fbpx

Test&Avis Yema: Wristmaster, le retour des montres habillées de Yema

Rares sont les marchés comme l’horlogerie où le vintage est aussi présent et où les donne parfois l’impression que l’on tourne en rond.


S’il peut être délicat pour certaines marques de réinterpréter un modèle vintage en y apportant une valeur ajoutée, la question se pose encore plus lorsque une marque doit ré-interpréter un de ses propres modèles

C’est pourtant ce que Yema est parvenue à faire avec un certain succès avec les campagnes Kickstarter qu’elle propose depuis 2018: elle s’était jusqu’à présent surtout attachée à proposer des nouvelles versions de montres de plongée et de pilotes.

La tâche est par contre beaucoup plus ardue avec une montre habillée: c’est en effet typiquement le genre de montre où le vintage a un charme rare et où il est difficile d’exécuter une ré-interprétation qui apporte une vraie plus-value.

C’est le challenge que c’est fixé Yema ici à travers ce nouveau projet et la nouvelle montre Wristmaster: nous allons à travers cet article étudier l’histoire de cette montre et voir comment Yema est parvenue à lui donner une nouvelle jeunesse.

I La Wristmaster: le premier modèle habillé de Yema

1 Une montre de ville qui puisse donner l’heure et la date à 40 mètres de profondeur

Citadine et sportive, c’est ainsi que la Wristmaster se caractérise lors de son lancement en 1970. Elle a la particularité d’avoir un boîtier monocoque: la carrure, le fond et la lunette sont réalisés à partir d’une seule pièce. Le résultat s’inscrit parfaitement dans la tendance des montres vintage de l’époque
Au-delà de l’esthétique, l’idée est aussi pour Yema de proposer une montre de ville fonctionnelle, peut-être pas autant qu’une vraie plongeuse mais en tout cas (et je cite) “rigoureusement étanche” au point de donner l’heure et la date par 40 mètres de profondeur. Une vraie révolution à l’époque.

Ces montres ont un charme certain et, il faut l’avouer, peuvent se retrouver à des prix raisonnables sur le marché du vintage.


Pourquoi donc s’intéresser à ces nouveaux modèles plutôt qu’aux montres vintage ?

C’est ce que je vous explique dans guide de la montre vintage, vous ne pourrez pas vous attendre sur les modèles vintage à moins de 500€ à:
une vraie fiabilité sur le mouvement en termes de décalage et de réserve de marches
la même étanchéité qu’une montre neuve
Le seul cas de figure où ça peut être intéressant si vous êtes à fond sur la technique, c’est en achetant une montre ayant subie une révision complète (et ça sera rarement une si bonne affaire), ou de trouver un horloger qui fasse la révision à bon prix.

Bref, si vous vous intéressez surtout à l’esthétique des Wristmaster vintage et pas à la fiabilité ni à la technique, vous pouvez jeter un coup d’oeil du côté du vintage (mais vous verrez que les nouvelles Wristmaster de Yema sont aussi très intéressantes de ce côté-là).

Sinon, vous pouvez poursuivre votre lecture;

Time For Heroes: toute l’histoire de Yema par une autrice de référence

Toutes les montres sont également livrées avec un livre qui retrace toute l’histoire de la marque, justement appelé Time for Heroes: il est écrit par Marie-Pia Coustans, une autrice de référence en horlogerie connue notamment pour son ouvrage sur LIP (LIP, des heures à conter) et un ouvrage sur le savoir-faire horloger français, Horlogerie française, le temps au quotidien.

Bref, avec 73 ans d’histoire repris sur 330 pages et 1600 illustrations, on peut s’attendre à un très bel objet à exposer dans sa bibliothèque ou sur sa table basse.

Le mouvement maison Yema 2000

Yema est la seule marque française sur ces dernières années à avoir développé son mouvement: il a nécessité beaucoup d’investissements et a été très décrié au moment de son lancement.
Ce qui est au final assez normal: même si un mouvement peut-être fiable en laboratoire, au moment de sa création, c’est une autre histoire de le répliquer à une échelle industrielle.

Depuis l’année dernière, des réglages ont été refaits avec de grosses améliorations grâce aux retours du service client. Rappelons aussi que les problèmes de contrôle qualité sont extrêmement fréquents dans l’horlogerie, aussi bien chez Seiko (et le souci d’alignement bien connu entre les lunettes et les cadran) que chez des marques plus établies comme Grand Seiko, Rolex ou A.Lange&Sohn.

C’est simplement encore plus visible lorsqu’on développe son propre mouvement, et qu’on fonctionne en pré-commande, avec beaucoup d’exemplaires d’un même modèle livré d’un coup.

Nous reviendrons là-dessus plus en détails avec William Germain, directeur de marque, à l’occasion d’un podcast.

Plus concrètement, on observe sur ce mouvement une dérive journalière de +- 10 secondes, ainsi qu’une réserve de marche de 42 heures. Voici les autres caractéristiques dans ce tableau comparatif très complet:

II La Yema Wristmaster Traveler

Avec son bracelet acier intégré, c’est une montre beaucoup plus moderne et habillée qu’on pourrait facilement assimiler à la tendance des montres sport chic .

La Wristmaster Traveller est le fruit du travail de Christopher Bôle, issu de la troisième génération du groupe horloger familial Ambre: responsable du design depuis 2016, il est derrière la refonte des modèles Superman et Rallygraf de cette année là. Il travaille ensuite sur les Rallygraf Méca-Quartz, la Spacegraf Zero-G et la Flygraf Pilot.

Voici un petit aperçu:

Coup de coeur ici pour la texture
On aime ici l’effet brossé du boîtier
La Rallygraf méca-quartz dont nous avions testée l’édition Michel Vaillant en Septembre



Ce qui est très appréciable, c’est que son travail est visible en détails sur la page de lancement du Kickstarter, avec inspirations précises et les détails qui font la différence. C’est rare d’avoir justement un travail créatif aussi mis en avant dans cette gamme de prix (souvent car il n’y a justement que très peu de créativité derrière).

Le boîtier : une Lunette octogonale avec bracelet intégré:


Avec le combo lunette octogonale et bracelet intégré, on ne peut s’empêcher de penser à des montres bien plus coûteuse comme la Royal Oak ou la Nautilus. Et plus spécifiquement le travail de Gerald Genta qui a amorcé l’apparition de ces montres sport chic.

La lunette, qui rappelle presque un volant, avec ses encoches sur le côté est inspirée quant à elle d’une montre Yema sous-marine quartz des années 80 (dont je n’ai malheureusement pas réussi à retrouver de photos).

Le travail des finitions est particulièrement important quand on s’attaque à ce style: ici, l’alternance de finitions brossé vertical et poli miroir est très réussie.


Pour renforcer le côté minimaliste de cette version et ne donner l’impression que d’une pièce, le bracelet est intégré au boîtier.


Cadran style vintage avec traitement Old Radium

L’esthétique du cadran est vintage à la fois à travers le style des indexs et aiguilles, et à travers leur coloris. J’aime beaucoup ce contraste entre le côté vintage et le côté plus moderne du boîtier sport chic.

On retrouve l’aiguille des minutes en forme de flèche, comme sur les plongeuses Yema Superman et une trotteuse (l’aiguille des secondes) blanche, plus minimaliste.

Les aiguilles des heures et minutes, ainsi que les indexs, sont traités au Super-LumiNova Old Radium: ce n’est pas n’importe quel traitement Super-LumiNova. C’est le seul à proposer cette teinte vintage un peu sable, qui donne au cadran tout le charme d’une montre des années 70.

Je ne vous cache pas que j’ai une petite préférence pour ce cadran par rapport à celui de l’Adventurer.

Le verre

Pour renforcer ce côté plus moderne, le verre est ici en saphir plat, d’une épaisseur de 2,2mm.

III La Yema Wristmaster Adventurer

Il s’agit du modèle qui est resté le plus dans l’esprit vintage, avec en particulier un cadran crème réussi et des dimensions contenues. Yema propose aussi un modèle avec cadran bleu que je n’ai pas testé.

LE Boîtier

Pour moi, pas la peine de réinterpréter du vintage si c’est pour sortir derrière un boîtier massif de 40mm de diamètre qui perdrait tout son charme et toute cette élégance discrète qui les caractérise.
Yema l’a bien comprit et propose des dimensions dans l’esprit de ce que doit être pour moi une vraie montre habillée: 37mm de diamètre, 48mm d’entre-corne et 12mm d’épaisseur.

Elle est moins épaisse et plus légère que le modèle Traveller.

Il n’y a pas vraiment de séparation particulière entre le boîtier et la corne, ce qui permet une ligne très épurée.

Le bracelet

Rien à signaler de particulier ici: il s’agit du bracelet basique, probablement en croûte de cuir. Ca passe avec un costume mais ce n’est pas l’idéal. Je vous conseille de le changer pour un bracelet plus fin, plus habillé et plus texturé.

Le cadran

J’avais au début un peu l’impression que ces indexs appliqués allaient surcharger l’ensemble, mais au final il n’en est rien et ils se marient bien avec les aiguilles bâtons. Ils donnent un aspect un peu plus moderne à l’ensemble qui contraste bien avec le cadran crème beaucoup plus vintage.
En tout cas, le contraste entre le cadran beige et les indexs appliqués et aiguilles argentés fonctionne vraiment bien.

Le verre

Il s’agit ici d’un verre en Hésalite double dôme bombé qui renforce le côté vintage de la montre.

IV Conseils de style

TravelLer

J’ai ici choisi de porter la Traveller dans une tenue très habillée, qui aurait aussi bien collé au registre vintage mais qui contraste d’autant plus avec le côté sport chic moderne de la Traveller.

Je porte la Yema Wristmaster Traveller avec:
– un costume demi-mesure de chez Scavini Paris (avec un joli cran parisien)
– une chemise col amovible (avec ici le col français) Claude CCF
– une cravate Ancient Madder Dare in Paris
– une pochette Portia
– des derbies demi-chasse CNES Shoemaker

Adventurer

Avec ce cadran crème et en conservant ce type de bracelet, j’éviterais de porter la montre avec une tenue trop lisse et formelle: oubliez donc la chemise blanche en popeline et le costume gris anthracite classique.

Tenue casual

Une tenue décontracté dont le cardigan beige colle bien avec le cadran beige de la montre, avec cependant une légère variation.

Un camaïeu de couleurs intéressant qui va du blanc vers le marron foncé, en passant par le marron moyen et par le crème. Le tout sans que ça semble forcé et avec beaucoup de variations sur les textures.

Je porte la Yema Adventurer avec:
– un cardigan col châle laine/cachemire développé avec Paris-Yorker
– un pantalon habillé en flanelle de laine Loro Piana développé avec Maison Singulier
– une chemise col une pièce Daniel Crémieux
– des derbies bout demi-chasse CNES Shoemaker

Tenue formelle

Beaucoup de textures hivernales (flanelle du costume et du gilet) qui cohabitent bien avec le jacquard plus précieux de la cravate et le coton/lin de la chemise. Le gilet donne un côté un peu utilitaire à l’ensemble.

Je porte la montre Yema Wristmaster Adventurer avec:
– un costume croisé en flanelle Wicket
– une chemise Butticé en coton et lin
– un gilet en flanelle de laine d’Avenza (collaboration à venir)

Dépareillé

Un mélange des deux tenues où l’on garde la même logique sur les couleurs avec encore une fois des textures et effets chinés: rouille sur le pantalon et pied de poule pour la veste.

Je porte la montre Yema Wristmaster Adventurer avec:
– une veste de costume d’Avenza (collaboration à venir)
-une chemise blanche col une pièce Daniel Crémieux
– une cravate Gentlemenclover
– un pantalon gurkha développé avec Maison Singulier
– des richelieu Lonsdale, de Crockett&Jones

Conclusion

Une inspiration réussie, c’est pour moi parvenir à créer un modèle à part entière, avec sa propre identité, mais avec des éléments subtils qui rappellent les pièces originales.

C’est ce que Yema est parvenue à faire ici avec ces deux modèles de Wristmaster qui sauront satisfaire à la fois les fans de vintage et ceux qui recherchent un peu de nouveauté.

L’Adventurer s’inscrit en effet de toutes évidence dans un style vintage affirmé avec son cadran crème et son diamètre contenu de 37mm.

Ceux qui veulent une version plus moderne de la Wristmaster, mais qui s’inscrit toujours dans un registre sport chic, trouveront leur bonheur avec la Traveller: un bon exemple d’une ré-interprétation qui colle parfaitement à l’esprit de la Wristmaster, mais en s’adaptant à des codes plus modernes (avec une belle touche de caractère à travers le Superluminova Old Radium).

Les nouvelles Wristmaster de Yema seront disponibles à partir du 15 Novembre, vous pouvez en attendant vous inscrire sur la page de présentation ici.

Valery

Laisser un commentaire

417 Partages
Partagez417
Tweetez
Enregistrer