fbpx

Guide ultime: bien porter une chemisette homme

De manière générale, je vous ai déconseillé depuis le début du blog de porter une chemisette en partant d’un constat assez simple: elles se remplacent au final très facilement par une chemise manche longue dans une matière estivale (lin, coton/lin ou encore seersucker de coton). On ne peut en plus empêcher de penser aux protagonistes de la fameuse série comique Caméra Café.

Pourtant, on les voit réapparaître depuis plusieurs années chez la plupart des marques de mode masculine et elles semblent trouver un rôle bien défini et au final assez pertinent dans la garde-robe masculine.

On ne va pas se mentir, c’est le aux années 70 dans la culture populaire qui y a fortement contribué, on pensera évidemment à des œuvres comme GTA Vice City.

Cela pourrait être deux influenceurs au Pitti Uomo

Il faut cependant rester vigilant dans leur choix pour éviter la connotation ringarde qu’elles pouvaient avoir sur les dernières décennies.

I Bien choisir sa chemisette homme: les critères à respecter

La coupe

La particularité des chemisettes actuelles, c’est une coupe plutôt droite qui permet souvent de la porter en tant que surchemise, par dessus un t-shirt blanc, mais qui reste pile assez cintrée pour pouvoir également se porter dans le pantalon.

De la même manière, on prévoit aussi un peu plus d’espace au niveau des manches.

La matière

Vous vous en doutez, la chemisette est un vêtement plutôt casual: on bannira donc les tissus un peu trop lisses et les textures communes comme la popeline, le twill. Même l’oxford est un peu ennuyeux pour ce genre de pièces.

Comme il s’agit également d’un vêtement d’été, on oubliera également les flanelles.

On privilégiera donc plutôt des lins, des coton/lin texturés ou des seersucker de coton qui conviendront surtout si vous choisissez un tissu uni. Vous trouverez aussi pour ce type de pièces plus facilement des matières estivales un peu plus originales comme le chanvre ou la ramie, plus difficiles à trouver sur des chemises manches longues classiques.

Motifs et couleurs

De la même manière, on bannira les motifs trop formels et tout ce qui peut rappeler une chemise de bureau: exit donc les fines rayures, les micro-carreaux (type chemises Vichy) ou autres micro-motifs (comme des micro pied de poule par exemple).

Cette photo montre bien le minimum vital à viser en termes d’épaisseur des rayures. Plus fin que ça, et on aura vraiment l’impression d’avoir à faire à une chemise de bureau. 

Retenez surtout les motifs francs et marqués (larges rayures par exemple) et dans un esprit rétro les motifs fleuris. Ceux-ci sont toujours un peu plus risqués et peuvent facilement être complètement ratés. Certaines marques s’associent donc avec des artistes pour créer des imprimés plus simples à porter (ce n’est pas une garantie mais ça élimine les risques de catastrophe).

La notion d’équilibre sur une chemisette est assez différente de celle d’autre pièce: une chemise manche courte avec un motif très fort nécessite dans l’ensemble un style fort pour rendre l’ensemble équilibré.

Et ce style là n’inclut pas seulement les vêtements mais aussi plus généralement les accessoires (bracelets, colliers etc), la coiffure, et bien évidemment les tatouages qui peuvent faire bien echo à des motifs un peu forts comme ça peut être le cas ici:

Évidemment, vous n’avez pas non plus besoin de vous faire une manchette entière pour porter une chemisette avec un motif fort. Quelques bracelets bien choisis peuvent déjà donner plus de cohérence à votre tenue. 

Pour les couleurs, vous pouvez avec le même raisonnement éliminer le blanc, le bleu clair, le bleu moyen ou encore le rose pâle: autant de couleurs qui rappellent beaucoup trop une tenue de bureau. 

Finitions et types de col

Là encore, on évitera les cols structurés et triplés des chemises formelles classiques, de même plus généralement que tout ce qui est trop élevé. On préférera du coup les cols plats type requin, qu’on appelle aussi cubain ou en anglais camp collar. Rappelons que ça ne va pas à tout le monde, en particulier si vous avez un cou long et fin (c’est mon cas) auquel cas je vous recommande plutôt de vous procurer des chemises classiques manches longues.

Ce sont notamment ces cols de chemise que l’on voit tout le temps portés par-dessus les vestes sur les peacocks de l’édition estivale du Pitti Uomo, où les températures dépassent allègrement les 35 degrés.

L’offre disponible

La plupart des bonnes DNVB homme en proposent, et plutôt bien coupées: on pense notamment à Hast et Paname Collections.

On apprécie les Hast pour les matières et les motifs:

https://www.instagram.com/p/CeYNSdSM9F5/

Ici, un très beau seersucker khaki puis un modèle avec rayures généreuses. Les poches poitrines apportent un détail bienvenu aux modèles unis, et un côté workwear supplémentaire s’ils sont un peu texturés. 

Très beau motif ici, mais par contre tenue un peu trop banale qui aurait put être améliorée avec quelques accessoires en plus (ne serait-ce que des bracelets ou colliers minimalistes).

On en trouve aussi énormément en seconde main, que ça soit sur Vinted (mais attention aux modèles avec une coupe vraiment trop ringarde) ou encore si vous êtes à Paris dans des boutiques spécialisées comme Brut Archives (Réaumur), Doursoux (Oberkampf) ou encore AW Cooper (puces de Saint-Ouen). De manière générale vous pouvez jeter un coup d’oeil à tout ce qui est friperie spécialisée dans le militaire américain ou l’Americana en général

Sur cette photo également, on voit que les tatouages peuvent aider plus facilement à porter une chemisette aux motifs affirmés. 

Et si vous détestez l’achat en ligne, et que l’offre est maigre dans votre ville, même des marques grand public comme Celio proposent en termes de chemise homme de quoi faire, avec les coupes appropriées et des choix de matières intéressants.

Un modèle en coton et lin avec une couleur pertinente à seulement 18€ en soldes, plutôt intéressant si on veut s’essayer sans risques au style.

Conseils de style

On évitera évidemment de vous recommander des styles trop streetwear, en revanche on peut largement jouer sur des tenues héritage et d’inspiration militaires

Le casual

Certainement pas mon préféré, mais il faut en parler tout de même: il s’agit bien souvent d’un chino, d’un t-shirt blanc tout simple et d’une chemisette portée par dessus. Une superposition très basique qu’il conviendra d’accessoiriser sous peine d’être beaucoup trop commune (c’est même un peu la tenue de base du festivalier electro lambda depuis quelques années).

Bref, il fallait en parler car c’est la plus évidente mais je ne suis pas très fan et je préfère opter pour des alternatives plus matures et affirmées.

Attention cependant, si vous optez pour la fameuse superposition chemisette/t-shirt blanc: évitez bien les t-shirts ultra épais avec un col large et resserré très connoté sportswear. Préférez un t-shirt plus classique, légèrement plus échancré et avec une encolure qui reste assez fine.

Cette tenue est un très bel exemple d’équilibre , même si je ne suis pas du tout fan de ce genre de sandales: le chino à élastique est une pièce qui s’accorde très bien avec une chemisette.

L’héritage

On arrive dans un registre un peu plus parlant: la chemisette se porte ici rentrée (avec ou sans t-shirt en dessous) dans un pantalon un peu plus travaillé qu’un chino ou un jean classique. On parle ici d’un pantalon taille haute, avec de belles minces marquées et une matière affirmée: on peut en trouver soit dans un style purement sartorial, soit dans un style militaire héritage.

Une déclinaison un peu spéciale sur cette photo avec une chemisette Paisley calmée par un pantalon taille haute marron. Même s’il s’agit plutôt d’une chemise manches 3/4

Cette photo illustre bien un style militaire assez facile à reproduire avec le gurkha beige. Encore une fois, il s’agit plutôt d’une chemise manches retroussées mais le rendu est assez similaire.

Le sartorial Pitti Uomo

Dans les grandes lignes, il s’agit de porter sa chemisette sous un costume (de préférence en lin, ou en seersucker, ou en solaro de lin) mais avec le col de la chemise par-dessus celui de la veste. Évidemment, ça ne marche qu’avec un col requin / camp collar. La plus grosse faute de goût (que j’ai remarqué souvent au début de cette tendance) serait de faire ça avec un col rigide (avec une triplure) que l’on écrase péniblement. C’est absolument atroce et je déconseille fortement.

Intégration photo Instagram: https://www.instagram.com/p/CfELQf2st0e

Le même raisonnement s’applique aussi logiquement au costume (ou du moins à la veste): on évitera tout ce qui est veste structurée avec padding ou cigarette à l’épaule.

Préférez ainsi des épaules naturelles sans padding et pourquoi pas avec l’épaule légèrement froncée. Pour qu’un costume de ce type tombe bien, on préfèrera évidemment les tissus les plus lourds comme le lin, le coton et éventuellement les mélanges laine/lin/soie. Optez pour des poids d’au moins 300g.

Même si ce style semble un peu fort, il semble de plus en plus rentrer dans les moeurs en étant même adopté par des DNVB comme Hast:

Valery

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires