fbpx
,

Upper Shoes: l’institution du soulier haut-de-gamme (soirée 10 ans le 16/05)

Comment apporter de la valeur ajoutée en tant que multimarques ?
Sûrement en insufflant une véritable identité dans sa sélection, en mettant en avant ce que les marques savent faire de mieux, voire en développant ensemble des pièces exclusives.

C’est très précisément ce que propose Upper Shoes, un multimarque de souliers haut-de-gamme établi à Paris depuis 2014 et à Lyon depuis 2002.

2014 coïncide d’ailleurs avec le début de mon activité de relooking: Upper Shoes était une des étapes incontournables de mes tracés de relooking (pour un budget soulier supérieur à 400€). Pourquoi ? Pour la variété des marques établies qui permet de trouver le plus rapidement possible la maison avec le modèle et la forme la plus adaptée et confortable pour le pied de mes clients. Mais aussi pour l’originalité des produits, avec souvent des exclusivités qu’on ne trouve pas forcément chez la marque.

Il était donc logique qu’on en parle à un moment sur le site. J’ai ainsi pu m’entretenir récemment avec Xavier (dont vous trouverez une courte interview dans l’article), le gérant de la boutique parisienne. Vous trouverez ainsi dans cet article une présentation de l’histoire et du concept Upper Shoes, ainsi que du parcours de Xavier Candat, responsable de la boutique parisienne.

Nous parlerons ensuite plus en détails des marques distribuées et de leurs particularités.

Soirée Upper Shoes 10 ans

Je serai présent à la soirée des 10 ans d’Upper Shoes jeudi 16/05 à partir de 18H.
Au programme:
-10% sur l’ensemble de la collection Upper Shoes (dont de nombreux modèles jamais soldés)
une dégustation de bières fraîches proposées par Stéphane de la Brasserie des Cottereaux*, brasseur indépendant situé à quelques kilomètres de Rouen.
Si vous êtes à la recherche d’une paire en particulier, vous pourrez bénéficier de l’expertise technique de Xavier et de son bras droit Louis (un passionné d’art sartorial avec un goût très pointu pour les cravates). Je pourrai également vous donner quelques conseils de style en fonction de votre garde-robe actuelle et de vos besoins.

Il s’agit d’un évènement exclusif sur inscription, pour lesquels je peux vous faire gagner seulement 10 places: vous pouvez cliquer ici pour vous inscrire.

*A propos de la Brasserie de Cotteraux: La Brasserie des Cottereaux, nichée au pied du château de Gaillon depuis 2021, tire son nom des mercenaires gallois ayant aidé le roi Philippe Auguste. Elle produit des bières locales à partir de malts bio normands. Les premières bières, la Joyeuse et la Précieuse, sont inspirées des épées de Charlemagne et Baligant. Stéphane, le fondateur, est un Nordiste passionné de bière qui a perfectionné sa technique de brassage lors du confinement de 2020. En 2021, il a créé la brasserie pour commercialiser sa production

Les nouveautés Upper Shoes 2024

Deux types de nouveautés ont retenu mon attention chez Upper Shoes pour cet été:

Retour d’un classique Santoni

On me demande souvent comment bien porter un smoking, et surtout quelles chaussures mettre. L’idéal selon la règle est l’opera pump. Pour autant, c’est un modèle très clivant car il est souvent très décolleté et , combinés aux mi-bas en soie d’usage pour ce dress code, il peut pour certains avoir un rendu effeminé.

Même si ce n’est pas mon avis, c’est une position que je peux comprendre. L’alternative la plus simple (et qui sera réutilisable dans d’autres évènements) est la one cut noire. C’est justement un des grands classiques de chez Santoni, la Carter VVD, qui fait son retour chez Upper Shoes. Difficile en tout cas de rester insensible à ces lignes et surtout à ce bout serre d’aigle parfaitement exécuté. Elles sont disponibles ici à 1050€.

La saddle shoe par excellence: les Penn de chez Crockett&Jones

On vous avait parlé dans le précédent article de Spectator Shoes, en voici une interprétation très différente de chez Crockett&Jones, avec la semelle rouge caractéristique des Buck Shoes de l’époque. Crockett&Jones profite d’ailleurs de ce détail pour proposer une semelle Red Flex afin d’offrir un cousu Goodyear beaucoup plus souple que d’habitude. Une paire très intéressante si vous êtes invité à un mariage.
Ce modèle est disponible ici à 630€

I Upper Shoes

Si je connais surtout la boutique Parisienne, Upper Shoes est au départ surtout une institution lyonnaise, crée en 2002 par Vincent Chauvin, qui à l’époque rachète une boutique Church’s. Il part d’un constat: l’absence de véritable offre de souliers haut-de-gamme (John Lobb ou Edward Green notamment) à Lyon et y implante sa première boutique.

Le succès est immédiat et Upper Shoes compte à présent trois boutiques et une cordonnerie à Lyon, une boutique à Annecy ainsi qu’une boutique ouverte avec Xavier Candat à Paris en 2014.


Après une brève description de son parcours, vous trouverez quelques questions que je vous restitue telles quelles sur les anecdotes les plus marquantes de ses années chez Upper Shoes.

Xavier Candat, un parcours dédié à la chaussure

Xavier est un passionné de chaussures depuis toujours. Après une formation en commerce et logistique, sa carrière dans l’industrie de la chaussure commence en travaillant avec la famille Church, qui l’a encadré pendant ses années d’étudiant. Son premier poste important dans l’industrie est chez John Lobb en Angleterre pendant 11 ans. où il est gérant du magasin principal avant de passer à la supervision de la distribution en Europe.

En 2007, il rejoint Edward Green, où il a travaillé pendant environ huit ans pour gérer la présence internationale de la marque à travers les États-Unis, l’Asie et l’Europe. Ses principales responsabilités comprenaient la refonte et la distribution de la marque, ainsi qu’un travail important de développement commercial.

En 2014, il s’associe avec Vincent Chauvin, le fondateur de Upper Shoes qu’il avait rencontré en implantant à Lyon John Lobb et Edward Green. La même année, Chauvin lui a offert l’opportunité de rejoindre Upper Shoes à Paris en tant qu’associé.

Quelle est la paire la plus chère que vous ayez vendue ?

Les Santoni richelieu crocodile, dans les 6-7K euros qu’il nous arrive de vendre parfois. Ou alors des ventes de la limited Edition de chez Santoni, ou des Crokett&Jones Handgrade.

Et la paire de souliers la plus originale ?

On a eu un partenariat très sympa avec une maison japonaise, Kampekina. Il y avait des pièces assez marrantes avec l’arrière en poulain, l’avant en calf. Des choses assez extravagantes pour une clientèle très niche, c’était notre job de leur présenter des produits un peu audacieux. 

Quelles prochaines paires comptez-vous rentrer ?

Officine Creative, ça va être un vrai beau challenge parce que c’est une marque qu’on aime beaucoup qui apporte une touche un peu plus décontractée, un peu fantaisie tout en gardant un super produit d’artisan.

Elle était un petit peu endormie, enfin moins distribuée en France mais a reprit une structure commerciale. Pour avoir vu leur collection, il y a de très belles pièces avec un côté mode mais avec un vrai savoir-faire.

Est-ce que tu pourrais présenter les quelques marques plus niches que vous avez actuellement ?

En plus de Lemargo et Sassetti, on a une marque de sandales cette année, Brador: pas forcément notre créneau habillé, mais ça reste un produit d’artisan avec une belle manufacture.

Cette année avec Lemargo on a vu des séries avec des mocassins en cerf, non doublés, donc c’est à la fois très beau, bien fait et avec des matériaux nobles

Comment avez-vus vécu le covid et les répercussions de la guerre en Ukraine ?

La crise Covid-19 a été assez éprouvante vu que nous sommes un commerce non-essentiel et que nous ne faisons que très peu de vente en ligne.L’essentiel de notre expérience client se déroule en boutique, ce qui est crucial pour les clients qui veulent essayer différents styles et formes de chaussures.

