Test & Avis Christopher Cloos : Des solaires de caractère à un prix abordable

L’été bat son plein et la canicule se fait sentir depuis un moment. Les températures explosent, rien qu’à Bordeaux, où je passe quelques jours actuellement, on a frisé les 45 degrés !

Le soleil frappe fort. En plus de vous mener la vie dure sur le plan thermique, ses rayons ont le chic de vous éblouir, réduisant drastiquement votre champ de vision. Par une telle saison, les lunettes de soleil deviennent indispensable.  Un accessoire qui peut se révéler aussi beau qu’utile si on s’y attarde un peu. On parle peu souvent de solaires sur Jamais Vulgaire, mais on vous a déniché une petite pépite au prix abordable : la marque Christopher Cloos.

Avis sur Christopher Cloos : Des solaires aux formes travaillées sans être exubérantes non plus

Le marché de la lunette de soleil est un marché compliqué. D’une part on trouve toutes les griffes de luxe qui sous traite leur production sous forme de licence auprès des géants du milieu (dont Luxottica qui possède les 3/4 des marques de luxe) à prix d’or.

On trouve donc des solaires vaguement haut de gamme à un prix complètement ahurissant : de 300 à 500€ selon les marques. De l’autre côté en entrée de gamme, on trouve des modèles contrefaits qui peuvent vous valoir d’être aveugle car les verres ne sont pas traités correctement pour affronter le soleil ! Même si Ray-Ban se positionne sur un prix intermédiaire depuis très longtemps (d’ou son succès d’ailleurs), ça reste une paire plutôt basique en termes de finitions, puis on en voit à tous les coins de rue (puis entre nous le logo hyper voyant sur chaque modèle, on a fait mieux en termes d’élégance et de sobriété).

Depuis quelques années le marché voit apparaître de nouveaux acteurs qui proposent des lunettes de qualité à un prix nettement plus abordable que celles que peuvent offrir les maisons du luxe commerciales, tout en rivalisant en termes de qualité ! Le problème, c’est que ces marques débutent et proposent très souvent un ou deux modèles avec des formes qui “vont à tout le monde” et donc par définition qui vous vont soient à merveille soit très moyennement.

Christopher Cloos : Une entrée de gamme compétitive qui propose plusieurs formes différentes

J’étais assez surpris lorsque je suis tombé sur le site de Christopher CloosEn effet, tout d’abord je suis surpris par la gamme de prix qui démarre à partir de 149€ pour les premiers modèles (qui sont d’ailleurs les plus intéressants à mon goût).

J’ai notamment trouvé que le modèle Pampelonne offrait une forme arrondie plutôt originale. En effet, sur cette gamme de prix là on trouve surtout des montures très classiques aux formes rectangulaires (qui ne vont pas à tous malheureusement). Pour 10 ou 20 dollars de plus, on trouve des modèles vraiment cool avec des formes bien faites, qui couvrent chacune des type de visages différents. 

Un parc de forme varié avec de subtiles différences pour s’adapter aux différentes formes de visages

Prenons quelques exemples concrets, le modèle Mala possède une forme très rectangulaire. Elle ira donc à merveille aux gens dont le visage est rond ou ovale ! Même chose pour le modèle Passable qui lui propose également une forme rectangulaire, plus imposante avec des formes arrondies. Seule la forme St. Barths ne m’inspire pas grand chose, je les trouve trop imposantes et elles manquent un peu de finesse, mais ça n’est que mon avis.

En dehors des formes, vous verrez que les finitions sont poussées pour cette gamme de prix-là. Il faut savoir que la marque se distribue uniquement en ligne via son site internet. Un pari risqué sur le marché de la solaire (car on ne peut pas directement essayer les formes), mais qui permet en revanche d’économiser beaucoup en termes de marge.

En effet, la marque adopte les mêmes caractéristiques que ce que l’on peut voir ces dernières années, avec un business modèle sans intermédiaires (dont les fameux distributeurs qui font grimper les prix de 30 à 40%).

Un modèle agile et flexible (un mot qu’on nous martèle bien trop en école de commerce) qui permet de tirer les prix vers le bas, au bénéfice de ses clients. Le seul point noir dans cette affaire, c’est donc de ne pas pouvoir essayer les modèles. Sauf qu’il existe quelques astuces à connaître (que je vous délivre dans la partie conseils de style), qui vont vous permettre de choisir des modèles qui vont vous mettre en valeur, en fonction de votre visage et de votre carnation.

Test Christopher Cloos : la Pampelonne Bourbon

Pour les visages plutôt fins (comme le mien) on trouve également des montures plus fines comme la Pampelonne et ça fait plaisir à voir car c’est un calvaire de trouver des formes fines sur cette gamme de prix-là. En effet, comme je le disais en introduction on trouve beaucoup de formes classique pour 130-180€ mais jamais rien qui sort vraiment de l’ordinaire. La Pampelonne m’a tout de suite plu car elle possédait deux avantages intéressants pour moi : une véritable forme arrondie et une monture qui ne vous écrase pas le visage (oui, 90% des montures sur le marché sont vraiment, vraiment trop grandes pour moi).

En plus de cela, on a relevé quelques finitions qui font plaisir à voir, voici ce qu’on a pu relever :

  • Acétate premium : C’est la base d’une belle paire de solaire. L’acétate ? C’est cette matière hypoallergénique (qui permet à votre peau de supporter vos lunettes sans risque d’allergie sur votre visage. Toutes les belles paires de solaire en sont équipés des charnières aux branches (comprendre de la tête aux pieds). Une matière qui fait défaut sur les paires de Ray-Ban notamment.
  • Formes arrondies : C’est une forme qu’on ne voit pas souvent en solaire, et pour cause c’est une forme un peu plus clivante. En effet, il y a beaucoup de visages arrondis (et des rondeurs sur un visage rond c’est pas joli joli). Ayant personnellement le visage ovale, ça me permet de rééquilibrer les formes de mon visage, pour offrir quelque chose de plus harmonieux visuellement. Je reviendrai sur ce point dans la partie conseils de style, en développant pour chaque morphologie.
  • Verres polarisés : Encore une belle finition qui fait plaisir à voir sur une paire de solaire. En effet, les verres sont polarisés, et plus précisément des verres polarisés selon la molécule CR-39. Une molécule qui assure une protection quasi complète face aux rayons ultra violets et une très grande résistance à l’abrasion. C’est également très résistant face aux fortes chaleur, jusqu’à 130 degrés pendant une heure d’exposition !
  • Gravure faite main en or : Ça n’apporte rien en termes purement utilitaires sur une paire de solaire, mais c’est beau à regarder. Surtout quand on sait que les gravures sont un des premiers indices qui permettent de déterminer si une paire est de qualité ou non. Sur les contrefaçons, elles ont piètre allure (elles sont désordonnées, mal placées…).
  • Un bel étui avec son chiffon doux nettoyant : l’air de rien ce sont des petits accessoires qui font plaisir à voir. L’étui vous permet de transporter vos lunettes sans encombres et sans risques dans un sac. Le chiffon doux est également indispensable selon moi, surtout pour une paire de solaire car elles seront plus mis à l’épreuve qu’une paire de lunette classique. En effet, elles devront affronter des éléments plus hostiles (je pense notamment au sable) et serviront à des activités plus sportives que les lunettes de vue (qui servent plutôt à un usage sédentaire et urbain).

Conseils de style : Choisir une paire de solaire qui vous va bien sans l’essayer au préalable

Contrairement aux lunettes de vue, les solaires sont plus faciles à choisir sur internet. Pourquoi ? Tout simplement parce que les verres teintées offrent de la marge en termes de taille. En effet, autant sur une paire de lunette de vue il faut absolument les essayer, car on verra vos yeux à travers et la taille doit être irréprochable. Tandis que pour une paire de solaire, on tolère volontiers une largeur plus généreuse, sans que cela pénalise le rendu esthétique.

Même chose pour la couleur de la monture, on peut se permettre de la fantaisie et des couleurs qui sortent de l’ordinaire, contrairement aux lunettes de vue (franchement une paire de vue couleur champagne ça craint).

Conseils de base pour ne pas se tromper

Après avoir reçu ma paire et l’avoir essayé, je suis ravi de la paire que j’ai choisi ! Voici mes conseils de base pour bien choisir votre paire de solaire :

  • Bien appréhender la forme de son visage : C’est le point le plus important pour choisir sa paire. Tout d’abord il faut déterminer la forme de votre visage, est-il carré, rond ou ovale (comme moi) ? Une fois que vous avez appréhendé votre forme de visage, il faut choisir une forme qui soit contraire à celle-ci, afin de rééquilibrer votre visage.
    Prenons un exemple culte : Schwarzy dans Terminator 2. L’acteur possède un visage carré, et il porte des petites lunettes carrées qui accentuent terriblement cet effet, il aurait fallu prendre une monture plutôt ronde ! Vous avez compris le principe ? Un visage rond sera mieux mis en valeur avec une paire carré et vis versa. Pour les visages ovale tout est jouable.
  • Faire attention à la largeur : Faites attention à la largeur tout de même, les lunettes XXL qui prennent trop de place ça ne va à personne, même aux rappeurs ! À l’inverse, une paire ridiculement petite (comme celles que portent parfois les sportifs) me font un peu pitié. Encore une fois, l’équilibre se trouve dans la modération.
  • Bien choisir la couleur de sa monture : C’est une question de bon sens, il faut marquer du contraste avec votre peau, mais pas trop. Donc, quand vous avez le teint clair, on opte pour des montures foncées et vis-versa. À ceci près que lorsqu’on a un beau teint hâlé, on peut choisir n’importe quel couleur, ça marche toujours.

Une tenue estivale pour une monture solaire estivale

Il faisait presque 30 degrés alors que nous shootions avec @eugeniephoto_en plein centre de Bordeaux, alors que je prenais quelques vacances (quelle idée de travailler pendant ses congés j’vous jure).

J’ai donc opté pour des couleurs très claires (presque un camaïeu) qui contrastent légèrement entre elles, et des matières super légères (un mélange lin/soie pour la veste et une laine légère pour le pantalon). Du côté des souliers on reste cohérent avec une paire de mocassins foncée en velours, portées avec des chaussettes invisibles. Comme la monture est estivale (un marron orangé pétri de nuances), il valait mieux que la tenue le soit aussi (difficile de porter cela avec un costume plus formel en plein hiver).

En ce qui concerne le style pur, je suis parti sur une tenue sartoriale estivale. Un costume dépareillé dont les couleurs offrent un mariage particulièrement réussi je trouve. Un léger contraste, tout en étant très proche ! La veste offre notamment une texture (grâce au lin) très appréciable et qui fait tout le charme d’une tenue décontractée.

Conclusion sur les lunettes Christopher Cloos

Pour  moins de 149$, je trouve que la Pampelonne Bourbon donne un résultat très satisfaisant. En effet, sur ce genre de gamme de prix on trouve soit des Ray-Ban ou des lunettes dont la qualité laisse franchement à désirer. Chez Christopher Cloos on trouve des formes intéressantes et variées, qui peuvent mettre en valeur tout type de visage.

Vous aimerez peut-être: