Test et Avis sur Pétrone Paris : des sous vêtements de qualité à prix compétitif

Les sous-vêtements, voilà un sujet qu’on aborde rarement (voire jamais) chez Jamais Vulgaire. La première raison, c’était parce qu’on se voyait mal vous délivrer des conseils de style sur votre caleçon, et encore moins de vous proposer des photos de nous même en l’état. Adolescent, j’ai promis à ma mère de ne pas me retrouver à moitié nu sur internet : chose promise, chose due  ! Maman si tu me lis, tu seras ravis de découvrir que ton éducation a porté ses fruits, faisant de moi un véritable homme d’honneur, qui tient ses promesses.

Le prétexte humoristique via une blague facile étant posé, revenant à notre sujet du jour : les sous-vêtements. Ils ne sont pas une mince affaire (l’humour non plus d’ailleurs mais c’est un autre débat), et s’ils sont bien choisis, peuvent être la garantie d’un confort supplémentaire surprenant, qui vous accompagne tous les jours. Il y a peu j’ai rencontré Nicolas le co-fondateur de Pétrone Paris, qui propose des sous vêtements intransigeants, avec un cahier des charge plus exigeant que ce l’on peut trouver sur le marché.

Avis sur Pétrone Paris : une marque 2.0 engagée qui propose des sous vêtements sans compromis

Nicolas travaille dans la mode depuis un petit bout de temps déjà (notamment chez De Fursac), et l’année dernière il a décidé de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale en découvrant un atelier qualifié en la matière au Portugal: explications.

Une production artisanale au Portugal

Mes lecteurs les plus francophiles me diront “mais pourquoi pas la France ?” ce à quoi je répondrai “parce que ça coûte plus cher, beaucoup plus cher”. Pour un produit proposant les mêmes standards de qualité, Pétrone Paris aurait du vendre son produit au moins deux fois plus cher, ce qui est nettement moins compétitif pour le coup (un argument qui nous tient à cœur chez Jamais Vulgaire).

Je ne sais pas pour vous, mais personnellement je n’ai pas spécialement envie de mettre 40 ou 50 euros dans un boxer, sans que l’on puisse justifier un écart de qualité en conséquence (ce qui est impossible en France). Si le Portugal est le nouvel eldorado des faiseurs de mode ce n’est pas pour rien : il y a du savoir-faire, des artisans très qualifiés, le circuit de production y est nettement plus court quand on vend en Europe de l’Ouest, les standards de qualité ainsi que le matériel sont à la pointe de la technologie et le coût du travail y est moins élevé (le coût de la vie aussi).

Enfin, en France ils n’ont pas trouvé d’atelier qui proposait une solution satisfaisante vis à vis (entre autre) de l’apport du micro modal dans leur produit. Car c’est bien la principale innovation proposée par la marque, qui désirait proposer un produit qui sort réellement des standards auxquels nous sommes habitués concernant les sous vêtements.

Le micro modal : une matière naturelle innovante

Une technologie qui a permis d’introduire matière très intéressante dans les sous-vêtements proposés par Pétrone Paris (en l’occurrence ses boxers) : le micro modal. C’est une matière 100% naturelle qui est une petite merveille de technicité. C’est une matière artificielle, provenant de fibres cellulose issues du bois (de l’hêtre en majorité). Le rendu est très fin et très doux, et propose de nombreux avantages, à tel point qu’on commence à s’y intéresser pour les vêtements techniques et de sport.

Cette nouvelle matière est vendue par une entreprise autrichienne spécialiste du textile innovant : Lenzing. Une entreprise très en pointe concernant l’écologique, au point que son empreinte carbone est positive ! Ils sont précurseurs sur la gestion de l’eau, la réutilisation de leurs fibres, se sourcent en bois auprès de forêts auto-régulatrices certifiées FSC … Bref, une entreprise vertueuse comme on aimerait plus en voir.

Pour transformer le bois en fibre de cellulose, la pulpe du bois passe par un état liquide et devient une pâte, qui passe ensuite dans un filtre microscopique, qui va lui permettre d’obtenir une forme de filament, puis de fil, tout comme une matière classique ! Le micro modal peut confectionner un vêtement sans autre mélange,  mais en l’occurrence il est mélangé avec du coton pima (un coton de qualité réputé), mais je reviendrai avec plus de précision sur le mélange dans la partie test.

Le micro modal offre plusieurs qualités, tout d’abord il est nettement moins gourmand en eau que le coton, presque 10 à 20 fois moins. C’est une matière qui, à l’heure actuelle des choses encourage une production particulièrement vertueuse sur le plan écologique. Sur le plan technique, le micro modal reste souple et doux, même après lavage, il résiste également mieux au rétrécissement que le coton traditionnel. De plus, le micro modal est insensible au calcaire, qui n’arrive pas à se fixer aux fibres. Ce qui lui permet de garder ses couleurs d’origine, sans que celles-ci finissent par devenir fades.

Le micro modal est également très doux au toucher, ce qui est d’autant plus agréable au contact de la peau. Une douceur qui s’explique par la texture de la fibre, qui est particulièrement lisse.

Enfin, il possède également des qualités hygiéniques (d’autant plus pertinentes lorsqu’il s’agit de sous vêtements). Il sèche nettement plus vite que le coton, offre une meilleure régulation thermique ce qui permet à la peau de rester sèche et de limiter l’électricité statique. Tous ces petits avantageuses permettent de vous garder au frais ! Dernier avantage (et probablement le plus intéressant) : le micro modal limite la prolifération des bactéries, et donc par extension des odeurs. Une qualité qui fera certainement fureur auprès de madame ou monsieur le moment venu !

Comme si les avantages du micro modal ne suffisait pas, Pétrone Paris a également opté pour un coton pima certifié Oeko-Tex. Un label que l’on commence à voir de plus en plus dans le milieu de la mode et pour cause, il garantie l’utilisation d’un coton non nocif pour la santé de ceux qui le fabriquent, et de ceux qui l’utilisent. Le consommateur et la main d’oeuvre en somme, et ça c’est pas du luxe si vous voulez mon avis.

Une volonté d’offrir un prix le plus compétitif possible

La totalité des produits proposés par Pétrone Paris sont fabriqués au Portugal. Ils se procurent leur coton directement sur place, et le micro modal en Autriche, comme expliqué plus haut. Nicolas s’occupe lui même de tout superviser avec son atelier, il n’y a pas d’intermédiaires, ce qui lui permet considérablement de réduire ses coûts. Les marques sans intermédiaires, vous commencez à connaître depuis ces dernières années on ne parle pratiquement que de cela.

La marque propose une vision très contemporaine de la mode, en se concentrant uniquement sur le produit : ils veulent proposer quelque chose de solide, de durable qui respecte également des standards écologiques et sociaux exigeants. Quand Nicolas m’a dit qu’il était un lecteur de blogs de mode masculine assidu, je n’étais pas surpris, c’est devenu un véritable technicien du vêtement !

Pour enfoncer le clou, il propose un tarif dégressif sur l’ensemble de ses produits, ce qui permet d’obtenir un rabais très intéressant, rendant le produit d’autant plus compétitif. Sur certains secteurs/produits je trouve que ça pousse à la surconsommation,  mais en l’occurrence je trouve que c’est très pertinent sur les sous-vêtements, car on les achète rarement seuls. Personnellement j’achète toujours un pack de 7 ou 8 boxers pour être tranquille sur l’ensemble de la semaine.

Un parti pris stylistique de très bon goût

Enfin, il reste un dernier point à aborder, qui m’a tout de suite plu de prime abord : c’est le parti pris stylistique de la marque. Pas de logo, pas de couleurs flashy, pas de motifs incongrus (oui je fais parti de ces gens qui ne veulent pas de T-Rex ou de Batman sur ses sous-vêtements) … De la sobriété et de la subtilité, tout ce que j’aime, en particulier concernant les boxers. Autant je trouve que les chaussettes permettent ce genre de fantaisie, autant je trouve qu’il est hors de question de porter un caleçon Buzz l’éclair, franchement aucun.e de vos partenaires n’a envie de se retrouver nez à nez avec un dessin animé en pleine tête lors des réjouissances, il faut savoir être raisonnable dans la vie.

De toutes les couleurs proposées, elles sont toutes très bien choisies, rien n’est à jeter, et ce n’est pas une mince performance. Si on devait pinailler, je dirais qu’il vaut mieux éviter le beige quand on a la peau très claire comme moi ! À mes yeux, Pétrone Paris commet un sans faute sur le plan esthétique, en proposant quelque chose d’intemporel, de très épuré, qui conviendra à tous les âges, tous les milieux, toutes les cultures, malin.

Test Pétrone Paris : revue en détails des boxers et des chaussettes casual

Voici ce que j’ai pu relever sur la fiche technique, ainsi qu’en examinant de plus près les produits de la marque, je vous donne également mon ressenti et mes impressions après les avoir utilisés.

Le boxer héritage et le boxer confort

Actuellement Pétrone Paris propose deux boxers différents : le modèle héritage et le modèle confort. Ils travaillent actuellement sur un modèle de caleçon et un modèle de slip, qui devrait venir s’ajouter à la collection permanente.

  • La composition technique 170g/m² composé de 47% de micro modal, 47% de coton et 6% d’élasthanne : Comme je l’expliquais un peu plus haut, les boxers de la marques sont composés de micro modal, autant que de coton, pour un souci d’épaisseur et de confort. On trouve également de l’élasthanne pour des raisons évidentes d’élasticité liées au confort. 170g/m² peut sembler léger pour un caleçon, c’est en partie dû à l’utilisation du micro modal, qui est nettement plus léger que le coton ! Pas de tracas à avoir là dessus, ça n’est pas transparent et on ne prend pas froid non plus.
  • Taille plus haute que la moyenne : Il se dépose sur les hanches ce qui est un peu plus haut que la norme (qui se porte plutôt taille basse). Je trouve ça confortable, et en termes de maintien c’est nettement plus efficace qu’un boxer classique, ça ne bouge pas !
  • Coutures overlockCe sont des coutures recouvertes à l’intérieur, qui permettent de ne pas entrer directement au contact de la peau, c’est le même principe que les coutures gansées sur un costume ! C’est agréable, surtout que le boxer est muni de coutures uniquement sur le devant, pas sur l’arrière et sur les côtés, un produit épuré, jusque dans sa conception.
  • Ganse de maintien : Un petit plus, couplé à un élastique plus large qui permet de maintenir l’ensemble en place, évitant ainsi une partie des coutures évoquées juste au dessus.
  • Boutons en nacres : sur le modèle héritage, on trouve de véritables boutons en nacre, comme sur vos plus belles chemises. Se faisant, vous assurez une certaine continuité esthétique dans votre tenue, de la gorge jusqu’aux bijoux de famille. Elle est pas belle la vie ?

Les chaussettes casual et habillées

Pétrone Paris ne propose pas encore de mi-bas (à mon grand malheur), mais ça ne saurait tarder. En revanche, ils proposent déjà quelques paires de chaussettes que j’ai trouvées très jolies, dont une gamme sport super intéressante. Voici ce qu’on a pu relever en termes de finitions :

  • La composition technique, 70% coton mercerisé, 28% polyamide, 2% élasthanne : Un mix technique qu’on retrouve très souvent dans les chaussettes tissées en fil d’Ecosse, afin d’offrir un ensemble solide et qui tienne la route. le coton mercerisé offre une meilleure résistance, qui vient s’ajouter au tissage en fil d’Ecosse comme double protection.
  • Renfort au talon et à la pointe : Un classique dans la chaussette de luxe, on rajoute un renfort au talon et à la pointe, qui sont les deux endroits les plus vulnérables face à l’abrasion provoquée entre votre peau et vos chaussures.
  • Remaillage main : Une autre finition qui est un gage de qualité, que l’on retrouve toujours sur une chaussette de luxe. C’est une manipulation artisanale qui permet de solidariser le talon et la pointe de la chaussette, sans couture ou sans épaisseur qui puisse gêner son porteur.
  • Des textures travaillées : Hormis les modèles réservés au style formel, la plupart des chaussettes proposées sont texturées, avec des couleurs bien senties.

Difficile pour moi de vous dire comment les boxers ou les chaussettes vont vieillir, puisque cela fait encore peu de temps que je les porte. J’ai été surpris par le confort immédiat en basculant sur les boxers de la marque, ça tient bien et ça ne bouge pas. Concernant les chaussettes, bien que je préfère les mi-bas, je sais que nombre d’entre vous ne sont pas prêts à sauter le pas. Les modèles habillés de Pétrone Paris sont plus hauts qu’une paire classique, sans remonter jusqu’au mollet pour autant. Ca finit inéluctablement par s’affaisser, mais c’est plus efficace qu’une paire classique. Je pense que ça peut être une bonne transition, simple à porter pour ceux d’entre vous qui portent encore des chaussettes avec un costume (ce qui est une faute de goût je le rappelle). Je reviendrai faire un retour d’ici quelques semaines pour vous en dire plus ! Pour le moment je suis tout de même satisfait du résultat pour le prix escompté, on en a franchement pour son argent et les promesses sont tenues. J’en ai définitivement fini avec les boxers Uniqlo !

Conseils de style bien porter des chaussettes

Comme promis, je ne vous dirais pas comment porter vos boxers (même si je n’ai pas pu m’empêcher de descendre les porteurs de sous vêtements fantaisistes dans la première partie de l’article). En revanche pour ce qui est des chaussettes, il y a deux trois choses qui ne font pas de mal à savoir, même si c’est un accessoire très libre.

  • Assumez la paire : Quand on décide de porter une paire de chaussettes qui sort de l’ordinaire, ça se voit, et par conséquent il faut être à l’aise, sinon, l’effet n’y est pas. Soyez sûr de vous, ayez de l’assurance, vous êtes cool et c’est pour ça que votre paire de chaussettes est cool elle aussi ! Si vous ne le sentez qu’à moitié, si vous doutez un peu, ne le faites pas, ça se sentira.
  • Évitez les rappels peu subtils : OK vous êtes cool, mais c’est pas une raison pour en faire des tonnes non plus, l’homme élégant, c’est avant tout un homme qui a le sens de la mesure. Évitez donc d’accorder parfaitement vos chaussettes à votre cravate, ou à votre mouchoir de poche. Prenez un ton de couleur un peu différent : bordeaux et rouge ou bleu marine et violet par exemple. Surtout, évitez d’accorder les motifs, c’est vraiment too much, et ça dit au monde entier :”hey regardez j’ai fais un effort”.
  • Privilégiez une tenue décontractée : Je pense qu’il vaut mieux éviter de porter des chaussettes à motifs quand on porte un costume, ça manque de sobriété. N’hésitez pas à prendre une couleur originale, contrasté en bord côte c’est encore mieux ! Les motifs se destinent plutôt à une tenue décontractée, dans un cadre moins formel.

Une tenue formelle avec une paire sobre mais texturée avec subtilité

J’ai choisi une des paires habillée de Pétrone Paris, avec une couleur très sobre : bleu marine. Une couleur qui abonde sur ma tenue, déclinée sur différentes textures et matières sur son ensemble. Un tweed bleu électrique pour le gilet, un bleu marine à rayures craies en flanelle de laine, une cravate en soie à motif fleurie bleu nuit … Tout est axé sur le bleu marine, en variant grâce aux différentes textures et un motif très affirmé sur le costume. Comme quoi, il n’y a pas forcément besoin de se barioler de couleurs différentes pour créer une tenue qui sort de l’ordinaire et qui a du caractère.

Une tenue décontractée axée sur un rappel de couleur décliné

On change de registre avec une paire nettement plus colorée, épaisse et dont la texture est plus marquée. Pour les mettre en valeur, j’utilise beaucoup de couleurs neutres tout autour : un pantalon gris, un caban militaire vert et un col roulé blanc cassé qui attire le regard grâce au contraste généré avec le manteau. L’ensemble est plutôt sobre (en termes de couleur), et met l’accent sur deux pièces de la tenue : le pull blanc cassé et le manteau. La tenue est très, très confortable et offre un jeu de textures très épais qui marche bien en hiver, et est parfait à porter, même quand les températures flirtent avec zéro degré. Les chaussettes sont ici pour faire un rappel subtil du manteau, dans un ton plus foncé qui vient se fondre entre le gris et le marron, pour une douce transition, ni vu ni connu !

Notre avis sur Pétrone Paris

La marque Pétrone Paris se place sur un segment de prix jusqu’alors inexistant sur les sous vêtements. Soit vous aviez les modèles de luxe à partir 40-50€ soit de l’entrée de gamme/milieu de gamme à partir de 10€, dont la qualité est souvent douteuse. Si vous achetez en pack, les boxer reviennent à 20€, et tiennent leur promesse, notamment grâce à l’apport du micro modal et de finitions impeccables. Ça fait plaisir de voir une offre de sous vêtement premium, avec un vrai plus et un parti pris stylistique épuré, sobre, de bon goût, tout en étant franchement accessible vu la qualité proposé. Je suis conquis sur l’ensemble des boxers et des chaussettes décontractées, un peu déçue sur la paire habillée, mais pour une très jeune marque (moins d’un an d’existence), c’est presque un sans faute, et on a hâte de voir la suite !

 

Laisser un commentaire

Previous

LEPANTALON: DES BASIQUES A DES PIÈCES PLUS POINTUES (UPDATE 14/02/20: TEST L’INTREPIDE)

Test & Avis Cowt Paris : un costume entièrement entoilé pour moins de 400€

Next
105 Partages
Partagez105
Tweetez
Enregistrer