Cependant, je dois souligner la solidarité incroyable qui a émergé entre nous et les différentes maisons avec lesquelles nous travaillons, parmi lesquelles Santoni, Crockett&Jones, Carlos Santos, et Alden. Nous avons tous réussi à naviguer ensemble à travers cette tempête, en trouvant des accords et en faisant preuve de patience jusqu’à ce que notre activité puisse reprendre.

En ce qui concerne l’impact de la guerre en Ukraine sur l’inflation, je dois dire que c’est un défi de taille. Les prix de l’électricité ont grimpé jusqu’à être six à sept fois plus élevés qu’avant (en particulier en Grande-Bretagne qui n’avait pas de bouclier énergétique). De plus, le coût des cuirs a connu une hausse annuelle de 10 à 15%. Mais même face à ces difficultés, des maisons comme Crockett&Jones et Santoni ont fait preuve d’un grand sens des responsabilités. Elles ont réussi à ne pas répercuter entièrement ces augmentations de coûts sur leurs prix, ce que je trouve très raisonnable.

La boutique parisienne, 1 rue Caumartin

En plus de Santoni, Crockett&Jones, Carlos Santos ou encore Alden (qu’on va présenter plus en détails dans la partie suivante), Upper Shoes propose également un coin cordonnerie et patine (la branche lyonnaise a d’ailleurs ouvert une véritable cordonnerie gérée par un compagnon du devoir).

II Les marques distribuées chez Upper Shoes

Santoni, l’italien Polyvalent

Quand on pense aux souliers italiens, on imagine souvent exclusivement du cousu Blake. Santoni peut en fait tout faire: des Goodyear, du Blake, des sneakers, des collections pour femmes, des séries limitées et du norvégien. Xavier m’a confié que, en connaissant bien les coulisses grâce à des visites fréquentes en usine, l’intégration verticale et la diversité de savoirs-faire étaient remarquables.

La maison se distingue également par un niveau de patine d’une finesse rare et une variété de couleurs qu’on ne retrouve pas ailleurs.

Santoni est la maison avec laquelle Upper Shoes collabore le plus en distribuant des séries limitées artisanales, des modèles ultra rares (on pense aux richelieu crocodile à 6000€)

Gamme Carter

Il s’agit du best-seller absolu de chez Upper Shoes: une gamme de one-cut et de double boucles Goodyear avec une forme très travaillée. Les one-cut sont très prisées pour les mariages (vu la patine très subtile proposée, on le comprends)

Gamme Limited Edition

Il s’agit de la gamme premium de chez Santoni, avec de nombreuses finitions faites main, des formes ultra-fines et une patine travaillée.

Les mocassins Mayer, 1490€

Personnellement, j’ai eu un coup de coeur sur ces richelieu Lazyman, qu’on retrouve assez rarement sur le marché italien.

Crockett&Jones (Handgrade)

Upper Shoes a été la première enseigne française à proposer Crockett&Jones, bien avant que la marque ne soit connue et avant qu’elle n’ouvre ses propres boutiques à Paris. Cette relation précoce a permis à Upper Shoes de développer une relation privilégiée avec la famille Jones (propriétaire de la marque).
Xavier apprécie la marque pour la qualité des formes et de la construction et considère que la Lonsdale (que nous avions testée ici) est la plus belle paire du marché. Il a également un faible pour toute la gamme City Sole, es modèles en veau velours avec de fines semelles gommes souples et confortables.

Upper Shoes apporte une belle valeur ajoutée sur cette offre en proposant une version Handgrade de modèles, introuvables ailleurs.

Il a souvent été reproché à Crockett&Jones l’augmentation récente de ses prix de 10 à 15%, qui est en fait très contenue par rapport à l’augmentation:
– du prix de l’énergie (multipliée par 6-7 du fait de l’absence de bouclier énergétique en Grande-Bretagne)
– du prix des matières premières (environ 30%)

Alden

Alden, connue en particulier pour ses iconiques souliers en cordovan, est un partenaire de longue date d’Upper Shoes. Est-il encore nécessaire de présenter cette marque mythique et icônique de l’Americana ? Ses mocassins faisaient parti intégrante du fameux style Ivy League.

Il faut noter qu’il n’est pas facile pour un multimarques de proposer Alden du fait de délais de livraison très importants (qui peuvent aller jusqu’à plusieurs mois). Très prisées, certaines paires comme les penny loafers ont parfois même une liste d’attente. La situation s’est toutefois améliorée depuis la fin de l’administration Trump, dont les mauvaises relations avec l’Europe compliquaient beaucoup les livraisons des paires. On parle plus en détails de la marque dans le test des tassel loafers.

Carlos Santos

Carlos Santos est la marque en propre de la manufacture portugaise Zarco (spécialisée en Goodyear et qui produit pour de nombreuses marques parisiennes).
Nous avions déjà testé la marque il y a quelques années: sa gamme Handgrade propose un bon rapport qualité/prix avec des formes travaillées et très confortables.
Ici aussi, Upper Shoes a développé une gamme de souliers et de teintes exclusives avec Carlos Santos (je me souviens de très belles teintes bordeaux en 2018).

Les autres marques confidentielles

Sassetti

Silvano Sassetti est reconnue pour des cuirs très souples et confortables, et ce sans recourir à des tannages chimiques. On la connaît aussi pour la souplesse de son Goodyear Flex, un cousu sur laquelle la marque a éé très innovante depuis une dizaine d’années.

Brador

Une marque confidentielle de sandales qui semble qualitative, je ne suis pas très fan de ce genre de chaussures donc je ne pourrai pas vraiment vous en dire plus là-dessus.

Lemargo

J’aime beaucoup l’esthétique de ces marques italiennes qui vieillissent artificiellement leurs cuirs. Le seul souci, c’est que ce travail du cuir se fait souvent au détriment de la qualité de la chaussure, aussi bien en termes de construction que de durabilité du cuir. Ce n’est pas vraiment le cas avec Lemargo dont les paires conservent le savoir-faire de la région des Marches. Fondée en 2011 par Caterina et Dino, la marque combine des savoirs-faire artisanaux et industriels et se démarque par quelques originalités (en plus du cuir vieilli) comme les cambrions soulignés sur la semelle, ou encore des modèles portables avec ou sans lacets.

Corthay

La Maison Corthay est une entreprise française fondée en 1990 par Pierre Corthay, spécialisée dans la fabrication de souliers et de produits de maroquinerie masculins1. Pierre Corthay a été formé chez John Lobb et Berluti.
Les souliers Pierre Corthay sont réputés pour leur élégance et leur qualité de fabrication. Ils sont appréciées pour leur forme élancée sans être pointue, avec une belle patine sans être exagérés, et une construction de grande qualité.
La manufacture de la Maison Corthay est située à Beaupréau, dans le Maine-et-Loire, un bastion historique de l’industrie de la chaussure: elle emploie environ 17 artisans.

Le modèle icônique ? Les derbies deux oeillets Arca.

Test des tassel loafers en cordovan Alden

Je ne les ai pour le moment portées qu’une dizaine d’heure, il ne s’agit donc pas vraiment d’un test mais plus d’une présentation générale du modèle et de la marque. Une chose est sûre, je vais la porter très souvent dans mes tests donc vous pourrez voir son évolution régulièrement.

Rappels sur le cuir cordovan

Le cuir cordovan est un cuir haut de gamme utilisé dans la fabrication de chaussures, de portefeuilles et de bracelets de montre. Il tire son nom de la ville de Cordoue en Espagne et est réputé pour sa durabilité exceptionnelle, sa brillance naturelle et ses belles nuances de brun-rouge.
Pour son cordovan, Alden travaille avec la mythique tannerie Horween, fondée en 1905 à Chicago, spécialisée dans la production de cuir cordovan. Son processus de fabrication complexe dure au moins six mois et implique le trempage des coquilles dans des liqueurs végétales, leur garnissage à chaud et leur travail à la main par des artisans qualifiés.

Le cuir cordovan est considéré comme un matériau de luxe en raison de sa rareté et de son processus de tannage long et coûteux. Les chaussures, les portefeuilles et les bracelets de montre en cuir cordovan sont très appréciés pour leur qualité, leur durabilité et leur aspect lisse sans pores. Il s’agit du cuir le plus durable qu’on puisse trouver sur le marché

FIT et sizing

En fonction des marques et des formes, je suis entre le 6.5 et le 7.5. Ici, la forme 7 me convenait en longueur mais j’étais un peu à l’étroit en largeur. Deux solutions s’imposaient alors: soit opter pour une 7.5 (en rupture de stock avec réassort dans 2 mois et demi), soit rester avec la 7 et l’élargir.
Vu que la longueur convenait, j’ai préféré opter pour la seconde solution et laisser Xavier agrandit la chaussure, évidemment dans des proportions raisonnables de manière à ne pas dénaturer la forme. Je la porte à présent en intérieur quelques heures par jour pour les assouplir et adapter la semelle à mon pied. Sur ce genre de paires, avec un cuir comme le cordovan, le confort se gagne à la sueur de son front, et c’est bien normal.

Construction

Cousu Goodyear

Il s’agit d’un cousu Goodyear: il n’est pas sous gravure. Ca peut paraître surprenant vu le positionnement de la gamme: pourtant, quand on y réfléchir, le cordovan est un cuir avec une durée de vie tellement longue qu’un patin est indispensable pour la paire. La gravure aurait un intérêt marginal.


La semelle quant à elle a subit un tannage végétal au chêne ce qui lui permettra de s’assouplir plus rapidement qu’un tannage au chrome (en plus d’être plus éco-responsable).

Cambrions

Les cambrions en acier trempé sont une signature d’Alden: ces cambrions sont bien adaptés à des souliers avec une utilisation intensive. Les puristes reprocheront en revanche le risque de rouille à très long terme avec la transpiration et l’humidité. Evidemment, vous devrez aussi les enlever à la plupart des portiques d’aéroport.
C’est un choix assumé par Alden qui a privilégié la durabilité du fait d’un héritage très utilitaire.

Conseils de style

Historiquement, les tassel loafers en cordovan sont des souliers icôniques chez les banquiers de Wall Street: on va donc se reposer sur un style formel avec un peu de rouge dedans pour rappeler le bordeau du cordovan.

Je porte les mocassins à pampilles Alden avec:
– un costume Clotilde Ranno
– une chemise grand col Hast
– une cravate vintage

Conclusion

En conclusion, Upper Shoes est une institution incontournable pour les amateurs de souliers haut de gamme. Etablie en 2014, la boutique parisienne propose une sélection de marques prestigieuses, allant de Santoni à Alden, en passant par Crockett&Jones et d’autres marques plus confidentielles. Leur valeur ajoutée ? Une belle variété dans les savoirs-faire de la sélection, ainsi qu’une implication dans le processus créatif de ces maisons pour proposer des éditions limitées exclusives.

Que vous soyez un connaisseur de longue date ou un novice dans le monde des souliers haut de gamme, Upper Shoes est une destination qui saura soit vous proposer le modèle pointu qu’il vous fallait, soit vous initier rapidement et efficacement aux particularités des différentes maisons.

Soirée Upper Shoes 10 ans

Je serai présent à la soirée des 10 ans d’Upper Shoes jeudi 16/05 à partir de 18H.
Au programme:
-10% sur l’ensemble de la collection Upper Shoes (dont de nombreux modèles jamais soldés)
une dégustation de bières fraîches proposées par Stéphane de la Brasserie des Cottereaux*, brasseur indépendant situé à quelques kilomètres de Rouen.
Si vous êtes à la recherche d’une paire en particulier, vous pourrez bénéficier de l’expertise technique de Xavier et de son bras droit Louis (un passionné d’art sartorial avec un goût très pointu pour les cravates), je pourrai également vous donner quelques conseils en fonction de votre garde-robe actuelle et de vos besoins.

Il s’agit d’un évènement exclusif sur inscription, pour lesquels je peux vous faire gagner seulement 10 places: vous pouvez cliquer ici pour vous inscrire.

Valery
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires