Test & Avis sur Le Glazik : Des produits fabriqués en France à prix abordable

Chez Jamais Vulgaire on est pas fâché avec le fabriqué en France, mais on est toujours un peu méfiant. Pourquoi ? Parce que très souvent, c’est la porte ouverte pour justifier des marges très, trop généreuses, sous prétexte de patriotisme. D’ailleurs, c’est très souvent le seul argument marketing de ce genre de marque, qui propose des produits sans grand intérêt pour le consommateur, qui ne possède pas un bon rapport qualité/prix. Cependant, il arrive parfois qu’on soit agréablement surpris, et qu’on rencontre des marques qui sont de véritables pépites comme Le Glazik. 

Avis sur Le Glazik : Une marque qui produit en France tout en étant très compétitive

On ne va pas se mentir, quand on arrive sur le site ça ne paye pas de mine. C’est pas très intuitif, les visuels sont basiques, mais quand même on est intrigué car la marque existe de 1928 et qui revendique une fabrication française depuis ses débuts, il y a presque un siècle de cela.

Le Glazik : un héritage marin qui naît à Quimper

En effet, d’origine bretonne, la marque démarre en vendant des vêtements de travail pour les marins bretons de Quimper. Pantalons, vareuses et caban, tous les vêtements traditionnels y sont confectionnés directement sur place ! Très vite la marque se met à développer d’autres produits, dont notamment une gamme de manteaux marins réputés pour sa solidité en mer (à tel point que leur slogan donné par la presse local sera “le temps passera, Le Glazik tiendra”. La marque propose donc des parkas en coton imperméabilisant et des duffle-coat en laine en plus des caban qui tiennent chaud et protègent des intempéries.

Le Glazik propose une belle gamme de manteaux/blousons à un excellent prix

Le Glazik propose donc un vêtement solide, qui dure et à un prix franchement très, très compétitif sur le marché. Il suffit de regarder le prix des parkas en laine/polyamide  (la polyamide apporte une résistance à la pluie très appréciable) qui n’excèdent pas les 270€, c’est vraiment très fort. Même chose pour le blouson imperméable Romain, qui offre une pièce épurée, sans fioritures avec un beau bleu marine, une veste qui saura vous protéger en cas de pluie pour moins de 200€. Enfin, j’ai également trouvé que la parka Elorn avait une couleur châtaigne vraiment sympathique. Ce qui me plaît beaucoup, c’est que la plupart des pièces sont tout à fait portable en milieu urbain, tout comme pour un weekend en campagne ou sur la côte. Comment ? Simplement parce que les manteaux/blousons sont toujours conçues avec des couleurs simples et sobres. Je suis un peu moins fan du reste de leur collection (accessoires, chemises & pantalon), qui est un peu trop décontractée et colorée à mon goût.

Le Glazik n’utilise que des tissus d’origine écologique

Bien que le site puisse paraître un peu rudimentaire, il faut vraiment passer outre car Le Glazik propose une offre qui vaut le détour (surtout la gamme d’extérieur) avec un rapport qualité/prix tout aussi compétitif que ses concurrents européens/mondiaux. De surcroît, la marque possède des valeurs qui nous touchent, notamment sur le plan écologique. Ils utilisent principalement des tissus (en l’occurrence coton et laine) qui ne sont pas traités avec des produits de synthèse, ni modifiés génétiquement. En plus de faire bonne figure, cela permet au tissu de ne pas être allergène, et permet aux cultivateurs de ne pas s’abîmer la santé en utilisant des produits nocifs.

Leur coton est également entièrement fabriqué en France (eh oui, quitte à faire les choses, autant ne pas les faire à moitié) du premier fil jusqu’à la teinture final de la matière. Ils ne travaillent donc qu’avec des fournisseurs qui n’exploitent pas la misère à l’autre bout du monde, bien au contraire. Enfin, on sait que le coton est particulièrement consommateur en eau, et sur ce plan là, Le Glazik est également exigeant et n’utilise que des cotons biologiques qui ont un impact hydrique le moins énergivore possible. Des principes salutaires que nous ne pouvons qu’apprécier chez Jamais Vulgaire ! Ils furent le pionnier dans ce domaine car cela fait déjà plus de 25 ans qu’ils ont pris en considération des problématiques qui se posent encore plus de nos jours.

Test Le Glazik : Un très beau caban fait en France à un prix imbattable

C’est la pièce de la marque qui m’a tout de suite tapé dans l’oeil. J’ai tout de suite trouvé le tissu intéressant, et puis le caban fait parti des pièces iconiques du vestiaire masculin, tout comme le trench, le jean ou la saharienne par exemple. Puis un beau caban à 300€, c’est une chose que je n’avais jamais vu auparavant, c’est vraiment un excellent prix, alors c’est assez naturellement que cette pièce s’est imposée pour notre test !

  • Une laine française imperméable : Le tissu est vraiment réussie. Une belle laine avec de beaux reflets, qui lui donne des airs de flanelle. La laine est lourde et traitée contre la pluie, le tissu est donc un peu rigide au début, car le grammage est très, très généreux (on parle de quasiment un kilo au mètre). Le sourcing est local, et cette laine vous protégera contre les petites pluies mais pas les averses. Selon moi, la matière  est véritablement le meilleur atout de ce caban.
  • Col tailleur : Bien proportionné, il offre un beau volume quand on le dresse derrière sa nuque. En modelant un peu les revers, on peut lui donner un très beau rendu avec des revers généreux (et tout le monde sait ici que je ne jure que par ça).
  • Doublure en satin: Une matière pertinente sur ce manteau qui permet à l’ensemble d’être fluide et confortable.
  • Pattes de fermeture sous col : Les jours de pluies, vous serez ravi d’apprendre qu’elle est belle est bien présente sur ce caban. C’est une finition historique, qui fait partie de la pièce. Elle permet de boutonner votre col (remonté) pour vous protéger de la pluie et du froid, c’est très pratique et moins moche qu’on l’imagine !
  • Les boutons : Ils respectent la tradition du caban français en apportant un côté marin, comme le portait lui même Yves Saint Laurent. Personnellement j’ai un faible pour les boutons plats équipés sur les caban US, mais il faut avouer que c’est plus lisse et que ça manque un peu de caractère. Les boutons à queue choisis par Le Glazik pour son caban possèdent un caractère fort et s’ancrent  (si j’ose dire) dans un style français, très charismatique.
  • Poches raglan : Elles s’intègrent parfaitement à la coupe du manteau. Elles sont faciles d’accès, discrètes et assez larges pour accueillir et réchauffer vos mains. Un bel avantage, issu de la tradition et qui est ici, bien exploité par la marque.
  • Boutonnage croisé : Comme tout bon Caban qui se respecte, le modèle Molène de chez Le Glazik ne fait pas exception. Il est donc pourvu d’un double boutonnage qui peut se faire dans les deux sens (ce qui offrait aux marins la possibilité d’ajuster cela en fonction de la direction du vent) avec deux boutons intérieurs qui viennent renforcer le boutonnage.
  • 2 poches intérieures zippées : Pour ceux d’entre vous qui ne le savent pas, il vaut mieux éviter de mettre ses affaires (téléphone, clefs,cartes) dans ses poches de veste/manteau car ça déforme souvent la coupe et donne un rendu peu harmonieux. Cela étant dit, la marque a prévu le coup, en rajoutant deux poches intérieures zippées renforcées, qui pourront accueillir votre nécessaire à embarquer, sans jamais nuire à la coupe de la pièce.

Je suis étonné de trouver une matière aussi belle, avec de beaux reflets nuancés sur cette gamme de prix. Le caban Molène tient chaud, est vraiment très confortable et offre une silhouette qui met en valeur votre torse. Le caban est un peu plus long que ce qu’on a l’habitude de voir sur le marché, mais ça me va très bien. Attention tout de même car il faut noter que je fais 1m83 et qu’il m’arrive à mi chemin entre la taille et le genou. Il pourrait donc se transformer en manteau croisé (ce qui n’est pas désagréable non plus) pour ceux d’entre vous qui font moins d’1m75. Seul petit bémol à signaler sur le plan du style, c’est l’étiquette cousue sur la poche, qui gagnerait à disparaître à l’intérieur du manteau.

Conseils de style : Comment bien porter un caban

Bien que ça soit une pièce sans prise de risque conséquente en termes de style, voici les grandes lignes à connaître pour bien porter son caban :

  • En bleu marine tu le préférera : J’ai vu des modèles de caban autre que le bleu marine et je trouve que ça pêche à chaque fois. Ca dénature la pièce de son registre et le rendu et presque toujours trop fade ou trop mode quand vous sortez de la couleur classique. En soi personne ne vous le reprochera, mais de ce que j’ai vu le bleu marine offre toujours le meilleur rendu sur cette pièce.
  • À la longueur tu prendras garde : Le caban est un manteau, il doit donc recouvrir au minimum votre fessier. Plus court il aura une drôle d’allure et de coupe et le rendu sera curieux. Il ne faut pas le prendre trop long non plus, sinon il pourrait se confondre avec un pardessus et ce n’est pas le but non plus ! Il doit donc s’arrêter avant le genou.
  • Toujours dans une tenue décontractée tu le portera : J’en vois parfois qui portent le caban au dessus d’un costume, et c’est souvent une mauvaise idée car c’est véritablement un vêtement décontracté (préférez alors un par dessus, ou un trench).

Un caban dans une tenue décontractée sans prise de risque

Bien que ça soit un col tailleur, il faut s’amuser à le relever. Si vous relevez simplement l’arrière du col, le reste va délicatement tomber au fur et à mesure pour vous offrir une belle encolure avec du volume. En fonction de la température, optez pour un col roulé ou une chemise (en l’occurrence celle-ci est en denim) dans un ton clair pour créer du contraste avec la couleur sombre du caban. J’ai opté pour un pantalon en flanelle de laine grise, créant ainsi un jeu de texture cohérent avec la matière du manteau. Il fait encore un peu chaud pour porter ce genre de tenues, mais au mois de septembre il arrive que les températures descendent très vite. Enfin, je suis parti sur une paire de chukka boots en veau-velours marron pour compléter une tenue décontractée urbaine qui sent le début de l’automne plutôt que la fin de l’été.

Conclusion sur Le Glazik

Les prix sont vraiment attractifs, et donnent envie de se laisser tenter par un “Made in France” vraiment authentique, qui n’est pas seulement qu’un argument marketing. Le Glazik propose un vestiaire efficace et sans fioritures, façonné avec un véritable savoir-faire local et des matières éco-responsables de qualité. On adhère et on recommande vivement, surtout pour la gamme d’outerwear !

 

Vous aimerez peut-être: