Test&Avis Silbon: le retour à Paris du vestiaire sartorial espagnol accessible

C’est toujours triste une fermeture de boutique, d’autant plus qu’elles sont associées à la disparition d’une marque, et sont donc définitives.

Mais il y a d’autres cas de figures, par exemple celui de marques étrangères qui tentent une première aventure en France, pour tester un peu le marché et voir comment ça prend.

C’était notamment le cas de la marque espagnole Silbon, que nous avons déjà testé trois fois et qui est une très belle entrée de gamme dans le monde sartorial.
L’offre de Silbon est pertinente sur le marché français en proposant des costumes pas chers mais affirmés: pantalons à pinces pour les premières collections, vestes aux revers bien larges.

Bref, de quoi s’initier à ce style sans trop dépenser. Ou même tout simplement de quoi avoir un premier costume avec une largeur de revers adaptée quand on est costaud (ce qui est compliqué sur le marché).

Le contexte du départ et du retour en France


Silbon s’installe fin 2018 rue de Rennes et subit tous les fléaux naturels possibles et imaginables: gilets jaunes, grèves et enfin covid-19. L’aventure se termine donc le 26 mai 2020:

J’avais tout de même eu un léger pincement au coeur, et me disait qu’avec une expérience pareil, la marque n’était pas prête de remettre les pieds en France.
Puis nous avons commencé à voir en Juillet dernier sur le compte IG @silbon_france quelques posts étrangement spécifiques sur le quartier du Canal Saint-Martin et plus précisément la rue de Marseille (dans le 10è arrondissement):

Jusqu’à avoir une annonce plus claire:

Bref, la boutique a rouvert ses portes fin Août au 14 rue de Marseille, un emplacement beaucoup plus central et en phase avec son positionnement que la rue de Rennes avec une boutique simple mais qui est bien pensée:

La disposition est assez simple: le casual à gauche, le formel à droite et un ilot central avec sweat-shirts et accessoires.

Je ne vous cache pas que j’ai été assez étonné au début d’un retour aussi rapide en France. Pour mieux le comprendre, il faut regarder ce qui s’est passé du côté de l’Espagne : la marque vient notamment d’intégrer la marketplace El Corte Inglés, un peu un équivalent espagnol du Printemps. Elle a ainsi pu acquérir des corners à Madrid, Valence, Grenade, Valladolid, Malaga, Alicente et a prévu des ouvertures à Oviedo et Palma de Majorque.

Son chiffre d’affaire a du coup bondit en 2021: après un CA de 12 millions d’euros réalisés sur 2020, elle enregistre un CA de 7,4 millions d’euros sur le premier semestre 2021 sur à présent une trentaine de points de ventes.

Bref, on comprend mieux que la marque reste entreprenante et souhaite retenter sa chance en France (avec également paraît-il le développement d’une ligne Silbon Woman).

Offre et approvisionnement

L’offre est large et la boutique pas très grande: toutes les tailles ne sont donc pas disponibles, en particulier si vous faites à chaque fois la plus petite taille (comme c’est mon cas, et j’imagine que c’est pareil pour les autres extrêmes).

Le concept mélange en fait physique et numérique: vous pouvez commander en ligne sur le site de Silbon et retirer votre achat en boutique dans les 24 à 48H.

Ne vous étonnez donc pas d’une disponibilité limitée sur les tailles lors de votre première visite: la responsable de la boutique Ana sera ravie de commander au siège la pièce que vous souhaitez essayer à votre taille (sans que ça engage à un achat évidemment).
Si vous venez de loin, je vous conseille même d’appeler la boutique, ou contacter la marque sur l’instagram @silbon_france pour être certain que les pièces que vous souhaitez essayer dont bien disponibles, ou qu’une commande soit passée si ce n’est pas le cas.

Avant d’entamer la partie Test de cet article, nous allons passer rapidement en revue la collection et ce qui m’a interpellé:

Offre décontractée

C’est surtout les chemises qui m’ont tapées dans l’oeil pour le moment: je n’ai cependant pas encore eu l’occasion de les tester et de voir si le sizing était le même que sur les costumes: on trouve quelques modèles en XXS mais je vous recommande de contacter la boutique pour vous assurer de leur disponibilité sur place.

Offre formelle

Le formel est l’une des grandes forces de Silbon: l’offre se positionne en effet extrêmement bien si l’on cherche un premier costume.
Elle se positionne sur tous les budgets en entrée-de-gamme: du costume en polyester (dont évidemment on ne parlera pas) jusqu’au costume 100% laine. On trouve ainsi cinq variations différentes de costumes bleu marine deux boutons avec des subtiles variations de matières ou de textures.

Un tel choix est appréciable, mais la présentation n’est pas spécialement ergonomique et l’offre manque au premier abord de lisibilité: il faut fouiller sur chaque pièce produit pour bien comprendre les éventuelles différences de matières.


Tout reste en thermocollé mais on apprécie surtout les larges revers difficiles à trouver à ce niveau de prix.
Attention, seuls certains modèles disposent de pantalons habillés: sans passants et avec ajusteurs latéraux (malheureusement, ils n’étaient pas encore disponibles à l’heure où nous avions discuté du test).

Une offre MTM sera d’ailleurs disponible à partir de la semaine prochaine.

J’aime enfin beaucoup les gilets croisés très bien positionnés (à partir de 59€) avec de beaux revers et quelques tissus intéressants (je pense par exemple au Prince de Galles).

On trouve enfin quelques vestes queue de pie pour le mariage: ça peut paraître un peu déstabilisant sur le marché français mais c’est la signature de toutes les marques espagnoles. Le queue de pie y est en effet beaucoup plus porté qu’en France pour les mariages.

La ligne Silbon Woman

La ligne a été lancée aujourd’hui-même: elle est disponible en ligne, et dans les boutiques de Madrid, Séville et Cordoue.

Test du costume en laine stretch Marzotto Super 100’s

A l’heure du test, le costume sergé avec pantalon habillé un peu plus sartorial n’était pas encore sorti. J’ai donc tourné mon choix vers le modèle Americana Traje Stretch. C’est l’entrée de gamme un peu plus technique de Silbon avec une laine légèrement stretch.

Le costume est fabriqué au Portugal, une belle prouesse au vu de son prix: 270€

La laine Super 110’s Natural Stretch de chez Marzotto

Quand on dit technique, tout reste relatif et on est loin du costume synthétique stretch 4 directions, lavable en machine et infroissable. On reste ici sur un tissu beaucoup plus raisonnable pour cette gamme de prix avec un stretch bi-directionnel, une résistance aux plis, respirabilité et thermorégulation.


C’est un stretch naturel, c’est à dire une propriété technique qu’on trouve sur un tissu pourtant 100% naturel: il est effectif grâce à la méthode de tissage, et non pas grâce à l’ajout d’une matière synthétique (l’élasthane dans la plupart des cas).

Le tissu est très nerveux donc il résiste aussi très bien aux plis comme vous pouvez le voir dans cette vidéo (je n’ai pas encore eu l’occasion de tester sur la durée).

Enfin, le tissage est plutôt aéré donc il est effectivement bien respirant (c’est un bon intermédiaire entre un fresco et une laine sergée plus classique).

D’un point de vue esthétique, il est très très légèrement chiné, ce qui change d’un sergé de laine bleu marine classique.

La construction

A ce prix là pas de miracle: il s’agit d’un costume thermocollé. Ca ne se ressent pas trop visuellement, à part avec un très léger collar gap à peine visible.

Pour un costume thermocollé, on conserve un roulé de revers assez accentué et très correct qu’on voit bien à gauche de cette photo.

La coupe du costume

Du haut de mon 1m73 et avec mes 60kg tout mouillés, ce n’est pas un acquis chez toutes les marques de prêt-à-porter de trouver un costume à ma taille. Je fais normalement du 44 et Silbon commence en 42: je croyais donc avoir trouvé une marque où m’habiller sans difficultés.

Ce ne fût pas vraiment le cas:
– d’une part la veste en 42 taille grand: avec en particulier beaucoup d’espace aux épaules et aux biceps. Je n’ai pas effectuée de retouches sur la veste pour que vous vous en rendiez compte plus précisément. Si vous faites un grand 44 ça ne posera pas de problèmes.
– d’autres part les pantalons ne commencent qu’au 38, avec donc un drop de seulement 4: pour obtenir un fit correct le pantalon a donc lui nécessité des retouches en largeur au niveau du mollet (et en longueur aussi forcément).

Bref, rien d’insurmontable dans l’absolu, mais ne vous attendez pas à ce que les tailles 42 en costume soient vraiment adaptées pour les très petites tailles. On est en fait plus proche d’un grand 44 ou d’un petit 46.

On voit surtout ici le surplus de tissu au niveau du biceps

Voyons plus en détails le fit:

Les épaules

Ce n’est pas si perceptible visuellement, ça se ressent plus lorsqu’on porte le costume et qu’on est habitués à des emmanchures plus hautes: ici l’emmanchure est assez basse et l’ouverture large aux bras larges entraîne un surplus de tissu au niveau des biceps.



Il s’agit de quelques défauts qui peuvent surprendre lorsqu’on est habitués à de la demi-mesure mais qu’on est tout à fait en droit d’attendre sur un costume à 270€.

En dehors de cela, il s’agit d’une veste structurée et on a donc du padding et une très discrète cigarette.

Voici ce que j’ai observé d’autre:

Cintrage: Le cintrage en revanche est plutôt satisfaisant, avec une taille bien dessinée et seulement quelques plis discrets au niveau du bouton.
Longueur: Une veste qui arrive à mi-fesses, une longueur assez moderne

Les finitions

Les revers

Ces beaux revers de 9 cm sont comme vous vous en serez doutés une des grosses valeurs ajoutées de ce costume: une largeur a priori introuvable à ce niveau de prix.
Ils ne se distinguent au final pas seulement par leur largeur, mais aussi par une forme très particulière avec un bel arrondi au niveau du col juste au dessus du cran.

Ce cran est d’ailleurs situé un peu plus bas que la moyenne, ce qui donne pour moi un peu plus de caractère et de prestance à l’ensemble et attire plus le regard sur le torse.

Enfin, on remarque également les classiques surpiqures AMF qui mettent bien en valeur l’ensemble.

Autres finitions notables

En dehors de ce revers et du dessin subtil du cran, les finitions restent assez classiques:

  • poches à rabat en biais: le biais est assez marqué, ça fait je trouve bien echo au dessin particulier du revers. Des poches droites auraient été trop austères ici par contraste.
  • poche intérieur latérales, poches ticket et poche en bas : pile ce qu’il faut de poches intérieures. Les deux poches principales sont largement assez profondes pour accueillir la plupart des smartphones
  • salières aux épaules: cette couche de doublure supplémentaire au niveau des aisselles qui absorbe la transpiration, plutôt rare dans cette gamme de prix
  • boutonnière: sur cette boutonnière, les 3 premiers boutons sont fonctionnels mais pas le dernier de manière à prévoir assez de marge de manoeuvre pour raccourcir la veste. La couture des boutons n’est pas forcément très solide à ce niveau là en revanche.
  • poche poitrine droite: pas les éternelles poche poitrine barchetta mais une poche poitrine droite. Un contraste qui est ici intéressant avec cette forme de revers.

Le pantalon

Le pantalon est quant à lui à passant, beaucoup plus classique donc. Les finitions restent plutôt soignées, surtout pour un modèle à 69€.


La coupe

Il s’agit ici d’un grand 38: je fais normalement plutôt du 36 donc j’ai dû en plus de la longueur faire retoucher la largeur au niveau du mollet ce qui coûte à Paris moins d’une trentaine d’euros.
Rapporté au prix du pantalon, ce n’est pas négligeable mais on obtient au final un pantalon parfaitement coupé pour une petite taille à moins de 100€

Autres finitions remarquables

Rien d’exceptionnel sur les finitions, mais ça reste tout de même très bien pour un pantalon à 69€:

Voici ce qu’on remarque:
Poches en biais renforcés par des points d’arrêt et avec surpiqûres AMF
Poche boutonnée droite avec un passepoil

Le gilet

J’ai ici opté pour la plus petite taille du gilet associé au costume, il baille donc légèrement aux bras et aux épaules: rien d’extrêmement choquant cela dit quand on parle d’un gilet à 69€.


Il est très difficile à mon goût de trouver l’équilibre sur un gilet: soit on en fait trop peu avec un col V trop classique, soit on est tentés de proposer des revers ultra larges et un boutonnage extravagant. Silbon trouve pile le bon compromis avec des gilets croisés aux revers à pointes légèrement arrondis et pas trop larges:

Conseils de style

Il s’agit au demeurant d’un costume bleu marine deux boutons donc vous vous doutez bien dans cette partie que je ne vais pas réinventer la roue.


Je porte le costume Silbon Americana Traje Stretch avec:
– une chemise The Nines en coton Sea Island avec un col assez large, qui fait bien echo à la largeur des revers, et dont les rayures bleu sont assez claires pour permettre une transition riche en contraste avec la cravate
– une cravate en soie imprimée motif florale Gentlemenclover: vu les rayures discrètes de la chemise et le tissu plutôt lisse du costume, on peut se permettre un imprimé voyant sur la cravate.
– des mocassins en cuir suédé marron clair Morjas
– pochette de costume Portia

Il est difficile de se tromper avec ce genre de costumes, soyez juste vigilant sur les proportions et évitez les chemises à petits cols et cravates fines qui vont dénoter face à ces ravers de 9cm (mais si vous êtes un lecteur assidu du site, j’imagine que vous n’avez plus ça dans votre garde-robe).

Conclusion sur Silbon Paris

Le retour de Silbon à Paris est une excellente nouvelle pour tous ceux qui recherchent des pièces avec des détails sartoriaux avec un prix accessible.

Pour pleinement profiter de tout ce que peut offrir le concept, gardez tout de même ces quelques éléments à l’esprit:
– la boutique, à l’espace assez réduit, est conçue comme un mélange physique/digital. Toutes les références de l’e-commerce ne s’y trouvent pas forcément, et encore moins dans toutes les tailles.
Pensez à appeler la boutique, ou à envoyer un DM au compte IG @silbon_france si vous souhaitez essayer une pièce dans une taille particulière (surtout pour les petites tailles)
– la marque taille grand, et ainsi le 42 du costume que j’ai pu essayer est plutôt l’équivalent d’un grand 44 ou d’un petit 46. Ce n’est pas visuellement choquant en termes de fit pour la veste, par contre les pantalons en taille 38 demanderont des retouches.

Une fois que vous avez ça en tête, vous pourrez pleinement profiter de ce que Silbon peut proposer dans sa boutique du 14 rue de Marseille.








Valery

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer