Test&Avis Alp Paris: des mailles fabriquées en France en circuit court

Avant de commencer cet article, prenons un peu de recul.

Il y a à peine dix ans de ça, on payait très cher un produit moyen de gamme car il y avait plein d’intermédiaires (agents, distributeurs etc), souvent des coûts marketing très exagérés et aussi pour la marque sur l’étiquette.

Puis sont arrivées les DNVB (digital native vertical brands) qui ont voulu démocratiser ce moyen de gamme en coupant les coûts et en vendant directement en ligne: ainsi est née Everlane aux Etats-Unis, puis Maison Standards en France, Hast, Atelier Particulier, Le Pantalon, BonneGueule etc. Vous connaissez la musique 🙂



Une nouvelle génération de DNVB est arrivée sur le marché, et celle-ci veut monter en gamme et valoriser une production encore plus locale (made in France en l’occurence), avec des pièces au caractère affirmé.

La première marque de cette nouvelle génération s’appelle Alp Paris et s’attaque aux pulls fabriqués en France.

I ALP PARIS: IDENTITE DE MARQUE

S’ils sont fabriqués en Bretagne à Rohan, les créateurs de la marque ne veulent pas vous entendre parler de “pulls de marin” à propos de leur création. Pourquoi ? Car ils jugent ceux-ci trop grossiers, pas forcément bien coupés et donc pas vraiment adaptés à un style de ville, élégant et habillé.

Et aussi parce que le pull est un vêtement d’explorateur, mais qu’il serait trop limité de ne parler que d’exploration marine sans y inclure les expéditions en montagne, ou les explorations polaires.

Il en découle du coup une communication un peu plus moderne, presque un peu déconcertante. Car on a en effet trop l’habitude de considérer le tricot comme un produit très traditionnel, avec un côté presque héritage.

Alp Paris a donc prit deux partis pour sa communication:
– le parti urbain et sartorial: les pulls sont en effets juste assez fins, et avec une texture assez discrète, pour facilement se porter sous un costume ou un blazer.
Un des deux fondateurs, Antoine, est aussi le responsable de la boutique Swan&Oscar à Madeleine (où vous pourrez essayer les pulls).
Le style très “Elegance libre” de Swann&Oscar transparaît ainsi particulièrement dans les visuels. Ce qui fait du bien et qui change un peu des registres plus bourrins auxquels on a le droit d’habitude pour ce genre de pièces.

Et une tenue plus classique avec une superposition col rond et chemise à motifs (le blanc écru contraste vraiment bien avec les larges rayures vertes de la chemise):

-une partie plus orientée autour de l’exploration et de l’aventure humaine: pour ne pas perdre de vue qu’en plus de pulls faciles à porter dans une tenue citadine, il s’agit tout de mêmes de pulls avec 800g de laine (jauge 8) chacun (de chez l’autrichien Schoeller) au tissage ultra serré qui leur donne une bonne résistance aux éléments (et c’est aussi ce pour quoi Schoeller est connu, avec beaucoup d’autres matières techniques).

La transparence de la confection

Comme la plupart des DNVB, Alp Paris communique de manière transparente sur les différents ateliers de confection, et va même jusqu’à donner leur nom (ce que je n’avais pas spécialement vu ailleurs à part chez De Bonne Facture).

L’offre

Elle comporte 3 variations de patronage: col roulé, col rond, et col boutonné avec boutons en corne naturelle made in France (à côté de Saint-Etienne).

Ces pulls sont ensuite déclinés en 4 coloris différent: blanc écru, bleu marine, vert sapin et gris anthracite.

Bref, on compte au total douze modèles:

II TEST DU PULL COL ROULE ET DU COL ROND VERT SAPIN

Nous avons testé deux des douze déclinaisons possibles des pulls.

Le pull col roulé

Une coupe près du corps

Les pulls Alp Paris se portent près du corps. Attention, même si on est sur un pull un peu moins texturé que d’habitude, il ne se porte tout de même pas à même la peau (j’ai essayé pendant 1H, ce n’est ni très désagréable, ni foncièrement agréable). Je recommande tout de même un t-shirt manches courtes ou longue (type Heattech) en dessous.

Les finitions

Je vous parlais de produits d’une qualité comparable à des pulls haut de gamme à 250-300 euros: la tenue de ce col 3 plis en est un très bel exemple. Il reste parfaitement en place, et n’a rien à envier au col roulé que je possède chez SNS Herning.

