Test & Avis Lafaurie Paris: des pièces casuals essentielles au très bon rapport qualité/prix

Vous savez ce qui est le plus frustrant dans mon travail ? C’est de passer à côté de belles marques établies, qui jouent le jeu de proposer un beau produit avec un très bon rapport qualité/prix depuis un petit moment déjà. Parce qu’il y a 20 ans, peu de marques jouaient véritablement le jeu d’un produit de qualité, à un prix compétitif pour leur client, et pourtant c’est le cas de la maison Lafaurie Paris, que nous connaissions de nom mais que nous n’avions pas eu l’occasion de visiter auparavant !

Avis sur Lafaurie Paris : 28 ans d’expérience au service de la mode masculine

En l’occurrence la marque officie depuis presque 30 ans. Anciennement nommée Emile Lafaurie, elle est présente à Paris (notamment avec trois boutiques dans le marais) et partout en France (Bordeaux, Marseille, Aix en Provence, Rennes et Montpellier). Avec Valéry nous avons eu l’occasion de visiter une de leur boutique dans le Marais, située rue du Temple.

C’est un bel espace aux couleurs tamisées et particulièrement bien agencé, qui offre une vue rapide et complète sur l’ensemble de la collection (pas besoin de fouiller une heure et personnellement c’est un vrai atout dans une boutique à mon sens quand on est pressé). J’ai également eu l’occasion de visiter une boutique voisine Lafaurie Paris située à deux pas, rue Vielle du Temple et j’y ai découvert une ambiance complètement différente, beaucoup plus lumineuse !

Pour avoir discuté avec l’actuel dirigeant de la marque Théo Lafaurie (qui n’est autre que le fils du fondateur de la marque), chaque boutique Lafaurie propose une ambiance très différente, conçue et façonnée pour s’intégrer au quartier dans lequel elle est implantée. C’est donc un vrai plaisir de franchir le pas de l’une de leur boutique, ou que vous soyez dans Paris ou en France, l’ambiance y sera toujours différente !

Lafaurie Paris propose un vestiaire très complet en couleurs et en matières

La marque fait produire une très grande majorité de ses produits en Europe, notamment en Italie et au Portugal, les cuirs sont quant à eux réalisés juste de l’autre côté de la Méditerranée, chez un spécialiste marocain. Question matière, on est sur du lourd avec des drapiers premium italiens (on a même aperçu du Reda pour les costumes) : on y trouve de la laine de mérinos, du coton, de la flanelle de laine, du cachemire et même plusieurs pièces en tissu technique (dont un joli mackintosh déperlant qui sera présent dans la partie test plus bas), qu’on apprécie notamment pour affronter les intempéries tout en confort.

Lafaurie Paris propose un vestiaire vraiment complet, de la tête aux pieds. On trouve de jolies sneakers en cuir suedé et des chaussettes, jusqu’aux pièces d’extérieur ! La grande force de la marque, c’est également de proposer de très nombreuses couleurs pour de nombreuses pièces (je pense notamment aux mailles, aux chemises et aux vestes de peintre). La pièce phare de la maison : la veste de peintre, qui est une veste au style workwear très épurée, qu’elle décline en plusieurs matières : coton strecht, laine lourde et même en cuir avec beaucoup de couleurs différentes (marron, beige, vert, bleu marine,moutarde…).

Test Lafaurie Paris : Le blouson en cuir Pablo, Le Mackintosh Rain, la chemise racine et le pull en mérinos

Difficile de faire un choix, tant il y a de pièces à tester, mais la gamme d’outerwear nous a paru particulièrement pertinente chez Lafaurie Paris, car elle propose de belles pièces essentielles à un prix franchement raisonnable vu les matières utilisées. On a donc décidé de tester une pièce forte de demi saison, ainsi qu’un manteau technique de mon côté. Valéry a quant à lui opté pur un pull en laine de mérinos ainsi qu’une chemise.

Le blouson en cuir Pablo bleu marine

À peine rentré dans la boutique, cette pièce m’a sauté aux yeux. C’est probablement la plus jolie pièce de la collection à mon goût, j’adore la manière dont est travaillé la veste, notamment les larges poches (elle est fabriquée au Maroc). Malheureusement la veste n’est pas amenée à être reconduite dans la collection de l’année prochaine, mais il reste encore quelques tailles en différentes couleurs : bleu, beige et moutarde ! Voici ce que j’ai pu relever sur le plan des finitions.

  • Le cuir d’agneau :La peausserie nous provient d’une tannerie Espagnole, le cuir d’agneau est une alternative très intéressante au cuir de chèvre. Pourtant, c’est une alternative très intéressante, qui est plus souple et plus léger ! C’est très agréable à porter, je n’ai jamais eu l’occasion de porter une veste en cuir aussi légère et confortable jusqu’alors.
  • Col chemise : Un col classique façon sur-chemise, qu’on peut porter relever, tout comme à plat, c’est vraiment au choix.
  • Une coupe droite avec un léger ajustement à la taille : La veste propose une coupe plus ample que ce que j’ai l’habitude de porter. Ce qui n’est pas désagréable, car visuellement c’est harmonieux, la matière ne tire pas d’un côté ou de l’autre, elle tombe simplement.
  • 2 poches extérieures à rabats fermées : Visuellement elles sont très belles, notamment en termes de proportions. Elle apporte une touche de caractère à l’ensemble de la pièce (qui serait un peu lisse sans cela) avec finesse et en respectant la coupe et l’esprit épuré de la pièce. C’est une finition réussie qui est également pratique et fonctionnelle.
  • Poches intérieures zippées et passepoilées : C’est agréable d’avoir un peu de place pour ranger une carte bancaire, son pass navigo et ses clefs sans que cela déforme la coupe pour autant.
  • Doublure en viscose contrastante avec surpiqûres : C’est purement esthétique mais c’est joli à regarder. La doublure est faite dans un bleu légèrement plus clair, ce qui offre un joli camaïeu subtil qui génère du contraste. On apprécie également le travail des surpiqûres contrastantes, qui donne du caractère à l’intérieur de la veste. C’est le genre de finitions visuelles qui font une belle différence, surtout sur ce créneau de prix-là.

Pour 390 €, ce joli blouson en cuir propose un très bon rapport qualité/prix, surtout quand on regarde la qualité de la peausserie utilisée ! La pièce est très (très) confortable à porter, tout en tenant chaud. Pour ce qui est des températures, ce blouson peut facilement se porter jusqu’à 7 ou 8 degrés si vous glissez un pull épais en dessous. Il est disponible en 3 couleurs : bleu marine, noisette et kangourou.
Les blousons Pablo sont disponibles sur le site depuis hier :

 

Le Mackintosh Rain bleu marine

Cela fait un petit moment que je cherche un manteau demi-saison capable d’encaisser les pluies, surtout quand je porte un costume. En effet, je ne me pose pas trop de questions pour une tenue décontractée mais quand il s’agit d’un costume, j’ai vraiment envie d’être protégé ! Cette pièce technique est fabriquée en Chine, preuve étant que les ateliers ont fait beaucoup de progrès sur la qualité la-bas ! Cela permet entre autre d’obtenir un rapport qualité/prix nettement plus intéressant pour le client.

  • Le polyester technique déperlant : La grande force de ce manteau, c’est sans conteste son tissu technique. Un polyester traité pour rester sec
  • Coupe ajustée : La parka possède une coupe plutôt ajustée, qui suit le corps sans être contraignante, même si on porte un costume en dessous. Généralement ce genre de manteau est un poil large à mon goût, mais en l’occurrence cette coupe semi ajustée me convient bien !
  • Une capuche amovible : Ça peut paraître idiot, mais si on doit se couvrir d’une petite pluie je préfère ôter la capuche ! Bien qu’elle s’intègre bien dans l’allure de la parka, je préfère le rendu plus sobre et formel qu’offre la pièce sans la capuche. En revanche je serai ravi de la porter si la météo prévoit de fortes pluies.
  • Double système de fermeture : Le manteau est habilement pourvu de deux systèmes de fermeture, Un apparent et un camouflé ! En effet, la fermeture apparente se fait avec des boutons (ce qui est plus élégant et formel) tandis qu’une fermeture éclair se cache à l’intérieur (donc non visible) pour rendre le manteau étanche et surtout bien isolé du vent. Voilà une finition qui a un vrai impact sur le coût de la pièce, qui démontre un vrai intérêt de la part de Lafaurie Paris, d’offrir une parka la plus confortable et fonctionnelle possible.
  • Doublure matelassée cousue en point AMF : Une autre finition agréable à voir et à sentir. La parka est pourvue d’une belle doublure matelassée, ultra efficace contre le froid, elle est cousu avec des points AMF (une machine spécifique que l’on utilise également pour les costumes premium).
  • Pattes de serrage au niveau des manches : Autre finition qui apporte un confort supplémentaire, c’est la possibilité de pouvoir gérer la largeur des manches via des pattes de serrage. C’est pratique de pouvoir ajuster les manches si on porte un simple pull ou une chemise au lieu d’un costume, afin d’éviter que le vent s’engouffre.
  • Poches intérieures larges : La parka propose deux grandes poches intérieures, ce qui n’est pas surprenant pour une pièce technique. Ce genre de poche est nettement plus efficace que les poches classiques, et surtout on peut y mettre n’importe quoi sans que cela déforme la coupe (enfin dans la limite du raisonnable), contrairement à la plupart des manteaux lambda.
  • Poche ticket poitrine : Pratique pour transporter ses tickets (bien que je préfère le pass navigo) quand on voyage.
  • Poches latérales extérieures : Deux poches en biais qui permettront à vos mains de s’y glisser par temps froid si vous n’êtes pas équipé en gant.

Pour 280€, cette parka Lafaurie Paris technique fait fort. Ce manteau est franchement très compétitif pour son prix, il permet d’avoir un avant goût de ce qu’on appelle désormais le techwear. Je n’ai pas encore eu l’occasion de beaucoup la porter, je vous ferai un retour rapidement une fois que je l’aurais éprouvée plus en profondeur.

Le pull col rond 100% mérinos bleu nuit

Je commence à avoir pas mal de pulls grosses mailles avec des textures affirmées et j’avais besoin de pulls en laine mérinos un peu plus habillés. Seul problème: il est assez difficile de sortir des classiques gris clair, beige, bordeau et bleu marine et de trouver des couleurs qui sortent vraiment du lot.

Si au premier abord ce pull Lafaurie est un bleu nuit, un coup d’oeil plus attentif nous laisse voir une belle richesse au niveau des couleurs.

  • Un pull col rond bien proportionné qui laisse bien apparaître le col de chemise, avec une bonne tenue
  • Une laine mérinos extrafine: ça se voit d’ailleurs avec les coutures de la chemise qui apparaissent un peu en travers, ça en fait une bonne pièce pour les superpositions
  • La couleur: un bleu qui n’en est pas vraiment un. C’est cet aspect multicolore qui est ultra intéressant ici, avec également des fils verts et violets.

On a donc un pull col rond avec une matière très travaillée pour 95 euros: il se portera de préférence par dessus une chemise en popeline avec une texture très lisse. C’est un excellent élément pour twister un peu la superposition classique pull col rond + chemise et ajouter de subtiles nuances de couleurs. Le pull col rond bleu nuit est disponible ici à 95 euros.

La chemise en popeline de coton Racine

Il s’agit d’une chemise formelle tout ce qu’il y a de plus classique, que j’ai voulu porter de manière casual grâce à la présence qu’apportaient ses rayures extrêmement rapprochées.

  • Col semi italien: c’est le col cutaway classique, qui se porte aussi bien de manière formelle qu’avec deux boutons ouverts
  • Coupe ajustée: c’est ce qu’on peut voir sur les photos, la coupe est très légèrement cintrée mais l’emmanchure reste assez basse, avec pas mal de marge au niveau du dos
  • Popeline de coton espagnole, motif rayé: en temps normal, une chemise en popeline de coton rayée appelle à une tenue formelle. Ici, elles restent assez polyvalentes pour se porter dans une tenue casual. La popeline est en revanche assez fine et froisse facilement, elle sera cela dit parfaite pour le Printemps-Ete.

Les chemises formelles de chez Lafaurie Paris sont correctes, mais ce ne sont pas les pièces les plus intéressantes de la marque. Au final, les chemises casual, en particulier en flanelle à pois sont un peu plus marquantes à mon goût. Les pièces les plus intéressantes stylistiquement étant surtout en outerwear et en maille.

En revanche, le motif et le rendu du tissu est vraiment très casual pour une popeline de coton rayée (ce qui la rend donc plus polyvalente). Pour 75 euros, le rapport qualité/prix est correct et ça peut être une bonne solution si une coupe moins ajustée vous convient davantage, en particulier pour un contexte formel. La chemise en popeline de coton Racine est disponible ici.

Conclusion sur le test Lafaurie Paris

Lafaurie Paris nous a permis de pouvoir tester plusieurs pièces de son vestiaire, et nous n’avons pas été déçus d’aucune d’entre elle. On est étonné de voir d’aussi jolies matières, déclinées dans autant de couleurs différentes pour ce prix-là. On est ravi de pouvoir trouver des pièces décontractées fortes comme ce blouson en cuir Pablo, ou bien les vestes de peintre pour un prix très raisonnable. On trouve également de belles pièces essentielles avec des matières très intéressantes (je pense notamment à ce pull 100% mérinos avec de très belles nuances de couleurs).

Conseils de style : Bien maîtriser les superpositions de matières en hiver

Il y a encore une semaine les températures flirtaient avec les 20 degrés. La saison fraîche nous a soudainement rattrapés, et reviens l’éternel question : comment s’habiller efficacement en hiver ? Parce que l’été est une saison relativement simple à appréhender, l’hiver pose plus de problèmes. En effet, d’un côté il faut ajouter plus de couches pour se protéger, mais si vous en ajoutez une de trop, vous risquez de vous mettre à transpirer, et c’est encore plus désagréable qu’en été. Voici mes conseils pour vous en sortir au mieux !

Les conseils de base pour bien réaliser un layering

L’accumulation de vêtements est une petite science dans le monde de la mode, cela s’appelle le “layering“. En voici les bases :

  • Idéalement tu porteras 3 couches de vêtements : Partons du principe que ce que je vais dire est valable jusqu’à 0 voire -5 degrés. D’après mon expérience, je pense qu’il ne faut pas porter plus de 3 couches de vêtements dans une tenue, sous peine de se mettre à transpirer plus qu’à protéger. Voici mes combos préférés : t-shirt / pull / manteau ou chemise / costume / manteau ou encore chemise / gilet / manteau. Ne tient qu’à vous de mélanger chacune des trois parties selon vos convenances.
  • Des matières chaudes et thermorégulatrices tu préféreras : En plus de ne pas accumuler les couches, il faut également penser à bien choisir ses matières. Personnellement je recommande la laine de mérinos (notamment pour les t-shirt sous les pulls) et le cachemire qui offrent des propriétés vraiment fantastiques pour bien réguler la température de votre corps. De plus, ces matières rendent inodore la transpiration (contrairement au coton).
  • Les bon accessoires tu choisiras : Bien que je conseille d’éviter d’accumuler trop de couches, en revanche je vous conseille d’accumuler certains accessoires très efficaces pour lutter contre le froid. Je pense notamment aux gants et aux écharpes, qui seront vos meilleurs alliés. Il ne faut également pas négliger la capacité des cravates à protéger notre cou.

Le blouson en cuir : une pièce forte dans une tenue décontractée

J’ai eu un peu de mal à me mettre aux blousons en cuir, notamment parce que je ne suis pas très fan des modèles en cuir lisse. En revanche, j’étais curieux de tester un modèle en cuir suédé dont la texture est nettement plus douce. Comme c’est une pièce forte, j’ai voulu la mettre en valeur au maximum, en épurant tout autour avec un pantalon gris et une paire de bottine marron. En revanche, j’ai opté pour un pull col roulé rouge flamboyant, car les deux couleurs contrastent bien ensemble, délimitant chacune leur territoire, en se mettant en valeur mutuellement. Ça sort de ma sobriété habituelle, mais j’aime beaucoup le résultat coloré qui en ressort ! Voici les pièces qui composent ma tenue :

Veste Pablo bleu Lafaurie Paris (disponible uniquement en boutique)

Pull col roulé en laine de mérinos Suitsupply

Pantalon gurkha sur mesure La Maison de l’Homme

Chaussettes en laine bleu / vert Mes Chaussettes Rouges

Jumper boots marron brun In Corio

Le Mackintosh Rain : le manteau technique formel idéal pour affronter les intempéries

Je suis ravi d’avoir pu dénicher cette belle pièce technique pour étoffer mon vestiaire. Elle protège très efficacement du froid et des intempéries, ceci étant dit pensez à l’essayer avec votre costume en dessous pour prendre la bonne taille. J’ai pris des photos sans la capuche (qui est amovible) car je préfère sans mais c’est très pratique quand il pleut vraiment. Pour bien faire ressortir la pièce, je l’ai associée avec mon costume gris moyen en laine & cachemire uni. La pièce forte de ma tenue est sans aucun doute ma cravate bordeaux, qui ressort très bien car tout est très sobre autour. J’ai toujours pensé que le gris et le rouge font un mariage formidable, toutes nuances confondus. Ajoutez à cela une paire de richelieu perforées noires, très sobres. Une tenue très, très formelle et plutôt sage qui conviendra à tous les milieux classique formels (je pense notamment aux milieux de la banque/finance/juridique). Voici les pièces présentes dans cette tenue :

Manteau technique Lafaurie Paris

Costume sur mesure La Maison de l’Homme

Cravate madder Shibumi Firenze

Chemise blanche unie l’Officine Paris

Chaussettes en laine bleu / vert Mes Chaussettes Rouges

Richelieu perforées noires In Corio

La tenue de Valéry

Comme expliqué plus haut, le pull en laine mérinos et la chemise en popeline de coton sont tous deux assez fins et ne suffisent pas seuls sous un manteau. De l’autre côté, le manteau en laine et cachemire double face est ultra épais mais est taillé de manière à pouvoir accueillir en dessous un costume.
Du coup, c’est un peu limite entre 5 et 10 degrés, surtout si on se déplace à vélo: l’air aura tendance à s’infiltrer facilement (et ce même avec l’écharpe en laine et soie).

Le gilet technique en tencel et coton est justement là pour compenser cet écart en constituant une couche intermédiaire entre le manteau et le combo pull/chemise.

D’un point de vue stylistique, le rendu matelassé du gilet permet un contraste de textures intéressant avec le mérinos beaucoup plus fin, et la laine et cachemire du manteau.
On a ici deux pièces chinées: l’écharpe en laine et soie et le pull mérinos (sur lequel c’est beaucoup plus discret). Vous noterez que ces pièces chinées ont par ailleurs une texture plutôt lisse pour éviter de les rendre trop chargées.

Le bas est quant à lui un peu plus simple: un motif pied de poule sur le pantalon en flanelle et un nubuck taupe sur les sneakers. A noter le rendu un peu plus allongé que la normale de ces sneakers, qui permettent de leur donner un léger côté habillé et de bien faire écho au manteau.

Les sneakers donnent par ailleurs un très léger côté streetwear à la tenue,

Manteau laine et cachemire double face Johnston of Elgin (malheureusement indisponible en ligne pour le moment)
Pull col rond bleu nuit Lafaurie Paris
Chemise Racine Lafaurie Paris
Gilet technique Adresse Paris
Echarpe en laine et soie Atelier Particulier
Flanelle Air pied de poule Le Pantalon (plus dispo en gris malheureusement)
Sneakers Leo et Violette (test à venir)

Conclusion du test & avis sur Lafaurie Paris

Nous avons été agréablement surpris de trouver une marque présente partout en France, qui propose un vestiaire décontracté de qualité à un prix vraiment raisonnable. Lafaurie Paris est une belle adresse pour trouver ses premières pièces essentielles, je pense notamment aux manteaux et aux blousons qui sont particulièrement bien réussis pour cette tranche de prix-là.

Vous aimerez peut-être: