Bien porter un jean coupe droite (et test du service Hockerty)

Nous vous avions déjà évoqué dans le précédent article sur Hockerty le lancement de leur offre de jeans en mesure (calculées à partir d’un algorithme sur le site).

J’ai évidemment passé commande après la mise à jour du précédent article pour vous donner une vision plus précise du service, et aussi des quelques erreurs à ne pas faire à la commande.

Afin que cet article ne soit pas un banal test de jean, j’en ai profité pour me faire faire un jean coupe droite: je vous explique ici ses avantages, et aussi ses limites en termes de style.

Le retour en grâce du jean coupe droite

On présentait depuis quelques années la coupe semi-slim comme la coupe idéale. Pour rappel, il s’agit d’un jean qui est serré à la cuisse, avec un poil plus d’espace au niveau du mollet et une ouverture à la cheville généralement de 17.5 à 18 cm (c’est ce qu’on retrouvait sur les fameux jeans APC New Standard). 

Au final, on redécouvre depuis quelques temps la coupe droite qu’on confond encore trop souvent avec un jean oversize, voire même plus simplement trop grand. 

Par rapport à un jean semi-slim, voici les quelques avantages de la coupe droite

Le confort

C’est de loin la coupe la plus adaptée aux sportifs et plus particulièrement aux jambes musclées (surtout ceux qui font du squat). Le diktat du semi-slim pour ce type de morphologie était absurde et menait à une usure prématurée des pantalons et à un inconfort certain à cause des frottements à l’entrejambe. 

Même si le jean coupe droite n’a rien à voir, celui-ci s’inscrit dans le même type de tendance que le soft tailoring.
Si on privilégie les vestes déstructurées et les pantalons taille haute à pince confortables et avec beaucoup d’espace aux cuisses, ce n’est certainement pas pour revenir à un semi slim au denim rigide qui va nous frotter la cuisse à longueur de journée.

Vous vous doutez bien qu’on a pas commencé à porter des gurkhas, connus pour leur confort et leur fluidité:

Notre pantalon gurkha développé avec Maison Singulier

Pour repasser à ça:

Un jean semi-slim bien cartonneux dont le denim prend des dizaines de ports à se casser: je ne vois plus vraiment l’intérêt de revenir à ça

Test du jean Hockerty personnalisé

Mon ressenti 

Le dernier jean que j’ai porté était un semi-slim: je voulais cette fois-ci changer un peu et opter pour une coupe moins moderne et un peu plus héritage. 
Au premier essai, le résultat fût un peu déstabilisant et j’ai eu toute de suite l’impression d’un jean trop grand: ce n’est pas tout à fait le cas visuellement (comme vous pourrez le voir en photo)

En revanche, je vais tout de même devoir resserrer un peu la taille, étant donné qu’il y a quelques cm de trop si le denim se détend (il a tout de même 2% de lycra).

Le denim

Pour le denim, j’ai voulu éviter à la fois les versions brut indigo ultra foncées mais aussi les versions stone-washed un peu plus claires.


J’ai donc opté pour un entre deux bleu acier, que j’ai voulu avec le moins de délavage possible : j’ai donc choisie l’option brut ici.

La version brut est présentée comme un délavage discret: je ne voulais effectivement pas quelque chose de plus prononcé. J’aurais par contre apprécié une option vraiment brut, sans la moindre trace de délavage.
Attendez-vous du coup à un résultat beaucoup plus accentué si vous choisissez les options “Classique” ou “Vintage”.

Les finitions

Ici, les poches droites sont accompagnées d’une poche intérieure qui semble plus spacieuse que sur l’option classique.

C’est donc ce que j’ai choisi ici: je n’avais pour le moment pas encore vu de poches intérieures aussi spacieuses sur un jean. Etant resserrées et près du corps, c’est un très bon endroit pour y entreposer vos effets personnels:

En ce qui concerne les poches arrière, j’aurais pu opter pour un rendu encore plus minimaliste, cela m’a un peu échappé sur le moment. Je vous conseille plutôt l’option sans dessin.

COUPE ET ERREURS A EVITER

Si l’algorithme est relativement fiable en termes de prises de mesure, c’est à vous de faire la part des choses et de tenir compte des particularités d’un jean.

N’ayant pas porté de jean depuis longtemps (et encore moins de jean coupe droite), j’ai sûrement dû faire l’erreur la plus grossière possible (ce qui vous évitera donc de la faire à votre tour) qui est, dans le cas d’une coupe droite et d’un tissu stretch de ne pas toucher aux mesures proposées par Hockerty.

Comme tout achat de jean brut réussi, il faut toujours prévoir un fit très serré et proche du corps, qui va se détendre au fur et à mesure des ports. C’est en tout cas vrai au niveau de la taille, et ce quelque soit le type de coupe choisi.


Ici, avec les mesures de base de l’algorithme et la coupe droite plus généreuse, le jean est trop grand à la taille (mais il reste portable): on voit qu’il baille légèrement à l’avant sur cette photo:

Ce qui est assez étonnant, c’est que bien que la taille baille, le reste du jean vise plutôt juste et est bien dans l’esprit d’un jean coupe droite:

Rappelons tout de même que l’algorithme d’Hockerty a déduit ces mesures uniquement de ma taille, mon poids et mon âge: le résultat n’est pas parfait mais est tout de même une belle prouesse.

Pour rectifier le tir au niveau de la taille, on a deux options:
– soit au moment de la commande réduire les mesures Hanche et Périmètre du pantalon
– soit laisser l’algorithme faire son travail et faire effectuer les retouches par un retoucheur de votre quartier: sachant qu’Hockerty rembourse les retouches à hauteur de 25% du prix du produit (soit environ une trentaine d’euros dans le cas d’un jean, ce qui est plus qu’assez pour couvrir les retouches mineures)

A moins d’avoir une morphologie qui varie considérablement de ce que pourrait proposer l’algorithme, je vous conseille plutôt d’opter pour l’option retouches.

III Conseils de style

Tout comme expliqué dans le dernier article sur Goudron Blanc, je me suis inspiré des tenues beaucoup plus simplistes et décontractées que l’on peut voir de plus en plus sur quelques comptes Instagram coréens comme Yongvely (fondateur d’Antico, un multi-marques coréen pointu):

Pour moi, c’est un genre de style très éphémère:
– il sera valable et même vu comme une réinterprétation pointue du style années 60-70 sur une courte période (une à deux saisons) et par une poignée de connaisseurs
– le reste du temps (et au demeurant pour la plupart des gens), il sera plutôt perçu comme une tenue absolument banale de quelqu’un qui ne s’intéresse pas du tout à son style

A vos risques et périls donc.

La maison de tailleurs Swann Paris (anciennement Swann&Oscar) que je trouve toujours très novatrice sur ses tenues, est d’ailleurs allée encore plus loin:

Autant je suis impressionné par le culot de cette tenue régressive, autant je ne la conseille pas vraiment dans la vraie vie tant elle me paraît compliquée à porter, et que ces contrastes agressifs mettent difficilement le teint et la silhouette en valeur.

Voici mon interprétation bien plus minimaliste et sobre de la tenue:

Je porte ici le jean Hockerty avec:
– un tee shirt Goudron Blanc col rond
– des sneakers Belledonne

Evidemment, on évitera de porter ce type de jean avec une chemise habillée en popeline, ou même une chemise tout court. Par contre, il se portera sans soucis avec un polo, ou, encore plus pointu, avec un sweat-shirt à manches courtes comme le fait Yongvely:

Conclusion sur les jeans personnalisables et en mesure Hockerty

Evidemment, l’offre ne s’adresse pas du tout aux puristes qui ont déjà leur marque de jeans fétiche, surtout si vous avez trouvé la coupe de vos rêves. C’est très facile si vous avez une morphologie commune, et que vous habitez à Paris pour facilement pouvoir essayer une large variété de coupes chez plusieurs marques.

Mais ce n’est pas forcément le cas de tout le monde: pour peu qu’on ait pas une morphologie standard et qu’on habite pas à Paris, trouver un jean à sa taille et qui en plus de ça convienne à ses goûts devient un parcours du combattant.
Dans ce cas précis, l’offre de jeans mesure en ligne d’Hockerty satisfait un vrai besoin, et le fait plutôt bien avec un algorithme efficace et assez de marge de manoeuvre pour les quelques ajustements nécessaires ( aussi bon que puisse être cet algorithme, il ne tient pas contre des particularités du denim, en particulier de son côté stretch: le passage à la retouche est donc beaucoup plus probable pour un jean que pour un costume).

Valery

Laisser un commentaire

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer