La collaboration Saint Paul et JamaisVulgaire: on vous emmène en voyage

titredef

Les premiers rayons de soleil étaient l’occasion pour beaucoup d’entre vous ce week-end de déjeuner et de boire un coup en terrasse ou alors d’une ballade en amoureux. C’est l’occasion de ressortir les tenues printannières, et de sortir des sentiers battus

 Si l’article vous semble trop long, voici un résumé en deux minutes du concept, qui vous fera voyager au Cambodge. Tout vous est ensuite expliqué en détails dans l’article. 

On vous emmène ?

Toute l’histoire résumée en deux minutes ,à regarder en HD pour en prendre (vraiment) plein la vue:

La première collaboration JamaisVulgaire

Vous avez été nombreux à me faire confiance sur l’e-commerce, et encore plus sur le magazine mensuel.
J’ai envie de continuer avec vous dans cette voie avec les collaborations.

L’objectif est toujours le même que celui des magazines: vous faire découvrir en Asie des talents cachés pour vous faire porter des créations originales, à un bon rapport qualité/prix et sortir du formatage du prêt-à-porter classique.

De la Corée du Sud pour les magazines, on se déplace cette fois-ci au Cambodge (un peu mon deuxième pays car je suis métisse franco-khmer) pour découvrir une peinture d’un genre nouveau, avec un style encore jamais vu en Europe.

Le constat

L’offre de tee-shirts graphiques se limite trop souvent à des tee-shirt haut-de-gamme à l’esthétique obscure, fait par un artiste parisien hype pour une culture alternative de niche.
Ou alors on peut avoir des imprimés intéressants, mais floqués à la va-vite ou imprimés dans des couleurs fades sur des tee-shirts fabriqués en Chine

C’est au cours de son premier voyage au Cambodge en 2011 que Valéry, franco-khmer, retrouve ses racines et découvre dans le même temps la peinture khmère.

La peinture khmère

C’est un art sans ambiguïtés, dont les qualités esthétiques s’apprécient tout de suite: les peintures sont réalisées selon des techniques ancestrales, transmises de générations en générations et qui restent très locales.

Le style est simple et coloré: on peint généralement les temples d’Angkor mais aussi des scènes de la vie quotidienne dans les villages, par exemple celle des pêcheurs et des riziculteurs.

En voici quelques exemples:

pecheurs

La vie des pêcheurs du lac Tonle Sap, et leurs maisons sur pilotis

villagebis

La vie dans les terres, celle des riziculteurs

apsarab

Une Apsara, une danseuse céleste dans la mythologie hindoue (omniprésente dans les temples d’Angkor)

 

L’idée

Imprimer ces peintures sur des tee-shirts n’est pas une idée neuve: cela existe déjà, mais c’est fait sur des tee-shirts de mauvaise qualité, mal coupés, avec des finitions approximatives et une impression fade qui ne restitue pas la richesse des couleurs.

Bref, un peu des tee-shirts jetables pour touristes.

Un potentiel sous-exploité à mettre en valeur

Il fallait une confection de qualité équivalente au talent et à la richesse de ces tableaux : cela passe par un tee-shirt haut-de-gamme fabriqué en Europe, avec un coton de qualité et une technique d’impression avancée

Une meilleure rémunération des talents.

Outre un produit de qualité, une fabrication plus haut-de-gamme permet une rémunération plus juste du peintre qui touchera 25% des bénéfices sur chaque tee-shirt vendu.

 

Un artiste pas comme les autres: Sopheap Keo

C’est au détour d’un stand du vieux marché de Siem Reap (la ville des temples d’Angkor Wat) que j’ai trouvé, en 2011, les oeuvres de Sopheap Keo.
J’ai tout de suite été surpris par des oeuvres bien plus minimalistes que ce qu’on pouvait retrouver ailleurs, avec un coup de pinceau plus lâche et libéré, et des contrastes de couleurs simples.

Bref, des tableaux que j’aurais pu porter sans problèmes sur un tee-shirt.

Ce style atypique s’explique aussi par l’histoire poignante et l’apprentissage atypique de ce peintre.
Après avoir subi de plein fouet le régime des Khmers Rouges et avoir perdu son père et une partie de sa fratrie, il a dû faire vivre sa famille en confectionnant des jouets et en les vendant dans la rue.
Vivant péniblement de cette activité, il a commencé à peindre spontanément quelques années plus tard, sans prendre de cours.

Doté d’un talent inné, il parvient à en faire une activité assez rentable pour faire vivre sa famille et, cinq ans plus tard, se permettre de prendre des cours de peinture à l’Université Royale: son savoir-faire est donc le mélange unique d’un don et d’une tradition.

 

sopheapkeo

Conscient de sa chance, il contribue à la vie artistique de Siem Reap et forme d’autres peintres dans son atelier.

Ses peintures sont plutôt prisées au Cambodge et se vendent entre 30 et 50 dollars à des cadres expatriés et khmers.

pisethkeo

 A gauche Piseth Keo, le fils de Sopheap Keo. Lui aussi bourré de talent et inspiré par les cartoons occidentaux

Parmi ses oeuvres, j’ai choisi ce motif:

motif

 

 La concrétisation du projet

Il me fallait donc trouver une production en Europe qui soit assez qualitative pour ce projet, alors que je n’avais pas de réelle connaissance des usines.

C’est (en parti) pourquoi j’ai effectué l’année dernière mon stage de fin d’études chez l’e-commerce de luxe l’Exception qui m’a permit de rencontrer des dizaines de créateurs différents, proposant tous des tee-shirts haut-de-gamme.

Le tee-shirt idéal fût difficile à trouver: il me fallait à la fois un coton de qualité, une confection et des finitions irréprochables, mais surtout une technique d’impression unique, qui soit capable de restituer le plus fidèlement possible la richesse des tableaux.

C’est ce que j’ai trouvé dans la gamme de tee-shirt de la jeune marque belge Saint-Paul: elle a été crée par Jungho Geortay qui est aujourd’hui directeur artistique chez Armor Lux Heritage, après avoir travaillé chez Kenzo et Lanvin.

Les tee-shirts sont confectionnés au Portugal, où les usines sont intransigeantes en matière de qualité de la coupe et des finitions.
Elles utilisent aussi du coton Portugais pour leur produit et réalisent une impression en quadrichromie, pour mieux restituer la richesse des couleurs du tableau original.

Pour tout vous dire, j’étais déjà impressionné par la qualité des imprimés de la ligne Saint-Paul, et j’étais loin de me douter que le résultat serait encore plus bluffant sur la collaboration.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est un tableau ou un tee-shirt ? 

 Le résultat

C’est une série limitée de 40 tee-shirts, vendus à 55 euros et dont 25% des bénéfices seront reversés au peintre.

ENTIERBIS

 Une coupe ajustée

La coupe choisie est une coupe regular fit: elle reste près du corps pour mettre en valeur la silhouette, sans pour autant être moulante
et inconfortable lors de grosses chaleurs.
Elle est facile à porter et un peu allongée: elle s’adaptera particulièrement aux silhouettes plus fines.

 

Un col légèrement échancré

Le col est légèrement échancré pour un rendu moderne et décontracté et elle est mise en valeur par une encolure plutôt fine.

COL

Les manches et les épaules

– Une coupe précise qui donne des épaules bien définies
– Une manche qui s’arrête au début du bras, pour une coupe masculine

Manches

epaules

Les mesures

Mesures

 

TABLEAU

Soyez informés de la prochaine production

Tout est parti et les réservations sur la nouvelle production sont closes: si vous êtes intéressé par cette collaboration, pensez à vous inscrire à la newsletter dédiée (elle est indépendante de celle du magazine):








Vous aimerez peut-être:

Partagez
Tweetez
Enregistrer1
1 Partages