,

Test&Avis Sumissura: le costume mesure femme accessible

Il y a un peu moins d’une décennie, trouver un costume à ses mesures était un parcours du combattant en tant qu’homme. Heureusement, la situation a bien changé et l’offre est devenue prolifique.

Pour le moment, le marché de la femme reste en revanche très limité, surtout si l’on souhaite une prise en compte correcte des particularités morphologiques: poitrine, hanches etc.

Ainsi, nous avions l’année dernière testé la marque 17H10 qui proposait un prêt-à-porter qualitatif et nous souhaitions aujourd’hui tester un service plus axé sur la mesure pour des morphologies moins courantes, et pour un choix de tissus plus vastes.

J’ai donc choisi le tout nouveau service Sumissura, lancé par Hockerty (que vous connaissez déjà bien), pour un test de deux costumes qui seront ici portés par ma compagne Melissa Lesnie.

I Sumissura: le concept

Il s’agit rigoureusement du même principe qu’Hockerty, mais pour les femmes: là où Hockerty fait face à une offre déjà existante assez dense, Sumissura répond à un véritable manque sur le marché de la femme. Le concept devient pour moi beaucoup plus intéressant (même si, comme on va le voir, Hockerty dispose aussi chez l’homme de beaux arguments).

Les enjeux de la prise de mesure

Ma compagne Melissa rencontre les problèmes suivants lorsqu’elle souhaite s’habiller en prêt-à-porter (en particulier sur les vestes et pantalons) : les épaules sont trop larges, les manches trop longues, la poitrine est soit trop serrée ou pas assez soutenue, et les pantalons ont une taille trop basse. Nous allons donc voir comment le service de Sumissura peut répondre à ces problèmes.

1 La prise de mesure

Le plus important pour moi chez un service de mesure en ligne, c’est une méthode de prise de mesure à domicile fiable et explicite, c’est-à-dire dont les instructions ne laissent aucune place à l’interprétation.

Autant j’ai un peu d’expérience sur la prise de mesure pour homme (épaule à épaule, tour de poitrine, longueur des manches etc) autant la prise de mesure sur une femme demande davantage de subtilité. Les vidéos explicatives sont limpides et rendent le processus rapide et très fluide.

Vous pouvez aussi sinon vous fier à l’algorithme qui détermine des mesures à partir du poids, de la taille, de l’âge et aussi de quelques particularités physiques (ventre, poitrine, hanches ).

L’algorithme va ensuite déterminer une série de mesures: je vous recommande de les vérifier car il n’est pas forcément évident de savoir si par exemple on a un ventre plat ou très plat.

Vous pouvez ensuite juste après modifier les mesures une par une, avec une vidéo tutorial pour être sûr de les prendre correctement.

2 Les tissus disponibles

L’offre est aussi clairement présentée que sur Hockerty, on peut à fois voir:
– un rendu assez fidèle du tissu sur le produit entier
– la composition
– le poids

On trouve encore beaucoup de mélanges avec du synthétique, sans que ces tissus ne soient techniques pour autant. Néanmoins on trouve tout de même par rapport à Hockerty en 2020 davantage de tissus naturels.

Autre petit souci: certains tissus en apparence 100% naturels comme par exemple ce Ember en lin sont en fait aussi des mélanges. On aurait aimé voir à gauche une mention LIN VISCOSE pour ne pas avoir à analyser les tissus un par un.

Les tissus lourds

On le verra en détails dans l’autre article que l’on va faire sur Hockerty mais tous les tissus un minimum lourds (plus de 350g/m2) sont obligatoirement coupés avec du synthétique type polyester (qui permet notamment de rajouter de la texture) .

Même si la demande est moindre pour des tissus lourds et rugueux sur le marché féminin, il est dommage de ne pas pouvoir en trouver de 100% naturels (quitte à payer un peu plus cher).

II Test du costume croisé Prince de Galles

1 Le tissu choisi

Pour ce costume estival en lin, nous avons retenu le tissu le plus lourd trouvable dans une composition 100% naturelle et qui ait un peu de caractère (ma compagne est chanteuse de jazz et porte donc des tenues assez travaillées).

Nous avons opté pour la référence Paliph: 100% lin et 150g/m2. J’aurais aimé plus lourd pour garantir le meilleur tombé possible: j’avais un peu peur du résultat avec un lin aussi léger mais au final la qualité de la coupe rend le résultat intéressant.

Ce tissu Prince de Galles est par ailleurs une bonne opportunité d’analyser le niveau de qualité de la confection de Sumissura à travers le fameux alignement des motifs.

On le voit au niveau de l’épaule et du boutonnage: l’alignement des motifs est respecté, ce qui est une bonne surprise pour un costume demi-mesure à 300€.

2 La coupe

Si nous avons choisi Sumissura et ses possibilités de personnalisation, c’est pour une raison simple que vous connaissez à peu près tous: la possibilité de faire des revers larges.

Ce n’est pas forcément toujours simple à trouver à un prix accessible pour un homme, c’est encore une toute autre histoire chez la femme dont l’esthétique des tailleurs disponibles est largement plus dictée par la mode: il n’est donc pas rare d’y trouver des croisés avec revers à crans ultra fins, ce qui serait une aberration absolue chez l’homme.

Ici, on trouve à la fois des revers à pointes ainsi qu’une largeur très satisfaisante.

Les revers et la poitrine étaient la partie sur laquelle j’avais le plus d’appréhension: on sait tous à quel point des revers qui cassent lorsque la veste est fermée ruinent complètement le rendu (le problème arrive en particulier souvent chez les hommes aux pectoraux développés).

Ici, on voit bien que le revers tombe harmonieusement sur la poitrine, sans casser, le tout grâce à un surplus de tissu bien placé à cet endroit. Inutile de vous dire qu’à 300€ le costume, j’aurais pu chercher longtemps en prêt-à-porter avant de trouver à ma compagne une prise en compte morphologique aussi précise.

Enfin, on peut trouver différentes longueur de vestes et de pantalon. L’idée ici était d’allonger la silhouette de Melissa: j’ai donc opté pour une veste un peu plus courte et un pantalon taille haute avec un joli ceinturage qui va allonger les jambes.

L’arrière était en revanche un peu trop court: si c’était à refaire, j’aurais opté pour une longueur naturelle (déjà de toutes façons bien optimisée pour les mesures que vous fournissez).

Les finitions disponibles

Bonne surprise, outre les revers assez réussis, nous avons pu nous faire plaisir sur le ceinturage du pantalon taille haute: il est bien large avec une patte assez imposante. Nous avons ici opté pour une coupe standard, ni trop slim ni trop droite. Le tombé est satisfaisant.

Conseils de style

Porter un t-shirt ou un débardeur sous un costume croisé est un exercice périlleux pour un homme. L’association est cependant bien plus naturelle pour une femme ce qui permet des tenues estivales légères et beaucoup plus agréables à porter.
Il n’est d’ailleurs même pas nécessaire que le débardeur soit visible: le col s’ouvre de toutes manière pile au dessus de la poitrine pour ne pas avoir un décolleté trop voyant.

III Test du smoking

Pour le moment, nous n’avons pris que des photos le soir (c’est là qu’on porte logiquement un smoking): vous excuserez donc la lumière parfois approximative.

Un smoking parfait pour un concert: ici à l’hôtel parisien le Lutetia.

1 Le tissu Tarantinos

Il s’agit d’un 100% laine plus haut de gamme, qui implique une augmentation du prix assez substantielle (environ +300€). J’aurais beaucoup aimé vous en dire plus sur ce tissu mais il n’est malheureusement plus disponible.

Pour obtenir le fameux revers d’un smoking, il vous faudra choisir l’option revers brillants: ceux-ci ne seront pas en soie mais confectionnés dans un tissu synthétique. C’est forcément un peu dommage sur une pièce qui est censée nous représenter sous notre meilleur jour.

Il aurait été appréciable de pouvoir choisir des revers en soie, quitte à payer un supplément.

2 Coupe et finitions

Encore une fois, les revers se posent harmonieusement sur la poitrine, sans casser. Nous avons ici choisi un col châle deux boutons avec une belle largeur, le premier bouton est situé juste en dessous de la poitrine.

En plus de bien se poser sur la poitrine, il n’y a pas non plus de collar gap.

Pour le pantalon, nous avons choisi la même coupe que pour le costume de jour: standard, taille haute et avec un ceinturage large deux boutons.

Ici encore, nous avons opté pour une veste relativement courte (moins que celle du costume de jour tout de même) et un pantalon taille haute.

Le choix est assez classique en termes de doublures: nous avons choisi pour ce costume une doublure Paisley. Toutes les doublures sont en polyester ou en mélange viscose-polyester.
On déplore sur ce point également l’absence de tissu synthétique plus haut de gamme comme le cupro.

Conseils de style

Ici, Melissa porte le smoking pour assister à un concert de musique classique en présence du Prince de Monaco (cet été au Festival de Musique de Menton). Il ne s’agit donc pas d’une tenue Black Tie au sens strict du terme qui aurait été trop formelle pour l’occasion.

Conclusion

Globalement, l’offre est très satisfaisante si vous cherchez un premier costume pour votre compagne: la prise en compte des particularités féminines est réussie et le tarif accessible.
Pour le prix, on a accès a un large choix de finitions, avec de quoi se faire plaisir si on est un puriste de l’art sartorial.

En revanche et à ce prix, il faut forcément faire des concessions:
– sur la matière: les matières 100% naturelles sont plus rares et malheureusement souvent assez légères. Des tissus plus lourds peuvent se trouver, mais il s’agira généralement de mélanges avec des matières synthétiques qui apportent du poids et de la texture.
– sur les finitions: on le voit au non alignement des motifs ou encore à la matière des revers du smoking, la confection est entrée-de-gamme. Mais pour un costume en demi-mesure entièrement personnalisable, on ne peut pas en attendre beaucoup plus.

Ce qu’on regrette, c’est l’impossibilité de choisir des finitions et matières plus qualitatives, quitte à payer plus.

Bref, si vous avez des attentes réalistes sur ce que vous pouvez avoir pour ce prix en termes de tissus et de confection, vous verrez que Sumissura propose une offre très attractive sur le marché encore balbutiant du tailleur féminin.

Valery
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires