Test et Avis RIVES: une tenue sartoriale originale composée de pièces polyvalentes

On vous avait déjà parlé de RIVES Paris en 2018, une maison de demi-mesure parisienne qui, pour nous, sort de l’ordinaire par sa créativité.

Nous avons voulu aller plus loin avec eux et imaginer ensemble une tenue d’été qui serait à la fois digne d’être portée au Pitti Uomo, mais dont les pièces seraient assez polyvalentes pour pouvoir se porter séparément.

Cette tenue avait été réalisée en été 2019, mais malheureusement finalisée en Août: j’avais donc préféré reporter l’article car il aurait été stupide de vous parler de seersucker à la rentrée.
Je vous en parle ici un peu tôt par rapport à la saison, mais ça vous laisse pile le temps d’y réfléchir pour vous faire faire des pièces dans cette veine d’ici mai !

I Une démarche créative à travers une collection qui prend des risques

La plupart des tailleurs sortent un lookbook de saison pour l’image, un peu car il faut le faire et que c’est une tradition dans la mode.
RIVES prend au contraire l’exercice très au sérieux et en fait une véritable démonstration de sa créativité, en particulier à l’initiative de Sylvain.

Ce qui m’a le plus impressionné, c’est leur capacité à jouer avec aisance sur tous les registres, sans forcément suivre les codes à la lettre, mais sans commettre de fautes de goût.

On le voit aussi bien sur le formel pur, avec de sacrés détournements sur les matières, en particulier sur les cols de smoking:

La veste d’intérieur (par Maxime C)

Un lecteur nous avait fait parvenir ces quelques lignes sur la veste d’intérieur de chez RIVES, que j’ai trouvé vraiment bien écrites et que je tenais à vous partager ici;

Le veste d’intérieur donc est une veste de l’intime, portée lorsque l’on est seul, chez soi, ou en petit comité, par exemple pour un diner ou un apéritif avec des amis proches ou, mieux encore, après un diner, chose que pratique votre serviteur avec quelques amis élégants. En gros, dans la prolongation de ce qu’était le smoking à son origine, c’est un mélange d’élégance simple, à la sans façon, et de confort. Une pièce qui fonctionne parfaitement le soir, surtout dans les périodes fraîches, et à la campagne.

99% d’entre vous n’aurons pas encore le courage d’acheter ce genre de veste. C’est pourquoi quelques maisons intelligentes donnent une seconde vie à ce type de veste qui semble, contre toute attente, se maintenir dans le vestiaire masculin. C’est ainsi que l’on peut en imaginer les « petites sœurs » plus modernes, voir portable à l’extérieur – bon, peut-être pas pour aller au bureau si vous êtes banquier d’affaire ! La meilleure preuve nous vient d’un tailleur déjà évoqué en ces pages : Rives.

Ce dernier propose une « veste peignoir », sur mesure, en cachemire et soie (tissu de chez Dormeuil), que je trouve de toute beauté ! Outre son nom, qui me semble hors de propos, cette veste respecte, par sa forme (col châle, longueur) comme par sa matière, les codes traditionnels de la veste d’intérieur, en adoptant un parti pris plus moderne, plus près du corps, plus jeune et portable y compris en pleine rue.

En particulier, je trouve superbe ce mélange jouant avec beaucoup de subtilité sur la mise en scène classique du duo blazer bleu marine – pantalon gris, chemise blanche. Bien entendu, tout cela est rendu possible par la qualité de la coupe et la grande qualité des matières proposées par cette maison. Quelle allure !

Bien entendu, d’autres couleurs sont possibles mais il me semble que, pour l’élégant, même un peu avancé dans une démarche sartoriale, seule un tel ensemble peut être sans grande difficulté affiché en extérieur.
En conclusion, et en guise de conseil à ceux qui tenteraient l’aventure : si vous êtes fins, jeunes et urbains, tentez une approche chez ou à la Rives : un tissus d’excellence mais moderne, une coupe près du corps, des couleur neutres et contemporaines. Pour un homme plus charnu, plus âgé, plus sûr de lui et / ou plus expérimenté, tout devient possible, ma préférence va à la veste d’intérieur croisé en velours à double brandebourg.

Et aussi sur le business classique:

Des tenues avec beaucoup de motifs, qui jouent sur les codes (cf.le gilet très court avec bas droit à gauche) ou les effets de matière (le manteau col châle très fluide au milieu), mais pour des rendus qui restent dans la norme (comme on le voit à droite).

Le casual:

Une tenue casual avec le teddy et les sneakers, qui s’inspire un peu de ce qu’on avait fait en 2018. C’est vraiment intéressant de voir comment la marque a intégré autant d’éléments tailleur dans une tenue sportswear: laine luxueuse Loro Piana pour le Bomber, pantalon à pinces ample etc.

Toute cette démarche créative est présente quand vous allez en boutique et est vraiment intéressante en particulier pour l’outerwear.

Vous l’aurez compris, tout comme en 2018, je suis allé chez RIVES pour faire faire une tenue casual habillée, plutôt créative. En voulant tirer à fond parti de toutes les possibilités disponibles.

II Test de la tenue RIVES

On a du coup pas mal brainstormé avec Lamine, un des tailleurs de RIVES: l’idée est de faire une tenue casual qui sorte du lot, mais qui reste facile à porter et dont on puisse utiliser toutes les pièces de manière indépendante.

Résultat: on a beaucoup utilisé le coton de chez Solbiati, que ça soit pour une gabardine de coton légère ou pour du seersucker dans des tons originaux.

Pour rappel, Solbiati est une entreprise familiale en 1874 avec une expertise marquée sur le coton et le lin (un virage pris par Vittorio Solbiati à partir de 1858). Solbiati a notamment largement contribué à la démocratisation du li dans le vêtement, en le rendant moins rigide et plus doux.

Solbiati fait du lin le symbole d’un vêtement recherché et décontracté à la fois. Vittorio Solbiati avait également une curiosité insatiable et passait son temps à rechercher de nouvelles idées de tissus en s’inspirant de l’Art Deco, du Bauhaus ou encore du Cubisme. D’où un catalogue d’une richesse et d’une originalité impressionnante.

Bref, un bon choix de drapier pour se faire une tenue chez RIVES.

La saharienne verte forêt

Pour ne rien vous cacher, on s’est pas mal inspiré de la saharienne Lopez Aragon de Gustave: l’idée était de faire un modèle plus estival, avec une matière plus légère et plus fluide.

La gabardine de coton Solbiati

On voulait également en faire une pièce forte, d’où le choix de ce vert proche du vert forêt, mais beaucoup plus lumineux.

La gabardine de coton Solbiati est légère et souple, mais elle commence cela dit à bien se patiner au fur et à mesure des ports.
Il prend assez vite les plis, ce qui donne au final un rendu assez cohérent pour une saharienne, qui est au départ un vêtement militaire.

Il s’agit d’une gabardine de la gamme Gabardilla; à double torsion, avec à la fois une souplesse une résistance admirables, mais aussi des couleurs extrêmement lumineuses (vous allez le voir sur la saharienne).

La construction

Il s’agit à la fois d’une pièce d’été très légère, mais avec étonnamment un peu de padding aux épaules. J’étais au départ un peu étonné de ce choix, mais il permet en fait à la saharienne d’avoir une bien meilleure tenue, avec un peu plus de volume aux épaules.

Ce qui permet de compenser le fait que le tissu prenne rapidement les plis.

En dehors de ça, la veste est entièrement déstructurée.

Les finitions

Toute la créativité de RIVES s’exprime dans les détails et l’idée est de rendre cette saharienne originale à travers des finitions discrètes comme les poches creusées.

 

La chemise en seersucker rayée

On commence à voir un peu plus de chemises en seersucker, en particulier avec rayures bleu marine. J’ai donc voulu chercher une couleur un peu différente et on a opté pour ce marron clair très subtil.

La matière

Ca ne fait pas si longtemps que ça qu’on teste des vêtements en seersucker, mais je commence à reconnaître assez rapidement les seersucker de qualité.

Les finitions

On a ici un vrai col haut qui donne beaucoup d’allure, difficile à trouver dans le prêt à porter, avec col boutonné (aussi bien aux pointes qu’à l’arrière, pour un meilleur maintien).

Evidemment, le reste des finitions est minimaliste: pas de gorge, et encore moins de poches poitrine. On ne garde également qu’un bouton au poignet.

Le pantalon en seersucker

On voulait une pièce très originale et sartoriale, qui ne sorte pas du lot pour les néophytes mais qui soit remarquées des initiés.
J’ai du coup choisi un pantalon sombre, mais avec un marron qui sorte un peu du lot. L’avantage, c’est qu’on peut se permettre un peu plus de libertés sur la matière et les motifs sans trop choquer (en particulier par rapport aux deux autres pièces).

La matière

Il s’agit là aussi d’un seersucker de chez Solbiati, un peu plus lourd évidemment que pour la chemise. Le tombé est franchement magnifique.

La coupe

Elle est un poil plus large que sur le reste de mes pantalons taille haute au style sartorial, ce qui est plutôt logique pour un pantalon d’été.
Ca se voit en particulier au niveau du mollet, et il n’est pas impossible que je le fasse un poil resserrer à ce niveau pour les beaux jours (c’est une appréciation purement personnelle).

Les finitions

Il s’agit d’un pantalon avec une large double bande de fermeture qui se termine sur les côtés. La zone de la ceinture est très large, ce qui donne un rendu vraiment habillé et convient bien à une taille haute.

Conseils de style

L’idée derrière cette commande chez RIVES était d’avoir une tenue cohérente dans sa globalité, mais aussi d’avoir trois pièces séparées qui puissent apporter une vraie valeur ajoutée à mes tenues d’été, tout en se portant facilement.

Le seul point faible de la tenue entière est d’être assez exigeant sur les chaussures: si on reste dans un registre conventionnel, elle demande des chaussures d’été assez habillées (par exemple des mocassins en nubuck marron clair).
Mais on peut aussi casser ce côté habillé avec des sneakers, comme les sneakers Belledonne.

Tenue complète

Pour la tenue complète, je casse le côté très habillé du pantalon avec les sneakers Belledonne. Elle est en tout cas extrêmement agréable au porté, et le seersucker offre l’une des rares configurations où vous pourrez vous permettre de porter une veste en été au-delà des 25 degrés.

Tenue avec le pantalon

Je porte ici le pantalon RIVES avec une chemise en seersucker plus classique de chez Cotton Society et les espadrilles JamaisVulgaire (qui en fait ne sont ici vraiment pas idéales pour être portées avec ce genre de pantalon très habillé, même si la couleur bordeaux sauve un peu le tout).

Tenue avec la saharienne

Je porte ici la saharienne avec une chemise polo Crémieux, un pantalon Soragna en coton Pini Parma et des sneakers Léo et Violette (dont cette couleur sable est parfaite pour des tenues Printemps/Ete).

J’étais à ce moment là au Maroc, et il s’agissait d’une tenue très pratique pour les variations de température, en particulier grâce à l’épaisseur de la chemise polo Crémieux qui permettait de faire face aux premières fraîcheurs matinales.

En termes de style, il apporte également une vraie valeur ajoutée en terme de matière (le piqué) et aussi car il amène une couleur sombre. On casse un peu les règles avec cette superposition atypique où on porte du sombre sous du clair (normalement on fait le contraire), mais ces deux couleurs fonctionnent plutôt bien ensemble.

Conclusion

Vous l’aurez compris, je ne vais pas chez RIVES Paris comme je vais me faire un costume chez un tailleur classique: il s’agit comme je l’avais indiqué dans mon dernier article presque d’une démarche de relooking où on va ensemble imaginer une tenue casual habillée qui va être cohérente portée entière, mais dont chaque pièce peut se porter séparément dans une tenue différente.

Laisser un commentaire

86 Partages
Partagez85
Tweetez
Enregistrer1