Test&Avis Hardrige: le mocassin souple et éco-responsable, aussi confortable que des chaussons

Nous avions déjà auparavant testée la marque Hardrige et ses derbies demi-chasse Cactus: si les paires proposées sur le site dans l’ensemble ont une esthétique très classique, nous avions vu que la marque en revanche se distinguait clairement par une sacrée technicité sur les finitions et en particulier sur le choix des semelles

Pour rappel la paire testée: c’est à ce jour le cousu Norvégien le plus léger que j’ai pu porter, et celui qui est est devenu confortable le plus rapidement (dès les tous premiers ports à vrai dire).

Lorsqu’une maison arrive à proposer une paire normalement hivernale aussi légère et avec un confort aussi immédiat, on ne peut qu’espérer le meilleur sur une paire estivale.

Avant de commencer cet article, sachez que la paire de mocassin testée peut être gagnée via notre concours Instagram jusqu’au dimanche 2 mai au soir (minuit):

 

I Rappel: les différents types de mocassin

Pour rappel, vous connaissez déjà les mocassins classiques comme:
– le penny loafer
– le tassel loafer

Ces deux versions du mocassins sont rigides avec un contrefort et un bout dur. Ils peuvent parfois être construits en Blake, Goodyear ou plus rarement avec une construction tubulaire (on explique en détails plus bas). On va même de manière général plutôt les appeler loafer.

Le mocassin traditionnel, au sens où on le connaissait est quant à lui beaucoup moins structuré: c’est même la tige de la chaussure qui va venir envelopper tout le pied puis être cousue à une semelle: c’est ce qui permet le plus de souplesse et de confort.

C’est de cette manière dont étaient construits les mocassins des Indiens d’Amérique:

 

C’est aussi la construction qu’on retrouve sur les chaussures de conduite, souples et avec des picots: elles sont au départ censées s’enfiler rapidement, un peu comme un chausson, et de permettre une conduite nerveuse et réactive.

Vous vous doutez en tout cas bien que l’idéal, pour l’été, reste le mocassin avec le montage tubulaire traditionnel, avec idéalement une tige

II Test des mocassins souples Hardrige

Si Hardrige s’était concentré sur la souplesse et la légèreté de ses paires d’hiver, ce sont des caractéristiques qu’on attend déjà d’une paire d’été.
Il fallait donc aller un peu plus loin: hormis la qualité des finitions et le respect du montage traditionnel, Hardrige s’est également concentrée sur l’aspect eco-responsable de ses paires.

Avant d’aller plus loin, je dois aussi mentionner que ce mocassin sera distribué à 139€, et à 109€ pendant la pré-commande, du 29 Avril au 10 Mai. Vu ses spécificités, vous allez voir que c’est un rapport qualité/prix imbattable pour une belle chaussure d’été souple et légère.

1 Cuir fin 12/14 mm de chez Mastrotto

Pour assurer le côté estival de la paire, Hardrige a choisit un cuir plutôt fin de chez Mastrotto: l’épaisseur est comprise entre 12 et 14 mm contre en général 18 à 20 mm pour une paire classique.

Le nom Mastrotto doit probablement vous dire quelque chose puisque les cuirs de cette tannerie sont utilisés par quelques DNVB bien connues dans la chaussures et spécialistes du bon rapport qualité/prix.

Ce qu’on connaît moins, c’est le côté proactif de Mastrotto sur sa démarche environnementale avec notamment sa participation au projet GreenLife (Green Leather Industry for the Environment), financé par la commission européenne dont l’objectif est de réduire l’empreinte environnemental du tannage: consommation d’eau, émissions de déchets etc.

La tannerie Mastrotto possède enfin un label Gold chez le Leather Working Group qui audite de manière indépendante la réduction des substances nocives, la baisse de la consommation en eau et en énergie et l’utilisation de cuirs issus de vaches destinés à l’alimentation.

2 Structure du mocassin et montage tubulaire

Avant d’aborder le montage à proprement parler, il convient de rappeler la structure d’un mocassin,

Comme évoqué en première partie, ces mocassins souples sont cousus, mais il ne s’agit pas d’un montage Blake ou Goodyear classique comme on pourrait s’y attendre. Hardrige a en effet choisit ici un montage tubulaire, plus propre au mocassin.

Quelle différence entre ce montage tubulaire et les montages plus classiques ?

Le montage tubulaire est le plus adapté à ce genre de mocassin très souple: en effet, seule la tige est cousue à la semelle d’usure. Il se caractérise ensuite par la couture du plateau à la tige.

La durabilité d’un mocassin souple et d’un montage tubulaire

Attention, ce n’est en revanche pas un montage qui se re-semelle aussi facilement qu’un montage plus classique, ni qui se porte avec la même fréquence: ici c’est en effet une large partie de la tige qui est cousue à la semelle.

Je vous recommande de ne pas le porter plus de trois fois par semaine pour le faire durer un maximum.

N’oubliez pas qu’on ne peut pas tout avoir, et qu’une pièce plus souple, légère et confortable sera forcément un peu moins durable

Finitions main

La finition la plus évidente à scruter sur un mocassin, c’est la manière dont le plateau est monté: il est ici cousu à la main puis formé sur machine.
La tige est également montée sur une forme en inox chauffée pour éviter les plis qui peuvent survenir après la couture du plateau.
Pour vous donner un petit exemple, voilà ce qui peut se passer lorsqu’on néglige cette étape:

Rien de tout ça chez Hardrige donc, le plateau est bien cousu à la main, mais sans les plis qui vont avec:
Par dessus le plateau, le bandeau est découpé dans la forme typique de ce qu’on trouve sur les penny loafers. Les points d’arrêt pour fixer le bandeau au plateau sont là-aussi faits à la main.

3 A l’intérieur: doublure et première de propreté

Cette structure de mocassin très souple, comparable à une Car Shoe est souvent dépourvu de doublure. Afin d’assurer un maximum de confort, ces mocassins sont entièrement doublés en cuir véritable

Ici, la tige ET le plateau sont doublés: il n’y a en revanche pas de doublure entre la tige et le plateau. Ca permet un mocassin plus souple, frais et agréable mais qui ne sera en revanche pas parfaitement étanche à ce niveau là (mais ce n’est pas vraiment le but 🙂 )
La première de propreté: Si les chaussures dans l’ensemble sont très respirantes, la première de propreté n’est quant à elle pas perforée, ce qui aurait pu encore plus améliorer la respirabilité de l’ensemble.

4 Patronage et forme générale

Savez vous ce qui fait la différence entre un mocassin un peu vieillot, et un mocassin un peu trop moderne, à la forme un peu trop fashion ?
Il s’agit de la hauteur du plateau: trop haut et la forme sera pataude, trop bas et la forme sera trop affinée pour un mocassin.
Ici, le résultat est plutôt équilibré et suit bien la silhouette du pied tout en étant assez élevé pour une allure intemporelle.
A noter également que le mocassin est monté sur forme à la machine (un montage sur forme à la main serait le must, mais n’oublions pas qu’il s’agit d’une paire à moins de 200)
Sans non plus avoir une forme complètement biseautée, on voit aussi que la forme générale de la chaussure (en particulier à l’intérieur) épouse bien le pied.

5 La semelle en gomme

Tout comme pour les derbies que nous avions précédemment testées, Hardrige a beaucoup travaillé la semelle. Elle est souple et légère et conçue à apporter un minimum d’adhérence grâce à un relief bien pensé.
Même si il ne s’agit ici pas de chaussures bateau, elles sont conçues pour ne pas marquer le pont d’un bateau (c’est ce qu’on voit d’ailleurs avec l’ancre au niveau du talon).
Le but n’était en revanche pas de proposer une semelle ultra-légère sur un type de chaussure qui est censé être de base léger: il fallait travailler d’autres points pour vraiment innover.
Et c’est sur le côté éco-responsable qu’Hardrige s’est cette fois-ci concentré.
Cette semelle en gomme a une esthétique assez particulière:
– elle est bicolore blanc et bleu moyen: la partie blanche permet une transition bien pensée entre la partie bleue moyen et la tige bleu marine
– la partie bleu moyen n’est pas vraiment unie mais plutôt légèrement mouchetée, avec des éclats d’un peu toutes les couleurs (blancs, rouges, oranges, verts etc).
Ce rendu hétérogène brut est dû au fait que la semelle soit réalisée à partir de caoutchouc recyclé, ce qui permet une économie de 1,55kg de CO2 par kg de caoutchouc utilisé
On reste donc globalement sur un rendu assez sobre entre la tige bleu marine, la première partie de la semelle blanche et le dessous moucheté.

6 Contrefort arrière avec cocarde

S’il n’y a pas de bout dur à l’avant, il y a bien un contrefort à l’arrière (qui est en fait une couche supplémentaire de cuir) pour assurer un minimum de maintien au talon.

La cocarde vient pour réaffirmer les racines françaises de Hardrige (attention, Hardrige précise bien en toutes transparence fabriquer au Portugal, cette cocarde ne signifie pas que la marque essaie de faire croire à une production française)

Cette cocarde est probablement le seul point qui m’a un peu déplut sur le mocassin, elle charge un peu trop la pièce sur les couleurs si on prend en plus en compte l’effet un peu moucheté de la semelle. Même si je comprends tout à fait la démarche artistique derrière.

Précision sur la cocarde: après en avoir discuté avec la marque, il est maintenant possible de commander cette belle paire de mocassin SANS cocarde.
C’est rare qu’une marque de cette taille puisse être aussi flexible et soit autant à l’écoute de sa communauté donc chapeau !

III Conseils de style

Tout d’abord, ce genre de mocassin se porte sans chaussettes, ou avec chaussettes invisibles. On peut éventuellement envisager des chaussettes en lin.

J’ai élaboré cette tenue estivale autour des mocassins: j’avais hésité à porter un blazer bleu marine classique, mais ça aurait donné un rappel très maladroit. En revanche, une chemise à rayures bleu marine (en seersucker par exemple) aurait été tout à fait envisageable.

Du coup, toutes les couleurs sont différentes ici, mais on arrive tout de même à un ensemble cohérent:
– le vert du blazer et le rouge de la chemise sont complémentaires
– le beige du chino est un peu trop vif mais reste discret
– le bleu marine des mocassin est ici une couleur complètement neutre

Par ailleurs, le beige et le bleu marine calment bien l’assortiment rare et original de vert et de rouge.

Une erreur à éviter: un pantalon avec un tissu trop formel, par exemple une laine froide grise anthracite. Ce style de mocassin est évidemment très casual et n’a rien à faire dans une tenue de bureau ou une tenue formelle. J’éviterais aussi de le porter à un mariage civil ou religieux (sauf pour la partie brunch)

Je porte ces mocassins Hardrige avec:
Une veste Blandin&Delloye
Un pantalon et une chemise Manufacture

Conclusion

Pour être tout à fait honnête, j’ai regardé le prix de ce mocassin Hardrige bien après avoir examiné toutes ses caractéristiques et il pourrait selon moi tout à fait se vendre aux alentours des 150-160€

On parle en effet :
– d’une belle confection portugaise (montage tubulaire avec semelle cousue, plateau cousu main, tige montée sur forme)
– et d’un cuir italien Mastrotto d’un excellent rapport qualité/prix

Rien que ces deux éléments pourraient justifier un prix de 150€.

Au-delà de ce rapport qualité-prix compétitif, l’engagement eco-responsable est très louable à travers ses semelles en gomme recyclée (et avec un bel effet moucheté), et le sérieux de la tannerie Mastrotto sur sa production de cuir.

Il n’est bien entendu pas tout à fait exempt de défauts: notamment cette cocarde qui surcharge un peu visuellement l’ensemble, et l’absence de perforations sur la semelle. Au regard de l’offre dans son ensemble, ces défauts restent bien acceptables !

(edit 29 Avril: après en avoir parlé avec la marque, il est à présent possible de commander les mocassins SANS cocarde. Ce qui en fait une excellente paire d’été pour 105€)

Bref, si vous voulez un mocassin dans lequel on se sent comme un chausson (grâce à sa construction tubulaire), le tout avec un cuir et une confection qualitative et pour à peine plus de 100€, ce mocassin est fait pour vous.

Le moc Hardrige est disponible ici à 105€

 

Laisser un commentaire

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer