UNIQLO: LE MEILLEUR RAPPORT QUALITE/PRIX EN ENTREE DE GAMME (TEST DES BASIQUES ET DU NOUVEAU COSTUME KANDO)

Vous connaissez le tout premier article que j’ai écrit ?

Ca remonte à environ avril/mai 2010, il était sur BonneGueule (sur lequel j’ai commencé pendant deux ans, de 2010 à 2012) et il parlait d’Uniqlo. (vous pouvez d’ailleurs le consulter ici)
A l’époque (et j’ai bien du mal à me rendre compte que ça remonte à presque 8 ans), on ne parle que de l’ouverture du flagship store rue du Scribe, et des fameux pulls en cachemire à moins de 100 euros (un exploit à l’époque où il n’y avait rien en terme d’offres à part Monoprix et Eric Bompard).

I UNIQLO, UNE MARQUE TOUCHE A TOUT

Outre le rapport qualité/prix qui défiait toute concurrence à l’époque, l’enseigne s’illustrait aussi par de vrais parti pris stylistiques à travers ses collaborations avec des pointures comme Jil Sanders.

Logo_uniqlo

Le rapport qualité/prix.

Parlons un peu plus longtemps de ce rapport qualité/prix : Uniqlo est sûrement la seule enseigne mass market à privilégier autant la qualité, en proposant depuis des années les mêmes basiques. (leurs pulls laine mérinos sont sûrement les meilleurs qu’on puisse trouver à ce prix) et en jouant à fond sur l’effet de volume.
Cest d’ailleurs cet effet de volume là qui fait toute la différence : beaucoup de petites marques n’arrivent pas à proposer un rapport qualité/prix aussi bon qu’Uniqlo à cause de trop petites quantités.

 Les matières synthétiques

Au tout début des blogs de mode masculine, on martelait que tout vestiaire digne de ce nom ne devait avoir que des matières naturelles. Puis au fur et à mesure qu’on discutait avec des marques, on a vite réalisé qu’elles n’étaient pas là par hasard, et que par exemple 20% de polyamide sur une grosse maille étaient un gage de solidité et de durabilité, et que c’était aussi un mélange couramment utilisé par exemple pour les cabans en laine melton, qui ont besoin d’être vraiment résistants aux éléments.

Le polyester quant à lui est sûrement une des matières synthétiques les plus énigmatiques tant elle peut soit être le symbole du cheap et de l’économie de matières, mais elle peut aussi être la matière de prédilection des vêtements techniques, qui apportera des propriétés que vous n’auriez jamais eu avec des matières naturelles.

Et c’est précisément dans cette démarche là, de recherche technique qu’Uniqlo s’inscrit. (même si c’est difficile à concevoir étant donné les prix ultra bas).Ca a d’abord été le cas avec les Heattech (pour garder au chaud, on a parlé dans notre article sur comment s’habiller en hiver) puis Airism (pour rester au frais)

Si je vous parle si longuement des matières synthétiques et d’Uniqlo, c’est parce que j’ai eu l’occasion de tester la gamme de pantalons et vestes Kando, en 100% polyester, un sur lesquelles  j’aurais été ultra sceptique s’il ne venait pas d’Uniqlo.

II TEST DU COSTUME KANDO

Vous saviez ce qui m’avait poussé à m’intéresser à la mode masculine au tout début, il y a de ça 8 ans ? Il me fallait tout simplement un premier costume pour passer mes entretiens d’école de commerce. Et dans ce cas là, ce qu’on recherche c’est souvent quelque chose le plus accessible possible, qui soit relativement léger et dans lequel on se sente à l’aise et non pas tout étriqué (car la pression des oraux est déjà bien assez importante comme ça). Et aussi évidemment une coupe correcte qui permette un rendu global acceptable.

Et dans certains cas, si on ne possède pas du tout de costume et qu’on a un budget très limité, même les 250 euros des costumes d’entrée de gamme de marques comme Anthony Garçon peuvent sembler insurmontables. (d’autant plus que dans le cas précis des oraux, il faut bien sûr prévoir la tenue entière et aussi tous les coûts de déplacements dans les villes où on est admissibles).

Et c’est justement ce dont je vais vous parler ici avec le costume Kando d’Uniqlo (et croyez moi, je n’aurais jamais imaginé vous parler en bien d’un costume en polyester, mais ça va pourtant bel et bien être le cas).

La matière

article-uniqlo-veste-kando

article-uniqlo-veste-kando-matiere

Commençons par le point le plus épineux, c’est du 100% polyester stretch : vous n’aurez donc évidemment pas le touché classique de la laine. Ni la régulation thermique qui va avec.
Par contre, la texture est un poil travaillé (et donc le rendu visuel ne trahit pas du tout la nature synthétique du tissu).

La grande force ici, c’est un tissu stretch et surtout ultra léger : la veste ne se sent quasiment pas. Elle plisse par contre assez facilement.

Attention aussi si vous avez des problèmes de transpiration : autant la veste ne vous tiendra pas chaud grâce à sa légèreté, autant si vous commencez à transpirer, l’air circulera forcément moins bien qu’avec une veste en laine classique.

Elle offre enfin une belle liberté de mouvement. (même si pour des questions de prestance, ce n’est pas vraiment un critère à mettre en avant quand on porte un costume)

Finitions

Les finitions sont sans surprises pour cette gamme de prix: fausse boutonnière, pas de coutures en demi-lune, etc.Par contre, les finitions de l’intérieur du pantalon et de la veste (non doublée, donc on voit tout) restent très propres.

article-uniqlo-veste-kando-boutonniere

Les finitions basiques qui assurent la durabilité de la pièce, comme les points d’arrêt aux poches, sont là.

article-uniqlo-pantalon-kando-poche-points-arrets

Pas de finitions gansées à l’intérieur, mais c’est normal dans cette gamme de prix.

article-uniqlo-pantalon-kando-finition

Une fermeture classique caractéristique d’un pantalon formel:

article-uniqlo-pantalon-kando-fermeture

La veste est complètement déstructurée et non doublée : elle révèle des finitions plutôt soignées.
Et c’est justement car la veste est non doublée (et donc ultra légère) qu’on peut se permettre une telle composition. Je vous déconseille évidemment une veste doublée, thermocollée et en 100% polyester qui se transformerait en sauna.

Il s’agit évidemment d’une veste d’entrée de gamme qui s’assume comme tel et ça se voit dans les finitions : fausses boutonnières, pas de coutures en demi lunes, pas de surpiqûre AMF.

article-uniqlo-costume-kando-homme-interieur-2

article-uniqlo-costume-kando-homme-style-interieur

La coupe

C’est sûrement ce qu’il y a de plus surprenant : elle est plutôt bien réussie avec des épaules et un dos bien marqué.
Avec mon 44 habituel,le XS me va bien et la veste fermée dessine juste de très léger plis de tension. (je vous invite à scroller en bas pour voir le costume porté dans les conseils de style)

Verdict

Il s’agit ici d’un costume à 100 euros, on ne peut donc pas y appliquer les critères de jugement habituels: si vous cherchez un premier costume, avec un budget très limité, et à porter surtout au Printemps/Ete, la veste et le pantalon Kando sont une très bonne solution. La veste est complètement déstructurée, ce qui conviendra bien à ceux qui n’ont jamais porté de costumes, et qui se sentiraient gênés par une vraie veste structurée.

Même si c’est un costume à moins de 100 euros, pensez tout de même à prévoir une housse de transport sinon les plis apparaîtront facilement.

La veste Kando est disponible à 59,90 euros ici.

Le pantalon Kando est disponible à 39,90 euros ici. 

II TEST DE LA CHEMISE SUPER NON IRON

Uniqlo propose également des chemises super non iron : on va voir comment elles fonctionnent et ce qu’elles apportent en plus par rapport à ce qui existe déjà sur le marché.

1 Les finitions

J’ai été très agréablement surpris par le col : la plupart des chemises entrée de gamme proposent des tout petits cols (comme pour faire écho à cette fameuse tendance de revers ultra étroits). Ce n’est pas du tout le cas ici et je suis surpris de voir des pointes aussi longues (qui sont parfaites pour moi car elles permettent d’affiner un peu mon visage un rond).

article-uniqlo-chemise-non-iron-col

article-uniqlo-chemise-non-iron-col-interieur

Rien de particulier à signaler sinon : des coutures anglaises au niveau des épaules, des boutons cousus en croix et une dernière boutonnière à l’horizontal.
Des finitions très correctes pour une chemise à 29 euros.

article-uniqlo-chemise-non-iron-finitions

article-uniqlo-chemise-non-iron-coutures-anglaises
article-uniqlo-chemise-non-iron-boutonniere-horizontal

article-uniqlo-chemise-non-iron-bouton-croix

2 La coupe

Elle est relativement correcte : dans la moyenne mais ce n’est pas vraiment le point fort du produit. Les épaules restent en tout cas très nettes.

article-uniqlo-chemise-popeline-epaule

3 Le tissu

C’est un coton super non iron, donc traité pour être plus facile à repasser et plutôt doux au touché. La chemise vient à peine d’être reçue et je vous en dirai plus après le premier lavage.

article-uniqlo-chemise-popeline-col

Verdict

Un très bon rendu pour une chemise à 29 euros, et surtout la bonne surprise d’avoir des pans de chemise plus long (dans la version “col régulier”) que ce qu’on peut voir d’habitude dans cette gamme de prix.

On remet à jour cette partie dès qu’on lui a fait faire un premier lavage 🙂

Elle est disponible ici à 29 euros.

III TEST DU JEAN SELVEDGE SEMI SLIM

Les jeans selvedge sont un des produits phares d’Uniqlo : il ne s’agit pas ici d’une vraie toile brut mais d’une toile légèrement stretch, qui est plutôt confortable.

Le tissu

On retrouve l’indigo dont on a l’habitude sur les jeans traditionnels, qui va légèrement se délaver au fur et à mesure des ports. Il est toujours issu du fabricant japonais Kahara, une des références du denim.

article-uniqlo-jean-selvedge-homme-kaihara

Gros avantage: je sais que certains d’entre vous aiment beaucoup le rendu du denim brut classique indigo, mais ne veulent ni de la rigidité, ni du poids qui va avec.

Si vous n’êtes pas un puriste du jean qui achète son brut pour le garder 10 ans et le laver à l’eau de mer, mais que vous souhaitez quand même conserver cette esthétique sobre, alors ce jean est une excellente option, avec un poids qui doit avoisiner les 9 oz.

Les finitions

Elles sont plutôit soignées pour le prix : on retrouve bien le liseré selvedge classique, quasiment introuvable autrement dans cette gamme de prix.

Le liseré selvedge se retrouve aussi à l’intérieur de la poche ticket. Les rivets sont plutôt soignés et comportent le logo de la marque.

article-uniqlo-jean-selvedge-homme-rivet-2

article-uniqlo-jean-selvedge-homme-riet

article-uniqlo-jean-selvedge-homme-poche-ticket

article-uniqlo-jean-selvedge-homme-poche-ticket-selvedge

article-uniqlo-jean-selvedge-homme-poche-arriere

article-uniqlo-jean-selvedge-homme-ourlet

article-uniqlo-jean-selvedge-homme-liseret-selvedge

La coupe

C’est une coupe semi-slim classique : à noter que j’ai ici pris du 29 alors que j’aurais probablement dû prendre du 28.
Si la coupe tombe bien maintenant, il est très probable qu’il se détende un peu trop dans les mois à venir. Il aurait été préférable de prendre un 28 un poil serré, pour qu’il tombe bien une fois détendu.

article-uniqlo-jean-selvedge-finitionsl

Verdict

Un jean que je recommande si vous n’êtes pas un puriste du jean qui veut “casser” un denim ultra brut et rigide, ou si vous devez construire une garde-robe de 0, avec un budget limité et que vous êtes à la recherche de basiques.

Il remplacera aussi en été avantageusement mes jeans plus épais grâce à une toile bien plus légère.

Il est disponible ici à 39,90 euros.

IV TEST DU PULL COL ROND EN LAINE MERINOS

Alors que tout le monde en 2010 se ruait sur les pulls en cachemire, c’était au final très probablement les pulls en mérinos qui étaient un des meilleurs basiques proposés par la marque. A 29 euros, pour cette matière, ces finitions et cette coupe le rapport qualité/prix est imbattable sur ce créneau là.

La matière

article-uniqlo-pull-perinos-homme-merino

article-uniqlo-pull-perinos-homme-matiere

article-uniqlo-pull-perinos-homme-laine

article-uniqlo-pull-perinos-homme-merino2

Restez par contre réalistes quant à vos attentes : si on a bien de la laine mérinos, celle-ci est plus fine que ce qu’on peut voir ailleurs. Et ça se voit sur les photos (on voit les plis de la chemise au travers).

La coupe

Pas grand-chose à dire : des épaules bien définies et un cintrage très correct.

article-uniqlo-jean-selvedge-pull-merinos-homme-dos

article-uniqlo-jean-selvedge-pull-merinos-homme-coupe

article-uniqlo-jean-selvedge-pull-merinos-homme-epaule

Les finitions

A voir sur la durée mais les bords côtes restent relativement solides : le col est à la bonne dimension pour ma superposition casual préférée col rond/chemise.

article-uniqlo-pull-perinos-homme-finitions

Rien de tel que de regarder l’intérieur pour vérifier si les finitions sont bien propres: c’est ici bien le cas. 

article-uniqlo-pull-perinos-homme-col

Des bords côtes au premier abord qualitatifs

article-uniqlo-pull-perinos-homme-bords

article-uniqlo-pull-perinos-homme-manches

Verdict

Il s’agit d’un basique bien fait, même si forcément sur un pull à 34 euros la maille est plus fine que ce qu’on peut voir ailleurs. A voir sur la durée si les bords côtes tiennent bien et si la maille ne se détend pas trop.

Il est disponible ici à 34,90 euros.

V LES CONSEILS DE STYLE

La tenue casual

La tenue casual est du coup cette superposition classique pull col rond / chemise.
Ici, la texture de la laine mérinos est assez sobre et discrète (d’autant plus vu la finesse de la matière) : on peut donc le porter avec une chemise en popeline de coton, très lisse, sans qu’on ait un contraste de matières trop flagrant.

article-uniqlo-jean-selvedge-pull-merinos-homme-tenue-casual

article-uniqlo-jean-selvedge-pull-merinos-homme-tenue-casual-manches

article-uniqlo-jean-selvedge-pull-merinos-homme-tenue-casual-col

Le jean selvedge est le basique logique à porter avec cette combinaison : je vous recommande par contre d’avoir de quoi l’accessoiriser un minimum, et d’avoir des chaussures de caractères histoire de ne pas avoir une tenue trop fade.

article-uniqlo-jean-selvedge-pull-merinos-homme-manches

article-uniqlo-jean-selvedge-pull-merinos-homme-col

article-uniqlo-jean-selvedge-ourlet

Ici, la tenue est réhaussée par le blouson Balibaris bleu nuit, par les accessoires (la montre et le bracelet) et enfin par les bottines Chelsea Pied de Biche (dans une jolie couleur Bourgogne), dont on vous reparlera bientôt. Je porte également avec ça une écharpe Phnom Srok qui se distingue par sa couleur et sa texture.

La tenue formelle

Ici, j’ai voulu vous proposer une tenue la plus accessible possible, avec une juste répartition des dépenses. S’il est possible d’avoir un rendu correct avec un costume bon marché, on peut par contre difficilement faire illusion sur les chaussures, sur lesquelles un budget d’au moins 100 euros est à prévoir (en allant par exemple chez Rudy’s ou Bexley). (vous pouvez consulter notre guide sur les chaussures formelles pour quelques recommandations)

article-uniqlo-costume-kando-homme-style

Deux faux pas sur cette photo: le col de la chemise rebique un peu sur la gauche, et nous n’avions pas pu faire à temps l’ourlet du pantalon

article-uniqlo-costume-kando-homme-profil

article-uniqlo-costume-kando-homme-pantalon

article-uniqlo-costume-kando-homme-doublure-2

article-uniqlo-costume-kando-homme-style-4

Idem sur la cravate, une cravate cheap se verra tout de suite par son manque de texture, un tissu brillant et un tombé malheureux : Atelier Particulier en propose de très bonnes en grenadine de soie à partir de 60 euros (une bonne texture qui ne vous tiendra pas trop chaud si vous avez des entretiens à passer cet été).

article-uniqlo-costume-kando-homme-style-2

 

CONCLUSION

Vous le savez, on ne parle pas souvent de marques d’entrée de gamme sur le site, encore moins lorsqu’elles sont aussi connues du grand public. Uniqlo fait un peu figure d’exception puisqu’elle met vraiment cette notoriété et ce volume de ventes au service d’économies d’échelles et d’un vrai rapport qualité/prix.

Si évidemment on ne peut pas s’attendre aux standards de qualité habituels qu’on analyse sur des marques moyen à haut de gamme, il faut tout de même avouer que sur le créneau entrée de gamme et à ces prix, il est très difficile de trouver mieux.

Bref, je vous recommande chaudement Uniqlo dans les cas suivants:
vous êtes en pleine reconstruction de votre garde-robe, et vous avez besoin de basiques qui vont un minimum tenir avant de définir plus précisément votre style.
vous avez besoin d’un costume pour des entretiens/oraux etc et vous avez un budget très serré. Vous voulez en plus éviter les costumes très structurés, auxquels vous n’êtes pas habitués et qui pourraient vous mettre mal à l’aise. Alors la veste et le pantalon Kando sont une bonne solution.

Crédits photos: Léa Chamboncel

Vous aimerez peut-être:

Partagez30
Tweetez
Enregistrer
30 Partages