ces dernières années. En fonction des matériaux de la boite, les cadrans champagne sont aussi très beaux !

Il existe également plusieurs types de finitions de cadran. Entre les cadrans soleillés, mats, laqués, émaillés, il y en a pour tous les goûts, et toujours en finesse.

 

montres habillées

Magnifique Seiko Presage SPB069 édition spéciale « moonlight » au cadran en émail grand feu

 

Pour les aiguilles, il existe tellement de types d’aiguilles qu’il serait compliqué d’établir une règle.

 

Un point intéressant concerne la présence ou non de matière luminescente. Les montres dont les finitions sont à un niveau supérieur n’ont généralement pas de matière luminescente sur leurs index ni leurs aiguilles. En effet, une aiguille sans matière luminescente pourra présenter des finitions telles que le poli bloqué, le bleuissage, des facettes, etc. Idem pour les index. Des index sans matière luminescente pourront également avoir ces finitions, qui sont généralement dédiées à la Haute-Horlogerie. Mais on peut retrouver cette caractéristique sur des montres plus accessibles.

Les dimensions

Il faut savoir que l’horlogerie n’échappe pas aux tendances. Les standards de taille d’une montre pour homme ont également évolué avec le temps. Il y a 50 ans, la norme était plutôt située entre 34mm et 36mm de diamètre sur une montre ronde. Aujourd’hui cette taille correspond plutôt aux poignets féminins.

Néanmoins, de nombreux romantiques (dont je fais partie) trouvent que 36mm est une taille absolument parfaite pour une montre élégante.

Les marques horlogères ont pour la plupart gardé une dimension contenue pour leurs modèles élégants, ou on fait des compromis allant jusqu’à 40mm.

 

En horlogerie, l’épaisseur d’une montre dépendra généralement de l’épaisseur de son mouvement. Un mouvement simple, c’est-à-dire 3 aiguilles (heures, minutes, secondes) sera logiquement plus fin qu’un mouvement proposant un quantième (terme utilisé en horlogerie pour désigner l’affichage de la date, c’est-à-dire le jour du mois), ou d’autres complications. Je reviendrai sur les complications en fin d’article.

montres habillées

Christopher Ward C5 Malvern 595 (5,95mm d’épaisseur) (source photo : MrMontre.com)

 

En somme, plus la montre est fine, plus elle sera discrète et pourra se glisser sous un poignet de chemise. Dans un objectif esthétique, mais également de défi technique, certaines maisons horlogères développent des mouvements extra-plats. Ils ont néanmoins le désavantage d’être plus fragiles et plus sensibles aux chocs, surtout dans le cas de mouvements 100% mécaniques.

 

Une montre mécanique classique aura une épaisseur entre 10mm et 12mm. En deçà, on commence à avoir des montres plutôt fines, et quand on dépasse le seuil des 8mm, on peut les considérer comme extra-plates. La présence d’un module de remontage automatique augmente en général l’épaisseur, mais pas toujours.

montres habillées

Jaeger Le-Coultre Master Ultra-Thin Date (épaisseur 7,8mm)

 

En matière de finesse, Piaget est une référence, notamment grâce à sa collection Altiplano : 5,25mm d’épaisseur pour le modèle 2 aiguilles à remontage automatique à micro-rotor.

montres habillées

Piaget Altiplano 43mm à micro-rotor (un diamètre plus imposant pour une montre très fine)

Dans la course à la finesse, Citizen propose un modèle baptisé « One », car son mouvement Eco-Drive (mouvement à quartz fonctionnant à l’énergie solaire) ne fait qu’un tout petit millimètre d’épaisseur, et vient se loger dans une boite de moins de 3mm d’épaisseur en titane !

 

montres habillées

Citizen Eco-Drive One (épaisseur 2,98mm !)

 

Les matériaux

Il est tout à fait légitime de se poser la question des matériaux à choisir, qu’il s’agisse de la boite de la montre comme du bracelet. Une montre tout en acier peut-elle être élégante ? Une montre en or n’est-elle pas trop clinquante ? Nous allons aborder cette question ensemble.

 

Une montre en acier

Dans un premier temps, nous allons parler d’acier. Les modèles de montres en acier sont à la fois les plus répandus mais également les plus abordables en termes de budget. Les aciers employés sont des aciers inoxydables, souvent du 316L, considéré comme un acier chirurgical dont les propriétés intéressent beaucoup l’industrie horlogère.

Il n’y a, à mon sens, aucune incompatibilité entre l’acier et l’élégance. Tout va dépendre des finitions de la boite, et des éléments vus précédemment.

montres habillées

Oyster Perpetual de ref 114300 (source photo : Instagram @Sartorialwatchmaker)

 

A titre d’exemple, ma montre de tous les jours mais que je porte également lors d’occasions formelles est un modèle Oyster Perpetual de la marque Rolex, de référence 114300. Cette montre est une montre en acier, et elle a, selon moi, tous les critères d’une montre que l’on peut porter avec une tenue formelle : un cadran sobre, blanc coquille d’œuf, des aiguilles bâtons, une lunette bombée lisse, et des finitions de boites alternant des zones polies et des zone satinées. Ce modèle est relativement fin car il fait 11mm d’épaisseur, pour un diamètre moderne de 39mm. C’est le bon compromis entre une montre aux dimensions à la fois classiques et modernes, même si j’adore également le même modèle en 36mm (j’ai beaucoup hésité, ma femme a tranché, et on écoute TOUJOURS sa femme messieurs…). Petite nuance néanmoins sur la présence de matière luminescente (SuperLuminova dans ce cas) sur les aiguilles et les index

montres habillées

Seiko Cocktail Sarb065 (ici le bracelet noir d’origine a été remplacé par un bracelet alligator noisette)

 

Une autre montre que je porte en tenue plutôt habillée, est une Seiko Cocktail, la première d’une longue série de déclinaisons toutes plus jolies les unes que les autres avec des déclinaisons de cadrans très intéressantes. La mienne est la référence Sarb065, une référence bien connue des amateurs d’horlogerie japonaise. Elle m’a beaucoup accompagné, notamment le jour de mon mariage.

Faut-il porter une montre lors de son mariage ? Certains disent que porter une montre le jour de son mariage est une faute de goût car on doit savourer le temps et non le regarder filer sur sa montre. Je leur répondrai que lorsque je regarde ma montre, je savoure le temps qui passe, car j’aime simplement la vision d’une montre à son poignet.

Pour en revenir à cette montre Seiko, elle est également totalement dans les codes d’une montre habillée avec 2 avantages sur la Rolex : ses index et ses aiguilles sont dépourvues de matière luminescente la rendant un chouilla plus formelle, et la montre est montée sur un bracelet en cuir, qui a ce coté plus chaleureux qu’un bracelet métal, et également plus élégant. Je reviendrai sur ce point plus tard.

En somme, une montre en acier est tout à fait adaptée à une tenue formelle, élégante et raffinée. Pas de ségrégationnisme sur la matière donc.

 

Une montre en or

montres habillées

La cité perdue de Paititi, l’Eldorado (source photo : paititieldorado.fr)

 

L’or est un des métaux les plus controversés de l’histoire de l’humanité. De tous temps, l’or a attiré l’Homme, par sa couleur, son éclat, sa chaleur, par une aura mystérieuse peut-être ? L’or aura mis en lumière les côtés les plus sombres de l’humanité. Et c’est ce qui fait qu’aujourd’hui encore, ce métal attire autant. En ce sens, l’or habille les montres les plus précieuses et prestigieuses.

 

On trouve aujourd’hui 3 couleurs d’or (il y en a plus en fonction des alliages, mais disons que nous allons nous concentrer sur 3 couleurs principales) : l’or jaune, l’or blanc (ou or gris -c’est la même chose) et l’or rose. Ces 3 teintes d’or permettent de jolies associations de couleurs, et permettent, en fonction de sa carnation, d’habiller tous les types de poignet.

montres habillées

Trio de Calatrava dans les 3 ors (jaune, blanc, rose) (source photo : monochromewatches.com)

L’or jaune est souvent perçu comme le « vrai or ». C’est tout simplement parce que dans son état massif, l’or est jaune. L’or blanc est un alliage d’or et d’autres métaux dits « blanc » comme l’argent ou le palladium, ce qui lui confère cette couleur blanche avec des reflets chaleureux. L’or rose aura une proportion de cuivre supérieure dans son alliage, ce qui lui donne cette jolie teinte rosée.

 

Cette petite parenthèse technique pour vous montrer à quel point les ors et leurs déclinaisons sont aussi attirantes qu’intéressantes. La densité du métal, son toucher et la chaleur qui se dégage de ce métal en font logiquement un matériau extrêmement intéressant à travailler, et d’autant plus dans le cas d’une montre qui sera portée dans une tenue élégante. Quoi de plus approprié qu’une montre en or pour sublimer la beauté d’une boutonnière faite à la main par un maître tailleur en grande mesure ?

montres habillées

Très jolie Cartier Drive en or (source photo : www.fratellowatches.com)

Mon avis sur la question est donc clair : non, une montre en or n’est pas trop clinquante. C’est un métal noble qui convient totalement à la démarche de porter une tenue avec des matériaux nobles et bien coupés. C’est simplement qu’il faut l’assumer, aussi bien en termes de budget, que statutairement, c’est indéniable. Et ce n’est pas toujours facile.

 

Une montre en platine

Le platine est un métal noble, dont la rareté est équivalente à celle de l’or. Son éclat blanc est unique et ne terni pas dans le temps. La forte densité en fait un métal très lourd, et c’est la raison pour laquelle on réserve son utilisation aux montres les plus prestigieuses.

montres habillées

Rolex Day-Date en platine : notez l’éclat particulier de ce métal

 

Les autres matériaux

Par autres matériaux, j’entends des métaux comme le bronze, ou d’autres matériaux comme la céramique ou la fibre de carbone, voir le bois. Je ne pense pas qu’ils soient adaptés aux montres habillées pour la bonne raison que leur choix est généralement lié à une recherche technique, ou à des montres au design plutôt sport.

 

Le titane est lui intéressant par sa légèreté. Très difficile à travailler et notamment à polir (il monte très vite en température et le polissage devient vite un enfer), les montres en titane sont généralement microbillées ou satinées. Il y a bien sûr quelques maisons qui savent travailler le titane de façon spectaculaire, et je pense évidemment à Grand Seiko qui nous proposent des montres en titane avec des finitions polies dont eux seuls ont le secret (je pense au polissage Zaratsu notamment). Mais à part ces quelques exceptions, le titane est rarement employé pour ce type de montres.

montres habillées

Grand Seiko Snowflake SBGA211 en titane. Des finitions de Haute-Horlogerie sur du titane ! (source photo : www.fratellowatches.com)

 

Le bracelet

En ce qui concerne le bracelet, je vais être assez bref. A mon sens, il n’y a rien de plus élégant qu’une montre portée sur un joli bracelet en cuir d’alligator. Un joli bracelet en cuir d’alligator sur une fine boucle ardillon.

Il existe bien entendu d’autres types de cuirs intéressants, mais là encore, je pense qu’il faille miser sur la finesse du cuir et des coutures.

 

Les bracelets en métal sont, dans le cas de montres habillées, généralement travaillés avec de très belles finitions. Entre bracelets grains de riz, jubilé, président, etc., il y a de quoi faire. Et c’est également très joli ! Mais s’il faut choisir un ordre d’élégance, alors le cuir a le dessus sur le métal.

 

Les complications

Plus haut, je partais du postulat que les montres habillées doivent être sobres. Pourtant, il arrive que les montres possèdent une, deux ou plusieurs complications. En horlogerie, une complication est une fonction supplémentaire à l’indication de l’heure et de la minute. Par conséquent, lorsqu’une montre dispose d’un guichet avec une date, elle possède une complication. Lorsqu’elle dispose d’une phase de lune, c’est une complication également. Il existe plusieurs dizaines de complications en horlogerie, toutes plus techniques les unes que les autres.

 

Mais une indication supplémentaire peut-elle surcharger un cadran, au risque de gâcher la sobriété désirée ? Et bien pas toujours. Tout est affaire de design, de proportions, d’équilibre du cadran.

montres habillées

Jaeger-LeCoultre Réserve de marche dont le cadran est bien rempli, mais équilibré

 

Certaines complications sont parfois uniquement visibles au dos de la montre. On peut donc tout à fait disposer d’un quantième perpétuel sans surcharger son cadran. H Moser propose des QP (Quantième Perpétuel) absolument fabuleux dans sa collection Concept qui sont d’une sobriété presque impertinente.

montres habillées

La beauté et l’élégance de la sobriété : un Quantième Perpetuel des plus discrets ! (H Moser & Cie)

 

Des montres habillées, on appréciera l’affichage de la date, on aimera la poésie d’une phase de lune, et, quand c’est possible, on s’enivrera volontiers du chant d’une Grande Sonnerie. Les complications sont tout à fait compatibles avec la notion d’élégante sobriété, car elles sont le résultat d’un savoir-faire artisanal horloger généralement très pointu.

montres habillées

Vacheron Constantin Patrimony Grande Sonnerie

 

Ce qu’il faut retenir,

Les montres habillées sont par essence des montres qui pourront être portées avec une tenue formelle. Il n’existe pas de code ou de définition précise, et j’espère avoir apporté dans cet article quelques pistes pour vous aider à visualiser ce que l’on peut appeler, ou non, une montre habillée. Au-delà des éléments à retenir, c’est-à-dire : sobriété, dimensions et matière, il faudra faire appel à votre bon sens. Se poser finalement la question : Ma montre a-t-elle été conçue avec pour objectif une application sportive ? Si oui : alors elle n’est pas faite pour être portée avec une tenue formelle.

 

Je vous remercie de m’avoir lu, et j’espère à bientôt pour d’autres articles horlogers ! En attendant, n’hésitez pas à me laissez vos commentaires auxquels je serai ravi de répondre !

Romain

Horloger sartorialiste et calcéophile, Romain aime la précision des choses bien faites, la valorisation des métiers d'art et le savoir-faire des anciens. C'est la raison pour laquelle il change de vie à 30 ans et se reconvertit au métier d'Horloger Rhabilleur.

Il travaille actuellement à Neuchâtel, berceau de l'horlogerie Suisse, et partagera avec nous ses connaissances et sa passion pour la mécanique fine.

Son compte Instagram: @sartorialwatchmaker
Romain

Laisser un commentaire

41 Partages
Partagez40
Tweetez
Enregistrer1