SIX&SEPT : UN AMOUR FRANÇAIS DE LA MAILLE ITALIENNE (+ TEST DU PULL À COL CHÂLE)

« En avril, ne te découvre pas d’un fil »… Non, je n’ai même pas honte de la faire celle ci ! Derrière ce gimmick que tout le monde a déjà entendu à peu près 12 000 fois dans sa vie, il existe une réalité liée à ce début de printemps qui n’en fait qu’à sa tête.

img-4

img-5

Car oui, le mois d’avril est quelque part entre la joie de retrouver les premières belles journées, autant que les éternelles giboulées de mars qui n’en finissent plus (c’est du moins de mon constat en cette belle capitale..). Bref ! Ce n’est pas encore le bon moment pour oser mettre un pied dehors sans se protéger intelligemment : quand bien même les manteaux retournent progressivement au vestiaire, les mailles sont encore nécessaires. Et puis la partie de l’expression finissant par « ..ne te découvre pas d’un fil » n’est pas ce qu’elle est sans raison.

Et si nous parlions d’une jeune marque française très qualitative, qui propose depuis plus de 3 ans le nécessaire de survie à cette saison, à savoir des pulls réalisés avec les plus belles mailles italiennes ? Jetons un oeil à la marque Six & Sept.

img-6

I  DE 2012 À AUJOURD’HUI, LE CHEMIN D’UNE JEUNE MARQUE AMBITIEUSE

Il n’y a pas d’entrepreneurs sans ambition. Si vous n’avez pas cette fibre en vous qui permet d’affronter les difficultés pour laisser votre nom dans l’histoire, vous aurez peu de chances de vous lancer ! À 24 ans seulement, c’est l’histoire de deux copains qui ont eu envie de jeter un pavé dans la mare.

La naissance de Six & Sept

Qualité, élégance, chaleur et intemporalité : c’est le défi que ce sont lancés William Hauvette et Louis  Tillier en 2012. Ces deux amis d’école sont partis d’un constat plutôt simple : il n’existe pas vraiment de marque qui soit une réelle référence en terme de pulls et de mailles de qualité. Même si presque chaque marque de prêt-à-porter propose des mailles dans ses collections, avouez que vous ne connaissez pas vraiment de boutiques dans lesquelles vous rentrez uniquement pour faire votre stock de pulls pour l’hiver !

img-7

Louis et William entourés de leurs produits ciglés « Six & Sept »

Malgré leur jeune âge, on peut dire que Louis et William ont eu les idées claires concernant l’identité qu’ils ont voulu donner à leur marque : trouver le moyen de remettre à jour des grands classiques de la mode masculine, sans pour autant inventer de nouvelles formes, mais en trouvant un parfait juste milieu entre créativité et qualité. Et puis en vivant à Paris, il est évident qu’un des vêtements les plus utiles sur les 12 mois de l’année, c’est le pullover décliné dans toutes ses variantes.

En lançant deux collections par an et armés de leur laine venue d’Italie, ils ont réussi le pari en seulement 4 années, de devenir une des meilleures références qualitatives à coup de pulls à col rond ou col v, de cardigans à maille fine ou épaisse, de pulls à col châle ou encore de vestes en laine.

Une sélection de classiques, remis au goût du jour

La mode a beau vivre un éternel renouvellement, il est parfois difficile de mettre de côté les pièces classiques du vestiaire masculin. La marque travaillant quasi exclusivement sur des produits en maille, a su revisiter ces articles intemporels avec une belle dextérité.

img-8

Voici un petit panel des grands classiques de Six & Sept

Vous constaterez assez facilement que les pièces présentées par la marque sont assez classiques. Alors que certaines marques de prêt-à-porter utilisent le pullover comme un élément intemporel du coeur de collection (ce qui se vend souvent le mieux), l’idée de Six & Sept a été de partir sur un ensemble de produits qui sont tous des intemporels. Pas de fioritures, un design assez simple et épuré : juste ce qu’il faut pour revisiter des classiques du genre.

img-9

Certains iront dire qu’il y a un manque d’originalité.. Mais là ou la marque a bien su se diversifier, c’est sur le grand choix de coloris proposés sur chaque produit. Et puis après tout, c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures !

Après avoir développé une large gamme de pulls, la marque a également choisi de travailler ses produits avec des matières plus légères pour la saison printemps – été, dont le coton Pima péruvien notamment.. Et puis on retrouve également de plus en plus d’accessoires déclinés à partir des matières qualitatives utilisées par la marques, tels que des bonnets, des écharpes ou des cravates.. Tout ce qu’il faut pour rester au chaud.

Là ou Louis et William prennent une large avance sur la concurrence en la matière, c’est sur la qualité de leurs pulls.

La maille italienne : une vraie référence qualitative

C’est à maintes reprises et via divers produits que l’Italie est devenue une nation de référence. D’ailleurs en faisant un tour dans ma garde robe, je suis assez content de moi en constatant qu’une bonne partie de mes pulls d’hiver ont le petit « Made In Italie » écrit sur l’étiquette !

img-10

On peut observer la régularité du tissage de la laine mérinos italienne sur ces cardigans Six & Sept en maille épaisse.

Si Loro Piana ou encore Vitale Barberis Canonico vous disent quelque chose, c’est que vous êtes déjà familiers des meilleurs tisserands de laine italiens, plus spécialisés eux dans le tailoring. Pour la petite histoire, on raconte que cela fait maintenant près d’un millénaire que certaines régions du nord de l’Italie se sont spécialisées dans la production de laines de qualité..

Chez Six & Sept, on a choisi la belle Venise comme lieu de production des mailles mérinos. Pour être plus précis, les deux parisiens ont choisi l’atelier vénitien d’un certain Paolo (dont je n’ai pas réussi à trouver le nom..), particulièrement réputé pour la qualité de son travail, et surtout sur l’attention toute particulière apportée aux finitions. C’est dorénavant connu de la conscience collective : les italiens, ils déconnent pas avec la laine !

Les avantages de la laine mérinos

Vous avez vu mérinos écrit un peu partout lorsque vous recherchiez un pull, mais savez-vous vraiment pourquoi cette laine est autant utilisée et réputée ?

Première chose à savoir : la laine mérinos vient à la base de moutons australiens bien particuliers. Il ne faut pas confondre cette laine très fine avec la laine vierge qui elle, est plus connue pour son épaisseur (et le fait qu’elle gratte pas mal).

img-11

Je vous présente Chris.. le mouton qui détient le record du poids de laine, à savoir 40kg de matière ! Ça en fait des pulls Six & Sept…

Alors que le poids de laine mérinos utilisé peut facilement varier selon la qualité du produit, un pull de chez Six & Sept demande plus d’1 kg de laine pour être confectionné ! En même temps, lorsqu’il s’agit de pièces composées à 100% de laine, le chiffre peut vite grimper !

Concernant les avantages du mérinos, il y a plusieurs informations qu’il convient de retenir :

  • La laine mérinos ne retient pas les odeurs.. C’est d’ailleurs la raison qui fait que vous ne lavez pas vos pulls tous les 4 matins.
  • Il s’agit d’une des meilleures matières thermo-régulatrices : même si vous connaissez de grandes variations de températures sur une seule et même journée, ou que vous vous êtes amusé à déménager une machine à laver sur 6 étages, la laine mérinos laisse facilement s’évacuer la transpiration.
  • Comme je le disais plus haut, la fibre de la laine mérinos est bien plus fine que la laine vierge. Résultat : elle apporte un bien meilleur confort (certains osent d’ailleurs porter des pulls en mérinos à même la peau..).
  • Composé à 100% de mérinos, un pull ne se froissera pas, et ne se détendra pas (bon, faites attention au lavage sur ce point).

En terme de prix, la laine mérinos est relativement chère, mais le prix est très volatile selon la qualité et la quantité de matière utilisée. Pourquoi un pull en mérinos de chez Uniqlo coûte 29 euros quand un pull de chez Six & Sept va coûter entre 100 et 200 euros ? Jaugez simplement l’épaisseur de la maille, vous allez vite comprendre qu’il y a une énorme différence !

Mais pour l’heure, c’est le moment que vous attendiez tous : le test d’un des pulls de la collection intemporelle de Six & Sept, à savoir le pull à col châle.

test-six-et-sept-pull-homme-laine-merinos-col-chale

 

II TEST DU PULL À COL CHÂLE

Après avoir discuté avec la marque, nous sommes venus à l’évidence que la saison actuelle nécessite toujours le port de pièces plus chaudes et volumineuses. Disponible en 7 coloris différents, c’est d’ailleurs la première raison qui m’a poussé à choisir ce pull à col châle dans un joli gris anthracite. La seconde raison est plus une question d’originalité : j’ai plutôt tendance à porter des pulls à col rond et à maille assez fine, ou des cols roulés que j’affectionne particulièrement. Du coup je me suis dit « allé, le changement, c’est maintenant » (non, ceci n’est pas une référence politique).

Un design simple, mais efficace

Ce qui fait la force des créateurs de Six & Sept, c’est leur capacité à reprendre des pièces classiques au design simple et intemporel, pour les transformer en des produits de mode ultra qualitatifs. Avec ce pull, pas d’erreur. Le design est simple au possible, les proportions sont parfaitement maitrisées et le rendu visuel est plus que cohérent.

test-six-et-sept-pull-homme-laine-merinos-col-chale-2

 

Si on y regarde de plus près, on aperçoit ce qui ressemblerait à des petites boursoufflures eu niveau des coutures du col et des épaules : il s’agit des coutures de renfort. Alors que certaines marques – n’en font pas – ou préfèrent les cacher, la marque parisienne a choisi de les laisser bien apparentes, montrant ainsi au premier coup d’oeil le côté qualitatif de la fabrication.

Autre donnée importante : le bas du pull ainsi que les poignées sont finis avec des bords côtes doublés. Le rendu est parfait et de toute évidence, cela permet au produit de garder une meilleure tenue, lorsqu’il est souvent désagréable d’avoir des poignées ou le bas d’un vêtement qui ont tendance à « voler » légèrement.

Le col châle

test-six-et-sept-pull-homme-laine-merinos-col-chale-3

Peu de choses à dire : il est parfaitement proportionné. Pour avoir porté un bon nombre de pulls ou cardigans à col châle, je peux vous dire que c’est la première fois que je trouve la taille du col aussi cohérente. On peut dire que les marques font bien souvent l’erreur de vouloir en faire trop. Du coup, vous vous retrouvez avec un pull au col surdimensionné, vous donnant un air engoncé fort désagréable.

Avec cette pièce, on se rapproche d’un col v, offrant un port assez agréable, qui ne vous décoiffera pas en l’enfilant ou l’enlevant (oui, j’ai souvent un léger problème avec ce point). La largeur est bonne, sans tomber trop bas sur le torse, et la taille des revers est au poil. Well done.

La matière

img-15

La fameuse laine mérinos. On ne peut pas se tromper, rien qu’au toucher, le ressenti qualitatif est immédiat : la laine est d’une grande douceur, le tissage est très propre et resserré, il n’y a absolument rien à redire de ce côté là.

Les finitions

Comme je l’ai indiqué plus haut, la marque a choisi de laisser les coutures de renfort bien apparentes. Résultat, on voit au premier coup d’oeil l’aspect qualitatif des finitions, en sachant que vous n’êtes pas près de déchirer les aisselles du pull en levant vos bras à la verticale.

img-16

img-17

img-18

Les bords côtes doublés présents sur les poignets et le bas du pull offrent un rendu visuel assez agréable, et indiquent par la même occasion qu’en terme de durabilité, vous ne risquez pas l’agrandissement de si tôt ! En prime, vous évitez l’effet « trop resserré » au niveau des hanches.

Le fit

Au niveau de la coupe, soyez rassurés, vous pouvez choisir votre taille habituelle : pour le haut du corps, je prends toujours du S vu que je préfère porter mes vêtements plutôt près du corps, sans pour autant avoir un effet trop slim fitté. Grâce aux bords côtes, le pull à col châle a une forme et un tombé qui me semblent parfaits. 

test-six-et-sept-pull-col-chale-homme-laine-merinnos-fit-cote

test-six-et-sept-pull-col-chale-homme-laine-merinnos-fit-dos

Conseil de style

Le pull proposé par Six & Sept est beaucoup plus dans son élément dans un style casual. J’ai choisi de porter une chemise blanche en dessous, le col châle la mettant bien en valeur. Avec un jean brut et une paire de sneakers claires, vous êtes parés pour un bon casual friday !

test-six-et-sept-pull-col-chale-homme-laine-merinnos-fit-1

test-six-et-sept-pull-col-chale-homme-laine-merinnos-fit-2

 

III CONCLUSION

J’ai connu la marque il y a une paire d’années, sans pour autant y prêter trop d’attention (ayant été étudiant pendant cette période, je ne pouvais pas vraiment me permettre d’acheter des pulls à plus de 100 euros). Cependant, j’ai toujours gardé un oeil sur les nouvelles collections proposées par la marque, en me disant que j’allais céder à moment donné.

Résultat des courses, il s’agit d’une très belle marque française, dont la créativité et le savoir-faire ont déjà séduit plus d’un aficionado de la mode masculine. La qualité des laines utilisées est excellente, et je ne parle même pas de la fabrication et des finitions qui sont réalisées à la perfection.

Vous retrouverez ce pull à col châle sur le e-shop de la marque Six & Sept au prix de 179€; ou vous pouvez également retrouver la marque dans sa boutique du 4ème arrondissement (11 rue Sévigné) ou dans le 16 ème (27 bis rue duret).

Note formelle : 4/10 (Pas vraiment formel, le pull à col châle ira cependant à la perfection avec un pantalon en flanelle de laine).

Note casual : 9/10 (Il est le parfait compagnon d’un jean brut)

Prise de risque : 2/10 (Pas de risque en vue, tout homme peut le porter sans le moindre problème)

Rapport qualité / prix : 8/10 (Mettre 180e dans un pull peut faire peur, mais comme dit le vieux dicton : « la qualité, ça se paye »).

 

 

img-24
S’abonner
Notification pour
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Guillaume
Guillaume
7 années il y a

Rapport Q/P 8/10, c’est exagéré. La qualité est surement très bonne mais le prix est quand même très élevé pour un classique.

Yves
Yves
7 années il y a
Répondre à  Guillaume

En vrai c’est pas si élevé que ça. Pour un produit tissé en Italie et avec une qualité de matière comme celle-ci, c’est pas insensé et le produit tient bien dans le temps. Après c’est sûr que c’est un billet, mais je préfère les mettre là dedans plutôt que dans 2 qui viennent de chez Zara…

Aurélien B.
Aurélien B.
7 années il y a
Répondre à  Guillaume

Bonjour Guillaume. Il est vrai que la note peut paraître assez salée, mais elle est tout de même parfaitement justifiée quant à la qualité des matières et du tissage, comme le dit très bien Yves. Si on regarde bien dans les marques de créateurs en vogue en France, on peut facilement observer que dans le panorama des marques bien installées, les prix sont parfois bien au dessus de ce que propose Six & Sept, sans pour autant bénéficier d’un niveau de confection similaire.

Pour avoir porté le pull en question plusieurs jours sur le dos, on sent très bien la légèreté de la matière, tout en appréciant son aspect thermo-régulateur. J’ose du coup croire, que mettre 180€ dans une pièce de la sorte, c’est parier sur une pièce que l’on pourra garder un bon nombre d’hivers et de fraîches mi-saisons dans son vestiaire.

Si tu as des questions ou autres commentaires, n’hésites pas ! Bonne soirée.

Fred
Fred
7 années il y a

J’ai craqué pour ce pull en version beige cet hiver et je dois avouer que j’ai été vraiment bluffé par la qualité du tissage. Du coup je vais me fournir uniquement chez eux pour les mailles et j’ai déjà craqué pour une pièce en coton bleu ciel pour la saison estivale. Vraiment rien à redire. Ca vaut largement le prix car c’est le top du top.

Aurélien B.
Aurélien B.
7 années il y a
Répondre à  Fred

En effet, je pense que tu ne prends pas le moindre risque en faisant confiance aux produits de la marque ! N’hésites pas à m’en dire des nouvelles 😉