fbpx

Test&Avis: Dare in Paris, les cravates sartoriales faites main à Paris (et notre collaboration ancient Madder)

Mon objectif pour les collaborations ? Vous proposer des pièces avec un excellent rapport qualité/prix, mais qui restent accessibles.

Ici, j’ai fait une entorse à cette règle, pour vous proposer ce qui se fait de mieux sur les cravates:
– 7 plis, sans doublure ni triplure (ultra-légère)
– entièrement faite main à Paris entre Bourse et République
– une soie Ancient Madder comme on en trouve plus aujourd’hui

Cette cravate sera plus coûteuse que ce qu’on peut vous proposer d’habitude, mais au vu de la qualité elle ne sera pas chère.

Pour ce cahier des charges exigeant et qui plaira aux plus sartorialistes d’entre vous, il fallait que je travaille avec une marque de puristes.
Cette marque, il s’agit de Dare in Paris.

En partenariat avec Dare in Paris, nous lançons une offre MTO de cravates 7 plis faites main à Paris à partir de tissus Ancient Madder à 185€: il s’agit probablement d’un des produits les plus luxueux que nous ayons jamais proposés autant sur le savoir-faire que sur la matière. Elle s’adressera aux plus puristes d’entre vous: ça se passe ici.
Pour un budget plus contenu, je vous recommande sinon chaudement les cravates 3 plis, avec un savoir-faire là- aussi assez incomparable.

Pourquoi Dare in Paris ?

Des marques digitales sans intermédiaires, qui font fabriquer de manière artisanale à Paris, il y en a déjà sur le marché.
Ce qui distingue Dare in Paris, c’est la sensibilité d’Antoine, le fondateur, à l’univers sartorial et sa capacité à la transmettre à travers le savoir-faire, la sélection de motifs et l’univers de marques.

Le savoir-faire Dare in Paris

Faite main à paris

“Fait main”, qu’est ce que ça veut dire concrètement pour une cravate ?
– la découpe des 3 morceaux nécessaires (pour les 3 plis, petit pan, grand pan et collier au milieu) ou en 2 parties pour les 7 plis (il n’y a pas de collier au milieu pour éviter une épaisseur inutile) est faite à la main, avec un ciseau et à l’aide d’un patron de papier. La découpe main permet également de bien tenir compte notamment des raccords du motif.
Elles sont aussi coupées dans le plein biais, ce qui permet un meilleur tombé et plus d’élasticité, mais qui demande plus de tissu;

– ils sont ensuite cousus main avec une aiguille et un seul fil qui donne à la cravate son élasticité et sa fluidité

– on passe ensuite au roulottage main, une finition chronophage et délicate qui prend environ une vingtaine de minutes à l’artisan

– enfin on glisse une triplure pour les cravates 3 plis, et travaille sa forme au fer

La construction 7 plis: pas seulement un gimmick de puriste mais un vrai confort en plus

Pour bien comprendre ce que la cravate 7 plis peut vous apporter, la comparaison avec les costumes est pertinente. Il faut vraiment l’essayer pour se rendre compte du confort supplémentaire que ça peut apporter par rapport à une cravate milieu de gamme classique. 

– la cravate 3 plis typiques avec triplure épaisse et doublure en synthétique, qui n’est pas loin de vous étranger quand vous la serrez est un peu comme le costume thermocollé avec beaucoup de padding aux épaules. Pas très confortable, rigide et sans fluidité. Des costumes de 100 à 300€

– la cravate 5 plis non doublée, mais avec triplure: un peu comme le costume semi-entoilé avec épaules naturelles, il est plus fluide, plus léger, et s’adapte mieux à vos mouvements. On s’imagine ce qu’aller plus loin pourrait donner. De 500 à 1500€

– la cravate 7 plis faite main sans doublure ni triplure: imaginez un costume avec épaule naturelle entièrement fait main à Naples, mais qui malgré l’absence de structure dessine une épaule au tombé parfait. A partir de 2000€ et plus

Les cravates 7 plis de Dare in Paris sont ainsi uniquement composées de l’enveloppe en soie: c’est au début très déstabilisant de porter quelque chose d’aussi léger, qu’on sent à peine. Tout le tombé et la consistance de la cravate n’est donnée que de la soie.

La piqûre col

J’adore cette finition en pratique car elle permet de bien caler sa cravate sous le col sans qu’il n’y ait de jeu. Elle est aussi un point de repère efficace pour bien ajuster les longueurs avant de régler votre cravate.

Le roulotté main

Les deux extrémités de la cravate (grand pan et petit pan) sont tous deux roulottés à la main: une finition rare et chronophage, et qui de par son irrégularité donne un relief unique à chaque cravate.

C’est aussi une finition beaucoup plus précise et beaucoup plus légère qu’un passage machine: c’est ce qui permet à une cravate 7 plis non doublée d’avoir un bon tombé et une belle rondeur très harmonieuses aux extrêmités.

Le bourdon chenillé en fil de pure soie perlée, mouliné en France (une finition bien représentative du soucis du détail de la marque)

Là où de nombreuses marques se contentent d’un point d’arrêt classique, Dare in Paris propose un bourdon chenillé, beaucoup plus résistant et évidemment plus noble, avec un moulinage réalisé en France

Passant et étiquette cousue main

Vous pouvez aussi voir sur cette photo le passant cousu main, ainsi que le bourdon de soie chenillé. Evidemment, malgré tout le soin apporté à ce passant cousu main, je vous déconseille évidemment d’y passer le petit pan lorsque vous porterez la cravate: laissez dissociés le petit et le grand pan pour un vrai port sartorial plus nonchalant.

Le fil de tension

Il s’agit de ce fameux fil qui vous permettre à la cravate de retrouver sa forme après quelques portes.

Une sélection de motifs pertinente

Lorsque j’ai du tester la marque, il m’a fallut choisir deux motifs: un motif en cravate 3-plis classique avec triplure, et un motif en cravate 7 plis.
La sélection a été assez difficile tant les motifs sont bien choisis ici. Tout en étant pour autant relativement inattendus et avec une belle dose de prise de risques

Un univers sartorial travaillé

Proposer des belles cravates est une chose, mais avoir la sensibilité de les imaginer dans de belles tenues en est une autre.  La plupart des marques classiques de cravate vont proposer des lookbooks classiques, avec des photos de tenues.

Antoine prend le parti des illustrations pour suggérer des idées de tenues, avec un trait qui n’est pas sans rappeler les illustrations de dandys parisiens.

L’avantage, c’est que rester sur papier et dans la théorie permet de proposer des tenues qui collent exactement au motif.

Tenues avec la cravate 7 plis rouge et bleu, imprimé géométrique

Voici mon interprétation de cette cravate au motif étonnant, qui prend vraiment bien la lumière (mais qui n’est en revanche vraiment pas facile à photographier):

Tenue estivale/ mi-saison

Cette cravate se porte aussi très bien en mi-saison et en été: je la porte ici avec une veste en seersucker pieds de poule ainsi qu’un pantalon habillé en laine légère. La chemise The Nines Sea Island à rayures légères permet une bonne transition entre la cravate et la veste. Enfin j’ai opté pour des mocassins Malfroid khaki ainsi que des chaussettes en lin vert qui font la transition entre les mocassins et le pantalon. 

Cette cravate 7 plis est disponible ici à 169€

Je dois dire que j’ai été assez surpris par la créativité d’Antoine vu l’originalité de certains motifs dont j’aurais personnellement eut bien du mal à savoir qu’en faire:

Cet univers et cette sélection donnent une vraie cohérence d’ensemble à Dare in Paris. La marque a ainsi déjà séduit les amateurs les plus exigeants dans le domaine:
Hugo Jacomet (Parisian Gentleman)
Bernhard Roetzel (auteur de plusieurs ouvrages de références sur la mode masculine dont l’Eternel Masculin)
Franco Mazzeti (un influenceur Florentin que vous avez déjà du voir souvent sur Instagram):

Une collection de cravates 3 plis accessibles

Il s’agit d’un choix plus accessible, mais aussi qualitatif que je vous recommande si:
– les cravates 7 plis ne vous intéressent pas forcément et vous préférez des cravates plus structurées (non doublées mais avec une triplure)-
– vous voulez bénéficier de la sélection pointue de Dare in Paris sur les motifs
– et de tout le savoir-faire de l’atelier parisien

Les trois plis ont en effet une très belle sélection de motifs et sont disponibles à partir de 109€

Les cravates 3-plis sont ici beaucoup plus élaborées que sur le reste du marché avec les finitions suivantes:
– elles sont non doublées, mais avec triplure à base de laine sur toute la longueur
– le roulotté main
– le fil de tension

Elles reprennent en fait toutes les finitions des 7-plis sauf qu’il ne s’agit pas de 7 plis, tout simplement !

Tenue avec la cravate 3 plis jaune et bleue imprimée cachemire

Je dois vous avouer que cette cravate ” plis jaune et bleue me faisait au départ un peu peur: elle est en fait beaucoup plus simple à porter qu’il n’y paraît. Elle se marie très bien avec un bleu marine ou moyen et une chemise bleu clair pour faire la transition (tout dépend évidemment en suite de votre carnation).

Ici pour faire écho au motif cachemire costume et la chemise ont tout deux un subtil motif pieds de poule. Enfin j’ai choisi avec des mocassins en cuir de cerf

Cette cravate 3 plis est disponible ici à 109 euros.

Notre offre MTO avec Dare in Paris, des cravates Madder 7 plis faites main à Paris (maj 26/09: offre terminée)

Le tissu Ancient Madder: un touché poudreux et des couleurs flamboyantes

Il fallait aussi une soie qui se démarque de ce qu’on trouve ailleurs:
– pour des couleurs riches et profondes
– pour un touché avec plus marqué qu’un twill de soie classique

Nous avons donc choisi la soie Ancient Madder dont les couleurs sont et le touché se distinguent clairement de tous les autres tissus de cravate:

On peut comparer cette soie Ancient Madder aux mailleurs denims japonais car elle demande une excellente matière de base, et des pigments naturels (indigo ou garance) coûteux.

Voici pour rappel comment elle est produite:

1. le twill de soie est d’abord bouilli (ce qui enlève la gomme naturelle)
2. puis sérigraphié ce qui permet une couleur plus riche qui pénètre davantage

3. et plongé dans un bain de teintures naturelles (indigo ou garance) absorbées par les parties non imprimées.
4. et dans un bain  de gomme arabique qui donne un touché peau de pêche poudreux très agréable

Via les archives de tissus impressionnantes de l’atelier parisien avec qui notre marque partenaire travaille, nous avons pu vous dénicher les derniers métrages encore disponibles de ce qui se fait de mieux en tissu Ancient Madder ; des tissus confectionnés chez l’un des plus anciens imprimeurs anglais.

S’il ne nous est pas permis de citer le nom du fournisseur de nos soies, sachez que les rouleaux de tissus que possède l’atelier parisien sont vraiment anciens et rares.

Les dimensions

Nous avons choisi des mesures assez standard, qui iront à la plupart d’entre vous et avec une largeur assez généreuse pour aller avec la plupart des cols et revers de costume:

– Longueur totale cravate ≃ 147 cm

– Largeur grand pan ≃ 8 cm

Les motifs disponibles et conditions de pré-commandes

Les quantités sont limitées et la production d’un motif nécessite 6 commandes (ce qui devrait être rapidement atteint): en cas de commandes insuffisantes, vous serez remboursés sous 48H.

Le motif: médaillon Ancient Madder

Ce motif madder est celui que vous avez choisi en majorité.
Les couleurs sont en fait assez simples:
– un fond bleu marine
– un motif medaillon avec du rouge, du vert et du bleu.

Ici, pour rajouter un peu de subtilité à l’ensemble et ne pas que le médaillon soit trop grossier, le fond du motif médaillon est blanc cassé/crème et non pas blanc.

Conseils de style: Bien porter une cravate avec des motifs affirmés

Au premier abord, tout porterait à croire que cette cravate foncée se porte avec un costume sombre assez classique, type gris anthracite ou bleu marine. Ce n’est en fait pas vraiment le cas: fait rare pour une cravate, elle s’assortit de ce que j’ai pu essayer assez mal aux  costumes bleu marine (probablement à cause de la teinte crème du motif médaillon).

En revanche, elle apporte un très beau contraste à un costume clair: c’est la raison pour laquelle j’ai choisi le costume solaro réalisé chez Blandin&Delloye l’année dernière

Nos conseils généraux pour bien porter une cravate de caractère

Gustave avait écrit un très bon article en 2019 avec des conseils pour bien apprendre à porter une cravate de caractère.

Voici en substance un petit rappel:

  • Bien maîtriser le contraste entre la veste/chemise/cravate : la cravate doit bien ressortir par rapport à la chemise, idéalement celle-ci doit jouer le rôle de transition entre la veste et la cravate. Ici, la chemise joue sur des tons o
  • Equilibrer les motifs pour ne pas trop charger la tenue : Evidemment, l’idée n’est pas de ressembler à un kaléidoscope. Il est donc important de varier à la fois les motifs ET leur dimension. N’oubliez pas non plus qu’une pièce peut être originale par autre chose que des motifs: par exemple sa couleur ou sa texture.

Ici, la cravate joue le rôle de pièce forte dans la tenue, la chemise à rayures rouges est une transition (qui reste tout de même intéressante grâce au rouge) avec le costume en solaro (qui se distingue par sa couleur très particulière et la manière dont il prend la lumière).

J’ai choisi enfin une pochette aux motifs médaillon également, mais il s’agit bien entendu d’une variation avec des couleurs complètement différentes (on évitera évidemment d’assortir sa cravate à sa pochette)

Bien entendu, avec une cravate aussi légère et fluide, il serait criminel de passer le petit pan dans le passant. Laissez les deux pans apparents, n’ayez pas de complexes à les faire allègrement dépasser votre pantalon taille haute.

Fermez ensuite les yeux, attendez qu’une petite brise vienne donner un peu de mouvement à cette cravate et à votre veste déstructurée, prenez une photo avec en hashtag #sprezzatura, #pittiuomo et #softtailoring et vous voici prêt à prendre d’assaut la niche menswear de l’explorer Instagram.

En partenariat avec Dare in Paris, nous lançons une offre MTO de cravates 7 plis faites main à Paris à partir de tissus Ancient Madder à 185€: il s’agit probablement d’un des produits les plus luxueux que nous ayons jamais proposés autant sur le savoir-faire que sur la matière. Elle s’adressera aux plus puristes d’entre vous: ça se passe ici.
Pour un budget plus contenu, je vous recommande sinon chaudement les cravates 3 plis, avec un savoir-faire là- aussi assez incomparable.

Valery

Laisser un commentaire

176 Partages
Partagez174
Tweetez
Enregistrer2