Manteaux de mi-saison: le guide ultime

Si vous vous attendez à un article de trois lignes et 9 liens sponsorisés de ce type, http://www.commeuncamion.com/2012/09/28/10-trench-coats-pour-homme/ vous pouvez fermer la page.
J’ai inclue dans cette sélection principalement de l’entrée et du moyen de gamme: les modèles présentés dans ces tranches de prix là vous suffiront largement à faire le bon choix si vous choisissez d’investir des sommes supérieures.
Enfin, on parle ici de manteau de mi-saison, mais certains modèles comportent de la laine et flirtent ainsi un peu avec l’hiver.Comme dans l’article sur les blousons en cuir, nous allons ici référencer les marques auxquelles vous pouvez faire confiance.

 

N’hésitez pas à faire des retours en commentaire et à nous suggérer des marques afin que nous tenions ce guide à jour.

La pluie et le froid arrivent et votre blazer commence à peiner. C’est ainsi qu’un investissement à considérer plus que vous ne pourriez le penser arriver: le manteau de mi-saison.

Pourquoi je vous dis ça ? Car ceux qui veulent se refaire une garde-robe à l’arrivée de l’hiver considèrent souvent cette pièce comme un achat de seconde zone, relégué derrière le manteau d’hiver qui engloutira la plupart du budget.

Et pourtant, vous porterez votre manteau de mi-saison de 5 à 6 mois, et votre manteau d’hiver un peu plus de 3 mois ( à moins que vous ne vous amusiez à porter un manteau en laine épaisse en septembre et en mars, mais quand il fait entre 15 et 20 degrés c’est quasiment une faute de goût).

Eviter de se tromper

Une pièce trop chargée: vous n’allez pas en expédition sur le Mont Everest. Inutile donc de chercher une pièce trop chargée, que ça soit esthétiquement ou en terme de fonctions.

Pas besoin d’avoir en tout six poches latérales. Et si vous vivez à Paris, c’est bien de garder vos mains au chaud mais pour ça vous n’aurez pas besoin de poches doublées en polaire, surtout de Septembre à Novembre ou de Mars à Mai.

Des proportions mal jaugées: Tout comme une veste de costume aux revers trop courts et trop larges est ridicule, un trench qui présente les mêmes défauts fera toujours tiquer. N’oublier pas que la fonction des revers est de souligner harmonieusement votre torse, et que la forme idéal d’un torse est un V un peu longiligne. Si les revers sont trop larges et trop courts, vous comprendrez bien que ça ne fait pas l’affaire.

Capuche ou pas capuche ? Cette question est l’illustration même du premier point. Réfléchissez ici encore une fois en fonction de votre contexte.

Si vous êtes étudiant, ou que vous travaillez dans un cadre peu formel (com, graphisme etc), vous pouvez prendre une pièce un peu casual, avec une capuche (séparable ou non).

Par contre, dans un cadre plus formel (banque, audit etc), vous devrez opter pour une pièce plus intemporelle et penser à emporter avec vous votre parapluie ( Uniqlo propose de très bonnes entrée de gamme). Vous pouvez également réfléchir en terme de capuche détachable, ou de capuche intégrée dans le col, mais songez bien que ce genre de fonctions un peu gadget augmente les coûts de fabrication de votre manteau, et le prix de vente en conséquence. Souhaitez vous payer 15% plus cher pour ça sur une pièce  à 500 euros, ou bien simplement acheter un parapluie ?

Songez bien qu’en plus de ça, un parapluie se partage beaucoup plus facilement qu’une capuche 😉

Une pièce mal coupée: Si je vous dis de ne pas prendre trop grand, j’enfonce des portes ouvertes. (même si pour les petites tailles, ça peut être compliqué dans le prêt à porter classique).

Il ne faut pas non plus prendre un manteau trop petit pour vous retrouver tout boudiner après l’avoir enfilé par dessus votre costume.

Une coupe dans ces conditions se réfléchit en terme de contexte: dans un environnement professionel exigeant, vous aurez besoin de porter votre manteau par dessus un costume, et vous devrez donc prévoir quelques centimètres d’écart au niveau des épaules et du tour de torse au moment de l’achat.

Elle se réfléchit aussi par rapport à l’état de votre garde-robe actuelle: avec quoi allez-vous pouvoir la porter pour faire face à des températures allant de 5 à 15 degrés ? Si vous prévoyez par exemple une tenue chaude de mi-saison avec un trench, un gilet en grosse maille et une chemise en flannelle, là aussi il vous faudra prévoir quelques centimètres de marge.

Sachez que c’était aussi une question qu’on se posait dans le passé: on faisait clairement la différence entre les mannteaux raglan et les autres.

Un manteau raglan est fait à partir d’une seule pièce de tissu: les manches ne sont donc pas cousues et il y a une véritable continuité et une épaule naturelle. C’est le type de pièce qu’on préférait porter par dessus un costume, par opposition à un manteau aux manches cousues

Fonctionner au coup de coeur: Comme pour l’article des blousons en cuir, réfléchissez à partir de ce que vous avez déjà, ou alors de ce que vous comptez acheter dans l’immédiat. Une pièce aussi basique qu’un manteau de mi-saison doit être structurante dans votre garde-robe et vous permettre d’articuler au moins 5 tenues différentes (une par jour de la semaine). Bref, ce manteau noir long à la fermeture asymétrique et à la coupe sculupturale qui vous donne l’impression d’être Neo dans Matrix est certes très beau, mais à quel point est il malléable ?

Je prends le temps de le préciser, car ce genre de manteaux était un de ceux que l’on me commandait le plus à l’époque où JamaisVulgaire était un eshop.

Check-liste

Quand on enfile un manteau de mi-saison, c’est soit pour avoir chaud, soit pour tenir tête aux éléments. Voici donc les deux critères à considérer:

Chaleur: La réflexion est la même que pour la coupe: que voulez-vous faire de votre manteau ? Voulez-vous vous permettre des tenues un peu compliquées avec des superpositions et des mélanges de matières ? Ou préférez-vous vous cantonner à des tenues simples, où vous porterez au maximum un pull ou un cardigan et une chemise en dessous de votre manteau ?

C’est le critère qui fait toute la différence entre par exemple un trench classique non doublé et une veste de chasse Barbour.

Imperméabilité: C’est une fonction à désacraliser: tous les bons pressings vous le feront pour moins de 5 euros. Et c’est, au pire, une opération relativement simple à effectuer avec du spray en bombe.

Une adresse: http://www.ehow.com/how_5121045_waterproof-coat.html

Fermeture: Partielle ? Intégrale ? Simple ? Croisée ? J’ai un avis assez partisan sur la question qui va à la fermeture croisée classique d’un trench.

Pourquoi ? Car c’est la plus classique et la plus typique d’un manteau de mi-saison et que son unique inconvénient pratique est facile à résoudre.

Ca protège effectivement moins bien du froid: mettez une écharpe fine, ça suffira et ça enrichira votre tenue.

Je suis moins fan des fermeture intégrales (et bien souvent des cols montants qui vont avec): certes, ça protège mieux et c’est plus décontracté. Mais ce type de montage est souvent le fait de pièces plus mode et éphémère, que vous ne porterez probablement plus d’ici 4 à 5 ans.

C’est ce que je me dis en repensant à mon vieux manteau Zara, avec une fermeture intégrale et un col montant à boucle. Ce qu’on voyait à tous les coins de rue il y a quelques années

Attention par contre, je ne parle bien que de manteaux longs. Evitez les fermetures croisées style trench sur des vestes, c’est beaucoup plus connoté casual.

Les types de pièces de mi-saison

Trench

La définition du trench n’a pas changé entre 2011 et 2012, je me permet donc de vous rebalancer sans complexes celle que j’avais mise l’année dernière. J’espère que vous ne m’en voudrez pas.
D’abord destiné aux officiers britanniques de la Première Guerre mondiale (qui l’ont évidemment conservé pour la vie civile), c’est une alternative plus militaire au macintosh avec ses épaulettes et sa boucle, ainsi que ses rabats à l’avant et à l’arrière (les “storm flaps”) prévus pour éviter les infiltrations d’eau sur des trenchs à l’époque pas tout à fait imperméables.

Mackintosh

Pareil que pour le trench, je vous redonne la même définition. Le nom vient de Charles Mackintosh, en gros l’inventeur du premier tissu imperméable. A la base fonctionnel plutôt qu’esthétique, il appartenait au début au registre rural et a fait son apparition petit à petit en ville. Il est aussi beaucoup apprécié dans l’équitation pour son confort.

Cirés

Très polyvalent d’un point de vue technique: ils tiennent un peu chaud et sont complètement imperméables. On pourrait théoriquement les porter tout le temps. Seul problème: la connotation. Un ciré, ça se sort quand il pleut massivement, et pas autrement. C’est l’exemple parfait d’un opposition parfaite entre caractéristiques techniques et symboliques.

Vous verrez: ça passe plus facilement quand ce n’est pas jaune pétant.

Veste de chasse

Les vestes de chasse viennent de Grande-Bretagne et en particulier d’Ecosse. Etant donné que la chasse était une activité réservée à l’aristocratie, ces vestes concilient habilement fonctionnalité et esthétique. La marque de référence, c’est Barbour: c’est elle qui a popularisé la toile ciré (cependant sans l’avoir inventé).

Les vestes de chasse peuvent aussi être matelassées, et contrairement à ce qu’on croît, ce n’est pas Barbour qui a inventé ce type de construction mais Lavenham, une marque spécialisée dans l’équitation et la sellerie.

Les marques

La sélection du magazine JamaisVulgaire:

Voici quelques pièces extraites du numéro 2 qui regroupent un peu toutes ces parties.

Je vous donne même les goodscodes de deux des produits, le troisième sera envoyés aux abonnés de la newsletter (qui en recevront un supplémentaire absent de ce guide en cadeau). Rendez-vous ici si vous ne savez pas ce qu’est un goodscode.

D’abord le trench beige classique qui respecte comme vous pouvez le constater les indications de proportions données plus haut. S’il semble en photo relativement long, il reste plutôt accessible aux petites tailles et possède une coupe vraiment bien ajustée, comme la plupart des produits sud-coréens.

Goodscode: 309427857 (92 euros, frais de port compris)

Ensuite la veste de chasse, au col en velours et au liseré à la fermeture tous deux contrastants. J’apprécie beaucoup ici les détails comme les boutons pression et l’empiècement effet cuir.

Goodscode: 230605412 (79 euros, frais de port compris)

Cette pièce coréenne me rappelle beaucoup le minimalisme caractéristique de marques comme APC. Son prix aussi est miimaliste puisque vous pouvez vous la procurer à environ 50 euros. Alors pour ce prix là, vous n’aurez évidemment pas un tissu à l’épreuve d’une cascade ou d’un obus, mais on a vu que l’imperméabilité n’était en soit pas vraiment un problème.

Seul regret, il vous faut un minimum de carrure: la petite taille commence à 44 cm d’épaule à épaule.

(Goodscode: Disponible demain pour les abonnés de la newsletter 🙂 )

COS

Impossible de se tromper avec l’exemple du minimalisme suédois: des pièces sans fioritures à de bons rapport qualité/prix. Une bonne affaire d’autant plus qu’on peut maintenant commander en ligne.

http://www.cosstores.com/Store/Men/Coats_Jackets/Hooded_cotton_jacket/46909-1145561.1#c-2454066 (150 euros)
http://www.cosstores.com/Store/Men/Coats_Jackets/Grey_cotton_jacket/46909-1324199.1#c-2486404 (175 euros)

Barbour

Une marque très segmentante, et c’est dommage. Malgré leur coupe peu cintrée, les vestes Barbour proposent souvent un rapport qualité prix imbattable et sont d’une longévité exemplaire.
En dépit de ces avantages, je ne vous conseillerais d’en porter que si vous êtes étudiant dans des milieux un peu aisés, ou si vous optez pour un style preppy oldschool dans la vie active.
La marque étant britannique, vous pourrez en trouver pour une miette de pain en écumant les friperies de Londres. Attention par contre: du fait du coton ciré, tous les pressings ne sont pas compétents pour prendre en charge votre Barbour comme il se doit.

Si cette marque peut vous sembler vieillote, sachez qu’elle fait tous les ans des collaborations pour proposer des designes plus proches de ce qui se fait actuellement. (même si pour les puristes, la vraie Barbour reste la Bedale)

 

Sporting Quilt: http://www.barbour.com/mens-clothing/jackets-coats/quilted-wax/beacon-heritage/sporting-quilt-jacket

Bedale: http://www.barbour.com/mens-clothing/jackets-coats/wax/classic-mens/bedale-jacket (moins de 150 euros)

Trenchs Burberry (friperies Chatelet + Filles du Calvaire)

Si vous ne saviez pas que Burberry était traditionnellement associée au trench, alors la marque a corrigé ça à travers son site http://artofthetrench.com/ . Une véritable ovation à ce vêtement et aux différentes manières de le porter.
Malgré son caractère intemporel, je ne suis pas convaincu qu’il soit un basique indispensable de votre garde-robe. Et encore moins qu’il faille l’acheter au prix fort: si vous avez la chance d’habiter à Paris, rendez-vous aux friperie qui entourent les Halles, à celles de Bastille (rue de la roquette), à Etienne Marcel (rue Tiquetonne avec l’éternel Killiwatch et Episode) ou à Filles du Calvaire (Boutique Solidaire, 7 boulevard du temple, de nombreuses pépites).

Etudes

Etudes, c’est le nouveau nom d’Hixsept: cette marque qui a depuis une dizaine d’années évoluée d’un streetwear prononcé à un style plus neutre et urbain, proche d’APC.
La marque ne propose pas vraiment cette saison de modèle pour la demi-saison à proprement parler.
Il reste en revanche sur l’Exception l’édition de l’année précédente, à un prix défiant toute concurrence au vu de la qualité de la pièce (coton ciré, réalisé en collaboration avec Armor Lux)

http://etudes.lexception.com/fr/homme/pret-a-porter/manteau-veste/1141801143-06NY-Veste-Plural-Bleu-Marine (220 euros)

APC

Difficile de ne pas parler d’APC: un rapport qualité/prix bon (mais sûrement sans être le meilleur de cette sélection). Et surtout des classiques réinterprétés, que je met ici surtout à but pédagogique.
Regardez bien la différence au niveau du rendu des épaules entre la parka raglan et le mac, sur lequel les manches ont été cousues.

http://www.apc.fr/frfr/homme/blousons/parka-raglan-feutree_pFVCFDC36/couleur-marine_dBA00003082-BV00299539.html (310 euros)
http://www.apc.fr/frfr/homme/manteaux/mac-en-toile-enduite_pFVC2A8B7/couleur-marine_dBA00003082-BV00299519.html (380 euros)

 

Ou le mac en bleu, plus beau à mon goût:

http://www.tresbienshop.com/brand/apc/coated-cotton-mac-marine (420 euros)

Memento Clothing

Fondée par un ancien styliste de chez Sandro, Memento Clothing fait parti de ces marques qui réinterprète les basiques qui ont marqué le vestiaire masculin (d’où le nom Memento), tout en y rajoutant une touche de modernité).
Leur trench Lungo m’avait paru d’un rapport qualité/prix tout à fait satisfaisant. En gros, vous aurez quelque chose de proche du style Sandro, mais à un tarif bien plus avantageux car vous n’aurez pas à payer d’innombrables dépenses marketing.

Il faut par contre apparemment attendre que leur eshop soit remis en ligne. (http://www.mementoclothing.com)

Lavenham

J’en parle plus haut, c’est la marque qui a inventé les vestes matelassées. C’est chez cette marque là que vous trouverez les meilleurs modèles.

http://www.lavenhamjackets.com/product_info.php?pid=4 (124 pounds)

http://www.lavenhamjackets.com/product_info.php?pid=176 (171 pounds)

Penfield

La marque moyen de gamme d’outerwear propose un coupe vent au contraste que je trouve vraiment très réussi avec un empiècement en cuir.

http://www.norsestore.com/commodity/14665 (226 euros)

Wing+Horn

Une valeur sûre de cette marque canadienne elle aussi orientée très outerwear, mais plus pointue. La démocratisation de ce genre de vestes montre bien cette tendance de retour à la nature et à l’authenticité présente depuis un certain temps dans la mode masculine.

http://needsupply.com/mens/outerwear/hunting-parka.html (560 dollars)

Nanamica

Exactement dans le même genre (description plus détaillée de la marque à venir).

http://www.tresbienshop.com/brand/nanamica/cruiser-jacket-beige (400 euros)

Our Legacy

Un très juste rapport qualité/prix, j’avais acheté il y a quelques années un blazer qui n’a pas bougé depuis. Si vous voulez faire les affaires du siècle avec cette marque, prenez un vol low cost et allez à Stockholm pendant les soldes pour dévaliser trèsbienshop à -50% (certains vêtements ne peuvent s’acheter qu’à la boutique).

Les modèles présentés ici sont très techniques et fonctionnels, de véritables armures pour l’automne et le début de l’hiver.

http://www.tresbienshop.com/brand/our-legacy/shield-jacket-superdry-olive (475 euros)

http://www.tresbienshop.com/brand/our-legacy/bed-sheet-coat-navy (290 euros)

 

Comme indiqué dans le disclaimer, n’hésitez pas à laisser vos feedbacks et les marques qui ne figurent pas dans cet article.

Bien s’habiller en 7 clics: le guide ultime de l’achat en ligne

On a rassemblé toutes nos connaissances sur les achats en ligne dans un ebook complet, facile et rapide à utiliser.

“J’ai été impressionné par le travail colossal fourni pour ce guide, qui est très pointu, mais très pédagogique. Vous allez faire des grosses économies, je vous le garantis !”
Benoît – co-fondateur BonneGueule.fr

Cliquez sur la couverture pour en savoir plus:
1

Vous aimerez peut-être:

Partagez
Tweetez
Enregistrer