Bien choisir son porte-cartes homme: guide des matières, finitions et sélection

C’est dans les détails que l’élégance s’apprécie le plus, et je ne parle pas forcément de vêtements.  Le porte-cartes est notamment un de ces fameux détails, qui n’en est plus vraiment un une fois par exemple venu le moment de régler une note de restaurant.

/

Nous allons voir dans cet article comment bien le choisir. La grille d’analyse est un peu la même que lorsqu’on choisit un vêtement: on analyse la matière, les finitions et enfin l’esthétique générale.

I Bien choisir son porte-cartes homme

La matière

Cuir Barenia / Baranil: la Roll’s du cuir

Il s’agit d’un des cuirs les plus difficile d’accès, puisque la tannerie qui le fournit a été rachetée par

Ce cuir subit un double tannage: d’abord un premier tannage au chrome pour la rigidité, et ensuite un second tannage végétal pour rajouter de la souplesse et nourrir le cuir. C’est un processus long (entre 6 et 8 semaines de travail) et cher qui se fait seulement sur les meilleures peaux.
Le résultat: un cuir pleine fleure durable, avec un touché gras (un peu huileux) et très doux, avec une patine harmonieuse qui va se dessiner au fur et à mesure.

C’est un tannage qui nourrit le cuir en profondeur et qui facilite donc son entretien: une cire incolore et un chiffon font ainsi parfaitement l’affaire.

La patine se fera naturellement dans la durée, en voici un bel exemple sur ce porte-feuilles Laperruque de 2017 (voici notre article test de ce porte-feuilles):

Etant donné la richesse du tannage, son entretien est plutôt simple: une cire incolore et un chiffon suffiront largement.

Cuir pleine fleur tannage végétal

Préférez les cuirs aniline: ils ont subit l’application d’une légère couche extérieure, qui n’a pas altéré la texture du cuir (et n’en masque donc pas les défauts) et qui n’est pas non plus pigmentée (plus un cuir est pigmenté, plus on cherche à cacher les défauts de la peau). Tous les cuirs pleine fleur de qualité sont généralement aniline.
Les cuirs qui auront reçu un tannage uniquement végétal seront plus souples, mais auront toujours ce fameux touché gras et une patine harmonieuse (au fur et à mesure qu’il fait face à la lumière du jour et aux UV en général).

Pour rappel, le tannage végétal est la méthode la plus ancienne pour obtenir un cuir fini à partir d’une peau brute en l’immergeant dans un bain de substance végétale.

Le cuir marin

Nous l’avions testé l’année dernière le cuir marin de chez Ictyos: un cuir tanné à partir de peaux de saumon récupéré dans les Sushi Shop lyonnais. Ce cuir marin balaie tous les a priori qu’on pourrait avoir sur un cuir réalisé à partir de peaux de poisson: il est résistant (il n’a pas bougé en un an), doux et évidemment ne sent rien.
Ce résultat demande un travail conséquent et une formule complexe composée de plus de 31 ingrédients.

Les cuirs marins offrent des possibilités impressionnantes par rapport aux cuirs traditionnels, étant donné que chaque poisson a un grain et une écaille bien différents.

Les finitions d’un porte-carte

On retrouve les mêmes finitions que sur la maroquinerie classique, et évidemment quelques détails typiques du savoir-faire sellier.

Le point sellier

Il est effectué à la main à l’aide de deux aiguilles, ce qui demande de la force et de la patience. Grâce à ces deux aiguilles, chaque couture est consolidée grâce à un point en vis à vis.

Le fil

La qualité du fil utilisé est également un facteur déterminant: on privilégiera les fils techniques qui sont les plus durables. Des fournisseurs comme Amann sont les plus prestigieux, mais cette information est malheureusement très rarement mentionnée sur les fiches produit.

La teinture en tranche

C’est la finition que je regarde en premier sur un porte-carte: elle représente en fait jusqu’à 30% du temps passé sur une pièce et exige un vrai savoir-faire. Les bords sont d’abord poncés avant d’accueillir plusieurs couches de vernis, une teinture de tranche, et enfin de la cire d’abeille.

Les couleurs

Certaines marques d’ultra-luxe, comme Céline, offrent un panorama très complet de couleurs de bon goût, avec des cuirs au travail intéressant. Il s’agit de très bons indicateurs pour voir ce que peut proposer le marché.

Pour les prix en revanche, il s’agit évidemment des prix classiques de grosses maisons de luxe avec une structure de distribution conséquente. Même s’il y a une vraie qualité ici, on ira plutôt chercher les DNVB spécialistes qui misent tout sur leur rapport qualité/prix.

II Notre sélection de porte-cartes homme

Atelier Particulier

Une des marques pionnières du modèle de distribution sans intermédiaires: son ancienneté et son expérience sont de grands atouts dans la recherche d’originalité. Plus on mûrit, plus on recherche à créer un produit différent, qui corresponde de plus en plus précisément à la fois à son positionnement et à sa communauté. Ces porte-cartes en cuir grainé et cuir lisse en sont de parfaits exemples.

Laperruque

Il s’agit pour moi du meilleur rapport qualité/prix de la sélection: La Perruque propose un modèle haut de gamme fabriqué à Paris à partir de cuir Baranil de chez Degermann (la variation nude vieillira très bien). Elle propose également des cuirs plus originaux: bison ou encore agneau façon python.

Pourquoi s’agit-il du meilleur rapport qualité/prix de la sélection ? Car laperruque dispose de son propre atelier directement à Paris, ce qui permet littéralement d’acheter un produit en direct de l’atelier.
Ca se voit sur les finitions: chaque couture est finie par trois points selliers, et les bords sont peints et traités à la cire d’abeille, le tout à la main.
Les porte-cartes sont proposés à environ 85€

Guibert

Guibert est une marque de maroquinerie de luxe qui se différencie par son attachement au savoir-faire sellier: son fondateur Pierre Guibert étant lui-même cavalier.
Si l’enseigne dispose d’une boutique près des Champs-Elysées, elle a fait le choix depuis quelques années de s’éloigner du modèle de distribution classique pour vendre en direct ses pièces à un prix beaucoup plus accessible.

Atelier Bertrand

Atelier Bertrand est une marque de blousons en cuir confidentiels qu’on avait déjà testée en 2019: elle utilise un atelier qui fabrique pour des marques d’ultra-luxe. Elle fait aussi produire dans cet atelier des portes-cartes réalisés dans des cuirs très luxueux: perche du nil, autruche, veau dauphin. Evidemment, ces peaux viennent de sources très réglementées et pas d’espèces protégées.
Le tout est disponible en petite série.

RVK

Une nouvelle marque qui propose une maroquinerie avec un vrai savoir-faire, mais surtout une créativité avec des patronages géométriques et colorés qui parviennent à rester de bon goût: son fondateur Renaud est passé par l’Institut Français de la Mode, puis chez Hermès et Cartier. Je n’ai pas encore eu l’occasion de la tester mais le travail effectué sur les plus grosses pièces est très prometteur:

 

Le porte-carte (à 110€) est quant à lui plus sobre et propose un contraste bien pensé et élégant entre bordeaux et bleu nuit:

Léo et Violette

Léo et Violette naît en 2013, il s’agit d’une des premières marques françaises à connaître le succès sur Kickstarter: elle se différencie par un rapport qualité/prix compétitif (grâce à l’absence de distributeurs), un belle façon italienne et surtout une fonctionnalité très en avance sur son temps (à l’époque). Les porte-carte sont une belle entrée en matière, avec surtout de très beaux coloris et tout ce qu’on peut attendre d’un beau produit italien (teinture en tranche, cuir pleine fleur à tannage végétal)

Le Feuillet

Le Feuillet fait parti de la même génération que Léo et Violette, et cherche également à proposer une maroquinerie fonctionnelle et bien pricée, avec cependant deux différence: une confection française et surtout un design beaucoup plus réfléchi et avant-gardiste. Ylan, un des deux frères fondateurs est en particulier un féru de design qui suit les les préceptes de l’ouvrage “Ten Principles of Good Design” de Dieter Rams et s’inspire également du travail du designer Isamu Noguchi et sa fameuse coffee table, dont on retrouve les courbes sur les produits Le Feuillet.

Le Feuillet a notamment collaboré avec Ictyos, la tannerie de cuir marin, pour proposer des porte-cartes en cuir marin Squalma (réalisé en cuir de saumon). J’en suis le premier étonné, mais ce porte-cartes n’a pas prit une ride un an plus tard.

Valet de Pique

Dernière marque de cette sélection, c’est aussi une des plus récentes. Le parti pris est clair: elle s’inspire directement des pièces workwear héritage du début du 20è siècle, le tout distribué sans intermédiaires, et surtout fabriqué à Paris dans le 11è, dans un atelier qui justement équipe depuis trois générations les pilotes d’Air France, les ouvriers, les fonctionnaires (et notamment les postiers). Ce parti-pris workwear se voit justement bien sur le porte-cartes Gustave avec des couleurs épurées et un contraste marqué avec le fil de couture:

Valery

Laisser un commentaire

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer