fbpx

CINQ INSTAGRAMEURS FRANCAIS EN MODE HOMME EN PLEINE ASCENSION

Interview de 5 instagrameurs français en mode homme : retour sur l’ascension de ces influenceurs

Prendre de nouvelles habitudes…

C’est parfois complètement contre-intuitif et c’est un véritable effort, mais c’est nécessaire pour ne pas tomber dans la monotonie. Bref, vous trouverez à présent chaque semaine sur le blog un article davantage orienté inspiration qui portera sur les comptes Instagram à suivre.

L’idée est non seulement de vous donner de nouvelles sources d’inspirations visuelles, mais aussi de vous faire partager la démarche de ces instagrameurs et de voir comment leur goût a évolué pour arriver à ce résultat. Il ne s’agira donc pas d’une liste bête et méchante et de quelques photos mais d’une interview poussée pour que vous puissiez vous faire une bonne idée du style et de l’univers.

Pour cette première session d’interviews, j’ai choisi plusieurs instagrameurs français en pleine ascension, dont le style est pour la plupart simple et casual .

Il ne s’agit du coup pas de styles particulièrement pointus (ça viendra), mais de tenues faciles à porter, simples et de bon goût pour vous donner des points de repères plus concrets et ancrés dans la réalité, qui ne respectent pas forcément tous les codes sartoriaux qu’on peut évoquer parfois sur le blog.

J’aimerais aussi vous faire partager la richesse de leur parcours, et surtout le moment du déclic où leur compte a commencé à davantage se professionnaliser.

L’article est extrêmement long: 3600 mots. J’ai tâché de garder mes annotations les plus synthétiques possible.

I LE PLUS INTERNATIONAL: THE PARISIAN MAN

JV:  Pouvez-vous nous résumer l’histoire de votre Instagram @theparisianman depuis sa création, avec les temps forts ?

Mon Instagram a commencé en 2011 sous le nom @the_parisian_hipster, j’y postais des photos coup de cœur (mode, voyages, bouffe…etc) que je prenais moi-même en photo ou que je trouvais sur Tumblr. Les gens ont tout de suite assez bien réagi à mes posts. Nous n’étions pas autant d’instagrameurs à l’époque, ce média n’était pas aussi populaire qu’aujourd’hui. Au fil des semaines, ma communauté s’est développée et a commencé à beaucoup interagir.

Puis j’ai pris la décision rapidement de ne partager que des photos prises par moi-même ou des ami(e)s. Des marques ont commencé à me contacter pour réaliser des photos autour de leurs produits, c’était juste super excitant et complètement nouveau !

Je me souviens encore du premier colis que j’ai reçu, j’ai cru que c’était une blague. C’est à ce moment-là que j’ai vite compris qu’Instagram allait devenir un support média vraiment puissant et reconnu.

Les collaborations ont continué à s’enchainer et à me prendre de plus en plus de mon temps libre. J’ai fait plein de belles rencontres et vécu de bons moments mais le plus fort reste celui de l’été 2015 ou j’ai été invité à Cannes pour profiter et participer au lancement des soirées La Folie Douce.

Je me rappelle avoir pris l’avion et me retrouver à diner à la terrasse au Majestic avec une table donnant sur le palais des festivals, c’était juste magique !

Une superposition preppy réalisée pour Crémieux. 

Enfin, ne me retrouvant plus très en adéquation avec mon nom de blogger @the_parisian_hipster, j’ai décidé en août 2015 de changer de nom et de devenir @theparisianman.
Le mot hipster avait tellement été sali et je me rendais bien compte que ce nouveau nom me correspondait mieux (les années passent LOL) et intéresserait plus de partenaires. J’ai donc changé tous mes noms de profil un dimanche matin (les ayant bloqué 2 semaines auparavant) sur tous les réseaux sociaux. Un moment assez stressant !

J’ai aussi officiellement basculé mon ancien blog Tumblr vers www.theparisianman.com (en français et en anglais) qui fonctionne avec WordPress.

Aujourd’hui, j’ai la chance en tant qu’influenceur de faire de plus en plus de collaborations, de rencontrer des gens super sympas, d’avoir un noyau de bonnes connaissances d’influenceurs et de voyager, mais surtout de divertir les gens et les faire un peu rêver à mon petit niveau !

JV:  Votre vie d’expatrié vous amène-t-elle à découvrir plus fréquemment de nouvelles marques et à vous ouvrir à une audience plus anglophone ? Allez-vous parfois vous-même vers les marques que vous souhaitez mettre en avant ? J’ai vu par exemple récemment que vous aviez parlé d’Alex Mill, une marque new-yorkaise dont très peu de blogs ont parlé jusqu’à présent.

Je vis en effet le plus souvent de mon temps dans le nord-est de l’Angleterre et je dois vous confier que mon activité d’influenceur aussi étrange que cela puisse paraitre n’a jamais été aussi riche depuis que je suis loin de Paris et à l’étranger. Je crois que cela me donne le temps et le recul utiles pour faire des photos et des articles un peu différents peut-être. Bref, c’est un peu difficile de l’expliquer, faudrait demander à mes lecteurs ! ☺

Alors oui clairement, le fait de communiquer en Français et en Anglais sur mon blog et mon Insta a complétement changé la donne et me permet aujourd’hui de toucher une communauté désormais internationale.

Je vais très rarement faire du démarchage auprès des marques. Entre les photos, les posts, les mails, les articles, je n’ai franchement pas beaucoup de temps pour contacter les marques. J’ai la chance d’être beaucoup démarché.

Pour l’exemple d’Alex Mill mais également pour la marque américaine Slate & Stone, ce sont 2 marques new-yorkaises qui m’ont directement démarché et franchement, les collaborations ont été assez simples à gérer. Les américains et les anglo-saxons sont un peu plus en avance je trouve sur les réseaux sociaux.

La marque Amsterdam Shoe Company, probablement pas le meilleur rapport qualité/prix mais un travail de contrastes intéressant. 

JV: Vous aviez commencé par Instagram et poursuivez avec un site ? Pensez-vous passer par la suite plus de temps sur le rédactionnel ?

J’ai en effet commencé sur Instagram puis j’ai développé mon propre site mais je dois avouer que tout seul, c’est un peu compliqué de tout gérer. D’ailleurs, Mais je ne vous cache pas que j’aurais vraiment besoin d’un collaborateur pour m’aider…
Bref, je n’ai donc pas le temps de m’investir plus sur le rédactionnel, mais c’est quelque chose qui me plait de plus en plus et que je souhaiterais pourquoi pas poursuivre dès mon retour sur Paris dans une agence, un site web ou autre.

JV: Quelles sont vos sources d’inspiration dans la Mode?

Instagram est ma plus grande source d’inspiration aujourd’hui, je ne vais pas vous mentir. Il y a une telle richesse de visuels et de photos, c’est juste une source sans fin ! Enfin, la rue est sans aucun doute ma seconde meilleure source d’inspirations, elle révèle les tendances du moment.

Ce n’est pas uniquement virtuel, je vis les coupes, les matières et les couleurs des looks. Cela m’inspire dans le choix de mes articles et de mes looks. Et enfin je dirais les voyages pour la diversité des styles qu’on peut trouver en se baladant.

JV: Comment définissez-vous votre style ?

Même si je déteste être enfermé dans un seul univers, je dirais que j’ai plutôt un style assez classique à la base. Néanmoins tel un caméléon, j’adore jouer avec les différents styles, jouer sur la fantaisie des accessoires, les couleurs des vêtements et les détails originaux.

Une tenue plus simple qui joue sur l’effet moucheté du pull.

JV: Quelles sont vos 5 marques préférées ?

Question très difficile mais pour mettre en avant mon cher pays, je citerais ici 5 marques françaises que j’aime beaucoup et dont les styles sont différents et me correspondent bien : AMI, kitsuné, Etudes studio, Cremieux, APC.

JV: S’il fallait choisir entre Paris et Londres pour faire son shopping parmi des petites marques confidentielles de mode masculine, où iriez-vous ?

Alors pour être sincère, mon coup de cœur pour la ville ou j’aime trouver de nouvelles marques confidentielles pour homme est Paris. Autant c’était un peu chiant au niveau mode masculine parisienne il y a quelques années, autant je trouve  que les labels parisiens de mode sont vraiment intéressants aujourd’hui et pour l’histoire sont de plus en plus reconnus à l’étranger. Cocorico !

 

JV: Décrivez-nous votre tenue préférée, celle de tous les jours, dans laquelle vous vous sentez bien et que vous pouvez mettre sans vous poser de questions ?

Un jeans dark blue slim stretch, une chemise bleu ciel en coton oxford, un cardigan gris, un blazer bleu marine et une paire de sneakers blanche.

LE PLUS: De par sa vie d’expatrié, Rudy mets aussi en valeur des marques étrangères pas forcément connues en France comme Alex Mill ou en illustration Amsterdam Shoes Company. Les tenues ont une inspiration encore davantage anglo-saxonne avec un port de la cravate ou du noeud papillon plus fréquent dans un contexte casual.
Enfin, c’est surtout la qualité de la réalisation et de la photo qui m’a également beaucoup plu avec des visuels colorés qui en font un compte agréable à parcourir.

II LE PLUS VARIE: STYLNOXE

JV: Peux-tu faire une présentation générale de ton compte instagram et de ton blog ?

Stylnoxe s’est toujours inscrit dans une démarche physiologique, il vit à travers moi, mes goûts, mes humeurs et mes aventures. Il n’y a rien de déterminé, rien qui ne se veuille prescripteur de la bonne parole mode. Il faut l’envisager comme une source d’inspiration à la fois simple et élégante, dont le seul objectif est de rendre le quotidien plus agréable, que ce soit en s’habillant ou en vagabondant.

https://www.instagram.com/p/BEdeX7Zyzcx/

JV: 50K followers pour plus de 2K posts: c’est une belle preuve que la persévérance et le travail paient. A partir de quand as-tu compris que ça grimperait ? Comment-as tu réussi à maintenir une telle régularité en menant de front des études en droit et à Sciences Po ?

Il faut dire que si mon blog a commencé à zéro, j’ai ouvert mon compte Instagram alors que ma notoriété était déjà installée sur le web. J’ai donc bénéficié d’un boost naturel qui s’explique aussi par l’adéquation des contenus que j’ai toujours proposés avec les attentes de réseaux sociaux tels qu’instagram. La dimension esthétique de mes photos a toujours eu une importance considérable, chose à laquelle sont sensibles tous les utilisateurs de ce réseau.
La régularité ? C’est une question de choix selon moi avec un zeste d’organisation. Un jour j’ai compris qu’il y avait mieux à faire que des pauses « cafés-clopes » pour se changer les idées.

JV: Tu explores une sacrée variété de styles: du casual au plus preppy en passant par du rock et du déstructuré. Penses-tu que cette variété est une force et apporte une valeur ajoutée à ton audience ? Ou comptes-tu te spécialiser un peu plus tard et présenter des marques plus pointues ?

La monotonie n’a jamais été mon fort et j’ai toujours eu en horreur de m’enfermer dans une catégorie. Pour moi, tant qu’une tenue est sympa et qu’elle surtout qu’elle me va, c’est l’essentiel. Ceci dit, je ne suis pas certains que les personnes qui me suivent soient toutes de cet avis mais le principal c’est qu’elles puissent piocher par ci par là ce qui leur plait ou des idées d’association.

 

https://www.instagram.com/p/BC0J2PqyzaW/

JV: Comment t’es tu intéressé à la mode ? J’ai le souvenir que ton frère Boras a été très actif sur CUC (Comme Un Camion) il y a pratiquement 10 ans (je découvrais à peine ce forum et la mode masculine à l’époque): ca a du jouer un peu ?

Exact, dans la famille nous y sommes tous très sensibles, même ma sœur pour être encore plus précis… Boris et moi parlions beaucoup de fringues, il me faisait d’ailleurs découvrir des créateurs ! On n’a pas le même style, mais le même goût. Je ne sais pas d’où cela nous vient, mais je me rappelle regarder des défilés de mode en sixième, chiner des fringues vintage avec nos parents…

Malheureusement pour ce qui est du forum CUC, il n’a jamais été une grande source d’inspiration à mes yeux. Un certain conformisme {toute proportion gardée} s’en dégageait et il fallait au final entrer dans le rang et bien insister sur l’étiquette… Finalement, cela ressemblait à des « tendances parallèles aux tendances ».De mon côté j’ai toujours préféré être maître de mes choix, au risque d’être pointé du doigt 🙂

https://www.instagram.com/p/BDNiRknyzfs/

LE PLUS: J’ai été impressionné par la variété des tenues que Matthias propose: on peut aussi bien y trouver du classique avec une veste en velours dépareillée et une cravate que des tenues plus preppys avec teddys et chaussures bateau. Et entre tout ça on sera surpris par des assemblages plus rock et oversize.
Matthias défie beaucoup de règles classiques et aime sortir des carcans mais arrive à proposer des tenues originales auxquelles je n’aurai jamais pensé et qui s’appuient toujours sur une bonne idée. C’est sûrement l’Instagram le plus pointu et avancé de cette première sélection en terme de style.

III LE PLUS MINIMALISTE: VALHERY

JV: Peux-tu nous résumer l’histoire de ton instagram depuis sa création il y a presque quatre ans ? Y a t’il eut un gros tournant qui t’a permit de te faire une place parmi les instagrammeurs français lifestyle ou ça s’est fait plus progressivement ?

Je dirais que ça c’est fait progressivement. Mais je dois dire que ces derniers temps, ça va de plus en plus vite !

JV: Y a t’il une signification particulière au h de ton nom d’utilisateur ?

Non aucune! Valery était déjà pris donc j’ai rajouté un H parce que je ne voulais pas mettre mon nom de famille. Ce qui est drôle, c’est que certains pensent que mon prénom s’écrit avec un H à cause de ça !

JV: Quelles sont tes sources d’inspirations ?

Je suis assez curieux, observateur et très sensible à l’esthétisme, tout ce que je vois peux m’inspirer: une architecture, une expo, une musique…

JV: Comment définirais-tu ton style ?

Casual mais tjrs avec une touche d’élégance… c’est tjrs important d’avoir un détail chic même en teeshirt.

Une manière surprenante mais simple de porter le costume et la chemise Patrons qui s’appuie sur le contraste de matières.

JV: Peux-tu nous faire un top 5 de tes marques préférées ?

APC, All Saints, Asos, Levis et Hanes pour les teeshirts blancs.

JV: Décris nous ta tenue préférée de tous les jours, celle où tu te sens bien et que tu peux mettre sans te poser de questions ?

Teeshirt blanc, Jean brut, basket ou derbies

Cette tenue s’appuie surtout sur le sweat Basus et la poche contrastante à l’épaule.

LE PLUS: C’est le minimalisme des tenues qui a surtout attiré mon attention ici, avec à chaque fois seulement un détail simple qui la différencie. Une bonne manière de montrer que des pièces simples et bien coupées sont suffisantes et de bonnes sources d’inspiration pour l’été. (et aussi parce qu’il s’appelle Valéry)

IV LE PLUS CONCEPTUEL: LE PETIT FRANCAIS

JV: Plus qu’une passion, les réseaux sociaux sont aussi ton métiers: c’est comment de vivre de à 100% sur ce domaine, autant lorsque tu t’exprimes pour des marques que quand tu t’exprimes pour toi ?
Arrives-tu toujours à trouver l’inspiration pour ton propre compte alors que ton métier de social media manager t’amènes déjà à produire énormément de contenu pour les autres ?

J’ai toujours aimé les réseaux sociaux donc je suis très à l’aise sur le fait de vivre à 100% sur ce domaine entre le travail et le blog. Même si cela demande du temps, je fais aussi en sorte de faire beaucoup de sport à côté pour déconnecter dès que je peux.
Oui car je n’ai pratiquement jamais les mêmes problématiques entre mes différents clients à l’agence et le blog. De plus sur le blog je n’ai aucune contrainte, je fais ce qu’il me plait donc je publie les choses que j’aime et qui m’inspirent naturellement 🙂

JV: Pourquoi avoir opté pour cette mise en page de grilles avec de grandes photos découpées ?
Tu es un des seuls à le faire en tout cas, c’est une belle marque de fabrique, mais ne crains tu pas que ça pénalise l’affichage de tes photos dans le news feed des utilisateurs vu qu’on les voit seul ? Ou alors tu préfères fonctionner comme ça et privilégier vraiment le rendu global des photos sur ton profil ?

En fait c’est assez bête, je l’ai fait pour la première fois l’année dernière lorsque j’ai shooté un look à 2 avec Sebastien de Dandies. J’ai eu l’idée de couper la photo en 2 car elles fonctionnaient très bien séparément.

Depuis ce jour, je prends mes photos en 2 et je fais de mon mieux pour que les 2 parties soient intéressantes à voir (même seules). Je ne pense pas que ça pénalise l’affichage dans le newsfeed car justement ça attise la curiosité quand tu vois 2 photos à la suite.

INSTAGRAMEURS MODE HOMME influenceurs article-interview-instagram-mode-homme-le-petit-francais-3

Une mise en page en grille ultra chiadée qui m’a vraiment impressionnée.

JV: Voilà un peu moins d’un an que tu as commencé, quel est le bilan que tu tires de cette première année ?

Si je devais faire un bilan depuis la création du blog, je dirais que c’est beaucoup de nouvelles et de belles rencontres, de nouvelles amitiés, de belles expériences vécues seul, en couple et même avec mes lecteurs !

JV: Comment définirais-tu ton style ?

J’ai un style plutôt street dans l’ensemble. Je porte beaucoup plus facilement le sweat à capuche et les sneakers que le costume 3 pièces. Bien que ça m’arrive quand même :).

JV: Peux-tu nous faire un top 5 de tes marques préférées ?

Facile comme question : CHMPGN, Nike, COS, Levi’s, Omega

JV: Décris nous ta tenue préférée de tous les jours, celle où tu te sens bien et que tu peux mettre sans te poser de questions ?

Pour être honnête tout dépend si j’ai une réunion client ou pas. Mais si je n’en ai pas, en ce moment je suis en sweat à capuche Kith, pantalon de « costume » COS, et une paire de Presto Flyknit.

LE PLUS: J’ai retenu ce compte pour sa présentation originale des tenues en grille qui est particulièrement agréable à l’oeil et qui permet d’aller bien plus en détails sur les tenues. La plupart des styles proposés sont simples et de bon goût, et on trouve quelques perles en matière de superposition comme la tenue en grille que j’ai utilisée pour illustrer cet article.

V LE PLUS REALISTE: KEVIN RAGONNEAU

JV: 20 ans et déjà une communauté instagram de presque 16K avec seulement 300 publications : comment expliques-tu ce succès ?

Mhh, j’ai mis trop de temps à répondre à la question parce que les 16K sont passés ça y est, tchiiin 😉 Pour répondre plus sérieusement je tiendrais d’abord à dire que je ne suis vraiment pas très à l’aise avec le mot « succès ». Tout s’est enchaîné très rapidement, j’ai seulement 300 publications mais je considère toujours mon Instagram comme l’endroit où je partage mes journées en photos de manière très simple. Je pense que c’est cela qui fait que ça fonctionne d’ailleurs !

J’aime discuter avec les personnes, découvrir de nouveaux comptes et pouvoir échanger divers conseils and co’ via des photos 🙂 Rester honnête avec soit même, ne jamais mentir ou vouloir en faire de trop c’est pour moi le plus important dans cette aventure. Il faut rester soit même et prendre du plaisir dans ce que l’on fait.

Des couleurs bien choisies sur ces accessoires simples. 

JV: Peux-tu nous en dire plus sur l’histoire de cet Instagram ? Y a t’il eu un déclic à partir du moment où tu as compris que tu passais d’un profil perso à un profil plus public ?

Alors pour être tout à fait franc, j’ai très peu de souvenirs de ce déclic ! C’était il n’y a pourtant qu’un an… c’est moche de perdre la mémoire à mon âge ahah!
Je me souviens quand même que ce changement est arrivé une fois que j’ai commencé à découvrir et à suivre des comptes « populaires » aux galeries toutes bien organisées et pleines de belles photos. J’ai vraiment compris à ce moment-là qu’Instagram n’était pas seulement fait pour poster ses selfies de soirées entre potes mais qu’on pouvait aussi s’y faire un compte plus ouvert et bien plus travaillé. À partir de là, j’ai totalement changé (au fur et à mesure) mon style de photos, mes prises de vues et mes légendes. Ensuite on y prend vite goût ! C’est bien bien additif quand même ce petit monde d’Instagram 😉

JV: Quelles sont tes sources d’inspirations ?

Je passe pas mal de temps à regarder des photos sur Instagram mais aussi ailleurs sur Internet et ce que je peux voir y participe bien-sûr forcément.
Pour tout le reste, ça vient plutôt d’une inspiration au jour le jour de mon quotidien. Une journée plutôt banale peut être rendue intéressante en fonction de la manière dont on va la montrer, à travers de belles photos lifestyles, looks ou foods. L’inspiration me vient le plus souvent en fonction du lieu, de ce qui s’y trouve et de ce que j’aime en matière de photographie.

Une tenue simple qui joue sur le motif du pull et des pièces bien coupées.

JV: Penses-tu qu’un site est toujours utile alors que l’essentiel de ton public te suit surtout sur les réseaux sociaux ?

Il est utile dans le sens où il me permet une plus grande liberté d’expression.
J’aime être libre de pouvoir écrire ce que je veux, sur ce que j’aime et de pouvoir le partager avec qui voudra. Écrire mes articles n’est vraiment pas une contrainte mais quelque chose que je prends plaisir à faire et que je ne pourrais pas faire simplement sur les réseaux sociaux. J’écris sur mon blog lorsque j’en ai envie, plusieurs fois par semaine, sur des sujets qui me plaisent réellement.

Rien que pour ça je n’hésiterais pas à dire qu’un site est pour moi plus qu’utile, car il me permet de faire quelque chose que j’aime 🙂

JV: Penses-tu te spécialiser à un moment ou va-tu continuer sur les trois axes lifestyle/food, mode et sport ?

Lifestyle/food, mode et sport sont trois axes dont j’aime parler et sur lesquels j’aime échanger. Mais je ne me considère absolument pas comme « expert » dans aucun de ces domaines. Je ne pourrais pas donner de conseil précis sur tel ou tel domaine.

Ça ne serait plus moi ni ce que j’ai envie de faire donc la spécialisation n’est vraiment pas quelque chose qui m’intéresse.
Au contraire, je projette d’ici quelques mois d’ouvrir plusieurs sous catégories avec notamment plus de voyages & une rubrique plutôt geek dans laquelle je pourrais m’éclater 🙂 À suivre donc…
Merci encore à Valery pour cette interview et son accueil sur Jamais Vulgaire. À très vite 🙂

LES PLUS: C’est pour moi le compte Instagram de cette sélection d’influenceurs le plus ancré dans la réalité d’un point de vue stylistique et le plus proche de ce qu’on peut voir à Paris dans la vie de tous les jours. Il y a du coup des détails qui appartiennent plus aux tendances (comme les revers ultra fins) et que je n’approuve pas forcément.

Mais on a tout de même dans l’ensemble un style soigné avec des efforts généralement sur les couleurs ou les motifs. Bref, à suivre pour un style simple et sans prise de tête.

Valery

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jenny Ben Wedeman
Jenny Ben Wedeman
5 années il y a

Ai trouvé article intelligent et décalé sur les bobos et post bobos de @bernard jomard sur son site http://bernard-jomard.com/2017/01/03/2017-les-neo-bobos-ont-pris-le-pouvoir/
il y a aussi sur son site un des meilleurs articles que j’ai lu sur les INFLUENCEURS MARKETING