S’initier à l’horlogerie : Les bases à connaitre

Me revoilà pour un nouvel article horloger ! Un article différent de mes premiers articles dans lesquels j’abordais des sujets bien précis (les montres de plongée et les montres habillées). Dans chacun de ces articles, j’utilisais une terminologie plutôt précise et parfois technique.

 

C’est un peu un des écueils lorsque je mets ma blouse d’horloger et que je me mets à écrire. Les yeux rivés sur mon clavier, je rédige et je m’enflamme de la passion qui m’anime sur le sujet horloger. J’en oublie parfois que vous, Cher lecteur, puissiez ne pas être initié.



 

Ce qu’il manquait finalement, c’était un article qui vous serve de base. Un article de référence sur lequel vous appuyer pour découvrir l’univers horloger, sa terminologie et ses petites subtilités.

Dans cet article, je vais m’appuyer sur une série d’infographies qui vous permettront de visualiser mes propos, que je vais tenter de transmettre d’une façon claire et précise.

 

15 termes essentiels sur l’anatomie d’une montre

 

Tout d’abord, comment décrire une montre ? Je vous propose de découvrir ensemble les termes précis qui décrivent les différents éléments constituant l’anatomie d’une montre. Ainsi, plus de confusion lorsque vous parlerez de couronne, de lunette ou de fond (trois termes volontairement choisis, souvent utilisés à mauvais escient).

 

 

horlogerie

 

 

Je vous propose quelques précisions sur les éléments qui peuvent peut-être porter à confusion ou pour lesquels il me semble judicieux d’apporter un éclaircissement.

 

Le verre, ou la glace : Il existe 3 grandes catégories de verre de montre, et les mentionner me semble nécessaire pour apporter un vrai complément à ce lexique. Le verre peut donc être en plexiglas, minéral ou en saphir. Chaque type de verre a son avantage.

Le plexiglas est souple et aura tendance à se rayer, néanmoins sa souplesse lui permet souvent de ne pas casser.

Un verre minéral sera plus dur qu’un verre en plexiglas, il se rayera bien moins facilement ! En revanche, impossible de le polir pour retirer les rayures, tandis qu’un verre en plexiglas se polit très facilement.

Le verre saphir a une très haute dureté et est quasiment inrayable. En revanche, du fait de sa grande dureté, un choc aura tendance à le briser net en répandant des bris de verre un peu partout.

 

La lunette et le réhaut : Ils peuvent être fixes ou rotatifs. Dans le cas de montres sportives (montres de plongée) ou de montres de voyageurs (montres GMT, worldtimer), on peut avoir des lunettes ou des réhauts dits « unidirectionnels » c’est-à-dire qu’ils tournent uniquement dans un sens, ou « bi-directionnels », dans ce cas ils peuvent tourner dans les deux sens.

 

Les index et le chemin de fer : Dans la majorité des cas, les index marquent les heures et le chemin de fer les minutes. En revanche, on peut également appeler « index » les marqueurs des minutes. Dans ce cas on parle d’index des minutes.

 

La date ou le quantième : Généralement lisible dans un guichet de date comme sur l’illustration ci-dessus il existe des affichages de date périphérique, c’est-à-dire que les jours du mois seront inscrits sur le cadran et qu’une aiguille viendra pointer sur le jour en question.

 

La couronne : Dans certains cas, la couronne peut être vissée. Cette caractéristique technique permet d’accroitre le niveau d’étanchéité de la montre.

 

La boite d’une montre : Quand on parle de boite de montre, cela comprend la carrure, le fond, le verre, la lunette et la couronne. On peut parler de « tête de montre » lorsque le mouvement y est emboité.

 

La boucle : Il existe 2 types de boucles : les boucles ardillon et les boucles déployantes. Les boucles déployantes portent bien leur nom, elles se déploient et permettent au porteur de la montre de glisser sa main à travers le bracelet pour porter la montre. La boucle déployante permet d’avoir un bracelet « fermé ». La boucle ardillon est la boucle traditionnelle et classique, similaire à ce qu’on trouve sur une ceinture. Lorsqu’elle est ouverte, le bracelet est ouvert et la montre peut être posée à plat contrairement à une montre pourvue d’une boucle déployante.

Le mouvement d’une montre : c’est quoi ? Mécanique ? Quartz ?

Quand on parle de mouvement, on parle du mécanisme de la montre, que cette dernière soit mécanique ou à quartz. En effet, une montre peut être mécanique, c’est-à-dire qu’elle fonctionnera à l’aide d’énergie exclusivement mécanique, donc sans électricité. Quant aux montres fonctionnant à l’aide d’une pile, on les appelle généralement des montres à quartz, car c’est grâce aux propriétés du cristal de quartz que ces montres fonctionnent et donnent l’heure précisément (il existe d’autres types de montre électrique, mais je ne vais pas y faire mention car elles représentent une part infime du marché de la montre électrique).

 

Nous avons donc 2 types de mouvements : mécaniques et quartz. Lorsqu’on parle de montre mécanique ou de montre à quartz, on fait donc référence au mouvement de la montre, c’est-à-dire à son mécanisme.

 

Je vous propose ci-après 2 petites infographies permettant d’établir la terminologie de base d’un mouvement mécanique et d’un mouvement à quartz.

 

horlogerie

 

Bien entendu, ici je ne reprends que quelques termes que je juge essentiels lorsqu’on parle d’une montre mécanique. En effet le but n’est pas de détailler tous les éléments constitutifs du mouvement mais bien de pouvoir citer ou nommer les éléments essentiels.

 

Il est vrai que le mouvement ci-dessus n’est pas un mouvement automatique, c’est-à-dire qu’il ne dispose pas d’un système permettant le remontage de la montre par le simple porté. La raison à cela : la lisibilité de l’illustration.

 

Mais juste pour vous, voilà à quoi ressemble un bloc automatique :

horlogerie

 

Et pour finir, l’essentiel de la montre à quartz.

 

horlogerie

 

Montre à quartz vs montre mécanique

 

La question se pose souvent sur quel type de montre choisir entre quartz et mécanique. Chacune a ses avantages et ses inconvénients.

Nous vous proposons une infographie bien réalisée dans l’illustration, mais que j’ai modifiée dans ses descriptions (qui étaient pour la plupart incorrectes malheureusement). Ici, le fait de comparer les deux types de mouvement permet également de comprendre leur fonctionnement.

 

horlogerie

 

Cette infographie modifiée permet de mettre en lumière les différences entre ces 2 types de mouvements que sont les mouvements à quartz et les mouvements mécaniques. Je pourrais entrer plus dans le détail, mais ce n’est pas l’objectif de cet article encore une fois.

 

15 complications à connaitre

 

Quel que soit le type de montre, c’est-à-dire à quartz ou mécanique, il existe ce que l’on appelle des « complications ». Une complication, c’est une fonction supplémentaire à l’indication de l’heure et de la minute. Par conséquent, toute autre fonction est considérée comme une complication.

 

Je vous propose une petite sélection de 15 complications qui valent la peine d’être connue, juste histoire de ne pas être totalement perdu quand on parle de quantième, de phase de lune ou de répétition minute. Il existe bien plus que ces 15 complications. Ce n’est donc qu’une sélection personnelle qui concerne, à mes yeux, les principales complications horlogères à connaitre dans un premier temps (et c’est déjà pas mal !).

horlogerie

 

Quelle montre pour quelle tenue ?

 

Pour finir, je vous propose un petit reminder pour choisir la montre qui sera cohérente avec votre tenue du jour. Il n’existe pas de Police du style, et personne ne vous amendera pour avoir porté une montre inadaptée au niveau de formalité de votre tenue. Par contre, cela pourra se remarquer, peut-être autant que si vous portiez une paire de sneakers avec un smoking (oui je sais… il y en a qui en portent. Ça ne veut pas dire que c’est bien 😉 ).

 

horlogerie

 

Quelques mots pour compléter cette petite grille, pour vous donner quelques clefs supplémentaires. Considérez qu’un beau cuir brillant sera toujours plus habillé qu’un cuir mat. Qu’un bracelet en métal poli sera également plus habillé qu’une finition satinée. Que la sobriété sera toujours plus élégante que l’extravagance. La couleur n’est en revanche pas du tout rédhibitoire ! Il faut simplement savoir l’accorder avec mesure.

 

Le mot de la fin

C’est ici que se termine ce petit guide d’initiation à l’horlogerie. J’espère qu’il vous apportera les bases qui vous attendiez, et qui me semblent nécessaires lorsqu’on commence à s’intéresser à l’horlogerie.

 

Maintenant, les cartes sont dans votre main, il ne vous reste plus qu’à vous faire plaisir !

Romain

Laisser un commentaire

14 Partages
Partagez13
Tweetez
Enregistrer1