Test&Avis Private White V.C. : des manteaux héritages confectionnés à Manchester

Vous connaissez nos marques favorites ?

Si vous avez lu notre article sur Johnstons of Elgin, vous avez la réponse. (sinon, je vous encourage à y jeter un oeil)

Il s’agit sans aucun doutes des marques qui émanent d’ateliers et d’usines, et ce pour plusieurs raisons:
un excellent rapport qualité/prix: elles vendent directement ce qu’elles produisent (ce qui permet un rapport qualité/prix intéressant même lorsqu’elles passent par un circuit de distribution classique)
–  une bien meilleure connaissance des produits et du tissu: pour des finitions qui vont plus loin que les marques qui travaillent avec des ateliers extérieurs, et plus de facilité d’innovation
–  une histoire remarquable: l’usine joue souvent un rôle majeur dans le tissu économic local, et est souvent le fruit d’une très belle aventure entrepreneuriale, souvent sur plusieurs générations



Pourtant, lorsqu’il s’agit de créer sa propre marques, beaucoup d’usines et d’ateliers rencontrent une difficulté notable par rapport aux marques classiques: créer une identité et raconter une histoire.

Private White V.C. est sûrement l’exception qui confirme la règle: il s’agit de l’usine de la dernière usine de pièce à manches de Manchester, un des berceaux de la Révolution Industrielle (on peut donc considérer qu’il s’agit d’une des plus vieilles usines au monde).

C’est une marque que j’ai toujours voulu tester depuis que je l’ai découverte en 2013 avec son mac en coton Ventile, que vous allez voir dans ce test.

Quand vous verrez la qualité du produit, et l’univers global de la marque, vous allez très vite comprendre ma fascination.

I Private White V.C.: le vestiaire des héros

1 Une des premières usines de l’histoire

C’est en 1853 que l’usine ouvre à Manchester, alors appelée Cottonopolis: elle produisait alors des manteaux pour les célébrités, la famille royale et les politiciens.
Mais aussi des trenchs en gabardine pour les Forces Alliés de la Première Guerre Mondiale, et des parkas imperméables pour la Royal Air Force.

L’usine collabore toujours avec de nombreuses maisons de tailleur à Savile Row, ainsi que des marques de manteaux haut de gamme (notamment Johnstons of Elgin).

 

2 Jack White et James Eden

Pourquoi Private White V.C. ? Le nom fait en fait référence à Jack White, à qui fût décerné la Victoria Cross durant la Première Guerre Mondiale: c’était alors la plus haute distinction des Forces Armées Britanniques.

Qu’est ce qui lui a valu cette distinction ?

Son bateau devait traverser la rivière Dialah lorsqu’il fût pris sous les feux ennemis: tous ses camarades fûrent tués, ou alors gravement blessés.
Afin de leur sauver la vie, et d’éviter que le bateau chargé de munitions et de ravitaillement arrive à l’ennemie, Jack White a ramené le bateau sur le rivage, en le tirant avec un cable téléphonique.

A son retour à Manchester, il devient apprenti en coupage à l’usine, puis il gravit progressivement les échelons jusqu’à devenir propriétaire de l’usine. Il décède en 1949

Vous pouvez voir ici toute sa bio: Private Jack White VC wiki page.

L’histoire ne s’arrête pas là. Petit fast-forward en 2007 où l’on retrouve l’arrière petit-fils de Jack White: James Eden.

Celui-ci avait alors un travail confortable en finance dans la City, qu’il a abandonné pour racheter l’usine dont la santé était chancelante et construire de zéro une toute nouvelle marque: Private White V.C.

3 Le chemin sinueux vers l’indépendance

Avant le rachat par James, l’usine avait une activité de sous-traitance et dépendait donc à 100% de ses clients (dont une marque britannique de luxe très connue qui vends des écharpes, des trenchs et dont le tartan est facilement reconnaissable).

Etre aussi dépendant de grands comptes ne permettait pas une gestion saine et sereine de la trésorerie, en particulier à cette époque de premiers mouvement de délocalisations.

Au milieu du 20è siècle, la marque employait 450 personnes et produisait 2000 manteaux par semaine. En 2007, lorsque James la rachète, elle ne compte plus que 30 employés.

Plus de dix ans se sont écoulés, et l’usine ne produit à présent que pour la marque (et des collaborations exceptionnelles ponctuelles avec d’autres marques comme Johnston of Elgin) et emploie plus de 75 personnes.

Cette très belle aventure entrepreneuriale a fait beaucoup de bruit en Grande-Bretagne et est devenu un exemple sur la préservation du savoir-faire, et l’accès à l’indépendance économique pour une usine:

Une interview de James dans Monocle

 

3 Offre et identité de marque

Il n’y avait pas besoin d’aller chercher bien loin pour trouver une identité de marque avec du sens: Private White V.C. a simplement recrée (et bien sûr remis au goût du jour) la garde-robe héritage de Jack White.

L’idée est d’avoir des pièces discrètes mais élégantes, et surtout solides et extrêmement durables à travers des tissus de qualité (comme le coton Ventile), et des finitions increvables dignes de l’armée (la couleur cuivre des fermetures est par exemple une signature de la marque).

Pour résumer, un véritable vestiaire de héros 🙂 Le tout fabriqué de manière traditionnelle, par des artisans qualifiés, comme ils pouvaient le faire au début du 20è siècle.

A l’exception du fameux Mac en coton ventile que l’on va tester, il y a d’autres pièces icôniques que je voulais mettre en avant à travers lesquelles on voit clairement l’attention au détail de la marque.

L’icônique veste Twin Tracks

Je ne suis pas un expert des vestes motard ceinturées de type Barbour, mais c’est pour moi la meilleur interprétation que j’ai pu voir jusqu’à présent de ce genre de pièces.

La double ceinture du milieu, appelée la “Track” apporte un cachet esthétique indéniable et a un vrai intérêt fonctionnel pour ce genre de manteau imperméable:
– vous pouvez la porter avec le track et une grosse maille pendant l’hiver (rappelez-vous des règles fondamentales pour s’habiller en hiver)
– ou vous pouvez la porter sans cette bande amovible au Printemps, pour un fit plus près du corps

Voici les plus belles tenues que j’ai pu voir avec cette pièce:

4 La qualité

Le contrôle qualité n’est pas pris à la légère chez Private White V.C.: des laboratoires indépendants analysent les performances de chaque vêtement. Par exemple:
– le glissement des fils
– résistance à la tension
– propriétés de déchirement
– déperlance
– solidité des coloris

Toutes ces propriétés sont testés selon des méthodes spécifiques définies par des normes ISO.

 

II Test du mac 3.0 en coton Ventile

A propos du Ventile

Le concept

Le coton Ventile se distingue par un tissage oxford serré et très dense, confectionné à partir des fibres les plus longues et solides (soit 2% de la production mondiale de coton).

Il s’agit d’un des seuls tissus techniques, résistant aux éléments, que vous pouvez trouver sans le moindre traitement chimique, enduit ou cirage.

Le gros avantage, c’est que le coton Ventile reste complètement naturel, et surtout respirant.
Voici ce que ça donne en image:

Et en vidéo:

Voici une autre vidéo bien instructive, réalisée dans un environnement plus hostile où l’on voit bien comment le Ventile réagit une fois mouillé: il se rétracte et devient très rigide, ce qui le rend complètement imperméable.

L’histoire du Ventile

Le tissu est utilisé pour la première fois lors de la Seconde Guerre Mondiale par les pilotes de Hurricane de la Royal Air Force, dans les mers entre la Grande-Bretagne et la Russie.

Lorsque ces avions s’écrasaient dans la mer, les pilotes n’avaient que quelques minutes pour être secourus avant de mourir de froid (d’autant plus qu’ils portaient à l’époque simplement de la laine et des blousons en cuir).

Le coton Ventile fût utilisé pour augmenter cette fenêtre, ce qui fût un succès: les pilotes qui l’utilisaient arrivaient à survivre en moyenne 20 minutes de plus dans l’eau, ce qui augmentait les chances de survie de 80%.

Ce tissu fût ensuite utilisé par de nombreux explorateurs comme Edmund Hillary ou Ranulph Fiennes.

C’était cependant un tissu très coûteux: c’est pourquoi il n’a après la Seconde Guerre Mondiale jamais vraiment trouvé son public.
Afin de tisser du coton Ventile, il fallait passer 16H à régler la machine et une densité de 24000 fibres nécessaires.

En comparaison, le gore-tex était bien meilleur marché.

C’est grâce aux explorateurs et autres chasseurs que le Ventile fait son retour: impossible de ramper au sol avec du gore-tex sans effrayer les animaux, tellement le gore-tex froisse facilement. Les cyclistes ont également commencé à l’utiliser avec la marque Howies.

Le coton Ventile au porté

Je n’ai malheureusement pas encore eu la joie de porter ces macs sous une averse (ça devrait venir ces prochaines semaines). J’ai cependant été très agréablement surpris par le touché du tissu: il est très doux, presque crémeux.

On sent tout de suite qu’il s’agit d’un tissu naturel, qui utilise des fibres longues et douces.

Je mettrai l’article jour d’ici quelques semaines, une fois qu’on aura un accès presque quotidien à un temps pluvieux 🙂

Détails et finitions

Lorsqu’on écrit sur les manteaux haut-de-gamme, on parle inévitablement de matières et definitions.

Et justement, si ce mac en coton Ventile a une esthétique minimaliste, il est plein de petits détails et fonctionnalités.

– Coutures: les coutures internes sont recouvertes de cuivre. C’est esthétiquement réussi grâce au contraste entre le coton et le cuivre. Et c’est une belle garantie d’imperméabilité.

 

– Des fermetures et boutons ultra-solides de chez le Suisse RiRi : RiRi est une marque bien connue chez les amateurs de manteaux et blousons de luxe, mais c’est la première fois que je vois cette fermeture déclinée en cuivre. C’est devenue une des marques de fabrique de Private White V.C.

La fermeture zippée ne descend pas jusqu’en bas pour garder un minimum de mobilité. On reste quand même bien à l’abri grâce à la fermeture boutonnée par dessus qui rajoute une protection supplémentaire.

– Col couture Vandyke : une couture bien spécifique, avec un motif chevrons bien visible. Ce type de col permet un meilleur maintien du col, sans le rigidifier.

– Des rivets en cuivre à l’arrière de la nuque

 

Une coupe droite

Ca fait un moment que je n’avais pas porté de coupe droite donc le rendu est un peu inhabituel. Je mesure 1m74 et pèse 60kg et voici le fit de la plus petite taille (2) sur moi:

C’est à peu près le même fit que ce que l’on voit sur l’e-commerce, qui est toutefois un peu surprenant car j’étais très habitué à porter des manteaux plus slims.

Dans mon cas, le fit est encore meilleur si je porte le manteau par dessus un costume, une veste sport ou une grosse maille.

Nos conseils de style

Ce manteau est plutôt polyvalent et sa coupe laisse juste de quoi le porter par dessus un costume, une veste sport ou un pull épais: j’ai pris les photos au Printemps dernier donc jusqu’à présent nous avons des styles par dessus un costume et une veste sport estivale.

Nous vous proposons trois tenues: une très formelle, une plus sartoriale et pointue et une dernière bien adaptée pour les mariages.

La tenue formelle, qui s’appuie sur le contraste beige/bleu

Difficile de faire plus business que cette tenue:
– un costume bleu marine en Fresco de chez Asphalte
– une chemise rayée en popeline de coton de chez La Maison de l’Homme
– une cravate rouge en lin avec des pois blanc de chez The Nines

Cette tenue s’appuie surtout sur un contraste entre le bleu marine et le beige, la cravate rouge vive amène de la couleur et la chemise rayée un motif et de la consistance.

Le fresco est parfait pour ces jours d’été un peu chauds où vous avez des réunions importantes.

Ainsi, cette tenue est idéale si vous devez porter une tenue business durant une journée chaude mais orageuse.

Une tenue d’été plus sartoriale

Voici la tenue que j’ai choisie pour porter le mac bleu marine
– une veste sport laine&soie de chez Blandin&Delloye
– un pantalon gurkha de chez Alberto Voglio
– une chemise rayée en seersucker de chez Cotton Society

Evidemment, ce mac n’est pas pensé pour se porter directement par dessus une chemise. Je vous suggère d’éviter, surtout avec une chemise en popeline de coton (qui serait elle aussi très lisse: pas l’idéal donc en termes de texture). Ici, ça pourrait aller grâce à la texture seersucker.

C’est pourquoi j’ai décidé de le porter par dessus une veste sport avec un padding léger.

Le mac bleu marine peut avoir l’air un peu austère et formel par rapport à cette tenue, mais c’est la couleur idéale pour avoir assez de contraste, et les tons cuivre de la fermeture Riri lui permettent de se différencier.

Voici une dernière photo avec le mac fermé: le fit par dessus la veste est parfait.

The wedding guest

Il n’est pas facile d’intégrer du bleu marine dans une tenue d’été. En réalité, tout est une question de contrastes de couleurs.

Je porte ici le manteau par dessus une veste en seersucker pied de poule bleu clair, avec un padding léger. Ce qui permet un contraste fort en termes de:
– couleurs: entre le bleu marine du manteau, et le bleu clair de la veste
– motifs: entre le tissu ventile uni, la veste pied de poule et la chemise et cravate rayées

Ce manteau bleu marine uni est une excellente manière d’apporter de l’équilibre dans une tenue déjà chargée de textures et de couleurs.
Même si le beige avait été plus adapté pour l’été, il aurait été un peu trop clair dans ce contexte et aurait inutilement chargé la tenue.

CONCLUSION

A un prix distributeur de 685€, le Mac en coton Ventile peut paraître coûteux, surtout quand il s’agit au premier abord d’un manteau assez minimaliste..

Mais quand on y regarde de plus près:
– le tissu: le coton Ventile a des propriétés déperlentes exceptionnelles, tout en restant respirantes et en évitant ainsi tous les inconvénients d’un cirage, d’un traitement ou d’une matière synthétique. Il s’agit d’un tissu cher et qualitatif.
– fermetures: zip Riri et fermetures en cuivre, qu’on trouve seulement sur des manteaux haut de gamme
– finitions: à la fois stylées et durables (en particulier ces coutures thermosoudées effet cuivre)

Une fois tous ces éléments, pris en compte, difficile de ne pas voir qu’on a en face de soit le manteau de toute une vie, surtout avec ce style minimaliste et cette coupe droite qui en font un vrai intemporel.

Le Mac 3.0 est disponible ici à 685 euros.

(Photo par Ilena Thea Kim Levy)

Crédits pour la 3è tenue:

Photo: Merci à Raphael Seegmüller d’Uprightly
Lieu: Merci au Domaine de Rennebourg, une vraie pépite située à une demi-heure de Cognac et seulement 3H de Paris en train. Vous allez voir pas mal de photos prises là-bas dans les prochaines semaines, le tout dans une très belle variété d’environnements.

Laisser un commentaire

12 Partages
Partagez12
Tweetez
Enregistrer