fbpx

Test&Avis About Vintage: des montres néo-vintage au cadran ultra-soigné (test de la At Sea 1926 Green Turtle)



Le marché du néo-vintage horloger est un marché sur lequel je suis particulièrement exigeant tant les marques qui ne proposent pas grand-chose d’intéressant ou de novateur sont nombreuses.

Et c’est encore plus le cas lorsque je m’intéresse à des montres à l’inspiration vintage mais équipée de mouvement à quartz: il faut vraiment qu’il y ait dans ce cas-là un réel intérêt esthétique, une différenciation ainsi qu’un hommage pertinent au vintage. C’est justement ce que l’on va voir à travers le test du modèle 1926 At Sea de la marque About Vintage.


I About Vintage

1 Histoire et concept

About vintage est une marque danoise fondée par deux amis d’enfance: Sebastian Skov et Thomas Andersen démarrée en 2013 à partir d’une petite production de 300 montres. Si ces deux férus de design et de beaux objets achètent une première jolie montre (par exemple une Rolex GMT Master 1 pour Thomas) à la fin de leurs études, il est compliqué ensuite de se refaire plaisir immédiatement sans se ruiner, à moins de concevoir soit-même sa montre.

Leur force pour moi, c’est un vrai talent en design et un bon goût indéniable qui leur permet de concevoir des designs qu’on ne retrouve pas ailleurs et qui apportent une vraie valeur ajoutée par rapport au vintage déjà existant.

2 Modèles remarquables

Collaborations de prestige

La collaboration avec Frédérique Constant est un vrai pas en avant pour la marque qui montre qu’elle est capable d’élaborer de vraies montres de luxes, qui peuvent valoir jusqu’à plusieurs milliers d’euros.
Une aubaine pour se différencier aux yeux des profanes de la masse des marques copycat de Daniel Wellington.

C’est ici sur le design des cadrans que les deux fondateurs d’About Vintage interviennent.

Deux modèles sont alors élaborés:
– un chronographe moonphase:


– un chronographe flyback:


La collection 1926

Tout comme moi, vous ne le saviez peut-être pas mais 1926 est une année charnière où Rolex prouve qu’une montre-bracelet peut bien être étanche avec la toute première Oyster qui équipera la nageuse Mercédes Gleitze

La collection 1926 At Sea est ainsi conçue avec l’acteur danois et amis des fondateurs Jonathan Harboe (qui a une vraie passion pour le monde maritime) et est d’abord lancée en pré-commande, en édition limitée qui est rapidement sold out.


La version automatique est également vraiment intéressante puisqu’elle est proposée à seulement 479€. Son design est très différent et s’appuie surtout sur une lunette imposante qui n’est pas sans rappeler les Blancpain Fifty Fathoms.

La collection 1815 Chronograph

Il s’agit d’une autre collection pilier d’About Vintage avec un modèle plus habillé mais en revanche un diamètre plus conséquent de 42mm.
En l’absence de lunette, le cadran est beaucoup plus spacieux et permet aux designers de mieux s’exprimer et mettre davantage en valeur les jeux de couleurs et de texture.

II Test du modèle 1926 At Sea Green Turtle

Je commencerai bien évidemment le test du modèle par les 2 éléments qui ont attiré mon attention et qui ne se retrouve pas forcément chez d’autres marques du même genre.

Le boîtier

Comme pour d’autres modèles de la marque, il est possible de choisir un diamètre de boîtier entre les trois dimensions suivantes: 36mm, 39mm et 42 mm.
Le 36 mm est pour moi une vraie bénédiction: non seulement il rappelle l’élégance discrète d’un modèle vintage, mais en plus il rend accessible à mes petits poignets ce genre de plongeuse normalement encombrantes.
Le rendu en 36 mm est ainsi à mon goût beaucoup sur fin et raffinée que ce que l’on peut trouver ailleurs sur le marché et ainsi possible le port de cette montre sous une chemise et avec un costume. 

Évidemment, de 39 mm sera tout indiqué si vous avez des plus gros poignets mais que vous recherchez tout de même un diamètre contenu pour conserver un esprit vintage.

À moins d’avoir des poignée aussi gros que des mollets, je vous déconseille le 42 mm qui pour moi s’éloigne considérablement de l’esprit vintage de la marque. Je comprends tout le même que cette option soit disponible pour satisfaire la clientèle danoise plus musclée d’About Vintage. 

La lunette

Il s’agit d’une lunette tournante uni-directionnelle en aluminium assez classique: elle est facile à prendre en main. Comme pour la plupart des plongeuses, seul l’index de 12H est luminescent.

Epaisseur

Avec une épaisseur de 12mm (pour toutes les largeurs possibles), la 1926 At Sea est une plongeuse qui se porte facilement sous un poignet de chemise.
Les finitions restent assez simples avec un côté poli.

Cornes

L’entre corne de 2 cm vous permettra d’utiliser la plupart des bracelets de montre vintage pour varier un peu les plaisirs.

La couronne

Rien de spécial à dire sur cette couronne vissée, plutôt facile à manipuler et qui assure l’étanchéité de la montre. Elle assure une étanchéité à 200m.

Le cadran 

Un dessin innovant de cadran et pour moi un deuxième intérêt du Vintage réinterpréter c’est justement ce que l’on trouve dans la gamme Green Turtle avec cette subtile texture écailles qui prend vraiment bien la lumière.


Je suis en tout cas ravi de la texture et de la nuance de couleur de ce modèle qui montre bien que About Vintage a cherché à faire autre chose qu’une énième réinterprétation de la Hulk de chez Rolex.

La texture n’est d’ailleurs pas innocente et est liée au partenariat de la marque avec la Turtle Foundation qui assure la sauvegarde des tortues de mer.  Ainsi pour chaque montre Turtle vendu, 20 bébés tortues sont protégés.

Enfin, la répartition du texte sur le cadran est équilibré: on trouve le logo de la marque à 12 heure, le nom, la collection et l’étanchéité à 6H (beaucoup de textes dans une police réduite et sans serif).
Bref, on retrouve bien sur le texte tout le minimalisme scandinave qui permet au cadran de mieux s’exprimer.

Indexs et aiguilles

Les minutes et les heures ont un design glaive assez classique, auquel on est assez habitués sur une montre de plongée. La trotteuse est plus intéressante avec un cercle luminescent au milieu, qui permet d’optimiser la visibilité.

Les indexs des heures sont également recouverts d’un traitement Luminova assez classique.

Le mouvement TMI VH31

Il s’agit d’un mouvement à quartz de chez Seiko, qui rappelons-le avait développé les toutes premières montre à quartz.
Ce mouvement est un peu particulier puisque c’est un mouvement Sweep Second: la trotteuse effectue ici 4 battements par seconde ce qui lui donne une fluidité qui se rapproche de celle d’une montre automatique 

Alors certes, ce n’est cela étant pas pour le mouvement qu’on investira les 355€ de la montre mais plutôt pour la qualité des matériaux et de l’esthétique développée autour.

Le verre

Les puristes vous diront qu’une vraie montre vintage est normalement dotée d’un verre en plexiglas: il est moins solide qu’un verre en saphir mais aussi moins cher à produire. Il aura moins de reflet qu’un verre en saphir et généralement un bel effet bombé.

About Vintage y a préféré un verre en saphir, plus solide mais aussi plus coûteux à produire: elle lui a aussi donné tout le charme du plexiglas avec un effet bombé (dit “super dome” qu’il était auparavant impossible d’obtenir avec du saphir) et un traitement anti reflet.

Rappelons que s’il est facile d’enlever les rayures d’un verre plexiglas, il est beaucoup plus difficile de rayer un verre en saphir.

Le subtil effet bombé est bien visible sur cette photo, et le cadran est facilement lisible même à distance (c’est rare de n’avoir pratiquement aucun reflet lorsque je prends ce type de photo).

Alors que la marque aurait pu se contenter d’un verre en plexiglas, beaucoup moins cher et qui aurait largement contenté les amateurs de vintage, elle a préféré donner les mêmes propriétés au saphir, plus qualitatif et résistant. C’est révélateur d’un beau souci du détail.

Le bracelet

Technologie dite “Quick Release”

La technologie Quick Release du bracelet permet un changement rapide de bracelet, en quelques secondes. Le réglage de la taille du bracelet acier s’effectue également plutôt facilement.

Chaque montre est livrée avec deux bracelets: les bracelets en cuir sont assez classiques mais ont le mérite de proposer des coloris et des textures variés.

Fond de boîtier

Un dessin de Copenhague est poli sur le fond de boîtier: on trouve aussi le numéro de l’édition limitée.

Le packaging

Je ne parle d’habitude pratiquement jamais du packaging car c’est surtout le produit qui nous intéresse mais il ne serait pas juste de ne pas évoquer les efforts faits par About Vintage ici avec un boîtier en bois massif avec fermeture magnétique.

On trouve à l’intérieur la montre et le certificat d’authenticité:

Et enfin un second boîtier avec le bracelet de rechange:

A l’approche de cette période des fêtes, un tel packaging est assez intéressant pour qui veut offrir une montre de bon goût avec une esthétique réussie et originale et qui exploite bien les codes du vintage.

Conseils de style

Grâce à son épaisseur de 12mm et le diamètre contenu que j’ai choisi (36mm), on peut au final porter cette montre aussi bien avec une tenue habillée que décontractée. Surtout si l’on utilise à bon escient les différents bracelets proposés par la marque.

Je vous ai ainsi concocté deux tenues: une décontractée avec le bracelet acier typique des plongeuses, et une autre plus habillée avec le bracelet en cuir.

Avec le bracelet en acier

Je porte la montre 1926 At Sea avec:
Une saharienne en velours côtelé, en collaboration avec d’Avenza
Un cardigan col châle Paris-Yorker
Un pull col roulé MTM Abensia Paris
Un pantalon en flanelle Loro Piana par Maison Singulier
Des Chelsea Basile Septième Largeur avec semelle Dainite

Avec le bracelet en cuir

Je porte la montre 1926 At Sea avec:
Un costume Les Nouveaux Ateliers (test à paraître semaine prochaine)
Une chemise Sea Island The Nines
Une cravate Dare in Paris
Des Chelsea Basile Septième Largeur avec semelle Dainite

Conclusion

Je ne vous cache pas que je suis toujours un peu sceptique par rapport aux montres néo-vintage avec mouvements à quartz. Probablement la faute aux marques opportunistes qui se sont engouffrées dans ce créneau comme Daniel Wellington.

D’autres marques ont cherchées à mieux faire en proposant des montres avec des matériaux nobles, une vraie valeur ajoutée dans l’esthétique et un respect des codes du vintage: c’est le cas d’About Vintage. Et ce talent a rapidement été reconnu à sa juste valeurs parmi les maisons établies du milieu horloger comme Frédérique Constant.

Ce modèle About Vintage At Sea 1926 avec cadran Green Turtle en est une parfaite représentation: on apprécie sa disponibilité en 36/39/42 mm, la texture tortue du cadran, les efforts faits sur le verre en saphir anti-reflets avec dôme (alors qu’il aurait été plus simple et moins cher de mettre du plexiglas). Même si je suis moins fan des mouvements à quartz, le mouvement choisi avec Sweep Seconds permet un rendu pas si éloigné des mouvements automatiques.

Bref, si vous cherchez une plongeuse avec un beau cadran et des dimensions contenues pour porter sous un costume, je vous recommande largement ce modèle At Sea 1926 disponible en 36mm à 350€.

Pour ceux qui veulent absolument un mouvement automatique, je vous recommande le modèle Steel Blue Vintage à 599€, dont l’esthétique est par contre un peu différente.

Valery

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer