Test&Avis Yonger&Bresson Le Singulier: le projet ambitieux d’une montre tonneau squelette accessible et de bon goût

Tout comme pour les vêtements, les montres s’inscrivent dans des styles et registres particuliers et prédéfinis: montres habillées, plongeuses, field watch ou encore chronographes de courses.
Les finitions sont souvent similaires, et on retrouve parfois les mêmes mécanismes.
Bref, on trouve en horlogerie également beaucoup de lieux communs.

C’est tout sauf le cas dans ce test de la ligne Le Singulier de chez Yonger&Bresson, un projet très ambitieux qui ne rentre dans aucune case.

I Yonger&Bresson: une marque jeune en plein renouvellement.

L’histoire de Yonger&Bresson et assez atypique, en effet il s’agit contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser d’une enseigne récente crée aux alentours de 1975 par deux frères, les frères Louzon.

Aucun d’entre eux ne s’appelle Yonger ni Bresson donc: Yonger a pour rôle de donner un côté du jeune et moderne à la marque par rapport au marché horloger tandis que Bresson fait référence à Henri Cartier-Bresson qu’ils choisissent pour la précision des légendes de ses photos.

Ils choisissent comme logo une couronne: probablement pour donner un côté luxueux à la marque et pour évoquer le prestige de maisons comme Rolex.

La marque fonctionne très rapidement et est revendue dans les années 80: elle laisse de côté l’identité au départ parisienne de la maison pour une gamme large et grand public (avec beaucoup de quartz bon marché) à grand renforts de campagnes publicitaires.

Bref, un peu la même erreur stratégique qu’ont pu faire des marques françaises comme LIP: un vrai casse-tête à rattraper ensuite en termes d’image.

Yonger&Bresson est racheté par le groupe Ambre, également possesseur de Yema: tout comme pour Yema, Ambre va alors chercher à ressusciter la marque avec à partir de 2005 des premiers mouvements mécaniques et même des tourbillons en 2007.

L’offre est encore très confuse avec beaucoup de mouvement quartz dans la gamme et ceci jusqu’en en 2011 avec les premiers mouvements maison comme la Versailles en 2011 (plutôt de bon goût et sous les 400€):

Photo issue du site coolcorp.fr

Avec la montre Le Singulier, Yonger&Bresson franchit une nouvelle étape dans le rafraîchissement de la marque avec un modèle ambitieux réalisé avec l’équipe design partenaire de Franck Muller pour donner une esthétique que l’on ne retrouve normalement que dans la haute horlogerie, le tout via un lancement Kickstarter qui avait donné déjà d’excellents résultats pour Yema.

le Partenariat avec Frank Muller

Franck Muller est un nom évocateur, même pour ceux qui suivent l’horlogerie de loin: il est ainsi étonnant de le retrouver dans une montre abordables comme celle-ci.

Ici c’est le designer Gabriele Guidi qui s’occupe de la ligne, responsable de l’agence design partenaire de Franck Müller:

A propos de Franck Müller

Nous ne sommes pas un blog horloger: Franck Müller est un nom évocateur dans ce domaine mais sans forcément que l’on sache précisément pourquoi. Il n’était donc pas envisageable de faire une review sérieuse de ces montres sans vous en toucher quelques mots.

Franck Müller est surtout connu pour avoir relancé la complication tourbillon dans l’horlogerie moderne: il naît en 1958 et commence chez Patek Philippe où il est responsable de la collection historique de la marque.

Une maison prestigieuse où il est assez libre de travailler sur de nombreuses complications, qu’il retravaille dans son propre atelier: il se fait ainsi connaître rapidement comme le “Maître des Complications” et sort sa première montre tourbillon en 1984.


Il ouvre sa propre maison en 1991 et connaît une croissance rapide en Europe et aux Etats-Unis grâce à un style unique Arts Deco (dont la forme tonneau est une parfaite illustration) combinée au savoir-faire Suisse.

Deux modèles se distinguent en particulier:
– la Aeternitas Mega 4: la montre la plus compliquée au monde avec 36 complications, dont 25 sont visibles sur les côtés. Elle est produite à partir de 1483 pièces.


– la Crazy Hours: avec la fameuse forme tonneau, elle se distingue par des chiffres placés de manière complètement aléatoires

A propos de la forme tonneau


Pour la comprendre, il faut aussi parler de montres carrées et rectangulaires.
Les montres à bracelet ont commencé à remplacer les montres à gousset à partir de 1904: lorsque l’influenceur people de l’époque, le pilote Alberto Santos-Dumont reçu la première montre à bracelet carré de Cartier. Tout le gratin de Paris se l’est alors arraché.

L’industrie horlogère s’est alors activée à adapter les schémas de fabrication des montres rondes à gousset aux formats carré, rectangulaire, et tonneau (dont les bords arrondis facilitaient la transition). Des années 20 jusqu’aux années 40, la forme de la montre habillée par défaut était carré, ou rectangulaire, ou alors tonneau.


Les années 40 consacrent le retour en grâce de la montre ronde, qui était la forme la plus efficace pour lire l’heure facilement, ce qui était la priorité pour les soldats pendant la guerre.

II Test de la ligne Le Singulier

L’offre

La ligne Singulier comprend trois montre avec des coloris différents: acier, doré et enfin carbone. Ces variation esthétique ne concerne pas seulement les couleurs mais aussi la lisibilité: toutes les trois ne sont pas aussi faciles à lire.

Les aiguilles du modèle acier sont beaucoup plus visibles en particulier grâce à leur contour bleuis qui ressortent clairement au milieu de l’acier. C’est le modèle le plus lisible des trois.

Si la doré attire le regard et l’attention, les aiguilles ressortent moins au milieu du mouvement apparent. C’est un parti pris esthétique qui rend la montre un peu moins fonctionnelle.

Sur le modèle noir, les aiguilles heure et minute sont bien visibles grâce au traitement Luminova mais l’aiguille seconde est beaucoup moins visible.

Le cadran

Le cadran incurvé est une première signature de Franck Muller qui fait penser aux modèles Cintree Curvex.

Le fond de boîtier est gravé de manière répétée avec la couronne caractéristiques de la marque: ça aurait pu être beaucoup trop chargé sur le papier, mais la gravure est assez subtile pour répéter le motif sans trop charger l’ensemble.

Une montre squelette accessible bien executée

Dans l’horlogerie, il n’y a généralement pas de miracle: plus une montre est compliqué, plus il vous faudra attendre à la payer cher. À moins d’en dégoter une façade copie cheap chez Aliexpress.

Et ainsi il est étonnant de trouver une montre squelette pour moins de 300 €(même s’il s’agit du prix de lancement et que la montre sera en vente définitive à 599 €).

Une montre squelette est visuellement encombrée : le cadran doit donc être le plus minimaliste possible pour laisser la place aux mouvements et aux aiguilles et ne pas pénaliser la lisibilité de la montre.

Sur cette montre Le Singulier, on peut voir le mécanismme d’échappement et la palette avec l’entrée et la sortie: je ne vous cache pas que c’est la partie la plus compliquée à prendre en photo mais c’est aussi au final la plus intéressante sur un mouvement.

Il s’agit cependant d’un mouvement assez classique qu’on ne cherche donc pas à montrer outre mesure, d’où la structure d’ornementation en acier qui retient les aiguilles.

Cette découpe en acier est ce qui change tout ici par rapport à la concurrence c’est elle qui permet d’équilibrer cette montre squelette en ne montrant que les parties les plus intéressantes du mécanisme.

Seul regret: ce choix étonnant de bracelet en silicone pour affirmer le côté sport de cette montre et sa polyvalence. Heureusement, des bracelets en cuir seront également disponibles.

De mon côté, je considère plutôt ces montres (excepté le modèle carbone) comme des montres habillées sur lesquelles un bracelet en cuir sera du plus bel effet: en effet la forme tonneau est le mouvement squelette sont pour moi en horlogerie des caractéristiques très précieuses qui vont donc plutôt trouver leur place sur des tenues formelles.

Il s’agit par contre d’un bracelet à boucle déployante avec une très belle finition.

Boîtier

On ne trouve pas souvent des protège-couronnes polis sur un boîtier brossé: la finition fonctionne bien et permet d’ajouter du contraste et un détail subtil sur le boîtier.

On voit rarement un boîtier aussi épais avec ici une épaisseur de 15mm du fond du boîtier jusque au sommet du dôme minéral: cette épaisseur étonnante reste cohérente avec ce boîtier et ses finition polies.

En revanche il s’agit d’une montre habillé qui ne se portera paradoxalement pas sous une chemise.

La forme tonneau rectangulaire permet d’appréhender les dimensions du boîtier autrement on ne parlera plus de diamètre mais de longueur et largeur: la largeur est de 35 mm( sans la couronne) est la longueur de 50 mm soit 5 cm.

Inutile de vous dire que j’étais sceptique au vu des dimensions mais le rendu passe bien sur tout type de poignets y compris les petits comme les miens.

Lunette

Si elle est discrète, il y a bien une lunette polie qui permet une transition entre boîtier brossé et le cadran: elle est de la même couleur que le boîtier.

Étonnamment cette montre a également un côté utilitaire comme son bracelet en silicone peut le laisser penser (elle n’est jamais vraiment pas présenté comme une montre habillée): elle dispose ainsi d’une résistance à l’eau sous 50 m et ses aiguilles sont recouvertes d’un traitement luminova.

III Conseils de style

Une montre tonneau squelette est dans l’absolu une pièce assez complexe et donc très travaillée: elle requiert donc dans tous les cas une tenue un peu élaborée. En revanche, le registre de la tenue change énormément en fonction du coloris choisi.

1 La montre noire

Il s’agit du modèle le plus sport des trois: pour autant, on évite des pièces trop négligées pour lesquelles le contraste serait trop vulgaire (un jean délavé par exemple).

Je porte ici la montre avec:
– un bomber MTM RIVES
– un pull col roulé Paris-Yorker
– un pantalon Gurkha d’une collaboration à venir
– des bottines en cuir tressé Paire&Fils


2 La montre dorée

Elle est ici forcément plus visible: je la porte donc avec une tenue plus lumineuse, aux couleurs plus extravagantes. Elle sera donc dans cette optique là bien plus adaptée à une tenue d’été.

Je porte le modèle doré avec:
– une veste en seersucker Swann&Oscar
– une cravate en soie 7 plis Dare In Paris
– un pantalon habillé Poszetka
– des chaussettes en lin Mes Chaussettes Rouges
– des mocassins Malfroid



3 La montre argentée

C’est pour moi la plus polyvalente et la plus facile à porter: elle se marie sans problèmes avec un costume formel classique (à condition d’opter pour le bracelet en cuir) tout comme avec une tenue casual plus ordinaire (et là le bracelet en silicone ne pose pas spécialement de soucis).

Je la porte ici avec:
– une veste SuitSupply
– un pantalon Scavini
– une chemise pied de poule Swann&Oscar
– une cravate Dare in Paris
– des chaussettes beige Di Carlo
– des mocassins en cerf Septième Largeur.

Conclusion

Relancer une marque avec des montres tonneau squelettes accessibles: c’était un pari à la fois ambitieux mais aussi extrêmement risqué tant ces montres à l’esthétique complexes sont en général vulgaires si on n’y met pas les moyens.

Yonger&Bresson a prit le challenge au sérieux en faisant appel à Gabriele Guidi de l’équipe design partenaire de Franck Müller qui a conçu un cadran équilibré (surtout grâce à l’ingénieuse ornementation en acier qui montre pile ce qu’il faut du mouvement) et une forme tonneau aux proportions bien pensées (qui se porte facilement sur un petit poignet) et des détails très appréciables (par exemple la couronne polie qui ressort bien sur le boîtier brossé).

Je vous recommande en particulier la version argent, la plus polyvalente: la noire sera plus sport et la doré plus habillée.

Les montres Le Singulier seront lancées sur Kickstarter le 15 Octobre 2021 à 249€ au lieu de 499€: vous pouvez vous inscrire ici pour être tenu au courant de l’avancement de la campagne.

Valery

21 Partages
Partagez11
Tweetez
Enregistrer10