Guide ultime: bien porter des chaussettes blanches (et présentation de la marque Erwans)

Si je vous parle à la fois de tradition, d’héritage et de chaussettes blanches, vous allez certainement me prendre pour un fou.

Pourtant, les chaussettes blanches étaient un élément central du style preppy, qui est largement tombé en désuétude à la différence des chinos et autres chemises oxford col boutonné.

Il existait d’ailleurs deux marques icôniques à l’époque, un peu les Brooks Brothers de la chaussette: Adler et Wigwam.
Nous allons en fin d’article vous évoquer ces deux marques, mais aussi une nouvelle marque DNVB courageuse qui reprend ce flambeau sportswear/preppy avec des modèles bien pensés: Erwans.

Rappel: les codes Ivy League

Si l’on remonte aux racines et aux codes icôniques du style Ivy League, soigneusement référencés dans Take Ivy (la Bible du genre), on verra une foule de gens a priori bien habillés et représentatifs de cette élégance nonchalante en porter avec pantalons beige et mocassins.

Pourtant, on oublie également que ce style Ivy League était un style contestataire: s’il était le trait communs d’étudiants aisés dans des universités prestigieuses, il faut garder en tête que ceux-ci se voulaient être de jeunes rebelles en rupture avec le style de leurs ainés.

C’est notamment ce qu’on remarque avec les chino colorés ou les chemises Madras.

Les chaussettes blanches n’échappaient pas à la règle.

 D’autres contre-cultures vont également s’approprier ces codes, notamment les mods en Grande-Bretagne et fans d’Americana comme les jeunes japonais de la Miyuki Tribe:

Certaines icônes musicales comme Soul Boy ou Mickey Pearce popularisent largement ce style en Europe et nous habituent au combo costume+chaussettes blanches+mocassins.

D’autres utilisent un combo plus longe avec cardigans, pantalons à pinces et slippers.

Pourquoi les étudiants se sont-ils appropriés ces chaussettes ?

Blanc: On l’associe souvent aux domaines  militaires et sportifs, des domaines dans lesquels les chaussettes se salissent vite. Contrairement aux couleurs qui peuvent déteindre ou s’estomper, il n’y a pas vraiment de questions à se poser sur tout ce qui est blanc (tant qu’on le lave ensemble). Le blanc est aussi pu réceptif à des lavages à haute température, ce qui était à l’époque une garantie non négligeable d’hygiène.

Maintenant, pourquoi spécifiquement les étudiants se sont-ils appropriés les chaussettes blanches ? Probablement pour la même raison que les chinos: nous sommes quelques années après la Seconde Guerre Mondiale et la Guerre de Corée. Les surproductions militaires de chinos et chaussettes blanches pullulent dans les magasins, sont d’excellente facture (normal vu l’usage) et sont surtout très abordables.

Pourquoi la chaussette blanche est-elle si dénigrée ?

Son association au sport

Cette connotation par ailleurs des premiers joueurs des tennis dans les années 20-30. Ceux-ci étaient pourtant relativement bien habillés au vu de leur activité: chemises/polos, chinois et chaussettes blanches

René Lacoste en est notamment un excellent exemple.

Un contraste de couleur trop violent

Une chaussette est censée permettre une transition douce entre les chaussures et le pantalon, en évitant une rupture visuelle. On déconseille ainsi fortement une chaussette blanche entre des chaussures noires et un costume noir (c’est souvent l’exemple de base qu’on utilise lorsqu’on veut montrer que cette pièce ne fonctionne pas).

Seule exception: vous avez le droit de le faire si vous êtes le nouveau Mickael Jackson. Les chaussettes blanches servent en effet pour les danseurs à attirer l’attention sur les pieds.

Bien porter une chaussette blanche: les conseils

C’est toujours une expérience intéressante, et gratifiante, que de faire un retour en arrière sur des types de vêtement qu’on portait extrêmement mal avant et revenir dessus 10 à 15 ans plus tard, avec une solide expérience en mode masculine, pour jouer avec les codes et s’en amuser.

En jetant un coup d’oeil aux photos vintage de l’Ivy League, on pourrait penser qu’il n’y a pas vraiment de règles tant les chaussettes blanches sont à l’époque portées avec tout et n’importe quoi.

A moins de vouloir véhiculer ce côté très contestataire et nonchalant propre à ces cercles sociaux et à cette période, je vous recommande tout de même ces quelques conseils simples à suivre.

Les couleurs

Evidemment, une variation de blanc sera plus facile à porter qu’un blanc éclatant. Tout dépend de la couleur du pantalon et des chaussures, et surtout d’à quel point vous assumez ce genre de chaussettes.
Sur ces photos d’Ethan Wong, le style est clairement assumé sur la première photo.

En revanche, le rendu crème léger forme une transition plus harmonieuse entre le marron et le marron clair.

Garder une cohérence de matières et de finitions

Les chaussettes blanches peuvent être soient épaisses et sportswear, soient plus fines et plus habillées: gardez une cohérence entre cette épaisseur et la tenue.
Pour des icôniques Weejun de chez G.H Bass, un peu rustiques et avec une couture plateau marquée, vous pouvez opter pour des chaussettes épaisses.
Pour des souliers plus précieux (mocassins à pampilles), les chaussettes fines seront plus adaptées.

Même raisonnement pour les matières de vos pantalons: une laine froide formelle s’accompagnera de chaussettes fines, et les chaussettes épaisses pourront accompagner un chino en twill épais, ou en velours côtelé.
On reste idéalement dans l’esprit Ivy League avec des icôniques Weejun de chez G.H Bass ou des réinterprétations.

Ce qu’il faut savoir sur les Weejun, c’est qu’il s’agit d’une paire d’une sacré polyvalence, qui peuvent se porter aussi bien avec une tenue casual qu’une tenue habillée. On retrouve donc par conséquent ces paires claires dans une large variété de tenues et de styles différents:

C’est plutôt dans l’ère du temps car des marques comme Max Sauveur (la marque DNVB/pré-commande des fondateurs de Rudy’s) en ont proposé un très réussi en collaboration avec Paul Benchemhoun, fondateur de Brut Clothing (une friperie de luxe avec une curation pointue sur tout ce qui est preppy/américana).

C’est la première fois en France que je vois un accent aussi fort mis sur un style Ivy League / Americana bien fait. C’est une vraie prise de risque et ça mérite d’être remarqué.

Les références vintage: Adler et Wigwam

Des chaussettes Adler d’un blanc immaculé et des mocassins Weejuns: une combinaison en vogue parmi les étudiants preppy. L’étiquette indiquer d’ailleurs “Ne pas laver à la javel”: les étudiants adoraient donc le faire pour leur donner une teinte jaunâtre. L’esprit de contestation jusqu’au bout des doigts de pied.

Mais c’est probablement ce jaune fade qui va au final donner naissance à des chaussettes couleur crème qu’on va voir plus bas.

Wigwam apparaît quelques années plus tard et est popularisée notamment par Kennedy: pas de teinte jaunâtre cette fois mais un retour à un blanc immaculé et des rayures bleu/rouges.

 

II Les chaussettes Erwans

Erwans est une toute nouvelle marque, lancée il y a à peine quelques mois. Je croyais au départ à une DNVB classique dans la chaussette, il n’en est au final rien puisqu’il y a un vrai parti pris risqué dans la chaussette de sport.

Le produit

Matière

Les chaussettes sont confectionnées à partir de 80% de coton Egyptien pour la finesse et la noblesse du fil (c’est celui qu’on utilise notamment pour les chaussettes en fil d’Ecosse): il est plus respirant et permet des couleurs plus durables.
Les 18% polyamide permettent des chaussettes plus résistantes et les 2% élasthanne un meilleur ajustement à votre taille.

Confection

Les chaussettes sont confectionnées au Portugal à Braga, par une usine qui fabrique pour Burberry, Gucci ou encore Balenciaga.
Ils sont en particulier spécialisés dans le remaillage main qui intègre bien le talon et la pointe, en supprimant une couture inutile à ces niveaux qui peut irriter en particulier les orteils.
Le remaillage main consiste à rendre cette couture, qui comprime parfois les orteils, imperceptible.

Une infographie assez claire de la marque missegle, pour mieux vous rendre compte de la manière dont la couture se fond dans la chaussette

Les gammes

Essentielles

Couleurs

Pas forcément notre tasse de thé (vous vous en doutez), mais une gamme très logique vu le positionnement de la marque

Old School

Voici l’offre de loin la plus intéressante de la marque. C’est cette gamme vintage qui peut potentiellement faire d’Erwans le digne successeur français des marques icôniques Ivy League Adlet et Wigwam.

J’ai notamment une grosse préférence pour le modèle Sunset dont le trio de couleurs est particulièrement bien choisi:

Cette paire Sunset est pour moi la paire idéal pour s’aventurer dans ce style preppy, avec un ton crème facile à porter: elle est disponible ici à 15,9€.

La paire Sunset au porté

Première bonne surprise: elle me vont parfaitement malgré la fourchette de taille assez large de la marque: 36-40 et 41-46. Vu que je fais du 41 j’avais peur que le fit de la seconde option ne soit pas idéal au niveau des orteils et du talon: il n’en est rien.

Elle remonte même bien au niveau du mollet et se maintien parfaitement (pour éviter l’infâme mollet apparent).

Evidemment, vous serez les seuls à les voir mais j’aime beaucoup ces bandes contrastantes qui apportent une vraie touche vintage ici. Les couleurs du logo y font bien echo. Le logo lui non plus est à une hauteur suffisante pour ne pas qu’on le voit, même assis.

Evidemment, j’ai choisi une tenue dans le plus pur style preppy pour les porter, avec un contraste modéré entre les mocassins, les chaussettes et le chino beige.

Je porte ici:
– un teddy en cuir de chèvre velours Balibaris
– une chemise à rayures rouge Manufacture
– un chino beige Balibaris
– des mocassins Morjas

Les chaussettes blanches: un gimmick pour s’amuser et explorer un style, mais sans se soucier du regard des autres

Dernière précision pour ce guide assez particulier: ce genre de gimmick ne parlera évidemment qu’à une niche, et vous pouvez vous attendre à des commentaires surpris voire gentiment moqueurs tout au long de la journée de gens qui penseront que vous avez simplement commis une faute de goût.

Ne portez donc ce genre de chaussettes, avec ce genre de tenues preppy que pour vous faire plaisir à vous-même: les plus courageux d’entre vous pourront éventuellement faire une mini masterclass sur le style Ivy League à vos amis les plus estimés.

Mais vous le verrez par vous même: ça fatigue vite (même pour moi qui suit dans le partage) et on préfère soit se faire plaisir peu importe le regard des autres, soit (malheureusement) abandonner l’idée.

Conclusion

Les chaussettes blanches ont au final occupé une place centrale dans le style preppy, parfaitement complémentaire aux mocassins Weejun de chez G.H Bass.

Elles ont depuis été tellement décriées qu’il faut maintenant faire preuve de courage  (de courage stylistique j’entends, on ne parle pas non plus de partir en guerre) pour se réapproprier ce type de port.

Il en faut encore plus pour créer une marque qui ne propose que ce type de produit, comme pouvaient le faire les icôniques Adler et Wigwam: on est ravis que cette marque soit française et on n’espère qu’elle marquera au moins autant les esprits.
Vu la qualité de la confection, du tissu et surtout des couleurs proposées, elle met pour le moment toutes les chances de son côté.

Les chaussettes Erwans sont disponibles ici.

Valery

Laisser un commentaire

221 Partages
Partagez220
Tweetez
Enregistrer1