Cette qualité se ressent aussi très largement dans les bords côtes au niveau des poignets et de la taille.

Ce col roulé me fait beaucoup penser au modèle que j’avais testé l’année dernière chez SNS Herning et n’a pas grand chose à lui envier au niveau qualitatif. Il est cependant beaucoup plus discret et facile à porter du fait de l’absence de torsades.

Matière et couleur

Malgré sa texture discrète, on a tout de même un pull bien lourd (800g) qui fait parfaitement l’affaire si vous cherchez un col roulé d’hiver massif. Combiné à un col roulé trois plis, c’est le genre de pulls qui vous permet facilement de vous passer d’écharpes.

Le blanc cassé reste relativement facile à porter en le faisant contraster avec un blouson plus foncé (ou clair type crème/ivoire si vous avez un contraste peau-cheveux faible)

Le pull col rond vert sapin

Matière et couleur

Il n’est pas facile de trouver sur le marché un col rond bien épais, avec une texture pas trop envahissante, et avec une encolure bien marquée, mais c’est pourtant ce qu’apporte ce modèle.

Sa laine est plus épaisse que la plupart des cols ronds et des pulls col cheminée du marché (qui sont la plupart du temps déclinés dans une laine mérinos assez classique). Le tout sans se retrouver avec des textures trop marquées.

Le col

C’est la caractéristique que j’ai le plus appréciée ici: techniquement, il n’est pas assez large ni montant pour faire de ce pull un col cheminée, mais il est par contre bien assez large (tout de même 4cm) pour en faire un col rond avec de l’originalité et du caractère. Et aussi qui va tenir dans la durée et qui ne risque pas de se détendre de sitôt.

III CONSEILS DE STYLE

Une tenue de mi-saison

Une des promesses d’Alp Paris, c’est de pouvoir bien intégrer ces pulls à des tenues plus habillées. J’ai donc effectivement voulu porter le col roulé avec un tissu de costume.
Mais, et je vous arrête tout de suite, pas avec un costume. En l’occurence ici plutôt avec le blouson Harrington de chez Paname Collections, dans un tissu de costume VBC super 110’s bleu marine, pile assez texturé pour se porter avec une laine discrète en dessous.

 

Et, ce qui a surtout motivé mon choix, c’est à quel point col roulé et col Harrington vont bien ensemble et forment une géométrie cohérente. Surtout avec ce genre de col roulé à côtes un peu affirmé, qui fait bien echo à l’imaginaire bad boy du Harrington.

 

Le bas est plus hivernal (mais pas trop, pour ne pas non plus être déconnecté du tissu VBC du Harrington qui est très orienté mi-saison) avec un pantalon pied de poule en flanelle légère Scavini (avec la fameuse coupe S4 doubles pinces) et des brogues Thetis, dont la patine les rends plutôt habillées.

Cuir de chèvre et laine vert sapin

Je porte ici un des combos les plus connus du style casual: l’ensemble pull col rond + chemise + blouson en cuir. C’est une superposition très classique qui rend l’erreur difficile et surtout qui permet de se faire plaisir sur les variations de matières et de couleur.

Ici, la tenue s’appuie d’une part sur le contraste entre vert sapin et camel qui sont des couleurs assez complémentaires, et sur la laine cardée et le cuir de chèvre suédé du blouson Atelier Bertrand.

Ce cuir de chèvre suédé est particulièrement indiqué pour la mi-saison et se porte bien par dessus le pull à la laine cardée dont la texture encore une fois est assez discrète.

Pour rester dans ce registre de mi-saison je porte avec ça un pantalon Pini Parma en coton, une paire de chaussures Leo&Violette et une montre Riskers (test à venir) dont la couleur très particulière de la trotteuse fait bien echo au vert sapin du pull.

Conclusion

On est ravis de voir apparaître ce genre de nouvelles marques qui permettent en plus d’un circuit court optimisé une belle montée en gamme, une valorisation des savoirs-faire français et surtout des pièces de caractère, mais qui restent bien équilibrées et faciles à porter.

Bref, si vous cherchez une maille bien chaude, fabriquée en France, polyvalente et à un prix accessible, je vous recommande chaudement (aha) de vous rendre sur la page Ulule de Alp Paris, où les pulls sont disponibles à 149 euros jusqu’au 15/10. (à essayer chez Swann&Oscar, 1 rue de l’Arcade, 75008 Paris)

177 Partages
Partagez177
Tweetez
Enregistrer