Dans la peau d’un conseiller mesure Blandin&Delloye: les coulisses du monde de la demi-mesure

Si je vous dis tailleur, vous allez probablement avoir ces trois images en tête. Et vous n’aurez pas tout à fait tort.

Ce n’est pourtant pas une vision tout à fait complète du métier, surtout si l’on fait bien la distinction entre grande mesure (bespoke) et demi-mesure.

C’est d’ailleurs précisément cette demi-mesure qui a pour moi fortement contribué à remettre au goût du jour l’intérêt pour le domaine sartorial, en vous permettant d’obtenir dans vos mesures des beaux vêtements, avec de beaux tissus et qui durent longtemps et le tout à un prix accessible. Ce qui était loin d’être évident auparavant (surtout lorsqu’un bespoke ne se trouve pas à moins de 2000€).

Même si en travaillant en demi-mesure on ne produit pas directement le vêtement, c’est une excellente porte d’entrée pour découvrir les coulisses de l’univers sartorial et s’imprégner de toute la magie d’un métier issu d’une tradition de tailleurs centenaire.

En demi-mesure, on ne parle pas de tailleur mais de conseiller mesure: il ne va pas tailler votre vêtement, mais pourtant son rôle va bien au delà de la simple prise de mesure et de la personnalisation du costume: on a souvent du mal à réaliser tout le travail qui peut avoir lieu en coulisses pour que tout arrive en temps et en heure entre la commande et la livraison.

 

Ca faisait quelques temps que je voulais vous en parler, et l’occasion s’est présentée il y a quelques semaines en discutant avec Charles, de chez Blandin&Delloye, qui cherchait à recruter deux conseillers mesure.

Comme vous le savez, nous n’avons pas de catégories “Offres d’emploi” et il y a plus intéressant à écrire et à lire qu’une bête fiche de poste, mais c’était par contre l’occasion idéale de vous proposer un article de fond sur ce métier pour l’espace d’une quinzaine de minutes de lectures vous immerger dans la formation et le quotidien d’un conseiller en mesure.

C’est aussi une excellente opportunité pour savoir s’il est fait pour vous.

(Je n’ai évidemment pas pu m’empêcher de ponctuer cet article de multiples références à Kingsman)

I Journées types et processus

Afin de proposer un costume qui va bien correspondre au profil des clients ainsi qu’à leur environnement, il y a plusieurs étapes préalables avant la prise de mesure à proprement parler.

1 Le rendez-vous découverte

Qu’il soit business ou pour un mariage, un costume demi-mesure engage un certain budget et demande donc un vrai travail de recherche et de réflexion.
Ainsi, Blandin&Delloye (et d’autres tailleurs) proposent des rendez-vous découvertes d’environ 30 minutes par Skype ou sur place: en plus de nouer un premier contact avec le client, le conseiller mesure y va également présenter les différentes possibilités de personnalisation d’un costume et les finitions essentielles.

L’enjeu est que le client mûrisse ensuite ses choix (surtout au niveau du tissu), et ait une idée globale de ce qu’il devra décider lors de la commande (de manière à ne pas se sentir dépassé au moment par exemple de choisir la couleur d’une boutonnière).

En seulement une demi-heure, c’est une partie dense qui demande bonne humeur, empathie, pédagogie et esprit de synthèse afin de transmettre le maximum d’informations.

C’est à cette occasion que va se nouer une relation de confiance dans un climat décontracté et chaleureux.

Les différents montages de costume, un exemple d’information indispensable à transmettre:

A l’issu de ce rendez-vous découverte, le client ressort avec une brochure personnalisée, un peu comme le moodboard de sa tenue générale. C’est en particulier le cas pour les mariages où on envisage à la fois le costume, les passepoils fantaisie (grande signature de Blandin&Delloye) ainsi que les noeuds papillon.

2 Commande et prise de mesures

La commande permet de confirmer (ou non) les premiers choix décidés lors de l’atelier découverte: tissu, patronage et détails.

C’est lors de cette phase de finalisation que le conseiller mesure doit s’assurer de la cohérence globale du choix du client, et lui suggérer d’éventuelles pistes d’améliorations.
En effet, c’est ici qu’intervient la notion de stylisme, un savoir faire important du conseiller mesure.

A ce stade, il est pour moi primordial d’aller au bout des choses, et de montrer par exemple un échantillon le plus représentatif possible de toutes les possibilités, en étant en plus didactique.

Un tissu d’été terracotta pour un mariage ? Entre le lin, le laine/lin/soie ou encore le fresco, le choix est vaste: c’est à vous de bien expliquer les propriétés de chaque tissu, et de conseiller la meilleure étoffe en fonction de la configuration du mariage.

C’est seulement à ce moment-là qu’on effectue la prise de mesure. C’est souvent à cette étape là qu’on pense quand on s’imagine un tailleur en demi-mesure, elle ne représente pourtant qu’une partie du temps passé.

Elle est déterminante la réussite du projet. La bonne prise en compte des particularités morphologiques de chacun (épaules voûtées, l’une plus basse que l’autre, jambes arquées ou cagneuses), la bonne compréhension de la coupe adapté pour le client, ainsi que la finesse de prise en considération des informations de cintrage et longueur permettent de bien bien adapter le patronage en amont et d’obtenir un résultat à la hauteur des attentes clients.

3 Essayages

Les essayages se passent bien: pas de défaut de fit majeur et seulement quelques retouches mineures à prévoir.
Pour autant, s’il y a un problème, il s’agit d’une étape au moins aussi importante que la commande: le conseiller mesure doit être capable de correctement diagnostiquer la provenance du défaut de fit, et de prendre la bonne décision.

Exemple simple avec ce scénario catastrophe:
Une des pièces n’a pas le tombé souhaité: faut-il refaire intégralement la veste ? Ou alors quelques retouches suffiront ? Et dans ce cas quelles sont les retouches à réaliser ?

La question peut paraître triviale quand on ne travaille pas dans le milieu mais elle tout de même des enjeux si on se trompe.
Si vous diagnostiquez les mauvaises cela entraîne des aller-retours chez le retoucheur avant de trouver la solution pour obtenir le tombé souhaité pour le vêtement. Ces allers-retours à la retouche sont parfois source de frustration pour le client.

De manière extrêmement rare, la bonne solution aurait été de relancer la pièce complètement.

Si la commande d’une reconfection n’est pas non plus à prendre à la légère car elle entraîne un délai supplémentaire de plusieurs semaines (et des frais supplémentaires pour Blandin&Delloye, mais les conseillers mesure ont comme consigne de ne pas s’en soucier), il faut savoir identifier les cas où cela est nécessaire pour obtenir le résultat recherché.

Simple exemple de diagnostic, une épaule basse peut avoir plusieurs impacts sur la veste:
– le plaqué du col/revers
– la ligne d’épaule
– le plis sur le devant et le dos de la veste
– le positionnement des boutonnières sur le devant de la veste
– le tombé général

Et de la même manière, un collar gap ou une poitrine qui baille peut venir aussi bien d’un problème à l’emmanchure, des mauvaises dimensions sur le devant de poitrine, de la hauteur des épaules du client, de la position du cou ou encore de la posture générale.

Cette expertise est la clef d’une expérience client réussie et, comme vous l’aurez compris, elle ne s’improvise pas.

4 Et le reste du temps ?

Un conseiller mesure n’est pas forcément toujours en rendez-vous. Que se passe-t’il le reste du temps ?

Il s’agit ici de la partie de suivi des commandes (celle qu’on voit le moins de l’extérieur): c’est un vrai travail de chef de projet où le conseiller est personnellement responsable de chaque maillon de la chaîne pour que le costume soit livré en temps et en heure.

Sachant qu’en fonction de l’atelier de fabrication (qui est différent pour les costumes, les chemises et les chaussures) vous communiquerez par mail, WhatsApp ou SMS.

Cette partie du métier est déterminée par votre connaissance des processus internes de Blandin&Delloye, ainsi que de ceux de vos prestataires.

Vous l’avez compris: le métier de conseiller mesure  ne s’improvise pas et nécessite un panel de connaissances approfondi.

Afin de vous y préparer au mieux, la maison Blandin&Delloye a conçu son propre programme de formation: la Blandin&Dellloye Academy.

II Formation: la Blandin&Delloye Academy

(contrairement à Kingsman, il n’y a évidemment ni compétition ni élimination, mais plutôt un climat de bienveillance et d’émulation)

1 La formation technique

La formation technique d’un conseiller mesure n’est évidemment pas comparable à celle d’un tailleur qui va couper et monter le vêtement.
Elle est en revanche très poussée sur l’analyse morphologique avec par exemple:
– les signes distinctifs que nous avons déjà évoqués: épaules basses, voûtées, jambes arquées/cagneuses
– l’impact des mesures prises sur le travail de patronage de chaque pièce
– les combos qui marchent et ceux à éviter

Ensuite, le conseiller mesure doit connaître en détails le montage d’une veste mais aussi comprendre l’impact que peut avoir chaque type d’altération avec une formation retouche.

Connaître le montage d’une veste implique notamment:
connaître les fournitures utilisées, et savoir pourquoi on les utilise (par exemple la toile tailleur pour l’entoilage)
– savoir comment on fabrique chaque partie de la veste: par exemple la fabrication d’une tête d’épaule et le montage d’une cigarette

Ce socle de connaissances permet au conseiller mesure de suffisamment maîtriser la fabrication pour:
– expliquer avec pédagogie au client la construction de son vêtement
– mais aussi savoir ce qu’il est possible de fabriquer ou pas

2 Les codes sartoriaux “Oxfords not brogues”

Vous vous en doutez, l’étape de personnalisation du costume nécessite une connaissance minimale des codes sartoriaux business, mais aussi des codes mariages.

Un conseiller mesure doit par exemple savoir que dans un contexte business codifié:
– un profil junior pourra choisir des revers à crans, pas trop larges
– un profil plus senior pourra se faire un peu plus plaisir et opter pour des larges revers à piques, voire un costume croisé
(évidemment, si vous êtes un lecteur régulier, vous le savez déjà)

Le contexte mariage requiert des connaissances assez différentes et éloignées du monde sartorial mais concerne une part très importante de la demande.

L’accessoirisation et les détails y importent beaucoup plus: à vous de trouver le passepoil fantaisie de poche qui ira bien avec le tissu choisi, et de fournir les noeuds papillon correspondants (je ne suis à titre personnel pas convaincu par la mode du mariage champêtre utilisant des noeuds papillon à motifs, mais si vous entrez dans le métier vous verrez que c’est une demande croissante).

Le choix du tissu et du montage aura un rôle aussi important que pour les costumes business afin que le marié se sente à l’aise dans sa tenue même pendant une journée estivale ET au demeurant assez stressante.

Le rôle du tissu

Dans tous les cas de figure, cette formation plus stylistique met également l’accent sur les tissus pour, en plus d’avoir un aperçu global des disponibilités, bien connaître leurs propriétés en termes de:
– thermorégulation
– tombé
– nervosité
– confort

C’est particulièrement vrai pour les tissus saisonniers (vous savez normalement faire la différence entre un seersucker et un gros tweed épais), mais les tissus 4 saisons ont aussi leurs nuances.

3 Les processus internes et la responsabilisation

Selon Charles, la bonne gestion des projets et la maîtrise des processus internes représente 50% de la valeur ajoutée pour le client finale: c’est elle qui permet qu’un costume arrive en temps et en heure, à la bonne taille, avec les finitions demandées, et ce même s’il aura fallut refaire en urgence une pièce.
C’est aussi grâce à ces processus que l’équipe peut apporter les petits plus qui peuvent faire la différence pour les grandes occasions: par exemple, réussir à lancer la confection d’un noeud papillon et déterminer rapidement avec le fabricant s’il y a assez de tissu disponible pour le marié et ses témoins.

Cette interaction avec les partenaires et ce côté chef de projet demandent de savoir à quels interlocuteurs s’adresser chez les fabricants, comment les contacter (mail, whatsapp, téléphone) et la meilleure manière de les relancer en cas de retard.

La gestion de projet s’effectue aussi (et surtout) côté client qui doit être tenu minutieusement au courant de l’avancée du costume, en particulier concernant les délais.

Enfin, Blandin&Delloye mets un accent particulier sur la responsabilisation des conseillers: même si un conseiller n’est pas fautif pour le retard de livraison d’un atelier, ça reste lui qui est responsable de trouver une solution.

J’ai un peu l’impression d’enfoncer des portes ouvertes en écrivant ça, mais c’est loin d’être aussi évident en périodes de mariage quand un conseiller doit gérer sur une même semaine une cinquantaine d’essayages sans un seul costume en retard.

4 L’art de vivre

La dernière partie de la formation traite de l’art de vivre masculin en général, ici encore le parallèle avec Kingsman est facile:

 

Le vêtement et les codes sartoriaux ayant déjà été abordés plus haut, on traite dans cette partie de:
– souliers: une partie non négligeable vu que certaines boutiques Blandin&Delloye proposent des souliers complètement personnalisables
– parfum
– horlogerie

L’idée est ici de pouvoir accompagner n’importe quel gentleman dans l’art de vivre.

Des ouvrages comme Dressing The Man ou encore I am Dandy peuvent être des références bien utiles pour avoir un socle solide

Elle inclut enfin une brève présentation des profils types des clients (avocats, banquiers, consultants etc) afin que les conseillers mesure puissent encore mieux appréhender la codification d’un milieu de travail, la journée type, les enjeux etc

L’objectif: bien entendu concevoir un costume qui soit cohérent avec l’environnement et le rythme de vie du client, mais aussi faciliter une relation chaleureuse entre le conseiller et le client

Car, même sans devenir le meilleur ami de votre client, la qualité du service se juge aussi à votre capacité à dynamiser l’échange et à vous assurer que votre client soit content de venir vous voir et s’attende à un moment convivial. Un rendez-vous ne se fait par exemple chez Blandin&Delloye jamais sans musique.

Passage à la pratique: une immersion progressive

La phase d’observation

Comme vous venez de le lire, la théorie est dense: hors de question donc de vous laisser vous lancer seul. Vous rentrerez donc d’abord dans une phase d’observation sur différentes étapes clefs, guidées par un autre conseiller.

Ensuite, vous suivrez différents conseillers mesures dans différentes boutiques pour apprendre des méthodes de résolution variées.

La phase de transition

Vous prendrez le lead sur les rendez-vous mais vous serez accompagnés par un conseiller sur toutes les questions morphologiques ou d’altérations: vous pouvez de cette manière être à l’aise et vous exprimer plus librement, tout en sachant qu’un collègue plus expérimenté sera derrière vous pour corriger vos éventuelles erreurs.

Le début de la phase d’autonomie

Vous serez autonomes sur les rendez-vous, mais vous pourrez encore pendant quelques semaines solliciter régulièrement vos collègues en cas de doutes.
Evidemment, ça sera toujours possible à l’issu de cette période, mais on attendra de vous une certaine autonomie.

III Situation particulières et qualités requises

Pour vous projeter davantage, j’ai demandé à Charles de me raconter quelques situations particulières auxquelles lui ou ses associés ont eu à faire.

1 Mariages posts covid-19

Le même schéma se répète depuis l’année dernière: on veut se marier l’été prochain et on commence à préparer son mariage dès la fin de l’année. On effectue donc la commande vers Octobre/Novembre
Et là, covid et confinement, on décale donc le mariage. De son côté, le costume est livré en Décembre mais on n’y pense plus et on ne vient l’essayer que 6 mois plus tard, un peu en urgence une semaine avant le mariage (malgré les relances répétées des conseillers mesure).

Sachant que 60% des commandes de l’année sont livrées entre Mars et Mai, vous pouvez bien vous imaginer que ce genre de décalage peut facilement bouleverser une organisation même rigoureuse.

Deux problèmes se posent pour les conseillers:
une morphologie qui a changée entre la prise de mesure fin 2019 et l’essayage en mai voire juin 2020 et le costume ne va plus. C’est une situation complexe à gérer et qui demande beaucoup de pédagogie, un diagnostic précis pour effectuer les corrections nécessaires et de la rigueur dans le suivi des prochaines étapes.
Même dans cette situation là, ça reste à vous d’assumer la responsabilité de la situation et d’organiser la retouche du costume pour que le costume soit livré en temps et en heure même si le client est responsable de la situation.

des essayages en urgence quelques semaines avant le mariage qui viennent se rajouter aux essayages déjà prévus: c’est comme ça que certains conseillers mesure chez Blandin&Delloye sont arrivés à des journées de 18 essayages (d’une demi-heure chacun) avec parfois la contrainte de réaliser des essayages à 2 clients en même temps.

Une situation stressante pour le conseiller et pas idéale en termes d’expérience pour le client qui aurait pu être évitée s’il avait planifié son rendez-vous d’essayage à réception du costume (ce n’est pourtant pas faute d’être prévenu).

Bref,si vous ne comptez pas forcément travailler dans le milieu, j’espère au moins que vous ne serez pas le client qui vient essayer un costume prêt depuis 6 mois une semaine avant votre mariage.
Même si le client est roi, ça reste bien la moindre des politesses 🙂

2 Le service

On parle beaucoup sur le blog de costumes business, ou alors de réalisations purement sartoriales. Mais une grande partie de la clientèle d’un tailleur vient faire réaliser un costume pour un évènement (mariage, remise de diplôme ou autres cérémonies) mais ne sera plus foncièrement amenée à porter ce type de vêtements par la suite.

Pour cette clientèle, tous ce que vous pouvez apporter au client pour le soulager dans l’organisation de son évènement est primordial et l’accompagner dans le choix de ses accessoires (souliers, noeuds, cravate, pochette…) est un service que les clients apprécient. Le choix des noeuds papillon en est un excellent exemple:

Le sujet peut paraître trivial, mais les noeuds papillon sont généralement fabriqués à la commande et ils demandent ainsi toute une gestion parallèle, avec son lot de questions à se poser, de problèmes et de solutions à trouver:
– l’atelier a t’il le tissu ?
– quel métrage faut il pour produire les noeuds papillons pour le marié ET les témoins ?
– s’il n’y en a pas assez, comment se le procurer ?

Bref, un volet supplémentaire de gestion de projet s’ajoute sur lequel il faut être tout aussi irréprochable car n’oublions pas qu’on parle du jour le plus important de la vie de votre client.

V Conclusion

S’il fallait retenir une qualité indispensable pour être conseiller mesure ? 

Charles a été particulièrement clair là-dessus: il préfèrera toujours recruter un profane très rigoureux qu’un sartorialiste passionné mais négligeant.
Et si vous avez bien lu cet article, j’imagine que vous aurez compris pourquoi il est nécessaire d’être rigoureux quand vous aurez à gérer une bonne cinquantaine de clients en même temps. Si tout se passe bien pour 90% d’entre eux, le timing ne donne pas le droit à l’erreur en cas d’imprévu sur les 10% restants (surtout lors des saisons de mariage).

J’espère en tout cas que cet article vous aura fait prendre conscience de tout le travail réalisé en demi-mesure, de toute la valeur ajoutée et de l’investissement qu’un conseiller mesure peut apporter à chaque client.

Et, si vous vous avez des étoiles dans les yeux en lisant cet article, j’espère qu’il suscitera chez vous l’envie de travailler chez Blandin&Delloye, que ça soit à Paris ou dans l’une des boutiques en franchise de l’enseigne. 

Laisser un commentaire

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer