La mode en HDTV #2: Boardwalk Empire

Comme je l’explique dans le premier article de ce type, publié il y a de ça quasiment un an et demi: la mode se vit tous les jours. Et quand je dis ça, ça ne veut pas dire qu’il faut être au courant en permanence des collaborations gadget et ultraluxe qui sortent chaque jour.

Il faut plutôt voir ça comme une vision particulière, qu’on appliquera à des passions plus éloignées pour enrichir un peu ses connaissances.

Dans une série, les tenues sont souvent exagérées pour mieux refléter un univers ou le caractère des personnages: mais il y a toujours de bonnes idées à prendre. On va donc reprendre tout ça avec la série Boardwalk Empire.

Vous inspirer de cette série de mafieux par excellence ne vous condamnera pas forcément à ressembler à un pimp d’un autre siècle: prendre ça et là, à votre guise, quelques éléments peut être intéressant pour enrichir facilement votre style et y ajouter du caractère et de l’originalité.

C’est pourquoi nous allons aborder le sujet pièce par pièce: entrons donc dans le vif du sujet.

J’ai choisi d’y intégrer certaines pièces issues de Gmarket, qui seront idéales si vous souhaitez vous essayer au style sans vous ruiner: comme d’habitude, c’est une sélection objective sans liens d’affiliation et les goodscode vous seront fournis gratuitement dans les prochains jours dans la newsletter.

Le reste de la sélection fait intervenir des créateurs plus ou moins confidentiels, toujours objectivement et sans liens d’affiliation, vous pourrez le vérifier par vous même.

Les manteaux

Ils se divisent pour moi en deux catégories dans cette série: les pardessus avec une coupe droite (ou un boutonnage croisé) et des revers classiques, souvent à crans.

Pour se démarquer, ils sont déclinés de différentes manières: soit dans des couleurs vives (Chalk), soit avec un tweed traditionnel (Nucky Thompson), ou bien avec des mixtes de matières (Gyp Rosetti, le nouvel ennemi de la saison).

On a sinon les manteaux de pimp, avec une fourrure énorme et un col châle. Ca reste assez rare dans le prêt à porter actuel, excepté dans les premières collections de Melinda Gloss qui proposaient du vison, du castor épilé, du ragondin et de l’astrakan.

Les manteaux en astrakhan en particulier restent assez difficiles à porter, et ont une connotation très excentrique:

“L’astrakhan était auparavant seulement sur les cols de manteaux des impresarios. Il réapparait actuellement sur les manteaux les plus exhubérants.” Hardy Amies, ABC of Men’s Fashion

Je vous ai débusqué deux manteaux sur Gmarket, aux alentours des 100 euros: les goodscode vous seront communiqués sur la newsletter.

Le premier s’inspire des pardessus, en plus cintré et est disponible en gris à chevron et à carreaux (plus proche des modèles de la série).

Le deuxième est en tweed de laine. Avec un col châle contrastant discret et un seul bouton, il a été fait selon une approche minimaliste que je trouve très originale. La coupe est elle aussi sans fioritures, et se contente d’être propre.


Les vestes.

La tenue de base, c’est le trois pièce et une superposition en trois temps: veste, gilet et chemise.

Alors forcément, ces vestes bleu marine à rayures tennis font forcément veste de mafieux, vu comme ça. Mais je reste persuadé qu’en les portant avec une chemise blanche relativement simple et un cardigan bleu marine, ça passe déjà beaucoup mieux.

Si je devais tester cette théorie, je le ferais je pense avec cette veste là:

Elle possède toutes les finitions qui vont bien: col feutré, bouton effet bois, poches à rabats, et est faite dans un mélange de laine.

Elle est disponible sur Gmarket (dans la sélection du numéro 1 mis à jour): les abonnés à la newsletter recevront son goodscode en cadeau.

Bonne nouvelle, elle est en plus clairement accessible aux petites tailles avec une mesure épaule à épaule qui commence à 41 cm (autrement dit ça vous ira meme si vous faites 1m65 et 55kg)

 

Celles de Chalky sont les plus intéressantes car elles sont les plus riches en couleurs et en motifs. Evidemment, il n’a pas vraiment besoin de respecter la notion de contraste peau/cheveux ce qui laisse plus de libertés, surtout au niveau des couleurs vraiment pétantes.

Voici une veste Prince de Galle trouvée sur Gmarket, si vous voulez vous essayer à un style similaire. Pour le prix ( 76 euros frais de port compris ), elle est évidemment faite dans un mélange de laine et d’acrylique, mais la coupe est bonne et les détails (boutons en bois) sont peaufinés.

A noter que les gilets sont plutôt travaillés puisqu’ils ont par exemple un col châle: ça peut se trouver en friperie, en particulier celles du Marais (rue des rosiers, rue sainte croix de la Bretonnerie) ou à Londres, si vous êtes chanceux.

La marque Marchand Drapier revisite cette tendance des gilets en tweed: le col châle n’y est pas mais d’autres détails originaux sont présents, comme une patte de boutonnage sur le deuxième bouton (je n’ai jamais vu ça et il y a moyen de faire des tenues de tueur avec ce genre de truc en plus).
La matière et la coupe sont tout simplement incroyables

http://marchand-drapier.lexception.com/fr/homme/pret-a-porter/pull-gilet/1129004326-07BO-Gilet-Ray-Bordeaux

 

Les chaussures

 

Nucky Thompson porte principalement des brogues. C’est une chaussure à la base grossière, originaire d’Ecosse et d’Irlande. Faite à base de cuir, elle est censée absorber l’eau lors de la traversée des marais. Considérée d’abord comme rudimentaire et conçue pour les promenades en arrière-pays, c’est maintenant un type de chaussure plus original que la moyenne mais accepté dans des occasions plus guindées.

On comprend donc pourquoi on les retrouve dans Boardwalk Empire qui fourmille d’Irlandais, et forcément moins choquant de voir le héros barboter allègrement avec.

Voici le modèle exact des chaussures de Nucky Thompson : des Forzieri Two-tone Wingtip Oxford Shoes, faites main en Italie, 548 $. Une tuerie.



Si ces chaussures perforées vous plaisent, les brogues bicolores exhubérantes ne sont pas l’unique solution: vous pouvez trouver votre bonheur avec des paires très sobres chez les bottiers d’entrée de gamme comme Markowski ou Loding, au très bon rapport qualité/prix:

Les deux modèles de Markowski proposées sont relativement sobres et discrètes:

Archibald: http://www.markowski-chausseur.fr/archibald-forme-169-gris-p40550-fr.html

Wingtip: http://www.markowski-chausseur.fr/wingtip-forme-195-noir-p38250-fr.html

Les Loding ont une couleur plus claire et elles demanderont un entretien plus exigeant pour garder un si bel effet patiné:

Armagnac patiné: http://www.loding.fr/fr_5_chaussures_richelieus_pearl-armagnac-patine-box__344pearlarmagnacpatine.html

Aunay gold patiné: http://www.loding.fr/fr_5_chaussures_richelieus_aunay-gold-patine-box__431aunaygoldpatine.html

Enfin, j’avais trouvé le nec plus ultra chez une nouvelle marque de bottiers qui fabrique main: le modèle Gershwin de chez Pete Sorensen, la patine était incroyable et le motif fleuri vraiment réussi. Elles sont plutôt polyvalentes mais il vous faudra le budget qui va avec: 370 euros.

Elles sont disponibles à cette adresse:  http://www.petesorensen.com/fr/10-gershwin.html

Les chemises

Les cols de chemise sont là encore très particuliers, et souvent spécialement montants et arrondis: c’est un col Picadilly, et ça existe encore. Ces cols sont spécialement prévus pour accueillir des barrettes à cravate.

La marque Smyth et Gybson propose tout une gamme de chemises à col Picadilly: de la chemise contrastée de financier, à la chemise unie ou rayée. Elles restent par contre assez chères (120 livres).

Elle décline le concept en jouant sur la texture, les motifs et la couleur:

Dispo ici:  http://www.selfridges.com/en/Menswear/Categories/Shirts/?fcts=Brand+Name~SMYTH+%26+GIBSON&ic=19582&mrf=Brand+Name&ppp=min

Les accessoires

Quasiment toute la panoplie de l’époque est présente dans la série: barrettes de cols de chemises, noeud papillons, boutonnières et pochettes.

Les barrettes de col de chemise

Elles ne conviennent qu’à une certaine catégorie de chemise, de préférence au col montant et aux bords arrondis, qui ne soient pas trop écartés. Outre l’apparat, elles servent en particulier à relever la cravate.

Ca semble être un accessoire typiquement anglo-saxon. J’en ai débusqué sur le site www.thetiebar.com. Mais je ne doute pas que vous puissiez en trouver ailleurs à un meilleur rapport qualité/prix.

Les noeuds papillons

A porter soit dans les fameuses soirées étudiantes “Geek chic” soit lors des galas. Ou alors, si vous avez un style rock clairement assumé, tentez le sur une chemise blanche sobre bien coupée, entièrement boutonnée et manches retroussées.

Si je devais vous conseiller une marque, ça serait sans contestes Cinabre. C’est cher car c’est du made in France: mais ce n’est pas seulement un lieu, une expertise et une tradition que vous paierez mais aussi des matières vraiment soignées.

Bref, c’est le noeud papillon qui vous durera vraiment tout une vie, et il y en a pour tous les goûts.

Dispos ici: http://cinabre-paris.com/fr/

Les boutonnières

Plus difficile à adapter à notre époque, surtout que dans la série Nucky Thompson et les autres protagonistes portent des roses énormes sans complexes. Ca ferait désordre d’arriver avec ça au bureau le matin.

On peut par contre en trouver des sobres qu’il peut être amusant de porter pour aller en soirée ou même boire un verre entre amis.

Là encore, on a d’un côté Cinabre qui en propose une version luxueuse, avec une qualité (pétales en soie et épingle en laiton) et un savoir-faire qui vont avec. Si vous cherchez une boutonnière à porter aux occasions guindées du type mariage, c’est ce qu’il vous faut.

Dispos ici: http://cinabre.lexception.com/fr/ (c’est une exclu l’Exception, c’est pour ça que le lien est différent)

Les pochettes

C’est un accessoire très sous estimé pour moi qui ,pour peu que vous n’en fassiez pas un tas énorme dans votre poche, peut être une touche d’originalité vraiment très facile à apporter.

La Roll’s, c’est la marque Simmonot Godart qui les propose en lin ou en soie.

Dispos ici: http://www.simonnot-godard.com/1.aspx

On retrouve des équivalents dans des matières un peu moins nobles sur Gmarket: celles-ci sont présentes dans le chapitre des accessoires du second magazine et sont disponibles à 3 euros. Leur goodscode vous sera communiqué dans la newsletter


En la choisissant blanche avec un liseré discret, et en accordant bien les couleurs de votre tenue, vous avez vraiment peu de chance de vous tromper.

(photo issue du tumblr de Marc Guyot)

Bien s’habiller en 7 clics: le guide ultime de l’achat en ligne

On a rassemblé toutes nos connaissances sur les achats en ligne dans un ebook complet, facile et rapide à utiliser.

“J’ai été impressionné par le travail colossal fourni pour ce guide, qui est très pointu, mais très pédagogique. Vous allez faire des grosses économies, je vous le garantis !”
Benoît – co-fondateur BonneGueule.fr

Cliquez sur la couverture pour en savoir plus:
1

Vous aimerez peut-être:

Partagez
Tweetez
Enregistrer6
6 Partages