S’habiller en hiver

D’abord, désolé de cette petite période de creux, j’ai été assez occupé ces derniers temps à compiler et remettre en page mes articles BonneGueule sur plus de 180 pages dans un PDF téléchargeable directement.

A Pékin la semaine dernière, j’ai pu expérimenter un hiver assez soft (entre 0 et 10 degrés) pour une dizaine de jours: l’occasion pour moi de se souvenir de quelques principes fondamentaux.

Les erreurs à ne pas commettre

Trop de fonctionnalités

Comme je l’évoquais dans l’article sur les manteaux de mi-saison, vous évoluez pour la plupart dans un environnement urbain.

Vous n’aurez donc ni besoin de la fameuse parka Aigle vue et revue portée à l’arrache par dessus un costume sur le cadre moyen de la Défense.

Mais dans le même temps, vous n’aurez honnêtement pas l’utilité d’une doudoune, et encore moins d’une mega brand type Moncler ou Canada Goose.

Sachez par exemple que ces dernières sont adaptées à une température d’environ -15 degrés : cela reste relativement rare en France dans un contexte urbain classique (à part parfois dans l’Est).

Compter sur une grosse pièce pour vous tenir chaud

Plutôt que de tout miser sur la doudoune et la parka en hiver, comme le font la plupart des gens, il va vous falloir procéder à des ajustements plus précis que l’on va voir en détails

Ne pas être assez couvert

Corollaire du point précédent. Je vois beaucoup trop de gens avec une simple chemise et un manteau par 0/5 degrés. Ce n’est pas car vous portez un beau manteau, aussi épais et bien fini possible que vous pouvez vous permettre de ne pas faire attention.

Les solutions ?

Pour ajuster votre tenue au millimètre près, il vous faut employer avec intelligence les superpositions : ça ne veut évidemment pas dire ressembler à Mr Bibendum en empilant plusieurs mêmes couches de pulls hyper épais.

Il faut procéder par épaisseur : du moins épais au plus épais.

Les tee-shirts

La gamme Heattech d’Uniqlo propose un excellent rapport qualité/prix (12 euros le tee-shirt). Contrairement à la publicité, ils ne suffiront pas porté sous un trench fin à vous tenir chaud sous la neige. Mais on se rend bien compte de la différence avec un tee-shirt normal.

La chemise

Le synthétique ne vous tiendra pas chaud. Dans un cadre casual, privilégiez les chemises en flanelle de coton : là encore Uniqlo propose des rapports qualité/prix imbattables, mais dans des coupes parfois approximatives.

 

Pour du plus habillé, Melinda Gloss proposait dans une de ses précédentes collection une chemise en laine et coton : c’est facilement la plus chaude de ma garde-robe. A défaut, prenez une simple chemise en coton : Balibaris et COS offrent des entrées de gamme vraiment intéressantes.

Si vous êtes plus costaud, orientez vous vers des chemisiers britanniques, comme Charles Tyrwhitt. (4 chemises pour un peu plus de 100 livres, mais des coupes plus droites)

Le pull

Vous pouvez opter soit pour un pull, soit un cardigan et choisir de les prendre fins ou épais. Ca vous fait quatre possibilités.

On peut en obtenir encore plus en jouant sur les cols : rond, montant ou V pour les pulls et en V ou montant pour les cardigans.

Mon choix va largement aux cardigans ouverts car c’est eux qui mettront le plus en valeur le travail de superpositions que vous allez effectuer.

Si vous en prenez un fin, optez pour un col ouvert classique. Attention aux proportions, le premier bouton se situe idéalement 10 cm au dessus du nombril, comme pour une veste. Privilégiez de beau boutons en nacre

Tandis que si vous en prenez un épais, la matière rendra la pièce plus virile, qui sont bien plus marquées avec un col châle. La logique est la même pour le premier bouton. Choisissez le bois ou l’os, plus authentique (c’est vraiment peu couteux si vous en achetez en mercerie et les posez vous même).

Pour les pulls, optez pour un col rond pour un look marin avec une chemise intégralement boutonnée. Sinon, prenez un col V suffisamment profond pour mettre en valeur le col de la chemise.

Cette superposition est très (trop) classique : attention à utiliser un contraste de couleur vraiment subtil avec de belles matières. Bannissez le pull bleu marine/noir porté par dessus une chemise blanche.

[cta id=’14915′]

La veste

A porter uniquement s’il n’y a pas de pull en dessous ou si celui-ci est fin. L’idéal est d’en prendre une cintrée deux boutons avec une couleur sobre comme gris anthracite ou bleu marine ( à ajuster en fonction de la couleur de votre manteau).

Un autre exemple sur lequel je suis plus perplexe. La superposition col châle / col veste est plus chargée:

Le manteau

Prenez en un rigide si vous ne portez pas de vêtement réellement structuré en dessous (comme une veste ou une grosse maille). Prenez en un fluide dans le cas contraire.

Cela vous permettra d’avoir une tenue équilibrée, avec des formes marquées et une vraie structure mais sans pour autant gêner vos vêtements.

Dans l’idéal, privilégiez un manteau en cachemire ou en laine. Mais inutile de vous dire que si vous cumulez déjà toutes les couches qu’on a évoqué, même un manteau 50% synthétique qui tient minimum chaud suffira largement pour un climat continental.

Le bas

Pour le bas, la logique voudrait qu’on privilégie des jeans en grosse toile ou des pantalons en velours ou en laine épaisse. Pourtant, si vous voulez continuer à porter par exemple des chinos en gabardine de coton ou d’autres pièces moins chaudes, une solution existe : les collants Uniqlo (oui, encore).

J’ai porté ces collants l’hiver dernier avec un chino Les Chats Perchés, davantage destiné à la mi-saison et ça faisait parfaitement l’affaire (même en faisant du velo à -7).

La touche finale: les extrémités.

Maintenant que votre tenue est calibrée, à la couche près, il faut assurer les extrêmités et parties exposées : pieds, mains, têtes, cou.

Les pieds

En période de grand froid, les pieds sont un peu le talon d’Achille de votre tenue (aha) : si vous êtes gelé à cet endroit, c’est comme si le reste de vos protections s’effondraient. Optez pour des chaussettes en polaire, faites pour la randonnée, qu’on peut trouver chez tout bon magasin de sport.

http://www.decathlon.fr/chaussette-polaire-rywan-id_8231667.html

Les gants

Les gants sont aussi indispensables : à vous de voir si vous êtes aussi étourdi que moi et les oubliez en permanence. Optez si c’est le cas pour des gants H&M à 5 euros, complétés par des sous gants en soie Décathlon : une combinaison économique mais tellement efficace.

http://www.decathlon.fr/gant-forclaz-soie-id_8103091.html

Le cou

Pour le cou, le must est évidemment une écharpe (ou mieux, un snood) en cachemire mais, comme les gants, c’est le genre d’accessoire qu’on perd facilement. Optez dans une moindre mesure pour une écharpe en laine ou pour une écharpe Heattech Uniqlo, sobre mais efficace.

Pour les avoir testées, j’éviterais ces grosses écharpes oversize H&M/Zara en laine et synthétique qui laissent filtrer l’air, sont encombrantes et captent bien trop l’humidité lorsqu’il pleut ou neige.

La tête

A vous de voir pour le bonnet, si tout le reste de l’article est maîtrisé vous ne devriez pas en avoir besoin. Voici cependant une petite sélection si d’aventure vous seriez tenté. Idem, c’est l’accessoire qu’on perd typiquement en soirée.

Un vaste choix est disponible sur All Saints: vous retrouverez beaucoup de couleurs, de formes et de motifs différents.

Bien s’habiller en 7 clics: le guide ultime de l’achat en ligne

On a rassemblé toutes nos connaissances sur les achats en ligne dans un ebook complet, facile et rapide à utiliser.

“J’ai été impressionné par le travail colossal fourni pour ce guide, qui est très pointu, mais très pédagogique. Vous allez faire des grosses économies, je vous le garantis !”
Benoît – co-fondateur BonneGueule.fr

Cliquez sur la couverture pour en savoir plus:
1

3
Poster un Commentaire

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
QUEL PANTALON D’HIVER ? | Le BarboteurFredreihtaugRoman PAILLET Recent comment authors

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Roman PAILLET
Invité
Roman PAILLET

Très bon article. Court et efficace, ça m’a permit de faire une bonne liste de ce qu’il me manque concrètement pour passer l’hiver : collants, grosse chaussette et manteau.
Comme tu en parles aussi, il faut bien faire attention avec les écharpes qui ne protègent pas toute avec la même intensité…

reihtaug
Invité
reihtaug

Article très intéressant bravo! Justement je me disais ces derniers jours “il commence à cailler sérieusement, va falloir que je me rachète une grosse parka” **sifflotte**.

L’inconvénient des multiples superpositions, c’est qu’en arrivant aux bureaux qui sont surchauffés au point que parfois on met la clim (en plein hivers, eh oui), au lieu d’enlever juste le manteau on se retrouve à devoir enlever aussi d’autres épaisseurs qui vont rester chiffonnées dans un coin la majeure partie de la journée.

Fred
Invité
Fred

Bonjour Valéry !

Voilà, j’ai acheté il y a 1 mois ton guide d’achat sur Gmarket: il est super !

Mais j’ai un souci qui demeure: je taille du XS, et souhaitant me procurer un caban chez Gmarket je me demande quel est l’équivalent du XS chez Gmarket ?

Pour info: je mesure 1m68, je suis fin, et le XS de Topman (par exemple) me va parfaitement.

Fred

trackback
QUEL PANTALON D’HIVER ? | Le Barboteur

[…] Afin de satisfaire tous les budgets, j’ai dû inclure dans cette sélection des pantalons avec un peu de synthétique.
S’ils ne tiennent pas aussi chaud que de la pure laine, vous pouvez les accompagner sans problèmes de collants Heattech de chez Uniqlo ou de collants Damart. Consultez mon article « Comment s’habiller en hiver » sur le blog JamaisVulgaire pour être au chaud, même avec du synthétique. (jamaisvulgaire.com) […]

Partagez
Tweetez
Enregistrer