Test & Avis: Thule, un nouveau venu dans la bagagerie avec une expertise bluffante

Disclaimer: Nous avons été invité à découvrir l’univers de Thule à son siège de Malmo lors d’un voyage presse fin février. Nous ne publions le test de la valise que maintenant pour pouvoir vous livrer de véritables premières impressions en situation, après plusieurs semaines d’utilisation.

 

Thule: une marque bien implantée à l’expertise technique idéale pour la bagagerie

Le motto de Thule est assez simple mais représentatif de l’activité de la marque : « Bring your life » : ramener avec soit tout ce qui est important pour avoir une vie active.

C’est ainsi dans le domaine des barres et coffres de toit que la marque se fait d’abord connaître jusqu’à devenir aujourd’hui leader mondial (et son premier véritable produit était le piège à brochet, en 1942).

Le défi dans ce domaine est de taille : il s’agit en effet de porter des charges lourdes (voire très lourdes) sur des véhicules en mouvement, en proposant tout de même des équipements faciles et rapides à installer, mais qui soient capables de résister à ce genre de contraintes.

C’est donc avec un savoir-faire de pointe qu’elle s’attaque logiquement aux sacs et à la bagagerie, d’abord en outdoor où les contraintes techniques sont nombreuses, puis dans un cadre urbain, où une dimension esthétique s’ajoute.

La gamme Subterra apparaît ainsi en 2016 pour satisfaire les besoins d’hommes d’affaires souvent en déplacement : il s’agit d’une gamme soft shell (donc souple) en nylon ballistique.
Elle comporte déjà une première belle innovation : le « compression board » qui permet de gagner quelques précieux centimètres et est récompensé par le F design award.

La gamme Revolve apparaît cette année : il s’agit cette fois-ci d’une coque solide en polymère dont les coins ont été renforcés pour rajouter en rigidité. Elles comportent toutes une serrure approuvée TSA (que les douaniers ou des équipes de déminage peuvent ouvrir en cas de suspicion de colis piégé).

Le savoir-faire de Thule

Ce qui est extrêmement surprenant, c’est l’impression d’avoir à faire à une marque de bagagerie de ville premium, qui fait ça depuis des dizaines d’années alors que Thule s’est lancée il y a seulement trois ans dans le secteur : pour avoir un bagage soute Tumi, j’ai du mal à voir la différence de qualité entre les deux.

Des qualités aussi précoces s’expliquent par les 75 ans d’expérience de Thule en ingénierie, mais aussi par son équipe de 20 designers et 200 ingénieurs répartis sur la Suède et les Etats-Unis.
La marque dispose ainsi des moyens pour proposer un bagage premium, mais aussi des volumes pour un excellent rapport qualité/prix : Thule dispose ainsi de plus de 1000 distributeurs, 75 corners dans des Grands Magasins et des boutiques dans 10 aéroports.

Thule possède ses propres usines dans lesquelles sont développés de nombreux designs différents, et avec une expérience en production rare dans le domaine. Leur background conséquent (la marque est en fait leader mondial dans le domaine) en bagagerie de toit , comme les coffres de toit et galeries de toit leur donne une expertise incomparable, par exemple sur les réactions du plastique aux changements de température et aux chocs.

Tous les designs sont ainsi conçus pour satisfaire un cahier des charges lourd en terme de résistance, mais aussi pour rester le plus sobre et minimaliste possible, dans le plus pur style scandinave.

Avec le positionnement urbain de sa ligne de bagagerie, elle est aussi depuis peu exposante au Pitti Uomo.

Identité de marque

Une petite parenthèse que j’ai personnellement voulu développer : avec JamaisVulgaire, il nous arrive parfois de conseiller des marques sur leur brand content, pour les aider à développer un univers de marque cohérent et attractif.
Difficile a priori de proposer un univers de marque attractif dans le domaine des barres et coffres de toit et pourtant, Thule a réussit à le faire avec brio avec un ambassadeur de marque pour chaque branche et un superbe magazine de marque

II Notre avis sur la gamme Thule Revolve

Avant de présenter la valise, voici une rapide vidéo de la marque qui synthétise efficacement tous ses avantages:

 

Les roulettes

C’est le gros point fort de cette gamme: jamais je n’ai vu des roues qui glissaient aussi bien. Avec une légère impulsion, on peut même faire rouler la valise seule sur une bonne vingtaine de mètres.

J’étais un peu sceptique et je pensais que ça ne durerait pas forcément mais, pour avoir beaucoup voyagé ces derniers mois et avoir usé à la moelle ces roues sur des surfaces pas forcément accueillante (terre, gravier etc) je constate qu’elles tiennent plutôt bien la route et qu’elles ont une très belle résistance aux frottements.

Il s’agit en revanche d’un système de quatre doubles roulettes, ce qui sera un poil plus lourd qu’un système classique de quatre roulettes simples.

Si le système est aussi efficace et agréable à utiliser c’est aussi grâce à un petit twist qu’on ne remarque pas forcément au premier coup d’oeil: les roulettes arrières, sur laquelle la valise s’appuie donc la plupart du temps pour rouler, sont plus imposantes et robustes et roulent donc sans problèmes sur des terrains difficiles comme les trottoirs du Cambodge, les pavés ou le gravier.

Les roulettes avant, quant à elles, viennent plus en support et ont un rôle moteur plus limité: elles sont plus petites et permettent de maximiser l’espace intérieur de la valise. Le tout reste ultra maniable et on se surprend au début à voir combien de tours sur elle-même on peut faire faire à sa valise.

Ces roues glissent d’ailleurs tellement bien qu’il n’est pas rare que votre valise se fasse la malle (aha) si vous n’êtes pas sur une surface parfaitement plane, soyez donc vigilants. Un système de freinage ou de blocage des roues n’était malheureusement pas envisageable car il aurait rajouté beaucoup trop de poids à la valise.

Les dimensions

Il s’agit d’un bagage cabine aux dimensions généreuses: je ne pense pas qu’il soit possible d’aller plus loin pour ce genre de bagages sans avoir de soucis aux check-ins (en particulier sur les vols européens low-cost).

Si elles restent bien règlementaires, les dimensions de la valise peuvent attirer l’attention de contrôleurs zélés aux check-in et à l’embarquement d’aéroports européens: attention donc à ne pas avoir l’air trop chargé par ailleurs.

Aucun souci en revanche à Dubai et encore moins dans les vols low-cost type Airasia où les dimensions un poil généreuse de la Thule Revolve passe inaperçue à côté de la quantité hallucinante de bagages cabines de certains touriste chinois.
La valise rentre en tout cas sans problèmes dans les compartiments limités des vols low-cost type Airasia.

La poignée téléscopique

En dehors des roues, c’est pour moi le deuxième véritable indicateur d’une valise de qualité. La plupart des valises un peu cheap qu’on peut trouver chez les vendeurs à la sauvette auront forcément cette poignée qui soit se bloquera, soit finira carrément par se casser ou se détacher (et si on combine une poignée bloquée à des roues qui ne glissent pas, ça devient rapidement très agaçant).

Bref, la poignée en aluminium respire la solidité et on arrive très facilement à la changer de position. Le système est fonctionnel et parvient à rester assez léger, il s’utilise aussi simplement que celui de ma valise Tumi.

La coque

La coque est réalisée en polycarbonate vierge: elle ne contient ni matériaux recyclés ni traces externes. L’idée est d’avoir un matériel le plus pur et intègre possible pour maximiser sa résistance.

Afin de renforcer cette coque externe, un cadre rigide est rajouté pour maintenir les angles et ainsi qu’un panneau supplémentaire sur l’avant. Ces renforts ont été prévus pour maximiser la résistance de la valise, tout en conservant une esthétique scandinave, la plus minimaliste possible.

Les tests de résistance de la coque sont drastiques: les valises sont chargées à bloc puis on les laisse tomber sur chacun des 8 coins, pour déceler d’éventuels risques de fissures ou de déformation.
On met également ces valises dans des énormes séchoirs pour simuler les chocs qu’elles pourraient subir en cas de chute de la courroie transporteuse des aéroports.

Pour finir, on teste leur résistance au froid et à la chaleur, ainsi qu’à différents niveaux d’humidité. Hormis la coque, c’est aussi la poignée et les roues qui subissent des tests intensifs.

Thule ne fait pas subir cette batterie de tests qu’à ses produits, mais aussi à ceux de ses concurrents, pour s’assurer d’avoir un produit avec une réelle valeur ajoutée dans le domaine.

Le revêtement

Il s’agit d’un revêtement en polycarbonate vierge: l’idée est de trouver le bon compromis en terme de résistance aux chocs (donc qui ne casse pas, mais qui ne marque pas non plus) , de légèreté tout en conservant une texture sobre qui passe facilement dans un cadre urbain.

Le pari est plutôt réussi: j’ai bien maltraité la valise et hormis quelques tâches de boues je n’ai vu aucune rayures.

L’intérieur

Hormis le volume généreux de l’intérieur de la valise, la première chose que l’on remarque est la doublure en feutre de la valise. Celle-ci est utile à la fois en terme d’isolation, mais permet aussi d’absorber efficacement le bruit des roulettes en absorbant leur vibration, ce qui rend la valise particulièrement silencieuse.

Vu que le feutre accroche un peu, la doublure permet aussi de maintenir plus facilement vos vêtements en place.

Le cadenas

Le cadenas est conforme à la norme TSA (Transportation Security Administration): elle permet aux douaniers américains d’ouvrir votre valise grâce à une clef universelle sans avoir à vous demander le code, la casser ou la forcer. Elle permet donc de gagner du temps lors des contrôles et de ne pas risquer d’abîmer votre valise.
Ce système est en revanche moins utile hors USA et ne m’a pour le moment pas encore servi.

Le zip

La valise se referme à l’aide d’un zip YKK haut de gamme ultra résistant. Contrairement à des fermetures plus cheap de valises bas de gamme, il est impossible de la percer avec un stylo ou un couteau.

Et quand bien même le tissu de la fermeture serait percé, on trouve en dessous une partie rigide maintenue refermée par la fermeture TSA. Il est donc impossible pour quelqu’un de mal intentionné d’ouvrir la valise sans la détruire intégralement.

Bref on a à la fois la fonctionnalité et la fluidité d’une fermeture zippée, et la sécurité supplémentaire de la serrure TSA.

Style et contexte

Il ne s’agit évidemment pas de vrai conseils de style à proprement parler, simplement de quelques photos pour vous montrer la polyvalence de cette valise: assez sobre pour convenir à une tenue urbaine mais assez pratique pour un environnement aux surfaces pas forcément simples (comme cet hôtel à Kep, au Cambodge).

CONCLUSION

On est toujours un peu curieux et sceptique quand une marque veut attaquer un nouveau marché, et c’est extrêmement rare que le résultat soit aussi convaincant que dans le cas de Thule: la marque a en effet tout pour elle en terme d’expertise pour faire une entrée fracassante dans le monde de la bagagerie avec une qualité similaire aux marques haut-de-gamme du domaine, mais avec un prix bien plus contenu.

Je vous encourage chaudement à jeter un coup d’oeil à la gamme Revolve.

Vous aimerez peut-être: