Test&Avis La Boîte (par l’Exception): une solution simple et pertinente pour avoir de bonnes bases

Depuis une dizaine d’années, on voit fleurir tout type de business models dans la mode masculine, et dans la mode en général.
Certains sont de vraies bonnes idées, d’autres sont des usines à gaz qui apportent au final peu de valeur ajoutée.

Enfin, d’autres business models sont plus nuancés: ils peuvent être des échecs flagrants avec une execution médiocre et une vraie bonne solution lorsque bien réalisés.

C’est le cas des fameuses boxs de tenues qui proliféraient ces dernières années, et qu’on retrouve à présent toujours chez l’Exception à travers son concept La Boîte que j’ai pu tester sur ces dernières semaines.

Comme d’habitude dans mes articles, j’essaie de prendre un peu de recul et d’analyser le concept de manière business pour ne pas vous faire un test trop terre-à-terre. Si cette partie business ne vous intéresse pas, vous pouvez passer directement à la seconde partie de ce test.

I Le business model des boxs

Pour rappel, le système est très simple:
– tout commence avec un questionnaire sur votre style actuel, vos habitudes et vos envies puis est confirmé par un coup de téléphone avec une styliste
– cette styliste va ensuite vous envoyer une box avec une sélection de vêtements
– vous ne payez que ce que vous gardez et vous renvoyez le reste (le renvoi se fait généralement par coursier si vous êtes à Paris pour vous éviter l’attente à La Poste)
– un prix similaire à un achat classique, voire même un prix réduit réductions

Un système en apparence alléchant, mais avec une execution souvent ratée

C’est quelque chose que je connais bien puisque je m’étais intéressé de près au fonctionnement d’une start-up comme Chic Types dont le système était exactement le même et qui s’est arrêté au bout de quelques années.


Pourquoi ? Pour deux raisons principales:
des coûts logistiques trop importants: réalisation des boxs, envois des boxs, traitement des retours, reconditionnement des vêtement non achetés etc. Bref, cela représente des frais de fonctionnement nettement plus importants qu’un e-commerce classique.
Il s’agit ainsi d’un business model qui mets très longtemps à devenir rentable, et qui nécessite levée de fonds sur levée de fonds.
une offre médiocre: pour amortir ces frais et rester compétitif, il faut en fait avoir une marge distributeur plus importante sur son offre.
Deux solutions sont possibles pour y arriver:
soit on monte le prix de vente: impossible car l’idée est de s’aligner sur l’e-commerce classique
soit on achète des produits moins chers: c’est la solution pour laquelle avaient optés Chic Types et d’autres services de box.

On se retrouvait alors très vite avec des fins de stock de marques mainstream comme Tommy Hilfiger ou encore Dockers, bref très loin de standards de sélection premiums.

Bref, les dépôts de bilan sur ce type de start-ups se ensuite sont assez vite enchaînés.

L’expérience américaine: les boxs intégrées à un e-commerce existant

L’équivalent américain de Chic Types, Trunks Club est acheté par le géant du retail en Nordstrom en 2014.


Sur le papier, on pourrait se dire qu’intégrer une box à un e-commerce déjà existant est une excellente idée:
on mutualise et donc on amortit les coûts logistiques
on profite d’une sélection potentiellement plus qualitative sans les contraintes de marges d’un business exclusif de boxs.

Chez Nordstrom, cela n’a pas si bien marché que ça puisque le service Trunk Club a été fermé en mars 2022. Après, lorsqu’on s’aperçoit que ce site vend énormément de Nike, Calvin Klein ou encore BOSS, il n’y a peut-être pas de quoi s’étonner.

II La Boîte par l’Exception

L’Exception lance son propre service La Boîte en 2017 et avec déjà à l’époquede sérieux atouts et une belle légitimité:
une logistique bien en place et un service client aux petits oignons: deux atouts indispensables pour un service de box
auparavant exclusivement dédié aux marques françaises pointues, l’Exception s’est diversifiée à partir de 2015 pour proposer une sélection internationale plus vaste mais toujours aussi qualitative (avec aujourd’hui notamment Norwegian Rain, ABCL, Le Gramme, Valet de Pique, SNS Herning, Atelier de la Venise Normande, Laperruque etc)

Le processus

Disclaimer: La Boîte étant animée par une seule styliste, Margaux, il n’était pas vraiment nécessaire que je réalise ce test anonymement. Elle aura en revanche forcément eut un peu plus d’informations sur mon style grâce au contenu visible sur JamaisVulgaire.
Je me suis efforcé lors du brief de ne pas mentionner de pièces spécifiques et de ne faire aucun repérage sur le site de l’Exception: le service est pour ceux d’entre vous qui veulent mieux s’habiller sans être spécialement passionné et qui n’ont justement pas le temps de faire ce repérage.

Questionnaire

Le questionnaire est plutôt pertinent et va déterminer:
– votre style


– l’environnement
– ce que vous êtes prêt ou pas à porter (surtout en termes de couleurs et motifs)


– ce que vous détestez catégoriquement

Ainsi, au-delà de vous habiller en restant dans vos habitudes, l’idée est aussi de vous faire sortir de votre zone de confort, tout en excluant ce que vous détestez et que vous ne porterez jamais (plutôt mourir que de porter des tongues ou des Birkenstocks pour ma part): vêtements à logos, chemisettes à fleurs et autres pièces très clivantes de ce genre.

Vous pouvez également choisir les marques qui sont familières: une donnée bien utile pour que la styliste détermine le registre de votre tenue (on sera forcément plus modeux en retenant Kenzo que APC ou Carharrt).

Enfin, vous pouvez également indiquer vos préférences d’achat en termes de valeurs:

On vous demandera une empreinte de carte bancaire à la fin du questionnaire (car évidemment l’Exception ne peut pas vous envoyer comme ça des milliers d’euros de vêtement): rien n’est prélevé mais elle sert de garantie en cas de non-restitution des vêtements.

Afin de rendre le concept le plus avantageux possible, -25% sont offerts si vous gardez toute la boîte et -10% à partir de 5 vêtements gardés.

Entretien téléphonique

L’entretien téléphonique sert à confirmer les résultats du questionnaire, et surtout à apporter des réponses complémentaires aux choix prédéfinis qui y étaient présentés (et qu’on a pas forcément toujours la motivation de saisir dans les champs libres): j’ai notamment indiqué que je souhaitais des pantalons tailles hautes, ainsi que des blousons un peu habillés et qui sortent du lot pour les rares fois où je ne porte pas de costumes.

la réception

Si vous habitez à Paris, vous recevrez votre commande par coursier.

Un des grands plaisirs de la commande en ligne, c’est sûrement de déballer le colis et de découvrir le produit, sa matière, sa couleur et l’enfiler pour la première fois. Je n’en parle pas d’habitude car je préfère toujours me concentrer sur la valeur ajoutée du produit plutôt que celle de son emballage.

Vous pouvez donc bien imaginer qu’avec une boîte de 20 produits, ce plaisir est décuplé et on a l’impression de redevenir un enfant au pied du sapin de Noël.

Pour ne rien gâcher, le packaging est ainsi extrêmement soigné (et on peut compter pour ça sur les onze ans d’expérience de l’Exception dans l’e-commerce de luxe): toutes les pièces sont soigneusement ficelées par tenues.

résultat: la sélection

La sélection est franchement dans l’ensemble remarquable. Voici comment Margaux l’a structurée:

Cher Valéry,

Je t’ai proposé quatre silhouettes dans des registres relativement différents et qui je l’espère te feront découvrir des pièces auxquelles tu n’auraient pas pensé comme tu le souhaitais.

Pour commencer, j’ai opté pour un esprit gentleman farmer en mettant l’accent sur un mélange de textures avec du chambray, du lambswool et du coton ciré. J’ai également choisi un modèle incontournable de la griffe anglaise Barbour pour la mi-saison : la veste en coton ciré Bedale qui se mariera aussi bien à une tenue habillée que plus casual.

Ensuite, tu trouveras une alternative à tes costumes mais tout aussi élégante avec un pantalon à pinces en velours italien Officine Générale à porter avec notre cardigan à col châle en laine mérinos et une chemise rayée comme ici ou n’importe quelle chemise en oxford de ton dressing. Pour compléter ce look, je te propose les iconiques derbies Michael de chez Paraboot, un modèle au style authentique et de qualité incomparable.

Continuons avec un look où j’ai misé sur des intemporels avec un chino marine de belle facture et une maille à col polo bordeaux très élégante que je viens twister avec une de mes pièces favorites de la saison : la veste Baker Universal Works à imprimé pied de poule. Pour jouer la carte du layering, n’hésite pas à ajouter une chemise sous le polo.

Enfin, voici une silhouette assez casual et intemporelle avec un pantalon à taille élastique écru que tu pourras réchauffer cet automne avec un pull col roulé ou porter plus classiquement avec une chemise à la coupe impeccable et fabriquée en France chez Atelier de la Venise Normande.

Pour apporter la touche finale à ces ensembles, je t’ai également proposé quelques accessoires comme un jonc fin en argent Le Gramme très facile à porter au quotidien, un foulard en coton et soie Cinabre hommage à Paris et Los Angeles ou encore de belles solaires issues de notre collaboration exclusive avec Waiting for the Sun.

Belle découverte !

Margaux

Voici ce que j’y ai trouvé:

Un basique qui manquait cruellement à ma garde-robe

Notamment la Bedale de chez Barbour: à force de passer mon temps à tester soit des manteaux ultra techniques déperlants, soit des manteaux très habillés, j’avais oublié la traditionnelle simplicité et polyvalence d’une bonne vieille Barbour (que notre rédacteur Aurélien avait déjà testée ici), qui va parfaitement compléter mes tenues d’Automne et sera la meilleure amie d’un style Gentleman Farmer.
C’était un manque tellement évident à ma garde-robe que je n’y aurai probablement jamais pensé: gros premier coup de coeur en tout cas de la sélection.

Deux pièces fortes casual chic qui correspondent parfaitement à mon brief

J’avais demandé également un blouson léger un peu habillé, j’ai été servi avec cette Chore Jacket de chez Universal Works: elle est assez fluide pour la mi-saison, très accessible, bien coupée et le motif pied de poule est particulièrement bien choisi.
Universal Works est une marque workwear qui reste assez créative: son fondateur est en effet passé par des maisons pointues comme Maharishi.

En ce qui concerne ma recherche de pantalons taille haute, j’ai été très satisfait du pantalon Hugo d’Officine Générale dont le ceinturage originale lui donnera une belle place aux côtés de mes autres pantalons sartoriaux.

La valeur sûre: les mailles l’Exception

En couches intermédiaires, je voulais des mailles qui sortaient de l’ordinaire: le cardigan col châle l’Exception était un candidat logique qui ne m’a pas étonné. J’ai en revanche beaucoup apprécié sa couleur grise.

Par contre, le pull col polo était une autre bonne surprise de cette sélection, qui donne facilement un côté habillé quand il est porté par une chemise grâce à la superposition de col, et qui se porte à peu près toute l’année (même lors des fraîches soirées de fin d’été). Il ne se retrouve d’ailleurs pas facilement même chez d’autres marques spécialistes de la maille.


Les mailles et tout ce qu’on trouve plus généralement chez la marque en propre de l’Exception sont d’un goût très sûr: son directeur artistique Rémi de Laquintane était auparavant co-fondateur de Melinda Gloss (appelé plus tard Editions MR). Depuis qu’Editions MR s’est arrêté, l’Exception est devenu le meilleur (et dernier) moyen de se procurer ces vêtements qualitatifs avec un côté dandy nonchalant et une confection soignée notamment vénitienne pour les mailles et françaises pour les manteaux.

Des accessoires bien choisis

On trouve un bracelet Le Gramme (j’en avais déjà mais ils sont pensés pour se porter ensemble): il s’agit ici de sa version la plus fine déclinée dans un argent très clair et lumineux, dont le rendu est élégant.

Le foulard Cinabre est bien vu: je ne porte jamais de foulard d’habitude donc c’est effectivement une manière subtile de me faire sortir de ma zone de confort.

La ceinture tressée Anderson’s est également un très bon choix de ceinture casual, facile à porter avec jeans et chinos.

Deux basiques français

Les derbies Michael Paraboot m’auraient au premier abord semblé un peu pataudes mais sont au final assez polyvalentes.


Je m’intéressais également à la marque Atelier de la Venise Normande que je connaissais pour ses denims, sa chemise oxford est confectionnée dans un tissu doux au piqué subtil.

Les pièces sur lesquelles je suis plus neutre

Les chinos No Nationality: je ne porte pratiquement plus de chinos classiques. Mais force est de reconnaître qu’ils sont d’un confort rare et que le tissu est ultra agréable. Vu que ce n’est plus mon style, je ne les porterai cependant pas en dehors de ce test.

Petit coup de coeur en particulier sur ce modèle écru élastiqué

Enfin, pêle-mêle, les pulls Norse Projects et la chemise Ralph Lauren sont de bons basiques, mais dont je possède déjà des équivalents que j’aurais de toutes façons préféré me procurer chez des DNVB spécialistes.

Deux pièces un peu hors-sujet

La chemise Samsoe&Samsoe et le pantalon PS By Paul Smith: elles sont stylistiquement pertinentes mais très éloignées des marques que je porte et mets en avant d’habitude.
Samsoe&Samsoe est beaucoup trop mode tandis que le rapport qualité/prix de PS by Paul Smith est clairement à revoir sur le prix retail classique. Ces deux pièces étaient de toutes façons trop grandes.

Bilan

Bref, sur les 20 pièces de cette box, je serais très tenté de garder 8 pièces qui apporteraient une vraie plus value à ma garde-robe: la Barbour Bedale, la veste Universal Works, le pantalon Hugo Officine Générale, les deux mailles l’Exception, le bracelet Le Gramme, le foulard Cinabre et enfin la chemise Atelier de la Venise Normande.
Vu mon vestiaire actuel, je ne pensais franchement pas pouvoir être séduit par près de la moitié des propositions de La Boîte. C’est une très belle performance.

Les tenues

Autant je suis très enthousiaste sur la sélection dans sa globalité, autant certaines tenues ne m’ont pas convaincues. Il faut tout de même garder en tête une contrainte (j’imagine technique) de la styliste lors de leurs composition: tous les looks sont composés de 5 pièces distinctes et chacune de ces pièces n’apparaît qu’une fois.

Du coup, elle se retrouve je suppose un peu limité en termes de créativité.

Look 1

Autant je trouve le mélange de matières réussi: le denim, la maille et le coton ciré donnent ensemble un côté rugged très appréciable. Autant la superposition chemise, col rond et Barbour peuvent donner un côté tradi un peu désuet.

Cela dit, les carreaux du pantalon Paul Smith normalement prévu (que j’ai remplacé par un gurkha en velours côtelé de chez Craftsman Clothing) et le bracelet Le Gramme rajoutent un peu de modernité à l’ensemble.

Look 2

Sûrement ma tenue préférée du lot: très confortable avec un mélange de motifs et de matières bien pensé.

J’aime beaucoup ce genre de rayures atypiques avec une grosse maille et du velours côtelé. Les derbies Michael ont toute leur place ici, en particulier avec un pantalon en velours côtelé si épais.

Les chaussettes Falke permettent une transition assez cohérente.
Comme la chemise Samsoe&Samsoe était trop grande, je l’ai remplacée par une chemise Hockerty qui avait pratiquement les mêmes rayures.

Look 3

Cette tenue aurait pu être intéressante sur le papier mais ne fonctionne pas dans la réalité: la combinaison veste + pull col polo + foulard est beaucoup trop précieuse.

Je vous montre tout de même la photo, en étant ostensiblement perplexe

C’est un peu dommage car en me fiant à cette tenue au sens propre, je n’aurais pas été convaincu par le foulard, alors qu’il se porte au final bien avec des pièces plus masculines comme la chemise denim. Le bas est plus classique.

(Pour modérer mon propos, ça reste cela dit la tenue la plus logique où insérer le foulard niveau couleurs)

Look 4

Une tenue beaucoup plus classique, qui mets bien en avant les lunettes et le sac. Le bleu clair oxford et le coton blanc cassé sont un mélange logique qui fonctionne bien. On rajoute à ces tons estivaux faciles à porter de la couleur à travers la monture des lunettes l’Exception et le marron. J’ai remplacé ici le pull col roulé gris Samsoe&Samsoe par un col roulé miel de chez Abensia.

Bref, certaines tenues m’ont plu, d’autres beaucoup moins mais il ne faut pas perdre de vue que l’idée est aussi de vous faire essayer des styles très différents, qui vous font sortir de votre zone de confort et qui ne vont donc pas forcément tous vous parler.

Ils ne sont donc pas forcément à prendre au pied de la lettre, d’autant plus qu’ils sont composés avec de vraies contraintes techniques: 20 pièces au total, utilisables une fois, et réparties en 5 pièces par tenues.

On apprécierait pour améliorer ça des suggestions supplémentaires dans les commentaires de la styliste.

Vous avez en tout cas largement de quoi vous amuser et composer vos propres tenues avec les éléments de la boîte dont la variété est très appréciable.

Mes propres tenues avec la boîte

J’ai eu l’occasion de me rendre à Milan quelques jours après avoir reçu la boîte: j’ai ainsi pu y shooter quelques tenues plus personnelles. Evidemment, il faisait encore très beau donc il s’agit surtout de tenues de fin d’été.

Tenue preppy

Ici, je joue avec l’effet double col du pull col polo et de la chemise col boutonnée. Cela permet d’habiller simplement une tenue de soirée décontractée

Il serait dommage de ne pas montrer le ceinturage du pantalon: celui-ci se doit donc d’être porté avec une maille fine qui puisse facilement être rentrée dedans.

Tenue workwear casual chic

Les bases de cette tenue sont très simples: la chemise oxford et le chino écru, deux basiques ultra-polyvalent auxquels on vient rajouter des pièces plus fortes comme la Chore Jacket et son motif pied de poule et les derbies de caractère de chez Paraboot.

On peut ensuite logiquement accessoiriser cette tenue: j’ai choisi de le faire avec les lunettes de soleil l’Exception et le bracelet Le Gramme.

Tenue rock

Il s’agit probablement la tenue la plus éloignée de mon style habituelle mais celle sur laquelle je me suis le plus amusé dans un style plus rock (musique que je n’écoute pas du tout).

Si l’on s’en tient purement au registre de cette tenue, on peut dire que je suis pratiquement déguisé tant le champ culturel qui lui est associé m’échappe.

Pour autant, j’aime beaucoup les détails et contrastes de cette tenue: le foulard en soie contraste bien avec la chemise en denim déjà légèrement délavée. Le côté brut de celle-ci contrebalance bien la soie plus précieuse.

La ceinture Anderson’s tressée apporte du caractère à un chino qualitatif mais sinon très basique. Elle permet d’ailleurs une bien meilleure transition entre un denim de caractère et une toile unie assez lisse.

Cette tenue est un bon exemple pour vous montrer que la composition de la boîte vous permet également de vous amuser un peu, en élaborant des tenues qui sortent complètement des registres habituels.

Le prix de la Boîte par l’Exception

Vous économisez 10% si vous conservez au moins 5 articles et 25% si vous gardez toute la boîte.
Attention, ces remises ne sont pas cumulables avec les soldes.

La boîte élaborée pour ce test est plutôt importante: en général, le montant total des pièces ne va jamais au-delà des 2200€.

Etant donné qu’il s’écoule toujours un certain délai entre l’envoi de la boîte et le retour des vêtements, on peut se demander quel prix est appliqué si par exemple vous commandez la boîte hors-soldes et que vous payez votre sélection lors de la première démarque. La réponse est très simple: l’Exception applique le tarif le plus avantageux pour vous.
Voici la réponse plus détaillée et extrêmement claire de Margaux: « Par exemple, si la box est envoyée juste avant les soldes ou une nouvelle démarque, le client bénéficiera des nouveaux prix lorsqu’il validera les articles qu’il garde ou renvoie (c’est-à-dire quand il fait la procédure de retour en ligne). A l’inverse, si le client reçoit sa box à la fin des soldes et s’il fait sa demande de retour alors qu’il n’y a plus de promo sur le site, il bénéficiera quand même des prix soldés. »

Conclusion

S’il y avait un acteur français capable de proposer des boîtes qualitatives sur la durée c’était bien l’Exception grâce à son expérience sans équivalent sur le service client et à sa sélection massive de marques qualitatives.

Si vous vous intéressez un minimum à votre style (j’imagine que c’est le cas si vous lisez ces lignes), le concept vous permet de découvrir très rapidement un vaste choix de pièces différentes auxquelles vous n’auriez pas forcément pensé.
Les tenues proposées sont quant à elles de registres très différents et peuvent être clivantes: cela contribue d’autant plus à vous faire sortir de votre zone de confort.
Seul petit défaut: on aurait aimé plus de recommandations de tenues, quitte à utiliser les vêtements dans plusieurs tenues pour démontrer davantage de polyvalence.


La valeur moyenne d’une boîte oscille entre 1500 et 2200: vous économisez 10% à partir de 5 articles retenus et 25% pour toute la boîte. La Boîte l’Exception est disponible ici.
J’ai d’ailleurs pu négocier avec l’Exception un code promo de 30€ à partir de 200€ d’achat, cumulable avec les réduction de 10 et 25%: il s’agit de JMSVULGAIRE30.

Valery
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires