LA PARKA AIM EXPERIENCE: LE MEILLEUR RAPPORT QUALITE/PRIX CONTRE LE GRAND FROID

Vous savez ce qui m’intéresse le plus dans un article ?

Depuis le temps, vous avez la réponse à cette question: c’est bien souvent le modèle économique des marques. Et dans cet article, je suis largement servi avec Aim Expérience qui est un cas très particulier, voire en fait assez unique dans le microcosme des marques parisiennes de mode masculine.
Pour ne rien gâcher, vous allez voir que le produit qu’elle propose, sa parka technique ultra chaude, est d’un rapport qualité/prix incomparable à ce qu’on a pu connaître jusqu’à présent.

Je ne vais pas commencer en vous parlant d’Aim Experience, mais de Marcy Paris, le studio de création de Marcy de Soultrait. (un nom de famille qui vous dit peut être quelque chose)
On présentera ensuite en détails la marque en elle-même, puis son produit.

Ne sautez en tout cas pas les étapes, c’est important de bien connaître le contexte pour comprendre pourquoi et comment Aim Expérience a pu proposer ce genre de parka à ce prix là.

Mis à jour 2020: Après une excellente première parka sortie en 2018, Aim Experience a prit 2 ans pour réfléchir à toutes les pistes d’amélioration possibles sur un produit déjà très bon. Elle sort ainsi une Neo-Parka que nous avons également testée en seconde partie de cet article, et dans lesquelles nous recensons toutes les améliorations.
Cliquez ici pour vous rendre directement au test de la Neo-Parka

 

I MARCY DE SOULTRAIT: DE VICOMTE ARTHUR A MARCY INFINITY

1 Vicomte Arthur

Lorsqu’on pense à Vicomte Arthur, on pense généralement à Arthur de Soultrait mais moins à Marcy, son frère, qui était un des co-fondateur de la marque. Celui-ci était moins connu du grand public car il gérait à l’époque les activités B2B de la marque: en particulier la personnalisation de vêtements et accessoires Vicomte Arthur pour habiller les entreprises.

2 Marcy Paris

Si cette branche de l’activité fait moins parler d’elle, elle n’en reste pas moins profitable et très formatrice: son succès conduit Marcy quelques années plus tard à fonder Marcy Paris: un studio de création qui ne s’appuie plus seulement sur la base Vicomte Arthur mais qui conçoit ex-nihilo des uniformes d’entreprise.

C’est d’abord l’expertise stylistique, issue de l’expérience des collections Vicomte Arthur, qui séduit des entreprises comme Citroen qui souhaitent des vêtements aux images de la marque, mais sans tomber dans des codes couleurs stéréotypés et importables.

Mais au-delà de la simple expertise en style et en image de marque, Marcy Paris s’attaque rapidement aux vêtements techniques aux côtés des constructeurs automobiles comme Peugot et Renault pour habiller les pilotes lors de prestigieux championnats du monde de Formule 1, de rallyes ou encore le Dakar.

Et c’est à cette occasion que Marcy Paris collabore pour la première fois avec Sympatex et son fameux système de membranes respirantes dont on va vous parler plus bas..

On vous laisse bien imaginer que le niveau d’exigence en terme de performances pour ce genre de compétition est assez hors du commun et qu’on ne fait l’économie d’aucune finition.

Afin d’être au niveau pour ces contrats stratégiques, le studio n’a pas lésiné sur les investissements de R&D pour trouver les meilleurs tissus et les meilleurs finitions possibles, et ce dans des proportions que la plupart des marques de mode masculine qu’on connaît ne peuvent pas vraiment s’engager.

3 Aim Experience

Riche de cette expérience, Marcy Paris crée sa propre marque, Aim expérience, et propose comme première pièce une parka, sur laquelle elle a déjà une belle expertise et une sacré longueur d’avance sur ses concurrents.
Deux arguments nous ont en particulier convaincu sur le potentiel de cette marque:
– une marque qui n’a pas besoin d’être rentable sur le court terme: l’activité de l’équipe est surtout concentrée sur Marcy Paris et ses contrats d’entreprise. C’est vraiment un projet développé à part, avec une sincère volonté de proposer le meilleur produit possible, au meilleur prix et sans intermédiaire.
– des moyens en R&D qu’on voit rarement parmi les marques de mode masculine sans intermédiaire, pour permettre des produits largement supérieurs à la concurrence.

II TEST DE LA PARKA AIM EXPERIENCE

1 L’objectif de la parka

L’idée, c’est de rendre une parka ultra-technique, qui fait face sans problèmes aux grands froids, accessible au plus grand nombre à travers trois axes:
le style: quand on pense à une parka qui résiste à des températures extrêmes (qui va sans soucis jusqu’aux -20), on pense forcément à une pièce sportswear, ultra-épaisse (qui a dit M. Bibendum ?) , difficile à porter en ville et encore plus dans une tenue habillée.

Un gros travail a ainsi été effectué sur la coupe (ajustable de plus avec un cordon de serrage à la taille) pour en faire une pièce près du corps qui ne ruine pas complètement la silhouette. (ça reste un peu épais, mais c’est tout de même très bien coupé pour une pièce avec ce genre de spécificité techniques)

Marcy a aussi eu une impressionnante obsession pour le détail: tout ce qui peut évoquer le vêtement technique est soigneusement dissimulé par des finitions soudées. Même les zips YKK sont montés sur ressort pour éviter qu’ils ne soient constamment en mouvement.

Bref, avec une coupe moderne et des finitions aussi soigneusement dissimulées que possible (en plus sous des coutures soudées, une finition technique haut de gamme) , on est sur une pièce qui peut se porter par dessus un costume, ou même une chemise en cas de grand froid.

le rapport qualité/prix: la parka est distribuée à 260 euros sur Ulule, puis à 390 euros. Le rapport qualité/prix est excellent à 390 euros, et est imbattable à 260 euros.

On a ici un peu le beurre et l’argent du beurre: le rapport qualité/prix d’une marque sans intermédiaire, mais les moyens en R&D d’une entreprise beaucoup plus établie.

C’est vraiment rendu possible par le travail de R&D accompli auparavant par Marcy Paris.

l’environnement: on peut également parler d’accessibilité dans ce domaine, puisque la parka est développée à partir de matières entièrement recyclables avec en particulier un rembourrage en ouate et non en plume d’oie. La fabrication est complètement écologique (certifiée par le label Bluesign) et le label Oeko-tex garantit la non toxicité de chaque composant.

2 Le tissu

Dès lors que Marcy Paris a commencé à s’attaquer aux vêtements techniques, elle a travaillé avec Sympatex, un nom qui vous parle peut-être déjà. (j’en avais entendu parler pour ma part grâce à BonneGueule et sa softshell)

Sympatex est l’un des principaux fournisseurs de techwear de pointe dans le monde et collabore avec des marques techwear avancées comme Acronym, ou encore Nobis.

L’intérêt principal du tissu: une membrane intérieure et extérieure complémentaires qui gardent le corps au chaud et au sec.
La membrane intérieure alvéolée absorbe la vapeur d’eau (et donc la transpiration) pour l’évacuer vers l’extérieur du tissu: elle s’adapte parfaitement à l’activité de celui qui la porte. Plus on bouge et on transpire, plus la membrane évacue.

Le rembourrage en ouate assure quant à lui la chaleur et la membrane extérieure protège des éléments: elle est complètement déperlante et coupe-vent. (avec des coutures soudées pour ne rien laisser passer, ce qui ne se trouve quasiment jamais dans cette gamme de prix).

En terme d’étanchéité, la parka peut supporter plus de 45000mm en colonne d’eau (contre une moyenne de marché de 20000mm).

Elle est aussi complètement coupe-vent pour résister à l’effet windchill (ou en français refroidissement éolien): pour une température donnée, plus il y a de vent, plus la température ressentie diminue.
Ainsi un vent à 50 km/h à 5 degrés provoque une température ressentie de -2 degrés.

Avec cette combinaison, on arrive à une parka qui tient ultra chaud et qui peut sans problèmes supporter les grands froids: elle sera parfaite en ville pour les journées les plus rudes de Décembre à Février. Elle sera aussi bien pratique pour aller à la montagne et vous permettra d’avoir bien plus d’allure qu’avec la plupart des autres parkas et doudounes du marché.

Pour clôturer le tout, ce condensé de technologie est aussi ultra-léger: la parka ne pèse ainsi que 1200g, ce qui est ultra raisonnable compte tenu de ce genre de propriétés.

3 Les finitions

On retrouve une fermeture assez classique pour ce type de pièce: fermeture éclaire YKK et boutons pression.

Aim Experience souhaitait une parka sobre et minimaliste: la capuche en est un excellent exemple. Elle n’est pas en reste en terme de fonctionnalité et tient toute seule grâce à un arceau réglable.

On apprécie aussi la discrétion de la marque visible seulement au niveau de l’épaule.

Elle se dézippe très facilement, et la fermeture zip, protégée par une couture soudée, se dissimule facilement.

Même complètement fermée, la parka doit rester respirante: d’où ces perforations au niveau du col.

La poche au niveau de la manche est une finition qu’on retrouve couramment sur les vestes techwear: elle est notamment utile pour y ranger sa CB et faire un paiement sans contact sans avoir besoin de la sortir. Cette finition elle aussi est protégée par une couture soudée.

Au risque de me répéter sur cette finition, une parka avec des coutures soudées à quasi chaque fermeture est normalement impossible à trouver à ce prix là.

Une finition pratique qu’on retrouve sur pas mal de pièces techwear: la sortie écouteur. (même si à terme avec le bluetooth elle est amenée à devenir de plus en plus gadget)

Les grandes poches latérales sont la seule finition vraiment apparente sur la parka: on en trouve une à l’intérieur et une à l’extérieur.

On voit aussi bien sur les côtés les fermetures éclaires destinées à apporter de la liberté de mouvement: c’est particulièrement pratique si vous êtes en moto.

4 Conseils de style

Qu’on soit bien clairs: il s’agit d’une parka de grand froid. Pour ce test, Gustave l’a portée avec seulement une chemise toute simple en popeline de coton et un pantalon en flanelle.
Juste avec ça, il avait déjà un peu chaud alors qu’il faisait un timide 7-8 degrés.

On vous conseille donc de la porter à moins de 3/4 degrés: la question est évidemment toute autre si vous vous déplacez à moto, ou si vous faites régulièrement face à des vents assez violents (et on vous renvoie à ce qu’on a expliqué sur le refroidissement éolien).

Le rendu est en tout cas assez minimaliste (grâce aux efforts de la marque pour dissimuler les finitions techniques), et la silhouette relativement préservée.

La parka peut se porter aussi facilement par dessus un costume, mais on vous conseille dans ce cas une veste peu structurée: les vêtements structurés avec beaucoup de padding se plissent très facilement lorsqu’ils sont portés sous ce genre de grosse pièce.

Conclusion sur la Parka Aim Experience

Une parka techwear, ce n’est pas le genre de pièces qu’on a l’habitude de tester sur JamaisVulgaire. Pourtant, il est bien nécessaire à un moment d’avoir dans son vestiaire une pièce qui permette de faire face aux grands froids, ou qui puisse se porter à un séjour à la montagne.

Et force est de reconnaître que l’offre n’a jamais été particulièrement élégante, ni vraiment bien pricée: la parka Aim Experience apporte une excellente solution, rendue possible par l’investissement R&D conséquent de Marcy Paris pour équiper les champions dans des conditions extrêmes.

Ainsi, une parka techniquement irréprochable est rendue accessible au grand public, à un prix dérisoire au vu des finitions, et avec une réflexion remarquable sur le style pour la rendre la plus polyvalente possible.

La parka Aim Experience est disponible sur Ulule à partir de 260 euros (et 390 en prix de vente classique).

La Neo Parka AIM Experience : des améliorations substantielles pour le même prix

Après avoir porté la première la toute première Parka AIM experience en ville, en montagne, en campagne, sous la pluie, sous la neige, je peux vous affirmer quelle tient ses promesses : vous garder au chaud et au sec. De son côté, deux ans plus tard, après avoir développé plusieurs produits techniques, et un parti-pris stylistique mode plus marqué, AIM expérience propose une version 2.0 de sa toute première parka : La Neo Parka.

Un parti-pris stylistique plus sophistiqué et plus affirmé chez AIM Experience

Mais avant d’en dire un peu plus sur la Neo Parka, j’aimerai revenir sur son parti-pris stylistique, qui a pas mal évolué depuis son tout premier produit. Tout d’abord on sent qu’il y a une véritable affirmation sur le plan de la coupe, avec un travail nettement plus sophistiqué. Des coupes plus amples qui laissent s’exprimer le drapé des matières, et des couleurs plus pointues comme un joli bleu-gris ou un détonnant orange, et même du blanc. On note également l’apparition de logo très marqués sur la Rain Jacket que nous avons également testé il y a quelques semaines de cela.

De prime abord je dois bien avouer que j’avais un peu de mal avec les logos : je ne porte jamais de pièce logoté car je trouve que ça dénature le vêtement. En effet, la plupart des marques qui mettent des logos (même discrets) sur leurs vêtements désirent vendre une marque, plus qu’un vêtement en lui même. Une stratégie marketing qui a souvent permis aux marques de vendre des produits de qualité médiocre sur le plan technique. Je suis donc plutôt méfiant généralement,  mais connaissant bien AIM Experience, qui propose des produits au rapport qualité/prix particulièrement bon, alors on ne peut pas leur faire ce reproche. Encore moins sur la Neo Parka, puisque celle-ci est ornée de logo fondus et discrets, situés au dos et sur la manche extérieure droite.

C’est donc, selon moi, une approche de la mode plus streetwear, un choix stylistique délibéré et assumé. Et de cela, nous ne pouvons lui reprocher. De plus, pour les véritables amateurs de style, c’est toujours intéressant d’arriver à mixer des pièces de différents registre stylistique ensemble : ce qu’on appelle communément un twist.Il fait un peu trop froid actuellement pour la porter, mais quand le printemps reviendra, je proposerai des tenues sartoriales mixées avec la Rain Jacket, en me basant sur des couples plus amples pour assurer la cohérence de l’ensemble.

Test & Avis de la Neo Parka Aim Experience

Il y a pas mal de changements entre cette nouvelle version et l’ancienne que j’ai pu testée, excepté le prix de vente : toujours à 390€. Je suis assez impressionné par le travail réalisé sur cette nouvelle parka, avec ajouts et des finitions encore plus poussées pour le même prix. Voici les améliorations que j’ai pu relever sur la Neo Parka vis à vis de la Parka AIM Experience.

  • Une ouate américaine de chez DuPont Sorona: La ouate est fabriquée à partir de Sorona, une micro-fibre polyester d’origine végétale à 37% (plus spécifiquement glucose de maïs). Elle sèche rapidement et évacue très bien l’humidité. Contrairement à ce que son nom DuPont pourrait laisser penser, il ne s’agit pas d’une firme française mais américaine: Du Pont de Nemours (fondée en revanche par la famille française éponyme établie depuis 1800 aux Etats-Unis).La fibre est également eco-efficiente et ,par rapport au nylon, utilise de 30 à 40% moins d’énergie, et relâche 56 à 63% moins de gaz à effet de serre.
  • Une parka plus longue : le premier changement qui saute aux yeux, c’est la longueur de la parka. Elle est plus longue, couvrant ainsi la totalité du fessier, ce qui offre une protection supplémentaire, notamment quand on s’assied.
  • Une coupe plus ample : On ressent tout de suite un travail différent sur la coupe, plus aboutie que sur la première version. Mieux encore, la parka est munie de deux fermetures éclairs sur les côtés, permettant d’offrir une jolie cassure à la taille lorsqu’elles sont remontées. Ca permet bien sûr une allure plus sophistiquée, mais aussi de pouvoir se déplacer plus facilement en scooter ou en vélo. La parka est vraiment pensé dans le cadre d’une utilisation active, dans un quotidien marqué par les mobilités douces.

  • Des poches en biais avec rabat « storm protection » : Les poches sont complètement retravaillées. Elles sont désormais en biais, ce qui est plus ergonomique et aussi plus esthétique ça ça ne casse plus la coupe quand on y glisse ses mains. On retrouve les mêmes coutures soudées, auxquelles s’ajoute un rabat supplémentaire pour optimiser l’étanchéité. Un rabat qui rend la poche presque invisible, et ça n’est pas pour nous déplaire en termes d’esthétique.

L’intérieur est évidemment chauffe-main:

  • Une capuche plus longue : La première capuche était bien pensée, mais celle de la Neo Parka frise la perfection. Elle est désormais munie d’une visière, ce qui l’allonge encore un peu plus, protégeant votre visage.
    Elle est également un peu plus large, ce qui est un poil plus confortable, sans risquer son maintien pour autant. Il est même possible de régler celle-ci avec précision grâce aux cordons élastiques.Notons aussi la forme de la capuche: elle est incurvée sur les côtés pour permettre de conserver une vision périphérique correcte: ce qui est encore une fois primordial en ville en scooter/vélo.

 

  • Un rabat central plus large : Le rabat central qui couvre les boutons s’est élargit, là encore dans un soucis de perfectionnisme : cela permet de renforcer l’étanchéité de la Neo Parka. À titre personnel, je trouve cela également plus beau et plus harmonieux avec l’ensemble qui est épuré.
    Ce rabat élargi permet une seconde poche, plus petite à côté de la fermeture, qui est parfaite pour glisser son téléphone:
    Une poche idéalement situé, avec un zip très facile à utiliser que vous pouvez même manipuler en gardant vos gants.
  • Un intérieur plus soigné : On note également une refonte de l’intérieure, sur le plan esthétique tout comme sur le plan pratique. On trouve désormais une poche profonde et large en bas afin d’y ranger un livre de poche, ou bien une paire de gants.
    De l’autre côté vous trouverez une poche poitrine qui permet d’y ranger tout son barda : portefeuille, clefs, papiers le tout verrouillé par une fermeture, également soudée. Les poches sont toutes renforcées avec le tissu extérieur de la Parka, en plus de la ouate intérieure : une énième finition qui marie l’utile à l’agréable.
  • Des coutures plus fines et à ultrason : Dernière amélioration, et pas des moindres : des coutures plus luxueuses et variées. Les coutures sur l’ensemble de la Parka sont beaucoup plus fines : elles se voient donc moins, le rendu est plus raffiné. On trouve également des coutures ultrason, (situées sur des emplacement stratégiques) réalisée grâce à un laser qui dégage de la chaleur pour souder les matières entre elle. En plus de considérations esthétiques, c’est surtout plus résistant qu’une couture traditionnelle.
    On trouve par exemple la fameuse poche poignet pour y loger sa CB, ou bien sa carte de transport.
  • Plus de couleurs : si la première parka était uniquement disponible en bleu, celle-ci se décline désormais en 3 coloris : bleu marine, bleu électrique et kaki. Personnellement j’ai un faible pour la kaki, qui est la couleur ultime pour une parka à mon goût. La version bleu marine offre un rendu plus sobre : idéal pour ceux qui désirent porter cela dans un cadre formel, au dessus d’un costume. Enfin, le bleu électrique est également réussi, et plaira à ceux qui veulent sortir des sentiers battus, et explorer une couleur qui sort de l’ordinaire pour une pièce d’extérieur.

Après avoir porté la Neo Parka tout un weekend, je la trouve un peu plus respirante que la première Parka. Il faisait entre 5 et 0 degré à Paris, et la Parka régulait bien la température entre la température à l’air libre et l’intérieur d’une boutique par exemple. En termes de confort c’est toujours aussi impressionnant : on s’y sent bien et à l’abri, toute la journée.

Conseils de style

Pour bien montrer le côté minimaliste et polyvalent de cette parka, j’y suis allé à fond sur le côté formel avec un costume gris à rayures blanches et les richelieu ultra habillées George&Georges.

On voit que la coupe est largement assez près du corps, et le patronage minimaliste, pour que la parka se porte sans soucis près du corps.

Je porte avec:
– un costume Berence Genève
– une chemise Maison de l’Homme
– une cravate Gentlemenclover
– une écharpe Soieries du Mékong
– une paire de double boucles Eugénie par George&Georges

Conclusion sur la Neo Parka Aim Experience

Chez Jamais Vulgaire nous étions bluffés par la première version à ce prix-là, nous sommes franchement impressionnés par la version 2.0 de la Neo Parka AIM Experience, qui on le rappelle, reste au même prix. La première version présentait un rapport qualité/prix imbattable pour un vêtement technique à moins de 400€, nous pouvons désormais dire que ce rapport qualité/prix est encore plus pertinent, et surtout qu’on y ajoute aussi un travail esthétique supplémentaire : la cerise sur le gâteau.

 

 

 

Valery
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires