L’APIÉCEUR : UNE VISION DU COSTUME SUR MESURE ORIGINALE ET DÉCALÉE

La rentrée est déjà là et les choses sérieuses reprennent ! Nous sommes donc priés de ranger nos maillots de bain pour ressortir nos costumes. Non pas que l’été soit une saison désagréable bien au contraire, c’est l’occasion de porter des costumes aux tissages originaux. Cependant la saison estivale nous oblige souvent à confiner la plupart de nos costumes au placard au delà de 25 degrés.

Nous sommes donc ravis de nous remettre au travail en commençant cette rentrée avec ce qui fait notre cœur de métier : le costume. Aujourd’hui nous allons parler d’une enseigne de costume sur mesure (demi-mesure) légèrement décalée : L’apiéceur. Une maison qui possède une offre de tissus originale, contenant notamment des couleurs très belles.

l'apiéceur costume sur mesure jamais vulgaire

L’apiéceur : Une vision originale du costume sur mesure et une offre de tissu à tomber

Camille (la fondatrice de l’apiéceur) propose une approche un peu plus décalée que ses confrères, qui sont un peu plus classique. En effet, elle propose une coupe légèrement plus ajustée et une approche plus décontractée  du costume avec certains détails plus “sport” dont nous étions ravis.

La Genèse de l’Apiéceur

Camille cultivait déjà une certaine affinité avec la mode, et cela bien avant son bac en arts appliqués. C’est donc naturellement quelle enchaîne sur une école de stylisme (Chardon Savard) pendant deux ans. Elle désirait donner corps à sa créativité et pour cela il fallait s’adonner à la pratique, d’où le choix d’une formation en modélisme.

Très vite, elle se rend compte quelle préfère le vestiaire masculin et son côté beaucoup plus structuré que le vestiaire féminin. Elle enchaîne donc directement en travaillant pour une enseigne de demi-mesure durant un peu moins de trois ans. Suite à cette expérience, elle décide de se lancer en solo à seulement 24 ans, en décidant qu’elle proposerait un costume plus décontracté et moins formel que ce qui se fait d’ordinaire. L’aventure commence en 2015, elle se lance rue vieille du temple dans un petit local dans le Marais.

Rapidement le succès est au rendez-vous, elle développe sa clientèle et décide d’emménager dans un endroit plus spacieux, lui permettant notamment d’exprimer son univers comme elle le désire. Une boutique située juste à côté du boulevard des filles du Calvaire.

l'apiéceur boutique costume sur mesure jamais vulgaire

Une boutique et une vitrine épurée et un design contemporain d’un goût sûr. j’ai beaucoup apprécié l’ambiance qui sort vraiment de ce qu’on peut voir habituellement chez les tailleurs en mesure. J’apprécie le style traditionnel du salon anglais façon boudoir mais c’est agréable de voir autre chose de temps en temps.

L’offre costume sur mesure de l’Apiéceur

Rentrons dans le vif du sujet, selon moi la réalisation proposée par Camille propose trois avantages bien distincts : la coupe, son offre de tissus ainsi que le travail de sa doublure. Commençons par ce qui est le plus important dans un costume… la coupe.

La coupe

l'apiéceur costume sur mesure doublure jamais vulgaire

De prime abord, c’est la coupe et l’allure qui sortent de l’ordinaire. L’apiéceur propose un ensemble plus cintré que ce que je porte d’ordinaire. Au début j’étais un peu fébrile, car les coupes trop fittées sont souvent inconfortables. L’idée chez Camille, c’est d’ajuster celle-ci la plus précisément possible pour offrir un beau compromis entre une silhouette élancée, sans compromettre le confort nécessaire. Un pari plutôt réussi car je me sens plutôt bien au niveau des épaules et le costume prolonge fidèlement les formes de mon corps sans lui faire de tort.

L’offre de tissus

Deuxième atout qui apporte quelque chose en plus, c’est le choix des tissus sélectionnés par Camille. Comme je le disais précédemment, elle propose des tissus très originaux dans des couleurs pastels et des micros motifs qui sortent vraiment de l’ordinaire. Je vous ai pris quelques photos pour que vous puissiez vous faire une idée de l’étendue de sa gamme colorée. Vous trouverez ci-dessous un micro motif bleu clair à tomber par terre.

l'apiéceur

Bien entendu au milieu de ces liasses hautes en couleurs, on retrouve des références classiques avec des tissus plus formels notamment de chez Loro Piana dans des tissages très variés, notamment du fresco.

l'apiéceur costume sur mesure tissus jamais vulgaire

Elle propose également des tweeds originaux qui ne sont pas en reste, avec des carreaux et des couleurs qui en jettent. J’ai retrouvé tout le charme des tissus épais de caractère qu’apprécient les gentlemen farmer. Elle possède une gamme entière de tweed qui vaut le détour ! Je vous ai ajouté deux exemples ci-dessous, juste pour le plaisir des yeux !

Le travail et le choix des doublures

Dernier point intéressant selon moi, Camille propose des doublures exquises. C’est bien simple, je n’en ai jamais vu d’aussi raffinées et de bon goût. Elles viendront parfaitement habiller l’intérieur de vos costumes. Des couleurs canons, des motifs pointus et le tout proposant un rendu particulièrement sophistiqué. Sur ce point là je ne mâche pas mes mots, et pour cause voici quelques photos de ce quelle peut vous proposer.

Comme vous pouvez le constater, ces couleurs et ces motifs sortent réellement de ce qu’on peut voir habituellement en demi-mesure. Je vous ai gardé mon choix final pour la partie test. Dernier point, Camille ne propose pas de construction de costume thermocollée. Elle propose uniquement du semi-entoilé, qui reste à nos yeux le meilleur rapport qualité/prix définissant la longévité d’un costume.

Pour ce qui est de la gamme de prix, L’apiéceur propose une gamme compétitive, pour un costume deux pièces on débute à partir de 650€ pour les premiers tissus et on monte jusqu’à 950€. Généralement ses concurrents proposent des prix plus bas, mais ils concernent uniquement les costumes thermocollés, ce qu’elle préfère éviter, question de standing.

En ce qui concerne les vestes de costume, les prix démarrent à 485€, un prix intéressant pour une veste partiellement entoilée. Elle propose également une gamme de chemises à partir de 100€. Malheureusement je ne peux pas en dire plus car je ne l’ai pas testée.

L’apiéceur : test du costume à micro carreaux

Passons désormais à la partie technique de notre article, celle du test. Comme d’habitude, je vais faire un tour de l’ensemble du costume afin de vérifier que toutes les finitions sartoriales sont bien présentes. Comme nous nous situons sur une gamme de prix qui démarre à plus de 600€ pour le costume entier, il est évident que les finitions typiques du tailoring doivent être présentes.

l'apiéceur costume sur mesure conseils de style jamais vulgaire

Tissu et doublure

Guabello

Le tissu choisi provient de la filature de laine Guabello, un drapier assez niché, moins connu que Vitale Barberis mais qui propose des tissus plus raffinés. Pour la petite histoire, Guabello démarre ses activités lainières en 1815. Sa gamme de tissus contient des titrages de fil qui montent rapidement et atteignent facilement le Super 150. Petit rappel, plus un titrage de laine est élevé, plus il est fin. D’ordinaire on retrouve en grande majorité des laines tissés en Super 110 ou Super 100 pour les costumes formels, qui sont des titrages plus épais que ce que propose Guabello. Ils sont donc plus résistant mais en revanche le tissu prend nettement moins bien la lumière. Comme je possède déjà quelques costumes en 110s et 120s j’ai décidé de changer et d’opter pour un tissu plus fin.

Guabello est notamment reconnue pour ses flanelles cardées unies et pour la réalisation de ses propres motifs géométriques. Vu la demie saison actuelle, j’ai préféré évité la flanelle qui est un tissage encore trop chaud pour cette rentrée, je me suis donc penché sur l’autre spécialité du tisserand italien: les motifs géométriques ! Je suis donc parti sur un micro motif à carreaux blanc en 130s, procurant ainsi une très belle luminosité au tissu.

l'apiéceur costume sur mesure tissus 3 jamais vulgaire

En ce qui concerne la doublure, j’ai eu un coup de foudre immédiat pour cette doublure à motif géométrique en bordeaux et orange. Sachez que le bordeaux et le gris sont deux couleurs qui se marient particulièrement bien ensemble. Il suffit de bien équilibrer les tons pour un contraste optimal. Si la teinte de gris est foncée, optez pour un bordeaux clair, proche du rouge et à l’inverse plus le gris est clair plus le bordeaux devra être foncé.

Comme je possédais déjà un tissu de costume avec un motif affirmé, j’ai décidé de partager ma doublure graphique avec une autre doublure bordeaux unie pour lisser l’ensemble. L’idée étant d’éviter de trop charger en motifs l’ensemble de la tenue pour obtenir ainsi un rendu visuel agréable et lisible.

La partie supérieure de l’intérieur de la veste est donc ornée du tissu à motif mais les poches intérieures sont entourées par la doublure bordeaux unie, tout comme l’intérieur de la veste. Un juste équilibre qui apporte originalité et caractère lorsque ma veste s’entrouvre.

Finitions

Comme expliqué plutôt dans l’article, les finitions d’un costume en disent long sur la qualité de sa construction. Une coupe idéale ne vaut rien si votre costume est issu d’une mauvaise manufacture. Au même titre qu’un tissu d’excellence aura l’air bien fade sur une construction médiocre.

C’est pour cela que chez Jamais Vulgaire nous insistons beaucoup là dessus, car c’est notamment au travers des finitions qu’on peut réellement apprécier la qualité d’une offre. Bien sûr sur un costume d’entrée de gamme (comprendre moins de 300€) elles sont forcément rudimentaires, en revanche passé un certain prix on est en droit d’exiger leur présence.

Un montage semi-entoilé

Comme annoncé, la construction du haut de la veste est partiellement entoilée. On retrouve donc une toile mêlée à du thermocollé. Bien entendu c’est moins qualitatif qu’une veste entièrement entoilée en termes de longévité, mais le prix n’est plus du tout le même (généralement il faut bien compter 120-150€ supplémentaire). De plus les vestes entièrement entoilées sont plus lourdes et donc moins confortables à porter et cela peut surprendre lorsqu’on n’a pas l’habitude. Vis à vis du prix, c’est l’option intermédiaire qui est la plus logique et la mieux pricée.

L’épaule

L’épaule est nette et tombe bien. On y trouve du padding mais sans excès, en tout cas moins présent que sur ce que je porte d’ordinaire. Une finition logique puisqu’il s’agit d’un costume sport, destiné à un cadre plus décontracté. Même chose pour la cigarette, elle est plus légère et moins prononcée que d’ordinaire, toujours dans un soucis de cohérence en registre stylistique.

Les revers

Comme vous le savez, je suis un fervent adepte et militant du revers large. Tout d’abord parce que c’est une des caractéristiques qui permet de se distinguer de 90% des enseignes de prêt à porter. De plus grâce aux revers généreux, la pointe de votre épaule épouse harmonieusement les lignes du revers jusqu’à votre torse. Cela permet ainsi d’accentuer l’effet naturel du V de votre torse, flattant naturellement votre carrure. Petit détail à relever, le revers gauche ne plaque pas entièrement, ça arrive de temps en temps car j’ai une épaule plus basse que l’autre et ce n’est pas toujours évident à appréhender.

La pochette Barchetta

Une poche poitrine  inclinée, la légende veut que la pochette barchetta fasse écho à la forme de la coque d’un voilier. Cela permet de prolonger votre revers et de rendre votre pochette plus visible. Camille peut également vous la proposer en forme plaquée, pour une allure encore plus décontractée.

La boutonnière et les boutons

Bien entendu les boutons sont en cornes. J’ai opté pour des boutons marrons contrastants, un choix plutôt inhabituel car d’ordinaire je privilégie des boutons fondus. Mais comme nous sommes sur un costume décontracté, c’était une fantaisie agréable que je pouvais me permettre.

Les poches intérieures et les coutures demi-lune

On retrouve également les coutures demi-lune sur toutes les poches. Une finition qui renforce la tenue des poches, pour éviter qu’elles se déchirent avec l’usure. Personnellement je conseille fortement de ne rien mettre dans ses poches de costumes, hormis des objets fins et légers. Pourquoi ? Parce que cela déforme l’allure générale de votre costume et peut casser l’harmonie de l’ensemble. On retrouve également deux poches passepoilés sur chaque ouverture.

Les poches extérieures

Comme nous sommes partis sur l’idée d’un costume décontracté, il était évident qu’on troque les poches à rabats pour des poches plaquées ! Une finition née en Italie qui propose une allure nettement plus décontractée et qui permet également de libérer une vrai place pour y déposer des objets sans déformer le costume.

Les poches pantalons

On est parti sur des poches italiennes, donc des poches en biais. C’est idéal lorsque vous aimez passer facilement la main dans vos poches comme j’apprécie de le faire. Honnêtement aucune autre option n’est aussi intéressante que celle-ci pour les poches pantalons.

Le ceinturage

D’ordinaire j’opte pour un ceinturon à boutons, j’ai voulu opté pour des agrafes cette fois-ci et je ne suis pas très fan du résultat. Le bout est légèrement décalé, ça ne tombe pas aussi bien qu’avec un bouton. C’était un essai et désormais je suis certain que les boutons sont la meilleure option.

Les pattes de serrage

Pour ceux d’entre vous qui me connaissent un peu, vous savez que je suis un adepte des pattes de serrage. J’aime porter des ceintures sur mes jeans ou mes chinos décontractés mais jamais sur un costume. J’adore le coté épuré mis en valeur par une taille parfaitement lisse. De surcroît c’est une finition qu’on ne trouve presque jamais dans le prêt à porter, raison de plus pour se démarquer avec élégance et sobriété.

Les pinces

Une finition que j’ai expérimenté l’année dernière et depuis j’en suis un adepte convaincu. C’est un pli supplémentaire qui monte d’un cran le standing du pantalon. C’est une finition qui permet d’offrir plus de volume aux fesses et à la taille, elle est donc idéale lorsqu’on est fin comme moi et qu’on désire gagner un peu en largeur à ce niveau là. Si vous êtes musclé il vaut mieux éviter !

Le revers pantalon et le pli central

Un revers pantalon à 5 cm de hauteur qui en jette. C’est le maximum qu’on puisse faire en termes de hauteur et c’est envisageable si on fait plus d’1m80. En dessous je conseille de rester sur un petit revers de 3-4cm de hauteur, assez pour marquer le pli tout en restant sobre. Je possède un revers pantalon sur chacun de mes costumes, c’est une finition que j’apprécie et qui ajoute une touche de caractère subtile, surtout sur un tissu à motif.

Enfin, on trouve un pli central sur le pantalon, une finition obligatoire sur un pantalon de costume, qu’il soit décontracté ou formel. D’ailleurs je conseille vivement à tous ceux qui portent des costumes en dépareillé de le faire uniquement avec des pantalons qui possèdent un pli central.

Conseils de style : Le costume décontracté sans cravate

Pour shooter ce costume, j’ai choisi d’opter pour une allure plus décontractée que d’ordinaire. J’aurais pu porter une cravate mais je trouvais l’ensemble très satisfaisant, notamment grâce à ce très beau col souple de la chemise qui offre du volume, de la profondeur et de la hauteur. Une petite pochette blanche pour habillé le tout et générer du contraste. Pour ce qui est des souliers, j’ai opté pour une paire de derby en veaux-velours chocolat, toujours dans cet esprit décontracté tout en restant habillé. Je peux ainsi porter ce costume pour aller au bureau avec une cravate, accessoire que je ferai sauter une fois la nuit tombée (on peut également troquer la cravate pour un foulard) pour me rendre à un cocktail.

CONCLUSION SUR L’APIÉCEUR ET SES COSTUMES SUR MESURE

Une belle sélection de tissus, des doublures canons, un univers décalé, bref une vision du tailoring rafraîchissante. L’Apiéceur propose une offre séduisante pour qui désire sortir des sentiers battus du costume sur mesure formel. Axée sur une gamme de prix compétitive, vous en aurez pour votre argent, et ça c’est un critère essentiel. Personnellement j’ai toujours eu du mal avec les “concepts” dans la mode, car souvent c’est un cache misère destiné à dissimuler un produit médiocre à coup de renfort marketing. Ici il n’est absolument pas question de cela, on trouve chez Camille une offre originale qui n’a rien à envier à ses concurrents en termes de qualité produit.

 

 

 

 

Partagez80
Tweetez
Enregistrer
80 Partages